Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 MBTI et votre famille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



Message(#) Sujet: MBTI et votre famille Mer 27 Avr 2011, 23:26

Salut, je me suis toujours demandé si les MBTI était applicable au sein des groupes comme une famille. J'ai l'impression qu'il n'y a aucun caractère génétique ou de lien avec l'apprentissage ... comment se compose la votre ?

Voici la mienne :
Pere : INTJ
Mère : ISFP
Moi (27 ans) : ENFP
Soeur (25 ans) : INFP
Frère (17 ans) : ENFP
Frère (15 ans) : ISTP

Nous sommes tous différent mais la famille est quand même très P (sauf mon père, je pauvre !) et orientée F.
Dans nos rapports familiaux je dirais que le I domine .... même si mon frère et moi sommes assez extravertis à l'extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 33
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: MBTI et votre famille Jeu 28 Avr 2011, 00:38

Ouaih, d'après mes observations, aucuns liens.

En ce qui me concerne, je viens d'un milieu plutôt défavorisé, et je suis issu d'une famille bordélique. Mes parents sont des immigrés portugais ayant grandit dans des conditions moyenâgeuses, ce qui rend difficile tout diagnostiques.

Néanmoins, je dirais :

Le daron : ESFP alcolo-depressif, avec l'intuition introvertie ayant englouti sa personnalité
La mère : ENFJ selon mes dernières estimations, mais avec une personnalité extrêmement bridé et sous-développé ( pour les raisons que j'effleure plus haut... :| )

Sinon, j'ai un oncle auquel on me compare depuis toujours, très probablement INFP (il a fallut qu'il attende d'aller en prison pour apprendre à se connaitre, et découvrir ses talents d'artiste et de créateur); un autre aussi, sans doute ENTP (mais sous-développé, comme tout les autres). Pour le reste, il me semble que ma famille est entièrement constitué de (S), autant dire que je n'ai presque aucun rapport avec eux...

J'ai un ami ENFP initié au MBTI, Portugais aussi, et issu d'un famille tout aussi chaotique que la mienne. Lui fût encore moins bien lotit que moi :

Père : ESTJ
Mère : ESFJ
Grande soeur : ESTJ
P'tit frère : ISTP

Tous sous-développés bien entendu...






Dernière édition par Exil le Jeu 28 Avr 2011, 01:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u350 [compte supprimer]
Intervenant polémique
avatar

Type : INTP (right brain) 1 / 10 000
Age : 34
Lieu : Tor Bridges (underground)
Emploi : Informaticien (network analyst)
Inscription : 23/01/2011
Messages : 304

Message(#) Sujet: Re: MBTI et votre famille Jeu 28 Avr 2011, 00:46

Je vais répondre ... Car dans mon cas ce n'est pas facile dans le sens ou j'ai l'impression d'être véritablement différent d'eux.

Ils sont tous extravertis, tous droitiers et non intuitifs !

Quoique je ne serais pas étonner d'apprendre qu'il existe effectivement des gènes héréditaires, une sorte de génotype comme pour le gène du gaucher le LRRTM1, puisque la c'est pareil je suis le seul gaucher.




_______________________________________
Que l'on me donne six heures pour couper un arbre, j'en passerai quatre à préparer ma hâche. [Abraham Lincoln]


Dernière édition par sierra-alfa-mike le Jeu 28 Avr 2011, 00:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: MBTI et votre famille Jeu 28 Avr 2011, 00:51

Houla Exil, désolé pour toi .

C'est marrant, un de mes meilleurs ami est également d'origine portugaise, ses parents ont aussi émigrés et toute sa famille est ENORMEMENT S ! Lui est d'ailleur un vrai de vrai ESTP.

