Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Forme de la tertiaire selon les types

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Apocalypse
Déléguée aux smileys
avatar

Type : INFP 4w3
Age : 28
Lieu : -
Emploi : -
Inscription : 22/09/2012
Messages : 2295

Message(#) Sujet: Forme de la tertiaire selon les types Sam 03 Jan 2015, 21:33

Dernièrement j'ai réfléchi sur la tertiaire et me suis rendue compte de quelque chose : celle-ci tend à prendre finalement une assez grande place.
Elle prend même une apparence assez pure, en incarnant particulièrement bien les défauts (qui peuvent aussi devenir qualités !) qu'on attribue typiquement à chaque fonction. Il peut en résulter certaines erreurs de typage, notamment parce que ces traits ressortent si bien qu'on a du mal à les voir comme autrement que primaires.

Ce qui pour moi ressort, c'est que l'aspect qu'elle recouvre reste souvent superficiel, venant simplement compléter la primaire et la secondaire, et aussi que la forme prise est finalement assez immature et beaucoup moins complexe et ancrée que chez quelqu'un qui l'utiliserait en primaire.



Et donc j'ai travaillé sur un mini-projet ambitieux : décrire la forme que prend la tertiaire dans chaque cas et en quoi elle peut être particulièrement saillante.


Si :


INFP : Le versant Si de l'INFP est mélancolique, ancré dans le passé, sur les sensations. Il reste influencé par Fi dans la mesure où ce qui le porte, loin d'être indifférencié, relève purement de l'affectif. C'est d'ailleurs ce qui peut donner à cet Si INFP-esque un côté si pur : porté par les valeurs, il devient empreint de sens et peut aller jusqu'à devenir porteur de sens. On le retrouve beaucoup chez l'INFP 4 (Proust, Duras...), également chez le 9 Sp, particulièrement porté sur ses sensations.

INTP : Le Si de l'INTP est peut être le plus autiste. Il va se concentrer sur les détails, décortiquer ce qu'il analyse et le critiquer de bout en bout. Là aussi, sa rigueur, sa précision extrême et minutieuse peut lui conférer une certaine pureté. Il s'agit d'un Si critique, parfois ravageur, souvent aussi un peu borné car il va se focaliser sur des détails. On le retrouve pas mal dans certaines critiques de films ou de jeux vidéos, notamment celles du Joueur du Grenier qui relève les différentes inconstances dans les jeux vidéos qu'il teste.

Ni :

ISFP : Le Ni de l'ISFP est celui qui porte le mieux l'étrangeté de cette fonction, à quel point ses perceptions peuvent être isolées. Exprimées sous le prisme des valeurs Fi et des sensations Se, sans être idiotes sur le fond et tout en pouvant être visionnaires, ces perceptions peuvent prendre un ton ridicule ou choquant, de façon floue et nébuleuse. Un bon exemple, extrême mais cependant caricatural (car il s'agit d'une fonction inférieure et pas tertiaire) serait celui de Jean-Claude Van Damme.

ISTP : Là aussi, l'étrangeté de la fonction devient particulièrement prégnante, passée sous le spectre du Se, mais de façon plus sèche. Le Ni de l'ISTP peut avoir quelque chose de choquant, aride, tout en ayant une grande originalité formelle, iconoclaste. L'objectivité du Ti peut cependant lui conférer un aspect encore plus nettement visionnaire, la naïveté du Fi en moins. On peut placer sous ce spectre les films d'un réalisateur comme Kubrick (dont le type est cependant controversé), tout comme divers délires plus ou moins glauques qu'on peut trouver sur le web.

Ti :

INFJ : Le Ti de l'INFJ se distingue particulièrement pour sa dimension critique, autre pendant de la dimension plus conciliante du Fe. La perception introvertie confère à ces critiques une cohérence et une singularité qui va renforcer l'aspect intellectuel, "au dessus de la masse" du Ti. Le pendant négatif de cette tendance résidera justement dans cet aspect éthéré, qui peut parfois être difficile à décrypter pour qui ne se situe pas dans cette tendance, et qu'on retrouve chez beaucoup d'intellectuels. 
Un exemple particulièrement parlant serait celui de Bourdieu, dont les textes sont incontournables en sociologie et d'une grande rationalité, mais qui sont aussi généralement considérés comme particulièrement compliqués à lire.

ISFJ : Le Ti de l'ISFJ, parallèlement au Si de l'INTP, prend une apparence particulièrement critique. Le Fe propre à l'ISFJ n'est plus visible. Cependant, si cet aspect critique a une apparence de froideur saillante, on le distingue d'un vrai T de par cet attachement à la dimension sociale de l'existence, concernant notamment les proches, ou les moeurs.  
C'est le Ti de la marâtre aigrie qui passe son temps à critiquer son mari et sa famille. Dans Retour vers le Futur, la mère de Marty au début de l'histoire reflète bien cette tendance : blasée, dépressive, elle n'a plus rien de la jeune fille naïve et chaleureuse qu'elle était dans son passé.
On le retrouve aussi selon moi chez Bagheera dans le Livre de la Jungle : critique, râleur, sévère, paraît à première vue ISTJ, mais son attachement à Mowgli reste très profond et c'est ce qui le mène.

Fi :

INTJ : Le Fi de l'INTJ est souvent peu attendu et peu évident derrière la façade rationnelle propre à ce type. Pour cette raison, il peut se révéler touchant. Malgré sa froideur, le INTJ peut cacher un attachement inconditionnel et parfois même un peu naïf pour des êtres ou des valeurs, révélant là aussi une tertiaire (Fi) ayant un aspect très pur. Il s'agit d'un ressort qu'on retrouve souvent en fiction, avec le thème du méchant qui se rachète, ou qui cachait des motivations touchantes et/ou altruistes derrière ses actions d'un rationalisme obstiné. Autre exemple, celui d'un film tel qu'Interstellar, où malgré le verni rationnel et scientifique, on voit à quel point il peut être un point d'ancrage.

ISTJ :  Les ISTJ ont en général des valeurs (Fi) bien ancrées, bien que celles-ci relèvent avant tout du mode de perception Si, qui recherche une certaine stabilité. Les valeurs de l'ISTJ peuvent de ce fait prendre une orientation d'autant plus obstinée, sans le caractère unique et personnalisé de celles du Fi-dom, qui peut paradoxalement les rendre moins lisibles. Les valeurs de l'ISTJ peuvent également être empreintes d'un certain sentimentalisme assimilable à celui du Fi, avec peut être un aspect plus noble. Les exemples de ce type de Fi sont assez nombreux dans la vie quotidienne, notamment dans ce qui relève du patriotisme, qui est une valeur ancrée dans les traditions, sur un socle commun.

Ne :

ESFJ : Le Ne de l'ESFJ est particulièrement communicatif et peut être de ce fait particulièrement visible et expressif. Cependant, sans être nécessairement dépourvu de son caractère innovant, il se distingue du Ne primaire en étant subordonné à cette fonction de sociabilité. Cela peut lui conférer un caractère potentiellement un peu puéril et plus policé que ce que l'on retrouve chez les intuitifs ; plus accessible aussi (certains s'exclameront "oh là là il a pris de la drogue celui-là" en voyant des créations/délire de Ne-dom, mais ce ne sera pas le cas pour les créations d'un Ne-tert). 
Ce Ne se retrouve beaucoup dans l'enseignement, notamment à travers des jeux éducatifs ("apprendre en s'amusant").

ESTJ : Ce Ne confère à l'ESTJ une plus grande volatilité, qui peut paraître paradoxale chez un SJ. Couplé au Te (action), il prend un certain caractère iconoclaste. Très apprécié en entreprise, le Ne de l'ESTJ pourra volontairement passer pour particulièrement créatif car il est très apte à inventer de nouvelles méthodes dans un cadre déjà balisé. Cependant là aussi, à la différence du Ne dominant, cette inventivité, bien que fort productive et fructueuse, se limite à ce qui est pratique. On n'y retrouve pas là encore l'arsenal de possibilités infinies et farfelues, que pourra trouver un Ne-dom, plus fantaisiste.

