Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Action type : musique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Spi'
Aucun rang assigné
avatar

Type : *_*
Age : 94
Lieu : *_*
Emploi : *_*
Inscription : 25/04/2014
Messages : 565

Message(#) Sujet: Action type : musique Jeu 26 Fév 2015, 15:14

Salut,

Action-type, on en a déjà parlé permet de distinguer les préférences motrice de chaque individus, selon leur type MBTI. ( http://mbti.forumactif.fr/t1755-mbti-et-action-type?highlight=action )

Petit rappel, il y a quatre catégories présenté :

ST : D - Dextérité
SF : G - Global
NF : R - Rythmique
NT : C -Conceptuel

Tous les exemples avancées été lié au sport. Mais voilà ce que je me demande, est-ce qu'on peut utiliser leur approche pour d'autres domaine que le sport ? Par exemple est-ce qu'un NF sera plus doué en rythmique pour la musique, les ST en dextérité, etc... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Action type : musique Jeu 26 Fév 2015, 15:39

Voici ma grille de lecture suivant ce que j'ai constaté empiriquement chez les musiciens et groupes que je côtoie :


- Beaucoup de SP sont très attirés par le côté folklorique et "rock star", centrés sur le "show" et la performance (beaucoup sont d'ailleurs naturellement très doués pour faire réagir tout un public en fournissant relativement peu d'effort - le Se)

- La plupart des NT intellectualisent pas mal la musique, à vrai dire particulièrement lorsqu'il s'agit de la leur, mais ne sont pas pour autant tous versés dans une conceptualisation visant à justifier leur création, et peuvent s'en servir comme d'un moyen pour "activer" leurs fonctions émotionnelles inférieures (en général ça marche plutôt bien, notamment après l'expérience de la scène et du partage avec le public).

- Les SJ sont extrêmement rigoureux (c'est évident) mais sont étonnamment ouverts aux propositions nouvelles et aux expérimentations (dans les limites du "raisonnable"), je pense que l'activité musicale et créatrice stimule leur Ne dans le bon sens. Et malheur à toi si tu ne t'impliques pas autant qu'eux (ce qui est une fois de plus évident, mais particulier, parce que c'est avec eux que tu prendras le plus cher - à juste titre, selon moi)

- Les NF utilisent en majorité la création musicale comme une catharsis visant à nettoyer leur monde intérieur de sentiments négatifs, mais là encore ce n'est pas exclusif et j'ai déjà eu cette discussion avec à peu près tous les types faisant du Fi (des ExTJ notamment). Ce sont également les plus doués pour concevoir des univers authentiques et propres à leur musique (ce qui est quitte ou double : ça a très bien marché avec Thom Yorke pour Radiohead, moins avec Nick Drake, il aura fallu attendre environ quinze ans après sa mort pour que tout le monde, comme par magie, encense son talent - et ça c'est récurrent comme phénomène, peu importe le domaine).


Au niveau purement rythmique, la capacité est équitablement répartie entre tous les types. Cette fois je crois que ça ne dépend pas d'un tempérament ou d'un type cognitif : au même titre que certains ont une oreille et d'autres pas, certains ont le sens du rythme et d'autre ont le sens... d'autre chose Smile (même si les deux peuvent être travaillés, les marges de progression sont différentes d'un individu à l'autre, selon si l'on possède cette oreille ou ce rythme naturel, si l'on a un lien significatif avec la musique ou une connexion particulière avec ce qui est invisible - le son en lui-même, aussi invisible que nos psychés profondes le sont).


J'ajoute que les mots "catharsis" et "conceptualisation" sont en fait applicables majoritairement aux approches INxx, mais peuvent aussi être perceptibles chez quelques spécimens ST en bon contact avec leurs ombres (c'est le cas d'un ESTJ que je mentionne à demi plus haut, ainsi que d'un ESTP de ma connaissance, même si il reste avant tout focalisé sur l'image et la performance).


Puis ma grille est plus axée sur les tempéraments de Keirsey plutôt que sur ceux d'Action Type (alors que j'ai jamais lu quoi que ce soit de Keirsey...) mais c'est simplement ce qui est ressorti à chaque fois sur l'axe tempérament/approche. Si ça peut t'aider, c'est cool.


Divagation:
 


Dernière édition par Reznor le Jeu 26 Fév 2015, 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Spi'
Aucun rang assigné
avatar

Type : *_*
Age : 94
Lieu : *_*
Emploi : *_*
Inscription : 25/04/2014
Messages : 565

Message(#) Sujet: Re: Action type : musique Jeu 26 Fév 2015, 16:28

Merci pour ton avis, n'ayant pas encore d'expérience en groupe pour le moment, je n'avais pas remarqué toutes ces choses.