Par contre ça à l'air plutôt organisé chez ses parents Smile

Au prime abord je dirais ça pour sa famille :
Pere : ISTP
Mere : ESFJ
Lui : ESTP
Soeur : ESFJ (que je connais bien aussi)


Revenir en haut Aller en bas
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 33
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: MBTI et votre famille Jeu 28 Avr 2011, 01:07

Je sais bien ... Quand je vais au Portugal, j'ai l'impression d'être dans "ESFP land".
Enfant, j'étais à chaque fois débordé par le climat sensitif-extraverti qui y règne : les gens sont bruyant, désinhibés, dilatés, parlent fort, tapent du poing sur la table, se tapent violemment dans le dos pour manifester leur camaraderie... Il me fallait un certain temps pour m'y accommoder, un peu comme en haute altitude. Par contre, j'en revenais toujours plus équilibré et très inspiré, en meilleur terme avec mon inconscient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luna lovegood
Pionnier
avatar

Type : INFP
Age : 38
Lieu : heu...
Emploi : j'en change bientôt
Inscription : 28/04/2009
Messages : 113

Message(#) Sujet: Re: MBTI et votre famille Jeu 28 Avr 2011, 17:09

La mienne:

Mon père: ESFP (Se, Fi, Te, Ni)
Ma mère: ISFJ (Si, Fe, Ti, Ne)

Ma grande soeur: ISTJ
Moi: INFP
Mon petit frère: INTP

Maintenant, j'ai une drôle de théorie sur l'attribution des types dans ma famille. Ma soeur, l'aînée, a trois lettres en commun avec ma mère, et la même fonction dominante (Si). Moi, la deuxième, j'ai deux lettres en commun avec elle. Ma fonction dominante (Fi) correspond à la fonction secondaire de mon père (Fi). Mon jeune frère a une lettre en commun avec ma mère. Sa fonction dominante (Ti) correspond à la fonction tertiaire de ma mère.

Logiquement, si ils avaient eu un quatrième enfant, il/elle aurait été ENTP. Après, je ne sais pas comment aurait été le/la cinquième. Ils ont bien fait d'arrêter! Lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella
Pionnier
avatar

Type : INFJ 4w5 so/sp
Age : 40
Lieu : La ville aux cent clochers
Emploi : Bibliothécaire
Inscription : 31/03/2011
Messages : 144

Message(#) Sujet: Re: MBTI et votre famille Ven 29 Avr 2011, 16:21

@segovois : c'est marrant, je me posais la même question Chat

Je trouve très difficile de déterminer les types de sa propre famille, qu'on ne connaît que dans certains rôles et certaines circonstances, mais je me prête à l'exercice :

Père : ENFP (ou ENTP : il s'est toujours comporté comme un vrai T mais je le pense plutôt Fi/Te que Ti/Fe) : une vie sociale démentielle, douze passions par an qu'il abandonne dès qu'il les maîtrise, un brin d'égoïsme et d'égocentrisme, dit ce qu'il pense sans prendre de gants
Mère : ISFP : réservée, peu de relations personnelles, assez matérialiste et très conformiste

Moi (33 ans) : INTJ
Mon frère (30 ans) : ESFP : passerait sa vie à s'amuser, une vie sociale très remplie, pas de job à l'horizon
Ma soeur (24 ans) : ISTP : assez timide et réservée, aime son job de technicienne, a des aspirations très classiques (CDI, maison, enfants) mais sans conformisme
Mon frère (18 ans) : en plein changement, impossible de statuer

Autant dire que je me suis toujours sentie très décalée dans cette famille ! Actuellement, lors des rares repas de famille (rares car je suis à plus de 500 km maintenant!), je passe pour une freak ... trop intello, trop prise de tête, trop coincée, pas assez branchée pouvoir d'achat et trop branchée aspirations professionnelles.

Ah le charme des réunions de famille Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella
Pionnier
avatar

Type : INFJ 4w5 so/sp
Age : 40
Lieu : La ville aux cent clochers
Emploi : Bibliothécaire
Inscription : 31/03/2011
Messages : 144

Message(#) Sujet: Re: MBTI et votre famille Ven 29 Avr 2011, 16:48

Exil a écrit:
Je sais bien ... Quand je vais au Portugal, j'ai l'impression d'être dans "ESFP land".
Enfant, j'étais à chaque fois débordé par le climat sensitif-extraverti qui y règne : les gens sont bruyant, désinhibés, dilatés, parlent fort, tapent du poing sur la table, se tapent violemment dans le dos pour manifester leur camaraderie...
@Exil : Ta description me fait froid dans le dos affraid

Je compatis ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 33
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: MBTI et votre famille Ven 29 Avr 2011, 17:57

Stella a écrit:

@Exil : Ta description me fait froid dans le dos affraid

Je compatis ...