Se :

ENFJ : Le Se tertiaire de l'ENFJ prend souvent la forme d'une grande virulence, ou du moins d'une énergie particulièrement communicative. Passée sous le prisme du Fe et du Ti-inf, cette énergie peut prendre une forme irrationnelle et sans concession, parfois violente, qui donne un aspect d'autant plus brut au Se. Il se distingue cependant du Se primaire par une sorte de ferveur populiste, propre à entraîner l'adhésion ou le rejet. C'est le Se de certaines pop-stars, de la star de l'école, de l'orateur passionné. (et de Micheline oups )

ENTJ : Le Se de l'ENTJ est brutal, plus même que celui de l'ESTP, car il est couplé au Te (l'autre fonction "brutale" et portée sur l'action), qui lui confère un pragmatisme prégnant, qui le poussera parfois à avoir des vues en apparence primaires (malgré un certain caractère visionnaire). De ce fait, on peut assez souvent confondre un ENTJ-Se avec un Se-dom, car le côté réfléchi du type laisse place à une certaine folie plus spontanée.
Ici mon exemple reste assez controversé : il s'agit d'Alex, protagoniste d'Orange Mécanique, qui est de cette façon porté sur la domination et la brutalisation sans que ça ne trahisse un certain "visionarisme ( Beauf rideau )".

Te :

ENFP : Le Te de l'ENFP, subordonné à Ne et non à Si, est très volatil. Il permet à l'individu de passer d'une chose à l'autre avec une facilité déconcertante, et va aussi le pousser à modéliser ses idées parfois en dépit du bon sens (manque d'ancrage Si, et subordination au sentiments Fi), ce qui renforce l'aspect "bulldozer aveugle" de la fonction. L'aspect iconoclaste déjà présent chez l'ESTJ ressort là aussi particulièrement : le manque d'ancrage et le mépris face à la tradition sont très prégnants, pour le meilleur et pour le pire.

ESFP : Le Te de l'ESFP prend, comme le Se de l'ENTJ, une tournure particulièrement brutale, avec une grosse dose d'irrationalité en plus. S'identifiant à sa pensée, mais toujours dominé par le sentiment, le Te va dans ces cas prendre une coloration qu'on pourrait qualifier d'hystérique, avec un manque d'ancrage comme le Te tertiaire de l'ENFP. Cependant le Te apparaît ici comme plus brutal. La coloration pragmatique de la fonction ressort moins.
C'est le Te que l'on retrouve chez Bellatrix Lestrange, la principale sbire de Voldemort dans Harry Potter. Sa brutalité et sa cruauté semblent ne pas avoir d'égal, sans être réellement rationnels. Il existe aussi des exemples moins effrayants, il s'agit ici de l'extrême.

Fe :

ENTP : Le Fe de l'ENTP adopte une allure ouvertement chaleureuse, cependant il s'agit souvent d'une chaleur diffuse mais de surface, qui peut paraître un peu hypocrite car à côté de cela l'individu sera très détaché des valeurs qu'il incarne en apparence.  C'est le Fe, potentiellement manipulateur et joueur, qui reflète le mieux l'aspect superficiel de la fonction, à l'inverse du Fi qui va vouloir aller plus en profondeur. Mais le désir d'harmonie du Fe pur est le plus souvent absent, à moins de développer davantage Si en supplément.
C'est le Fe qu'on retrouve chez Jack Sparrow ou Saul Goodman, qui affichent toujours un franc sourire, mais qui poursuivent des fins propres.

ESTP : De la même manière que chez l'ENTP, on retrouve ici un Fe chaleureux, avec un aspect davantage axé sur la camaraderie. Il est là aussi superficiel, manipulateur, mais moins léger et sautillant que chez l'ENTP cependant. Le Se primaire serait plus apte à installer un climat de confiance, plus stable et plus rassurant, même si là encore il ne s'agit souvent que d'une apparence.
C'est le Fe qu'on retrouve typiquement chez le magouilleur type Sawyer dans Lost, ou chez le dragueur de service. Comme le Fi de l'INTJ, il tend à être particulièrement exploité dans des oeuvres de fiction, de manière à mettre en valeur l'ambiguïté de ces personnages, de façon d'ailleurs positive comme négative.



Qu'en pensez-vous ?
Êtes-vous d'accord avec ces descriptions, remarquez-vous les mêmes choses ou d'autres aspects que je n'ai pas cités ? Décelez-vous cette dynamique chez vous ou chez d'autres ?

Pour ma part je me rattache bien à cette nostalgie Si, un peu malgré moi (et sous un angle plus amer, en ce moment). Elle me semble souvent plus impersonnelle chez l'ISTJ (sauf s'il a bien développé Fi), et machinalement j'ai tendance à l'identifier à ma fonction primaire, le Fi, avec toute la sentimentalité que ça implique.


Dernière édition par Apocalypse le Mar 01 Sep 2015, 02:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guinea Pig
Disciple de Caligula
avatar

Type : FNSJ 7w3
Age : 37
Lieu : Belgique
Emploi : -
Inscription : 08/06/2014
Messages : 955

Message(#) Sujet: Re: Forme de la tertiaire selon les types Sam 03 Jan 2015, 22:00

@Apocalypse a écrit:


Qu'en pensez-vous ?

J'aurais préféré un texte sans références...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apocalypse
Déléguée aux smileys
avatar

Type : INFP 4w3
Age : 28
Lieu : -
Emploi : -
Inscription : 22/09/2012
Messages : 2295

Message(#) Sujet: Re: Forme de la tertiaire selon les types Sam 03 Jan 2015, 22:01

Tu peux les ignorer, ou les contester.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guinea Pig
Disciple de Caligula
avatar

Type : FNSJ 7w3
Age : 37
Lieu : Belgique
Emploi : -
Inscription : 08/06/2014
Messages : 955

Message(#) Sujet: Re: Forme de la tertiaire selon les types Sam 03 Jan 2015, 22:04

Ouais, mais là, le texte repose en bonne partie sur tes références... J'arrive ni à ignorer et pas envie de contester.

Je suis peut-être le seul dans ce cas. Ce n'est pas grave... Mais le sujet de base m'intéressait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Forme de la tertiaire selon les types Sam 03 Jan 2015, 22:12

@Apocalypse a écrit:

INFJ : Le Ti de l'INFJ se distingue particulièrement pour sa dimension critique, autre pendant de la dimension plus conciliante du Fe. La perception introvertie confère à ces critiques une cohérence et une singularité qui va renforcer l'aspect intellectuel, "au dessus de la masse" du Ti. Le pendant négatif de cette tendance résidera justement dans cet aspect éthéré, qui peut parfois être difficile à décrypter pour qui ne se situe pas dans cette tendance, et qu'on retrouve chez beaucoup d'intellectuels.
Un exemple particulièrement parlant serait celui de Bourdieu, dont les textes sont incontournables en sociologie et empreints d'une grande rationalité, mais qui sont aussi généralement considérés comme particulièrement compliqués à lire.
je confirme cette période.
Les feedback que j'avais étais que j'étais arrogant et orgueilleux, j'ai cessé ( Embarassed ) ces critiques  dans le cadre de la vie de famille, car elles induisaient une souffrance pour ma femme. Par contre au boulot je l'utilisais pleine balle, essayez juste de faire un boulot de chargé de projet en  informatique au feeling. Et le pire, c'est que j'essayais de répondre à tous les besoins pour faire plaisir, en aucune manière par orgueil.
Merci apo, je comprends aujourd'hui des feedback de mes chefs.