Par contre la description que tu donne aux NFs musiciens me parle, faisant moi-même de la musique, elle me permet, comme tu dis, d'extérioriser tout mes sentiments négatifs et c'est vachement efficace ! J'aimerai aussi faire partager mon monde intérieur, transmettre des idées, etc...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Action type : musique Jeu 26 Fév 2015, 16:38

@Spirit a écrit:
Aha, ça ne colle pas avec le groupe avec lequel je vais débuter, enfin moi je serais bien à la gratte et je ferai les choeurs en plus, et un autre INFP ( je crois ) fera le chant. Le reste je ne sais pas encore. Je suis à la fois curieux, et inquiet, de voir ce que cela va donner.

Si vous êtes travailleurs et que vous persistez malgré les moments de doutes, que du bon : exposer votre travail et vous produire sur scène vous poussera dans vos retranchements et vous forcera à travailler sur des facettes de votre personnalité que vous méconnaissez peut-être. J'aurais tendance à dire qu'il n'y a pas mieux que de s'exposer à cette peur du jugement pour, à long terme, s'en débarrasser. C'est une véritable expérience de liberté. Voilà pourquoi ce "groupe idéal" serait moins amusant : parce que tout le monde y serait à sa place, ça demanderait moins de travail... sur soi. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Titiwilly
Agneau de Dieu
avatar

Type : INFJ
Age : 21
Lieu : Paris
Emploi : :-)
Inscription : 10/11/2013
Messages : 884

Message(#) Sujet: Re: Action type : musique Ven 27 Fév 2015, 16:14

J'ai beau être NF je trouve pas que la musique me serve ni a extérioriser des trucs négatifs, ni à créer un univers authentique (ou en tout cas ça sera pas volontaire). Après peut-être que je suis pas représentatif de tous les NF, ou que c'est juste un truc plutôt Fi Réflexion intense 

La musique c'est un des rares domaines dans la vie ou je ressens pas le besoin de rationaliser, d'analyser, de contrôler, de prendre de la distance etc... plus que ça, c'est plutôt ce qui me permets de me "reposer" et de simplement me laisser aller au gré du mouvement, de "l'instant présent". Tout ce qui a trait à la théorie musicale me fait clairement chier, je me contente des rudiments nécessaires pour jouer en groupe, j'aime quand ça va à l'essentiel et quand il y a "un bon feeling" - je cherche rarement à aller plus loin que la simple sensation et je ne me pose pas la question du pourquoi il y aurait un bon feeling. C'est comme ça, et puis voilà. En somme on peut dire que la musique c'est le seul domaine ou j'ai une approche SP. 

Ça joue une fonction indirectement cathartique, dans le sens ou le fait de s'immerger dans l'énergie du moment, se plonger dans une ambiance, ça permets d'oublier la réalité - ou de créer une nouvelle réalité, enfin un truc comme ça. Mais ça ne me sers pas à "extérioriser" des sentiments comme si je me concentrais dessus et que je les laissais tout d'un coup jaillir, ça je ne connais pas. Par contre je peux me laisser pénétrer par un sentiment que dégage la musique dans son ensemble, mettons que le morceau évoque la tristesse ou la rage, je la sentirais filtrer en moi.   

Généralement je conceptualise peu, ou toujours a posteriori ;  avec mon groupe on privilégie la créativité "sauvage", on joue puis on vois ce qui sort, et si ce qui sort est bon on reprends et on structure un peu, on fait des parties, on fait un peu de finition - et seulement à la fin, et pas toujours, on réfléchis à un thème ou une ambiance ciblée histoire d'orienter la finition dans ce sens là. Enfin je dis "groupe" mais pour l'instant on n'est plus que 2 à bricoler, le batteur (ENFP) qui fait du chant pour les besoins du bord + moi à la basse (principalement) et à la guitare. (accessoirement). Un des principaux problèmes que j'avais avec l'ancien groupe (problème partagé par le batteur aussi) c'était l’obsession de contrôle et de structure du chanteur-guitariste (ENFP 4 en mode Te), en gros dès que tout n'était pas carré et invariable pour que le chant puisse se poser dessus, c'était la catastrophe et il fallait négocier des heures durant sur l'intérêt ou non de garder tel riff proposé spontanément par le batteur ou par moi. Chaque élan de créativité était malvenu et ça a vite commencé à sentir le renfermé. 