Tu vois que tu peux être (Fe) Wink

Bien sûr, ma description n'a rien d'objective. C'est celle d'un intuitif introverti confronté à une mentalité qui le dépasse et le renvoi à son infériorité. Sans doute qu'une personnalité mieux adapté et plus ordinaire aurait perçu ce qui me semblait être une agression et une dégénérescence, comme quelque chose de charmant et d'agréable.
Et puis il faut voir où j' passais mes vacances... Ma mère avait l'essentiel de sa famille dans une favela de la banlieue de Lisbonne, et mon père dans un village complétement paumé où les habitants y vivaient il y a peu de temps encore comme au moyen-âge (aah les fêtes de villages du mois d'Août, c'était quelque chose... No ).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 33
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: MBTI et votre famille Ven 29 Avr 2011, 18:31

Stella a écrit:

Mère : ISFP : réservée, peu de relations personnelles, assez matérialiste et très conformiste

Ça m'étonne. (Fi) en dominante aurait plutôt tendance à inciter l'anticonformisme (sans pour autant l'afficher), et les ISFP sont probablement les moins disposés au matérialisme de tout les (S) ... même s'il est vrai qu'ils ont souvent un goût prononcé pour les "belles" choses, les fringues et la déco d'intérieure. Étant donné le manque de fiabilité du dénominateur P/J, peut-être est-elle plutôt Si/Fe, sans pour autant paraitre (J).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella
Pionnier
avatar

Type : INFJ 4w5 so/sp
Age : 40
Lieu : La ville aux cent clochers
Emploi : Bibliothécaire
Inscription : 31/03/2011
Messages : 144

Message(#) Sujet: Re: MBTI et votre famille Ven 29 Avr 2011, 20:11

Exil a écrit:
Ça m'étonne. (Fi) en dominante aurait plutôt tendance à inciter l'anticonformisme (sans pour autant l'afficher), et les ISFP sont probablement les moins disposés au matérialisme de tout les (S) ... même s'il est vrai qu'ils ont souvent un goût prononcé pour les "belles" choses, les fringues et la déco d'intérieure. Étant donné le manque de fiabilité du dénominateur P/J, peut-être est-elle plutôt Si/Fe, sans pour autant paraitre (J).
C'est ce que j'entendais par matérialiste ... avoir une jolie maison, une jolie déco, un joli jardin (elle est passionnée par les fleurs), porter de beaux vêtements.
Concernant le conformisme, elle l'est effectivement beaucoup moins que ma belle-famille (ma belle-mère est ESFJ, mon beau-père était ISTJ ou ESTJ, il s'agit effectivement d'un degré au dessus, de quoi faire hurler l'étudiante que j'étais quand je les ai rencontrés) mais le reste infiniment plus que mon père.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: MBTI et votre famille Lun 02 Mai 2011, 22:31

Ma mère est aussi je pense ISFP , c'est d'ailleur une des seule que je connaisse.

Elle est également carrément reservée, avec peu de relations sociales et très anti-conformiste. Elle n'est pas du tout matérialiste par contre elle est aussi vraiment attirée par la beauté (elle peint, sculte et dessine vraiment très bien sans avoir appris) et a un très bon gout en art. Elle se passionne également pour des causes qu'elle défend bec et ongle et dont souvent je ne comprends pas trop d'où elle sorte. Elle est tellement différente de mon père (INTJ) je ne sais pas comment ils ont fait pour se mettre ensemble - en tout cas ta famille (Stella) me fait vachement penser à la mienne, l'ordre est juste mélangé et l'ambiance à l'air plus S (chez moi ma mère est la seule qui soit vraiment S).

Exil, je ne sais pas si m'a dégouté ou donné en envie d'aller au Portugal - un peu les deux en fait : j'ai toujours aimé le Se mais je me sens mal à l'aise quand tout le monde en a.