Se est clairement la solution pour sortir de ce gaspillage d'énergie, certes productif pour la société, mais qui n'a, au final, aucun sens pour un INFJ.
Revenir en haut Aller en bas
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I... entre 529 et 649 α
Age : 28
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 785

Message(#) Sujet: Re: Forme de la tertiaire selon les types Dim 04 Jan 2015, 01:15

Pertinent. Mais je ne sais que dire dans mon cas; on serait tous d'accord pour dire que mon esprit d'analyse surabonde et que je rentre dans beaucoup de détails (trop pour certains) dans mes interventions. Mais j'imagine qu'on me dira aussi que je ne suis pas Ti ou que je ne suis pas sensitif; je suis très (trop) préoccupé par ce qu'implique un simple acte dans le monde extérieur mais on me dira que je ne fais pas assez de synthèse ou je me dirais moi-même que ce ne sont pas des visions suffisamment élaborées pour être l'apanage d'un intuitif confirmé ou parce qu'elles sont trop compliquées et rarement facile à résumer. Tout au plus, en ce moment, je trouve que ce qui est très présent sont mes tics apparemment liés à la sensation (je tends d'avantage à toucher des recoins des pièces où je me trouve, cherchant mon existence physique comme un pauvre gas à la limite du solipsisme mdrrr alors que finalement je me sais loin de ce genre de philosophie), cherchant abondamment des supports visuels et sonore aussi. Et ceci s'ajoute à une surabondance de questionnements, d'analyses (je m'effraye même à me voir découper en séquences des phrases durant une lecture, recomptant le nombre de mots ou de syllabes comme pour être bien sûr du volume de leur contenu!). Ces deux comportements semblent s'expliquer l'un par l'autre du fait des vas-et-viens entre intérieur et extérieur que cela implique, mais en terme de fonctions cognitives je me trouve dans le flou à ce sujet.
En fait ça fait longtemps que je n'ai pas eu d'avis au sujet de mon type sur ce forum et ça ne me déplairait pas que l'on m'en fasse part à nouveau après les nombreux topics sur des sujets un peu plus large que le MBTI auxquels j'ai participé. Je fais un peu de surplace par les temps qui courent, pourtant c'est le bon moment pour parler de tertiaire (et je ne suis pas étonné, Apo, que tu rebondisse sur ce sujet après le topic "philo", qui me semblait confirmer chez toi cette importance du Si).

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maze
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 4w5
Age : 30
Lieu : Montpellier
Emploi :
Inscription : 31/03/2014
Messages : 225

Message(#) Sujet: Re: Forme de la tertiaire selon les types Mar 06 Jan 2015, 02:37

Super initiative ! Les références ne m'ont pas gêné, et même si je ne les connais pas toutes (Harry Potter, Lost...), le texte m'a semblé par ailleurs assez fourni pour que je comprenne l'idée.
Je retrouve un peu de mes propres réflexions sur la tertiaire. Je pense que la tertiaire peut carrément prendre une forme caricaturale, surjouée. Comme elle peut être source de changement au cours du développement d'une personne, certains peuvent volontairement mettre en avant ce nouveau visage. Du coup la tertiaire qui passe au premier plan en apparence ça arrive très souvent. Pourquoi je ne sais pas vraiment. Parce que le changement est valorisé, pour imiter quelqu'un, pour se déguiser, pour cacher sa vraie nature, se protéger ?
Perso je sais que j'ai longtemps mis en avant mon Si pour masque mon Ne, que je ne gardais que pour moi-même. Même mon Fi je ne l'assumais pas et je voulais paraître T (Ti ou Te je ne sais pas bien, sur les tests de fonctions j'apparais aussi bien l'un que l'autre). Je voulais paraître ISTJ en quelque sorte, ou au moins quelqu'un de "normal", pas trop bouleversé par les émotions. Mais je ne dupais pas vraiment les gens, et tout le monde me disait qu'il fallait que je me lâche un peu. Quelle période catastrophique ! Maintenant ça va mieux, mais on me dit encore aujourd'hui que j'ai parfois une façon de pensée très pragmatique ou matérialiste qui est surprenante compte tenu de ma personnalité. C'est vrai que pragmatisme et matérialisme sont plutôt des attributs qu'on prête aux ST, je crois bien. Alors est-ce un héritage de cette période de ma vie qui a quand même bien duré quelques année et qui a pu grandement influencer mon développement personnel, ou est-ce que je suis comme ça de manière plus authentique ? Voila en tout cas une piste de réflexion pour mon développement futur.

@Greenbat : Trop rentrer dans les détails, jusqu'à s'y perdre presque, pour moi c'est souvent du Te en inférieure qui n'arrive pas à sacrifier ces informations que le Fi tient tant à exprimer. Mais j'imagine qu'on t'a déjà dit ça. J'avoue que la plupart du temps je n'ai pas eu le courage de lire tes post en entier (celui sur le questionnaire philo si), du coup je ne peux jamais vraiment te répondre. En tout cas là, avec cette histoire de sensation que tu recherches, ça peut faire penser à Se. Et vu que ton introversion semble très marquée, si on pense ISFP, on peut penser au Ni en tertiaire qui passe devant Se (en apparence du moins), et ça ne me paraîtrait pas impossible. Du coup difficile après de savoir si tu es sensitif ou intuitif car les deux se mêlent (et ce serait le même problème pour n'importe quel type avec S/N en aux/tert). Mais finalement j'ai lu quelques posts de toi, surtout les tous premiers, et j'ai un énorme sentiment d'INFPitude. Justement, tant mieux qu'on parle de tertiaire, parce que quand je te lis je pense Fi/Si. Presque tout du récit de ton enfance m'y fait penser en fait. Après certes raconter son enfance c'est un exercice qui peut vite prendre des allures Fi/Si mais là c'est trop marqué. Ça ne veut pas dire que tu n'as pas de Ne non plus, mais un peu comme moi, tu le gardes pour toi, tu cherches à le maîtriser, à ne pas trop partir dans tous les sens, du coup on ne le voit pas tant que ça, même s'il est riche. J'ai l'impression que tu es souvent à la recherche de tes sensations, qu'elles restent souvent floues, imprécises, et que tu cherches à les retenir. Tes sensations te préoccupent tant que tu semble oublier qu'en fait tu es un intuitif. Car au final, c'est toujours ton Ne qui reste le plus important, le plus maîtrisé. Même si tu peux sembler trop organisé pour du Ne, ça reste du Ne au service d'un Fi colossal et de la recherche de ces sensations imprécises que tu veux exprimer, donc c'est l'exercice que tu t'imposes qui demande cette organisation. Je t'imagine pas forcément aussi organisé pour toutes les autres activités.
Bref, voila mon ressenti, c'est subjectif, c'est pour te donner des pistes, évidemment il ne faut pas le prendre comme argent comptant, mais tu t'en doutes je suppose. Voila maintenant c'est moi qui fait des pavés...

_______________________________________
What I've got in the end is a life to try and mend, and all I need is a chance to be myself again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montesquieu
Aucun rang assigné


Type : INTP (5w6)
Age : 32
Lieu : France
Emploi : A la croisée des chemins
Inscription : 25/08/2014
Messages : 236

Message(#) Sujet: Re: Forme de la tertiaire selon les types Mar 06 Jan 2015, 12:01

Appocalypse a écrit:
Qu'en pensez-vous ?
Êtes-vous d'accord avec ces descriptions, remarquez-vous les mêmes choses ou d'autres aspects que je n'ai pas cités ? Décelez-vous cette dynamique chez vous ou chez d'autres ?
Je n'arrivais pas à m'expliquer pourquoi la même tertiaire pouvait ne pas avoir le même impact sur les deux types sur lequel elle agit, je crois que j'ai compris grâce à toi.

Je n'avais jamais observé que tous les types qui ont une fonction auxiliaire identique ont également la même fonction tertiaire. Les seules variables qui puissent exister entre les types partageant les mêmes auxiliaires et tertiaires sont donc la dominante et l'inférieure.

Merci beaucoup pour cet enrichissement personnel. Je crois que ça va alimenter mes réflexions pour un bon moment. Merci beaucoup.