Pour ce qui est du jugement des autres, sur scène ça ne pose aucun problème, je me contente d'être concentré dans la musique et dans l'instant, en revanche pour les enregistrement c'est tout autre chose ; j'ai tendance à ne pas prendre au sérieux ce que je produis, ça me parait imparfait ou de toute manière peu digne d'être écouté comme on écouterait "des vrais morceaux", du coup on n'a jamais partagé le moindre enregistrement pour l'instant. On commencera à le faire quand on aura pu atteindre un degré de finition et de présentabilité "correct", un tant soit peu standardisé. Cela dit, le fait de ne pas se prendre au sérieux permets de conserver une souplesse et une fraîcheur qui manquerait autrement. Il faut trouver le juste équilibre un otaku amoureux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 33
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: Action type : musique Ven 27 Fév 2015, 20:59

Citation :
- Les SJ sont extrêmement rigoureux (c'est évident) mais sont étonnamment ouverts aux propositions nouvelles et aux expérimentations (dans les limites du "raisonnable"), je pense que l'activité musicale et créatrice stimule leur Ne dans le bon sens. Et malheur à toi si tu ne t'impliques pas autant qu'eux (ce qui est une fois de plus évident, mais particulier, parce que c'est avec eux que tu prendras le plus cher - à juste titre, selon moi)

Tu décris très bien l'attitude musicale de mon pere IsTJ (type 1)
mot pour mot c'est exactement ça.
ceci dit, je pense que ce que tu décris est globalement IxTJ, je vois très mal des SFJ aborder la musique ainsi, (voire aborder la musique tout court)

Citation :
- Les NF utilisent en majorité la création musicale comme une catharsis visant à nettoyer leur monde intérieur de sentiments négatifs,
j'ai une réaction similaire à titiwilly, ce que tu décris est très Fi.
ceci dit le catharsis est assez palpable chez marilyn manson, apriori INFJ


Citation :
- Un NT bassiste qui bâtit véritablement les compositions, en s'assurant qu'elles soient solides et cohérentes
ce que tu dis est juste, mais pourquoi un bassiste ? ceci est le travail du compositeur.
le NT, je le vois bien dans l'écriture de la musique, sa répartition architecturale et structurelle.
par exemple Bach INTJ excelle en ce sens.


Citation :
Si vous êtes travailleurs et que vous persistez malgré les moments de doutes, que du bon : exposer votre travail et vous produire sur scène vous poussera dans vos retranchements et vous forcera à travailler sur des facettes de votre personnalité que vous méconnaissez peut-être. J'aurais tendance à dire qu'il n'y a pas mieux que de s'exposer à cette peur du jugement pour, à long terme, s'en débarrasser. C'est une véritable expérience de liberté. Voilà pourquoi ce "groupe idéal" serait moins amusant : parce que tout le monde y serait à sa place, ça demanderait moins de travail... sur soi.
le débat du groupe idéal reste ouvert parceque les modalités sont multiples, ne serai ce par exemple, la répartition d'implication entre compositeur(s)/exécutant(s), il y a des formations ou il y a un compositeur face à une multitude d’exécutants, et d'autres ou chaque personne est à la fois compositeur... et exécutant de sa partie composée.

je pense que le deuxième cas de figure est plus compliqué à gérer au niveau émotionnel dans le sens ou chacun veut apporter sa pierre et il faut faire des compromis de cohésion de groupe.

le premier cas de figure lui, est plus compliqué au niveau organisationnel, il faut trouver un nombre conséquent de musiciens pret à exécuter ce qui est écrit.

cela dépends des écoles, le conservatoire d'un coté et le groupe de potes de l'autre...
et une multitude de nuances entre les eux.

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Action type : musique Mar 03 Mar 2015, 18:04

Lauter : en l'occurrence mon exemple s'appliquait surtout à une formation rock basique, mais tu as tout à fait raison.

Pour la description très Fi de l'appréhension de la musique je plaide coupable : je connais trop peu d'INFJs musiciens (un seul en fait, un ami, mais qui a la même vision de la chose, ou qui a du moins intégré cette facette de la musique dans son paradigme - comme quoi...), je les ai donc exclus purement et simplement (ça leur apprendra).   Gentil diable


Titi a écrit:
Mais ça ne me sers pas à "extérioriser" des sentiments comme si je me concentrais dessus et que je les laissais tout d'un coup jaillir, ça je ne connais pas.

Ce n'est pas exactement ça : c'est juste un défouloir au même titre que le sport. Une manière constructive d'utiliser un élan négatif (récent ou pas), et de créer quelque chose de positif avec, tout en purgeant le "mal" par la même occasion. Il ne s'agit pas nécessairement d'une effusion de pathos grotesque, c'est un peu plus noble que ça, tout en étant subtilement connecté à certaines émotions (enfouies ou non, pour le spectateur comme pour le musicien : à ce propos tu utilises le mot "filtre" et je le trouve approprié).