Quand tu parle de la faiblesse du dénominateur P/J , c'est dans ce cas particulier ou dans la théorie (désolé je connais mal).
Ou alors dis tu ça car toi même tu es assez à la limite du P et du J.
Pour moi chez qui le F et le T sont très proche et un très fort P, J'ai toujours considéré que P/J étaient les lettres qui distinguaient le plus les gens alors que le T et le F était la moins différenciante. Tu crois que c'est du à ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Stella
Pionnier
avatar

Type : INFJ 4w5 so/sp
Age : 40
Lieu : La ville aux cent clochers
Emploi : Bibliothécaire
Inscription : 31/03/2011
Messages : 144

Message(#) Sujet: Re: MBTI et votre famille Lun 02 Mai 2011, 23:49

@segovois et Exil : elle n'est peut-être pas ISFP finalement. Pourtant, en lisant la description du type, j'ai vraiment pensé à elle ... je ne la pense pas du tout Fe comme peut l'être ma belle-mère ESFJ par exemple, qui se plie en quatre pour faire plaisir à tout le monde et qui finit par être étouffante à force de vouloir faire le bien autour d'elle.
Quel pourrait être le type d'une femme assez discrète, passionnée par les fleurs, aimant les beaux intérieurs, la déco, ayant peu de relations sociales ou amicales, assez conformiste dans sa vie et dans ses jugements (je ne l'ai jamais entendu émettre d'avis qui ne soient pas des clichés ou a prioris ; tout échange d'arguments a toujours été vain et j'ai fini par abandonner toute tentative de discussion) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: MBTI et votre famille Lun 02 Mai 2011, 23:57

D'après ta description je dirais aussi ISFP (ou ISFJ ?) , bien qu'étant anti_conformiste, ma mère laisse assez souvent aller aux clichés aussi
Revenir en haut Aller en bas
Dis
Aucun rang assigné
avatar

Type : IxxP
Age : 37
Lieu : Bordeaux
Emploi : Bucheron
Inscription : 28/04/2011
Messages : 4

Message(#) Sujet: Re: MBTI et votre famille Mar 03 Mai 2011, 00:11

segovois a écrit:
D'après ta description je dirais aussi ISFP (ou ISFJ ?) , bien qu'étant anti_conformiste, ma mère laisse assez souvent aller aux clichés aussi

Je vote ISFJ!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: MBTI et votre famille Mar 03 Mai 2011, 00:18

Ca me fait aussi penser au ISFJ, mais ceux que je connais, bien qu'introverti sont quand même assez sensibles à leurs relations sociales (d'avantage j'ai l'impression que les ISFP qui se suffisent plus à eux même)
Revenir en haut Aller en bas
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 33
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: MBTI et votre famille Mer 04 Mai 2011, 13:17

segovois a écrit:

Quand tu parle de la faiblesse du dénominateur P/J , c'est dans ce cas particulier ou dans la théorie (désolé je connais mal).
Ou alors dis tu ça car toi même tu es assez à la limite du P et du J.
Pour moi chez qui le F et le T sont très proche et un très fort P, J'ai ujours considéré que P/J étaient les lettres qui distinguaient le plus les gens alors que le T et le F était la moins différenciante. Tu crois que c'est du à ça ?

Tout simplement, je considère le dénominateur P/J comme accessoire, et dans pas mal de cas, parasitaire.
P/J se détermine suivant un point de vu extérieur, objectif, et en fin de compte, très superficiel. Or la superficialité de ce facteur ne s'accorde pas avec le reste, né d'une étude en profondeur du fonctionnement de la psyché. (le MBTI est à la typologie Jungienne, ce que la sociologie est à la psychanalyse).
Donc si ce facteur te semble le plus discriminant, c'est simplement parce qu’il est le plus superficiel, et qu'en tant que véritable extraverti, ton mode de compréhension est superficiel (au sens premier du terme). En vérité, l'antagonisme le plus discriminant est celui qui oppose I et E, et c'est d'ailleurs celui sur lequel se fonde Jung dans son étude des types. Seulement, étant donné que l'orientation de la dominante est directement pondéré par l'orientation de l'auxiliaire (les deux fonctions conscientes), nous oscillons tous entre ces deux attitudes, si bien que cet antagonisme - si fort soit-il - participe consciemment de notre adaptation au monde. En revanche, l'antagonisme le plus rédhibitoire dans le cadre des relations sociales est celui qui oppose N et S, car il s'agit là de deux approches opposées du réel, donc de deux réalités distinctes, aussi irrationnelles l'une que l'autre. L'une des principale source d'incompréhension est de considérer que nous nous référons tous à la même définition du réel...