_______________________________________
Certains ont des tendances suicidaires, d'autres des tendances sadomasochistes, moi, j'ai des tendances J...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/Montesquieu
Yami
Aucun rang assigné
avatar

Type : EVIL
Age : 22
Lieu : Illusiocorp
Emploi : Incroyable Spider-Marx
Inscription : 05/01/2015
Messages : 17

Message(#) Sujet: Re: Forme de la tertiaire selon les types Mer 07 Jan 2015, 00:48

J'ai bien aimé tes exemples et le typage de ceux que tu as identifiés au travers. En lisant ton paragraphe sur le tertiaire des ISTP j'ai pensé, pour revenir sur un youtubeur français, à Antoine Daniel (Wiki parce que j'ai que ça comme élément de référence: les ISTP sont souvent capables d'énoncer des observations profondes et drôles au sujet du monde qui les entoure). Par contre, de ce que je sais sur Kubrick je suis surpris que tu penses à ce type. Je le vois INTJ. Donc (j'essaie de comprendre, pardon de soulever des questions connes), la fonction tertiaire est davantage exprimée que la dominante? Ou plutôt, on l'identifie mieux?

Quelque chose me fait dire que je perds mon temps à essayer de comprendre, des fois. Des phrases qui veulent dire; ou des messages qui affirment explicitement que les Se-dom sont tous des sportifs, les Fi-dom des dépressifs, les Ti-dom des autistes. Et d'autres propos du même genre que Speed Gavroche aurait aisément défendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://illusiocorp.unblog.fr/
Spi'
Aucun rang assigné
avatar

Type : *_*
Age : 94
Lieu : *_*
Emploi : *_*
Inscription : 25/04/2014
Messages : 565

Message(#) Sujet: Re: Forme de la tertiaire selon les types Lun 26 Jan 2015, 02:29

For introverts :

When introverts run into a situation that their Dominant Function can't handle, they need to adapt by negotiating, going along with the limitations of low-bandwidth social interaction, or otherwise doing something that does not involve total control or understanding of the situation. The Tertiary Function provides justification for maintaining an Introverted approach directly opposite to the worldly expansiveness that the person is ready for.

Tertiary Si: "I can't possibly go along with this, I don't have any reliable concepts or map to anchor myself with: it's all arbitrary and untrustworthy and meaningless. I'd be diving in without any orientation; I'd be tripped up or harmed from any random direction, and my efforts wouldn't be cumulative. I just won't budge. I'll build myself some barricades and wait for the storm to blow over." The Secondary Function would say: "Look around, shake up the pot, see what new arises, and deal with it imaginatively; there must be better alternatives available than being stuck here."


Si tertiaire: "Je ne peux pas être d'accord avec cela, je n'ai pas de concepts fiables ou de carte pour « m'ancrer »:. C'est  arbitraire,  indigne de confiance et cela n'as aucun sens. Je serais livré à moi-même; je vais trébuché ou être lésés, et mes efforts ne seront pas cumulatif. je vais juste ne pas bouger. Je vais me construire quelques barricades et attendre que la tempête passe." La fonction secondaire pendant ce temps disait: "Regardez autour quelles possibilités surgissent, et traité avec elle avec imagination; il doit y avoir de meilleures solutions disponibles que d'être coincé ici."


Tertiary Ni: "I can't possibly go along with this, 'cuz it's all a lie. It's all a set-up by the Man. I'd just be serving his interests and not my own. I'm not gonna be suckered by all this self-serving bull. No way, man, I gotta go my own way." The Secondary Function would say: "This thing's bigger than you. Better just go with the flow, do what you can, trust your instincts to deal with what's right here and now."


Ni tertiaire: "Je ne peux pas être d'accord avec cela, parce que c'est un mensonge. C'est juste un coup monté par l'homme. Je servirai son intérêts et non le mienne, je ne vais pas être dupé par tous ces égoïstes. Pas question ! je dois faire les choses à ma façon ". La fonction secondaire disait: «Cette chose vous surpasse. Mieux vaut juste aller avec le courant, faites ce que vous pouvez, faites confiance à vos instincts pour faire face à ce qui est juste ici et maintenant.».


Tertiary Ti: "I can't possibly go along with this, because it makes no sense. It's filled with internal contradictions. It's crude and not true to the real principles of how this works. It's trying to shove an inappropriately a priori conceptual structure onto the reality. I will have to go by feel, and where it leads I can't know until I get there. I've got to trust this groove regardless of people's arbitrary expectations." The Secondary Function would say: "You've reached the limits of what you can do alone. You can make others feel important by telling them your needs and asking for their help, and yielding some genuine control to them. See who you can find common cause with."

Ti tertiaire: "Je ne peux pas être d'accord avec cela, parce que cela n'a aucun sens. C'est rempli de contradictions internes. C'est brut et infidèle aux principes réels de comment cela fonctionne. Il essaie de pousser une structure conceptuel inappropriée sur la réalité. je vais devoir être fin. Je ne peux pas savoir jusqu'à ce que j'y arrive. Je doit faire confiance à ma vision indépendamment des attentes arbitraires des gens. »La fonction secondaire disait: «Vous avez atteint les limites de ce que vous pouvez faire seul. Vous pouvez faire en sorte que d'autres se sentent importants en leur disant vos besoins et en leur demandant leur aide, et en lâchant du leste. Regarde avec qui vous pouvez trouver une cause commune ".


Tertiary Fi:
"I can't possibly go along with this, because it would mar my soul. It's not 'me'. I am a good person, and in order to maintain my integrity, I need to steer clear of this. This is the responsibility of those other people: it emerges from their souls, not mine, so it's their problem." The Secondary Function would say: "Do something. Take responsibility even if no one gave it to you, and go after some tangible gain right now, within the limits of the situation and your current understanding. That will improve your position, after which you can re-assess and plot a new course."

Fi tertiaire : "Je ne peux pas être avec cela, parce que cela reviendrait à corrompre mon âme. Ce n'est pas« moi ». Je suis une bonne personne, et afin de maintenir mon intégrité, j'ai besoin de rester à l'écart. C'est  la responsabilité de ces autres personnes: cela émerge de leurs âmes, pas de la mienne, donc c'est leur problème ». La fonction secondaire disait: «Faites quelque chose. Prenez la responsabilité même si personne ne vous l'a donné, dans les limites de la situation et de votre compréhension actuelle. Cela améliorera votre position, après quoi vous peut réévaluer et tracer une nouvelle voie ".


For extraverts :

For extraverts, the Tertiary Temptation arises when Orienting by socially defined expectations is failing them. To find their way, they need an independent integrity or awareness, which cannot be developed by understanding oneself solely in terms of how people respond to you. The Tertiary Function provides a way of Orienting in an Extraverted way--a way of Orienting directly opposite to the Introverted discovery that the person's current situation is naturally leading to.

Tertiary Se: "I'll physically intimidate him. I'll brandish a little power and he'll get back in line. Beneath all our refinement, people are just animals, and let me tell you, this animal will not be denied. I'll go with my gut instinct here. You can't know everything in advance, you have to trust your gut in each moment. Good thing my gut is trustworthy. A person with lesser character wouldn't be able to trust his luck the way I can." The Secondary Function would say: "What is really dangerous here and what's just a paper tiger? What are some options you haven't considered yet only because the current way appears--falsely--to be necessarily so?"

Tertiary Ne: "Ok, then, I'll bluff. We'll see how he responds to that. I don't know where this is leading, but at least it's leading somewhere new. This takes courage. Most people wouldn't have the courage to reach for the unknown at a time like this, but I can, because I can trust my principles to work in any new situation." The Secondary Function would say: "What are the facts here, really? Set the decision-making criteria aside and look at the facts freely, without without regard to any particular purpose or how the facts appear to others."