Ca me fait la même chose après un footing par exemple. Une fois que l'effort physique est consommé, je reviens à l'essentiel, je ne m'éparpille pas en divagations inutiles, et je me sens bien... Propre de l'intérieur. A condition d'être satisfait de ma performance, et pour être performant, c'est surtout dans ma tête que ça se joue (que ce soit pour une séance de sport ou pour un concert).


Ah et tant que j'y suis :

Titi a écrit:
J'ai beau être NF je trouve pas que la musique me serve ni a extérioriser des trucs négatifs, ni à créer un univers authentique


Je dis que les NFs sont les plus doués pour ça, je ne dis pas qu'ils le font systématiquement. Smile
Revenir en haut Aller en bas
MmeHolmes
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ(P) 4w5
Age : 16
Lieu : Le Paradis Blanc
Emploi : Humaine en quête d'Humanité
Inscription : 06/01/2017
Messages : 173

Message(#) Sujet: Re: Action type : musique Ven 13 Jan 2017, 02:07

Je fait beaucoup de musique que ce soit chant, ecriture ou composition mais surtout ecouter de la musique depuis vraiment toute petite . J'ai remarquer que j'écris toujours quand j'ai un mal etre ou en tout cas quand je ne me sent pas très bien , avec un brin de mélancolie . C'est une façon de m'exprimer , c'est toujours très abstrait très instinctif .C'est un bordel de toutes les images dans ma tête , ça glisse de mon ésprit pour aller s'étaler sur le papier . Quand je suis au contraire heureuse je chante et des mots me viennent tout seuls comme si j'avait déja écris la chanson j'entend même la musique dans ma tête .Par contre il faut que je soit vraiment seule chez moi ou sinon , je peut pas chanter ou crée , ça me géne . On va dire que la musique que j'écoute ou que je compose suis mon coeur , aussi jentretiens toujours un lien comme un fil dor avec le chanteur ou le compositeur car pour que j'aime vraiment une musique il faut que les paroles ou que les notes fassent etinceler la flamme de mon coeur , que ce soit de passion de tristesse ou d'amour ...etc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taamer
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 42
Lieu : St Martin
Emploi : CEO
Inscription : 24/08/2015
Messages : 136

Message(#) Sujet: Re: Action type : musique Sam 14 Jan 2017, 13:37

@Spi' a écrit:
Salut,

Action-type, on en a déjà parlé permet de distinguer les préférences motrice de chaque individus, selon leur type MBTI. ( http://mbti.forumactif.fr/t1755-mbti-et-action-type?highlight=action )

Petit rappel, il y a quatre catégories présenté :

ST : D - Dextérité
SF : G - Global
NF : R - Rythmique
NT : C -Conceptuel

Tous les exemples avancées été lié au sport. Mais voilà ce que je me demande, est-ce qu'on peut utiliser leur approche pour d'autres domaine que le sport ? Par exemple est-ce qu'un NF sera plus doué en rythmique pour la musique, les ST en dextérité, etc... ?
Salut,

En étudiant en profondeur Action-Types, je me suis posé la même question que toi à propos de la musique. Le profil moteur D d'Action-Types (D pour dextérité ou distal, qui correspond aux ST (deux premières fonctions orientées Si Te/Te Si/Ti Se/Se Ti en MBTI), et sa préférence pour la "coordination fine oeil-main", peut laisser penser à un avantage pour pratiquer un instrument, par exemple le piano. Mais c'est une vue de l'esprit qui ne correspond à aucune réalité.

La pratique d'un instrument rejoint la pratique du sport : l'apprentissage est facilité par la proprioception - c'est à dire qu'en essayant, physiquement, le corps (ou les doigts du musicien) se met en condition pour apprendre et retenir. Il y a des morceaux de piano que j'ai appris (et dont j'ai travaillé les passages difficiles) lorsque j'étais enfant, qui sont toujours "inscrits" dans mes doigts, et qui vont sortir naturellement lorsque je joue le morceau, même lorsque je ne l'ai pas joué depuis plusieurs années. L'apprentissage proprioceptif façonne la plastique du cerveau, cela nous permet alors de retenir à long terme via nos mouvements.

Je regarderai des vidéos de pianistes pour voir si, dans la posture assise (piano) ou debout (guitare), je vois des éléments des profils moteurs Action Types. A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smartmoves.fr/fr/faq
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Action type : musique

Revenir en haut Aller en bas
 

Action type : musique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MBTI et "Action type"
» (2001) Evolution
» Un de plus...
» Association musique et type
» lettre type pour sauver des chiens en Espagne ACTION

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-