En ce qui me concerne, étant introverti, profondément subjectif, et n'ayant pas de vie social, je suis très difficilement capable d'appréhender ma psychologie depuis un point de vu extérieur. Si je suis (J), ce n'est donc que par le truchement d'une identification à mon personnage social (ce à quoi je répugne), puisque pour ma part, j'ai surtout conscience d'être un intuitif dominant, et donc un perceptif.
Si ça ne tenait qu'à moi, il suffirait de trois lettres pour définir les 16 types :

INF (ou Ni/F) = Intuitif introverti / sentimental
INT (ou Ni/T) = Intuitif introverti / penseur
ENF (ou Ne/F) = Intuitif extraverti / sentimental
ENT (ou Ne/T) = Intuitif extraverti / penseur
ISF (ou Si/F) = Sensitif introverti / sentimental
IST (ou Si/T) = Sensitif introverti / penseur
ESF (ou Se/F) = Sensitif extraverti / sentimental
EST (ou Se/T) = Sensitif extraverti / penseur
IFN (ou Fi/N) = Sentimental introverti / intuitif
IFS (ou Fi/S) = Sentimental introverti / sensitif
EFN (ou Fe/N) = Sentimental extraverti / intuitif
EFS (ou Fe/S) = Sentimental extraverti / sensitif
ITN (ou Ti/N) = Penseur introverti / intuitif
ITS (ou Ti/S) = Penseur introverti / sensitif
ETN (ou Te/N) = Penseur extraverti / intuitif
ETS (ou Te/S) = Penseur extraverti / sensitif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: MBTI et votre famille Jeu 05 Mai 2011, 01:34

Super interessant ton analyse !!! Je n'avais jamais pensé que les E étaient plus sensibles aux P/J qui est un caractère extérieur.

Pour le N et le S dans les relations sociales je pense que c'est vraiment très bien vu aussi !! Au premier abord je trouve les contacts avec les gens N beaucoup plus facile (quoi que les ESxP aussi je trouve), enfin je les trouve plus proche de moi.
Mais en général je m'amuse plus avec les P Smile quoi que j'ai vraiment des amis de tous les types.

Si E et I est le facteur déterminant, j'ai pas de chance car pour moi je trouve que c'est la lettre la plus difficile à déterminer chez la plus part des personnes (avec le T et F).
Mais quand je connais un personne depuis un petit moment (disons plus d'un an) j'ai souvent peu de doute sur le fait qu'elle soit F ou T alors que j'hésite encore de temps en temps sur I/E.

Revenir en haut Aller en bas
Stella
Pionnier
avatar

Type : INFJ 4w5 so/sp
Age : 40
Lieu : La ville aux cent clochers
Emploi : Bibliothécaire
Inscription : 31/03/2011
Messages : 144

Message(#) Sujet: Re: MBTI et votre famille Jeu 05 Mai 2011, 13:35

@Exil : moi aussi, je trouve ton analyse sur le facteur J/P très pertinente. Faiblement J dans les tests que j'ai passés, je n'arrive pas à me situer sur l'axe P/J alors que je me reconnais tellement plus dans la description du type INTJ que dans celle, pourtant plus flatteuse, du type INTP. A contrario, mon entourage me classerait sans hésiter parmi les J, c'est-à-dire parmi ceux qui savent ce qu'ils veulent et n'en démordent pas (tendance très forte chez moi et qui me fait régulièrement rater des opportunités ; je manque de rapidité lorsqu'il s'agit de s'adapter à un changement inattendu), ce qui m'étonne toujours.
Concernant le rôle du facteur N/S dans les relations sociales, je ne peux que t'approuver. Le MBTI me permet de mettre des mots sur cette incompréhension qui existe depuis toujours avec de nombreuses personnes. Et aussi de mieux accepter cette différence.
Les autres facteurs ne me semblent pas aussi rédhibitoires, même si le côté hyperactif des extravertis me fatigue parfois et que la susceptibilité et l'arrogance de certains Fi m'agace au plus haut point.