Tertiary Te: "Unfair!! I have to stick to my guns, I will not be bullied or cheated. Any number of authorities agree with me. All my friends agree with me. Everyone can see that my response is directly mandated by the situation: anything else would be irresponsible. These facts absolutely settle the matter, and there is no point in looking at it any further." The Secondary Function would say: "Fair or not, reasonable or not, recognized by anyone or not, what would truly accomplish some good here?"

Tertiary Fe: "I'll lay a guilt trip on this guy, tell him all I've done for him and suggest that the next time he's in a tough spot, he might need my help. Well, hmm, ok, I'll be all friendly. I'll smile, tell him I like him, what a great guy he is. Well, hmm, that's not working, either. Ok, I'll make him look bad in the eyes of his friends." The Secondary Function would say: "What is the truth? Not what people would agree is true, not an angle on the truth for making it palatable to someone, but the whole, honest truth?"


Example of Tertiary Temptation in INTP


Due to having Ti as his dominant function, the INTP tends to live introspectively, engaging in introverted activities. At some point in his life, his inferior Fe will cause him to want to bond with others. However, his inferior Fe is too weak to engage in the social games that people play, so it cannot fulfill its own goal. Neither can dominant Ti solve the INTP's social difficulties; in fact, it leads the INTP to turn up his nose at the seemingly idiotic social world. Tertiary Si will affirm this attitude, by convincing the INTP that trying to socialize would surely end in disaster, because he doesn't have any kind of roadmap to navigate the arbitrary social world with. Or maybe his Ti will lead him to take a highly judgmental attitude that people just don't work the way they should.

From the standpoint of the disgruntled INTP, people seem weak, irrational, and emotional, with no stomach for the "truth". He will tell you all the ways in which the current social system is dysfunctional, and how should it be resigned to fit some better underlying principles. In this case, his tertiary Si will tempt him into only associating with people he feels safe with, and who won't challenge his overly introverted attitude. He will think "most people have absolutely no clue, so I need to find the few people who do and stick with them." The INTP's inferior Fe might falsely believe that only associating with like-minded people is the solution to his social difficulties.

In short, his Ti and Si keep him semiotically disoriented and unable to relate to the extraverted social world.

Without Ne, the INTP will believe that he will be totally lost in the social world, because he doesn't understand how it works. Even when he tries to socialize in this mindset, he will feel he never has anything to say. This feeling of helplessness and "analysis paralysis" is due to his semiotic disorientation. When he does say something, he will be careful not to rock the boat (Si), because he feels he doesn't know how to socialize (Ti), and wants to hide this fact from others to avoid incurring a negative reputation (inferior Fe). For instance, he might take on the role of a "nice guy". Ironically, such fear to express his personality might make others believe he is boring and antisocial, and contribute to the negative reputation he developed in the first place! In the end, he will fall back on the areas of life where he feels that he knows what he is doing (Si). These areas will usually be his old introverted activities, so he will be back to square one.

To summarize, Fe goals tend to get the INTP's Ti/Si into a semiotically disoriented muddle that leaves him no method of relating to the task at hand.

Enter: Extraverted Intuition...

Ne offers the INTP another perspective that can help with his social difficulties. It will encourage him to improvise, experiment, and attune himself to the world of possibilities in social interaction. He will be witty, unique, and say whatever nobody else thought of. Through his Ne creativity and experimentation, his Ti will be able to able to figure out the underlying principles behind socializing. During social interaction, the Ne can reign free, and the Ti can analyze everything afterwards when it won't interfere. Thus, the Ti is brought back on board and has a way of constructively relating to the task. When the Ti manifests itself to help an INTP figure out how people tick, it is helping him meet his Fe goals. Fundamentally, Ne frames the social world as a place of exciting new possibilities just waiting to be understood, providing the Ti with a way of semiotically orienting itself to those goals.

Contrast the hyper-introverted attitudes of Ti + Si with the more extraverted attitudes of Ti + Ne. "I need to stay in control of everything to be sure it comes out right" vs. "I'll take my chances in the wider world and deal with whatever comes up":

- Ti + Si (+ inferior Fe): "People's customs about political correctness are so arbitrary, I have no hope of understanding them: every guess about how I should behave is just a shot in the dark... It's best to just play it safe with people, because if I mess up, they will just think I'm a nerd with no social skills."
- Ti + Ne: "Maybe I don't understand customs and etiquette yet. Maybe I will never understand them. I don't need to understand them, because I will respond dynamically to any situation that unfolds before me. The boring smile-and-say-customary-things approach doesn't work for me, but I can try something outrageous that people have never seen before, and see what that opens up. Maybe it will bring me to the attention of people who can appreciate what I've got to offer, maybe it will get me a black eye, maybe something I can't even anticipate. Only one way to find out!"

- Ti + Si: "Most people have no clue how the universe works, so I need to stick with the few who do. I would just get bogged down explaining basic concepts in some moronic set of terms to people who will just misunderstand everything and foul it up anyway. ."
- Ti + Ne: "If I limit my social circle to a few fellow misanthropes, I will never go anywhere in the world. When in public or with a stranger, I can try putting some small idea on the table--just a tiny piece of the whole picture, just enough to excite people's imagination. It'll start something. People will have no choice but to deal with it. They'll want to deal with it because it relates to their existing interests. I'll be fairly sure of that because I'll sniff out what those interests are. People will start having fun with the idea in their own way, going beyond what I can imagine."

Ne, as a way to expand outward into the world rather than as a way to gather fuel for more Ti analysis, leads you to "plant seeds" of potential: to add something new to what's going on that opens up the potential for something not entirely known to happen--but something where there are real stakes. It leads you to choose your seeds to fit the existing social arena, and to collect tangible winnings when a seed bears fruit.

With this analysis in mind, it is easy to see how the tertiary temptation affects INFPs also (this might happen when the Te pressures the INFP to stop dreaming and get some results).

- Fi + Si: "I must proceed cautiously into the unknown, or I will just mess up and feel like crap!"
- Fi + Ne: "I will just improvise until I find a way to connect to this person. If we don't have anything to offer one another, I'll just move on and play with someone else."

- Fi + Si (+ inferior Te): "If I fail, that'll only prove that I'm not practical, I don't know what I'm talking about, and I can't deliver on what I promise."
- Fi + Ne: "If I fail, I'll learn something: it'll give me fuel to be creative and think of something new, that probably only I could think of. There's nothing like a difficulty with real stakes involved to spur my creativity!

Traduction pour bientôt! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maze
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 4w5
Age : 30
Lieu : Montpellier
Emploi :
Inscription : 31/03/2014
Messages : 225

Message(#) Sujet: Re: Forme de la tertiaire selon les types Lun 26 Jan 2015, 13:27

Merci Spirit pour cet article. J'aimerais bien savoir où est-ce que tu l'as trouvé.
Je me suis permis de corriger un peu ta traduction au passage.

Si tertiaire : "Je ne peux pas être d'accord avec cela, je n'ai pas de concept fiable ou de carte pour « m'ancrer »: C'est  arbitraire, indigne de confiance et cela n'a aucun sens. Je vais être livré à moi-même; je vais trébuché ou être lésé, et mes efforts ne seront pas cumulatifs. Je ne bougerai pas. Je vais me construire des barricades et attendre que la tempête passe."
La fonction secondaire dirait: "Regarde autour de toi quelles possibilités surgissent, et traite les avec imagination; il doit y avoir de meilleures alternatives possibles que d'être coincé ici."

Ni tertiaire : "Je ne peux pas être d'accord avec cela, parce que c'est un mensonge. C'est juste un coup monté par l'Homme. Je servirais son intérêt et non le mien. Je ne vais pas être dupé par tous ces égoïstes. Pas question, je dois faire les choses à ma façon."
La fonction secondaire dirait: « Cette chose te surpasse. Mieux vaut suivre le courant, fait ce que tu peux, ait confiance en tes instincts pour faire face à ce qui est ici et maintenant. »

Ti tertiaire : "Je ne peux pas être d'accord avec cela, parce que cela n'a aucun sens. C'est plein de contradictions internes. C'est brut et infidèle aux principes réels de comment cela fonctionne. C’est comme si on essayait de faire rentrer une structure conceptuelle a priori et inappropriée dans la réalité. Je vais devoir tâtonner, je ne peux pas savoir où cela mène jusqu'à ce que j'y arrive. Je dois faire confiance à ma vision indépendamment des attentes arbitraires des gens. »
La fonction secondaire dirait: « Tu as atteint les limites de ce que tu peux faire seul. Tu peux faire en sorte que d'autres se sentent importants en leur disant tes besoins et en leur demandant leur aide, et en lâchant du leste. Regarde avec qui tu peux trouver une cause commune. »

Fi tertiaire : "Je ne peux pas être d'accord avec cela, parce que cela reviendrait à corrompre mon âme. Ce n'est pas « moi ». Je suis quelqu’un de bien, et afin de maintenir mon intégrité, j'ai besoin de rester à l'écart. C'est la responsabilité de ces autres personnes : cela émerge de leur âme, pas de la mienne, donc c'est leur problème. »
La fonction secondaire dirait : « Fait quelque chose. Prends la responsabilité même si personne ne te l'a donné, dans les limites de la situation et de ta compréhension actuelle. Cela améliorera ta position, après quoi tu pourra réévaluer et tracer une nouvelle voie ".

Difficile de traduire certaines expressions, notamment pour le Si tertiaire, mais je pense que ça se comprend quand même. Pour le Ni, je trouve que ça fait très paranoïaque ! Je sais que ça peut se manifester comme ça chez les quelques ISFP que je connais, mais là je trouve que c'est caricatural. Qu'en pensez-vous ?
Sinon perso je retrouve bien ma tertiaire Si avec cette tendance à se protéger dans sa carapace et attendre que ça passe, et la secondaire Ne qui essaye d'en sortir, de voir les nouvelles possibilités. Mais je me reconnais dans le Ti aussi, sauf pour la secondaire qui y est liée, donc Fe. Mais comme la tertiaire marche avec la secondaire et que je suis pas Fe pour un sous, ben je dois pas être Ti non plus... 'fin je sais pas.

_______________________________________
What I've got in the end is a life to try and mend, and all I need is a chance to be myself again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spi'
Aucun rang assigné
avatar

Type : *_*
Age : 94
Lieu : *_*
Emploi : *_*
Inscription : 25/04/2014
Messages : 565

Message(#) Sujet: Re: Forme de la tertiaire selon les types Lun 26 Jan 2015, 14:24

Merci d'avoir amélioré mes traductions, je dois avoué que j'ai un peu galéré. Comme tu le dis, c'est difficile de traduire certaines expressions, c'est pour ça que j'ai conservé les textes originaux, car c'est peut-être plus clair en anglais et pas très bien traduit. Je pense aussi qu'on comprend globalement les idées qu'ils font ressortir.
Je trouve que c'est un peu caricatural aussi, mais comme toi je me suis tout de même reconnue dans la description de la fonction tertiaire, ou encore dans la tension entre Ne et Si.
Citation :

Pour le Ni, je trouve que ça fait très paranoïaque !
Carrément ^^. Ca ma fait penser au film d'eminem ( générallement typé ISFP ), 8 mile, où il se pose constamment en victime, les autres ont l'air de s'acharner contre lui, et surtout à un passage du film où il dit quelque chose du genre :" je vais faire les choses à ma manière maintenant" à ses potes. Exactement comme c'est décrit ici. Peut-être que c'est sa vision subjective, de cette période de sa vie, qu'il expose dans le film, et qu'il nous montre involontairement/inconsciemment, ( bien évidemment^^ ), sont Ni-tertiaire parano.

Citation :

Mais je me reconnais dans le Ti aussi, sauf pour la secondaire qui y est liée, donc Fe. Mais comme la tertiaire marche avec la secondaire et que je suis pas Fe pour un sous, ben je dois pas être Ti non plus... 'fin je sais pas.
Selon le fonctionnement proposé par le MBTI, tes fonctions sont Fi/Ne/Si/Te, donc tu n'es pas censé avoir de Ti. Mais ça reste une théorie, elle a peut-être, pour ne pas dire surement, des failles. Certains semblent penser qu'ils sont à la fois Ti et Fi, d'autres n'arrivent pas à ce typer, donc pourquoi pas ? Peut-être que nos fonctionnement sont plus flexibles que ce que le modèle nous présente... Après pour avancer ce genre d'idée il faudrait pouvoir avancer des arguments, des analyses qui contredisent la théorie.

Voilà la source : http://www.the16types.info/vbulletin/content.php/185-MBTI-Tertiary-Temptation

Ps : je continuerai la traduction la semaine prochaine.


Dernière édition par Spirit le Lun 26 Jan 2015, 16:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maze
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 4w5
Age : 30
Lieu : Montpellier
Emploi :
Inscription : 31/03/2014
Messages : 225

Message(#) Sujet: Re: Forme de la tertiaire selon les types Lun 26 Jan 2015, 14:49

Citation :
Merci d'avoir amélioré mes traductions, je dois avoué que j'ai un peu galéré.
Ouais c'est galère, d'ailleurs je ne me suis pas attaqué à la partie "extravertis" parce que je sens des difficultés plus importantes.

Citation :
Après pour avancer ce genre d'idée il faudrait pouvoir avancer des arguments, des analyses qui contredisent la théorie.
En effet, je ne vois pas comment construire une argumentation assez cohérente pour contredire ou nuancer la théorie existante. Je pense que c'est une sorte d'illusion, je dois confondre une partie de Fi avec Ti, ou alors c'est mon w5... j'ai pas vraiment d'explication en fait. Mais quand même, je me reconnais dans Ti et dans les comportements qu'il peut engendrer, justement pas en primaire mais plus comme une fonction d'ombre.

_______________________________________
What I've got in the end is a life to try and mend, and all I need is a chance to be myself again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lxndr_aeae
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP
Age : 24
Lieu : France métropolitaine
Emploi : Etudiant
Inscription : 17/10/2014
Messages : 38

Message(#) Sujet: Re: Forme de la tertiaire selon les types Lun 26 Jan 2015, 21:32

@Spirit a écrit:


- Fi + Si: "I must proceed cautiously into the unknown, or I will just mess up and feel like crap!"
- Fi + Ne: "I will just improvise until I find a way to connect to this person. If we don't have anything to offer one another, I'll just move on and play with someone else."

- Fi + Si (+ inferior Te): "If I fail, that'll only prove that I'm not practical, I don't know what I'm talking about, and I can't deliver on what I promise."
- Fi + Ne: "If I fail, I'll learn something: it'll give me fuel to be creative and think of something new, that probably only I could think of. There's nothing like a difficulty with real stakes involved to spur my creativity!


Sans vouloir ramener mon gros Fi, je pense que l'attitude Fi+Ne on peut se la permettre surtout à l'adolescence à un âge où on n'a aucune obligation de rester avec une personne ou groupe de travail. Lorsqu'on devient adulte, on se rend compte qu'il faut bien être pratique (Te) et on est finalement obligé de composer avec notre entourage connexion ou non. Donc prudence, beaucoup de Si et Ne en mode off.
Si comme Silence. Il faut se taire et observer les autres pour avoir la bonne approche.
Si comme Silicone. Pour amortir le choc du Ne dans nos relations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maze
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 4w5
Age : 30
Lieu : Montpellier
Emploi :
Inscription : 31/03/2014
Messages : 225

Message(#) Sujet: Re: Forme de la tertiaire selon les types Lun 26 Jan 2015, 22:11

Citation :
Sans vouloir ramener mon gros Fi, je pense que l'attitude Fi+Ne on peut se la permettre surtout à l'adolescence
J'étais Fi+Si à l'adolescence jusqu'à progressivement accepter mon Ne à partir de la vingtaine. C'est vrai qu'à l'adolescence on n'a pas encore de responsabilité mais il faut aussi prendre en compte la pression de la famille, de l'école... dans mon cas faut croire que ça assez joué pour que je crois que mon Ne allait plus m'attirer d'ennuis qu'autre chose. Je me disais à l'époque qu'il fallait que je sache à l'avance ce que je devais faire, et qu'une fois que je le savais, il suffisait de le faire, et je le faisais (y a peut-être même du Te du coup ?). Puis à 16 ans ça a commencé à ne plus marcher du tout. Bref, j'ai peut-être pas fait tout dans l'ordre habituel.

_______________________________________
What I've got in the end is a life to try and mend, and all I need is a chance to be myself again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lxndr_aeae
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP
Age : 24
Lieu : France métropolitaine
Emploi : Etudiant
Inscription : 17/10/2014
Messages : 38

Message(#) Sujet: Re: Forme de la tertiaire selon les types Lun 26 Jan 2015, 22:32

Oui ça dépend surement beaucoup des personnes.
J'ai l'impression que c'est toujours les responsabilités et la pression des résultats du Te (comme l'exprime l'article sur le combo Fi+Si+Te) qui brident le Ne.
Si tu veux continuer à en parler par MP, j'aimerais bien en savoir plus sur comment t'as accepter ton Ne à l'âge adulte!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spi'
Aucun rang assigné
avatar

Type : *_*
Age : 94
Lieu : *_*
Emploi : *_*
Inscription : 25/04/2014
Messages : 565

Message(#) Sujet: Re: Forme de la tertiaire selon les types Sam 31 Jan 2015, 14:11

Votre discussion m'intéresse ( Lxndr et Maze ). Je pense, en tous cas je me questionne à ce sujet, que si un INFP veut vraiment se réaliser, il faut qu'il canalise un minimum son Ne et utiliser ces fonctions ombragées. Parce que sinon il risque de ne pas faire les choses en profondeur, et donc de ne pas atteindre ses ambitions. Comme tu le dis Lxndr, l'âge adulte, ne nous permet pas "d'être" tout le temps Fi/Ne, il y a des attentes, des impératifs auquel on doit répondre, même si ceux-ci sont implicites, et cela demande forcément d'utiliser un minimum nos fonctions ombragées.
Ensuite je ne sais pas si on peut se dire "tiens, je vais débrider mon Ne, mon Te, etc...", je veux dire, ne serait-ce pas automatique ? N'est-ce pas les expériences de la vie qui font que l'on va utiliser de manière plus ou moins prononcé tel fonctions cognitives ? Peut-on choisir ? Instinctivement, je dirais que c'est
notre vécu, le contexte dans lequel nous vivons, qui nous amène à utiliser une fonction plus qu'une autre. Personnellement, j'ai toujours aimer passer du temps à observer, à contempler, à rêver, mais mon vécu, je pense, fait que je ne peux plus supporter de le faire pendant longtemps. Je ressens souvent le besoin d'agir, pour atteindre mes objectifs. Si je ne le fais pas, je deviens en colère contre moi, je culpabilise, etc..., alors qu'auparavant je m'en fichais complétement ( quand j'étais ado ). Voilà, en tous cas, si vous avez vos idées sur le sujet, je serais intéressé de connaître vos avis.


Dernière édition par Spirit le Dim 01 Fév 2015, 16:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I... entre 529 et 649 α
Age : 28
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 785

Message(#) Sujet: Re: Forme de la tertiaire selon les types Sam 31 Jan 2015, 14:51


Salut,

bon je ne peux prétendre amener un point de vue d'INFP tant que je ne serai pas fixé sur mon type, mais il n’empêche que j'ai un avis sur la question:
Brider Ne ne m’apparaît pas être une bonne idée. C'est une fonction qui est normalement plus maîtrisable que les deux suivantes, et on ne peut maîtriser les deux autres correctement sans la maîtriser bien non plus. Donc, si j'étais (ou suis) INFP, je m'attacherais à mettre mon Ne à contribution dans le quotidien dans le but et pour la continuité de mon processus d'individuation avec Si (le site 16types recommande justement de développer Ne dans le sens de l'extraversion et du concret plutôt que Te à tout prix). C'est la contribution entre Ne et Si qui devrait permettre le développement de Si et par la suite de la fonction inférieure Te. Cette dernière, très progressivement pourra être utilisée pour créer une carte du réel où nos objectifs pourront être matérialisés, mais grâce à Ne-Si on doit être capable d'en évaluer une multitude, et ceux que nous choisirons en priorité seront ceux qui constituent le meilleur compromis du moment entre Fi-Ne et Si-Te. Ensuite, on ne doit pas oublier la multitude de possibilités produite par Ne, dont on peut faire part lorsque nous sentons qu'elle contient une pertinence; pour éviter le gaspillage de Ne, les possibilités qui semblent impossible à concrétiser sur le moment peuvent alors être véhiculées virtuellement (dira-ton) par le biais de l'expression artistique, afin de stimuler le débat ou simplement de garantir leur existence, ce qui devrait épanouir l'INFP ( ... enfin je pense Rolling Eyes ); ce serait un constant vas-et-viens entre l'attente et le concret, une exploration permanente, passant par Fi, grâce à Ne-Si et à Si-Te.

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spi'
Aucun rang assigné
avatar

Type : *_*
Age : 94
Lieu : *_*
Emploi : *_*
Inscription : 25/04/2014
Messages : 565

Message(#) Sujet: Re: Forme de la tertiaire selon les types Sam 31 Jan 2015, 15:02

Merci pour ton avis Greenbat, il est intéressant. Après je ne disais pas qu'il fallait sous-utilisé son Ne, mais un peu le canaliser. Mais c'est vrai que plutôt de le canaliser on peut, peut-être, l'utiliser pour sublimer, par l'art ou par d'autres moyens, les possibilités que nous entrevoyons et que nous ne pouvons réaliser, ( c'est un peu tordu dit comme ça ^^ ).
Par contre il y a une question qui reste en suspens. Est-ce notre vécu, notre environnement qui nous amène à utiliser plus ou une moins une fonction cognitive ? Ou avons-nous le choix ? Ou encore, n'est-ce pas un peu des deux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lxndr_aeae
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP
Age : 24
Lieu : France métropolitaine
Emploi : Etudiant
Inscription : 17/10/2014
Messages : 38

Message(#) Sujet: Re: Forme de la tertiaire selon les types Sam 31 Jan 2015, 23:24

@Spirit a écrit:

Par contre il y a une question qui reste en suspens. Est-ce notre vécu, notre environnement qui nous amène à utiliser plus ou une moins une fonction cognitive ? Ou avons-nous le choix ? Ou encore, n'est-ce pas un peu des deux ?

Vaste question que tu poses. Je dirais que c'est un peu des deux Lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spi'
Aucun rang assigné
avatar

Type : *_*
Age : 94
Lieu : *_*
Emploi : *_*
Inscription : 25/04/2014
Messages : 565

Message(#) Sujet: Re: Forme de la tertiaire selon les types Dim 01 Fév 2015, 12:09

Citation :
@Spirit a écrit:

   Par contre il y a une question qui reste en suspens. Est-ce notre vécu, notre environnement qui nous amène à utiliser plus ou une moins une fonction cognitive ? Ou avons-nous le choix ? Ou encore, n'est-ce pas un peu des deux ?


Vaste question que tu poses. Je dirais que c'est un peu des deux Lol

Je pense comme toi^^. A vrai dire, j'y ai un peu réfléchis cette nuit. Je pense que c'est tout d'abord notre vécu, notre environnement,  qui vont faire qu'on va privilégier, inconsciemment, une fonction plus qu'une autre, ( on pourrait même rajouter : qui font qu'on s'adapte comme çi, qu'on se comporte comme cela, etc... ). Mais par la suite, si on prend conscience qu'on bride une fonction, ( ou un comportement ), à cause de notre vécu, ou qu'en sais-je, et que nous ne le souhaitons pas, nous pouvons agir en conséquence. Comme on le dit souvent, la prise de conscience est la première étape avant une possible évolution. Maintenant, reste à savoir comment développer ou accepter, tel fonction cognitive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Forme de la tertiaire selon les types Ven 06 Fév 2015, 16:16

@Apocalypse a écrit:

Ti :
INFJ : Le Ti de l'INFJ se distingue particulièrement pour sa dimension critique, autre pendant de la dimension plus conciliante du Fe. La perception introvertie confère à ces critiques une cohérence et une singularité qui va renforcer l'aspect intellectuel, "au dessus de la masse" du Ti. Le pendant négatif de cette tendance résidera justement dans cet aspect éthéré, qui peut parfois être difficile à décrypter pour qui ne se situe pas dans cette tendance, et qu'on retrouve chez beaucoup d'intellectuels. 
Un exemple particulièrement parlant serait celui de Bourdieu, dont les textes sont incontournables en sociologie et empreints d'une grande rationalité, mais qui sont aussi généralement considérés comme particulièrement compliqués à lire.

Bravo pour ton travail Apocalypse ! Pour ma part, je me reconnais très bien dans la description que tu fais du Ti-ter pour l'INFJ.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Forme de la tertiaire selon les types Lun 04 Mai 2015, 13:05

Très intéressant, merci Apo Very Happy


@Apocalypse a écrit:
Si :

INFP : Le versant Si de l'INFP est mélancolique, ancré dans le passé, sur les sensations. Il reste influencé par Fi dans la mesure où ce qui le porte, loin d'être indifférencié, relève purement de l'affectif. C'est d'ailleurs ce qui peut donner à cet Si INFP-esque un côté si pur : porté par les valeurs, il devient empreint de sens et peut aller jusqu'à devenir porteur de sens. On le retrouve beaucoup chez l'INFP 4 (Proust, Duras...), également chez le 9 Sp, particulièrement porté sur ses sensations.

INTP : Le Si de l'INTP est peut être le plus autiste. Il va se concentrer sur les détails, décortiquer ce qu'il analyse et le critiquer de bout en bout. Là aussi, sa rigueur, sa précision extrême et minutieuse peut lui conférer une certaine pureté. Il s'agit d'un Si critique, parfois ravageur, souvent aussi un peu borné car il va se focaliser sur des détails. On le retrouve pas mal dans certaines critiques de films ou de jeux vidéos, notamment celles du Joueur du Grenier qui relève les différentes inconstances dans les jeux vidéos qu'il teste. 
Je suis INTP, mais si je m'en tiens à tes interprétations, c'est un Si d'INFP que je me traine, pas du tout d'INTP (en même temps, j'ai un Fi pas mal développé qui me pousse à avoir des côtés très INFP, ce n'est donc pas forcément "faux")


Eternal a écrit:
Si tertiaire : "Je ne peux pas être d'accord avec cela, je n'ai pas de concept fiable ou de carte pour « m'ancrer »: C'est  arbitraire, indigne de confiance et cela n'a aucun sens. Je vais être livré à moi-même; je vais trébuché ou être lésé, et mes efforts ne seront pas cumulatifs. Je ne bougerai pas. Je vais me construire des barricades et attendre que la tempête passe." 
La fonction secondaire dirait: "Regarde autour de toi quelles possibilités surgissent, et traite les avec imagination; il doit y avoir de meilleures alternatives possibles que d'être coincé ici." 
Ouille, oui... comme on dit "it rings a bell"  What a Face 

Cela dit, j'ai un Si assez peu développé, et je n'arrive pas encore à le cerner...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Forme de la tertiaire selon les types Ven 05 Fév 2016, 09:51

Tiens, c'est marrant, j'étais déjà venue ici, à l'époque où je me typais INTP. Cyclope heureux

En tant qu'ENTP, j'échange la Si contre la Fe tertiaire. Et je reviens sur ce fil, parce que la "saveur" particulière de la tertiaire vient de faire tilt chez moi.
Je cherchais à trouver tout au fond de moi ce Fe qui est souvent si bien décrit comme l'envie d'être en harmonie avec le monde, ce rayon de soleil dans un groupe social, cette explosion de sentiments et de sympathie. Et je n'en trouvais pas (zéro, nib, nada), pas dans ce sens-là.
Je reviens sur ce fil, et je lis les "définitions" des Fe tertiaires:

http://www.the16types.info/vbulletin/content.php/185-MBTI-Tertiary-Temptation[/mention] a écrit:
Tertiary Fe: "I'll lay a guilt trip on this guy, tell him all I've done for him and suggest that the next time he's in a tough spot, he might need my help. Well, hmm, ok, I'll be all friendly. I'll smile, tell him I like him, what a great guy he is. Well, hmm, that's not working, either. Ok, I'll make him look bad in the eyes of his friends." The Secondary Function would say: "What is the truth? Not what people would agree is true, not an angle on the truth for making it palatable to someone, but the whole, honest truth?"
WTF? Un ENTP mal digéré au petit déjeuner, sans doute?

@Apocalypse a écrit:
ENTP : Le Fe de l'ENTP adopte une allure ouvertement chaleureuse, cependant il s'agit souvent d'une chaleur diffuse mais de surface, qui peut paraître un peu hypocrite car à côté de cela l'individu sera très détaché des valeurs qu'il incarne en apparence.  C'est le Fe, potentiellement manipulateur et joueur, qui reflète le mieux l'aspect superficiel de la fonction, à l'inverse du Fi qui va vouloir aller plus en profondeur. Mais le désir d'harmonie du Fe pur est le plus souvent absent, à moins de développer davantage Si en supplément.
C'est le Fe qu'on retrouve chez Jack Sparrow ou Saul Goodman, qui affichent toujours un franc sourire, mais qui poursuivent des fins propres.
C'est déjà un peu plus soft, mais la représentation générale tire la larmiche à l'oeil, comme si on tirait sur un poil de cul.

Oserais-je ajouter aux facettes utilitaristo-égocentrée (Fe pour se branler le Ne en bonne compagnie) et utilitaristo-manipulatrice (sunshining Fe pour pouvoir faire des coups en douce à la Punkie Brewster*) une facette profondément altruisto-partageuse?
L'ENTP, en tant qu'extraverti, est profondément ancré dans le monde (à sa façon, certes). Il se nourrit de ce que le monde a à lui offrir (Ne) pour créer son propre système cohérent (Ne-Ti). Mais à quoi bon avoir créé un système interne cohérent si ce n'est pas pour le partager, pour en faire profiter les autres? Evidemment, ça reste un Fe assujetti au Ne-Ti, il ne s'agit pas d'apporter paix et amour autour de soi (le Fe d'un ENTP peut même être véritablement pain in the ass pour un public qui n'a pas demandé à assister à la représentation) mais de partager des idées... et le monde des idées, pour un ENTP, c'est comme l'utérus de sa mère. Alors si un ENTP vous ouvre l'utérus de sa mère, n'oubliez jamais que c'est une preuFe d'amour, aussi fucked up soit-elle...

* Comment ça "C'est qui Punky Brewster"?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Moeghan
Aucun rang assigné
avatar

Type : ISFP Grumpy
Age : 31
Lieu : Forums mbti anglophones.
Emploi : Séparer le bon grain de l'ivraie et étudier les fonctionnements de chacun ;)
Inscription : 07/07/2015
Messages : 268

Message(#) Sujet: Re: Forme de la tertiaire selon les types Ven 05 Fév 2016, 10:13

Aparté inutile, mais j'aime beaucoup la dynamique de tes posts, Mallollo Hug .

_______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Forme de la tertiaire selon les types

Revenir en haut Aller en bas
 

Forme de la tertiaire selon les types

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les différents visages du Fi selon les types
» [5ème] Contrôle types et formes de phrases
» Forme Canonique du mariage selon le Canon 1098
» Le redoublement serait bientôt soumis à l'obtention d'un accord écrit des parents.
» Orientation de la tertiaire selon les auteurs du MBTI ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-