@segovois : si tu veux faire la différence entre un extraverti et un introverti, tu peux observer le rapport à l'activité. Les extravertis remplissent généralement leurs journées d'activités (sociales ou autres) alors que les introvertis ont besoin de se ménager des pauses pour réfléchir, rêver, analyser... Les premiers sont plutôt enclins à l'ennui alors que les seconds à l'épuisement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: MBTI et votre famille Jeu 05 Mai 2011, 23:54

Citation :

@segovois : si tu veux faire la différence entre un extraverti et un introverti, tu peux observer le rapport à l'activité. Les extravertis remplissent généralement leurs journées d'activités (sociales ou autres) alors que les introvertis ont besoin de se ménager des pauses pour réfléchir, rêver, analyser... Les premiers sont plutôt enclins à l'ennui alors que les seconds à l'épuisement.

Justement en terme d'activité je trouve que ce n'est pas toujours vrai.
Par exemple les ISTP que je connais sont toujours a réparer ou améliorer quelque chose (que ce soit leur voiture, leur maison, ... enfin des trucs que je trouve sans interet Smile ) ils ont toujours des journée super remplies et me semble inépuisables. Par contre si ils ne peuvent pas faire quelque chose de leur mains, je pense que ce seront les premiers à se plaindre de l'ennui.

A contrario, mes amis ENFJ ont vraiment à tendance à essayer de montrer aux autres qu'ils font plein de choses super importantes, super bénéfiques pour les autres, que ca leur prend tout leur temps ... que tout cela les épuise,et disent tout le temps qu'ils n'ont plus une seconde à eux (je trouve que c'est un des type les plus chiant Wink - je les aime pourtant bien). Je ne sais pas si ils sont plus enclins à l'épuisement, mais en tout cas ils s'en persuade tout seul.

Mais c'est peu être juste ma vision personnelle des gens. En tout cas contrairement aux autres axes, j'ai du mal à trouver de vrai facteurs E/I (pour les autres j'aurais surement du mal à les expliquer mais je ressens les différence de facon plus naturelle)
Revenir en haut Aller en bas
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 33
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: MBTI et votre famille Ven 06 Mai 2011, 17:32

Pour distinguer un I d'un E, il faut se concentrer sur leur rapport à l'objet (réalité extérieur), en essayant de distinguer le mouvement réflexe auquel ils cèdent le plus facilement.
Je dirais que le premier élan des extravertis, c'est de se dépenser, de s'engager, et de s'exposer; tandis que le premier élan des introvertis, c'est au au contraire de se préserver, se détacher et se dissimuler. Suivant le contexte et le degré de préférence, ce premier élan peut être bref et très vite contrebalancé par l’attitude inverse, mais il est toujours notable quand on y regarde bien.
Lorsqu’il s'agit d’interagir avec la réalité extérieur, l'extraverti semble littéralement bondir hors de lui même et fondre sur sa proie, sans qu'aucune délibération n'ait eu lieu en lui-même. Sa fonction dominante est comme happé par l'objet, et lui-même se sent momentanément définit en référence à cette réalité. En pareil situation, un introverti donnera l'impression de s'être autorisé à cela, après qu'une rapide délibération l'y ait poussé. Mais aussi habile puisse t-il être sur le terrain de l'extraversion, il cherchera à ne jamais perdre pied avec sa subjectivité, et à se ménager un espace de repli, au cas où l'influence de l'objet lui deviendrait insupportable. Ainsi, en situation de crise (imaginons une scène de panique collective), un introverti ayant bien développé son extraversion aura une interaction plus conséquente avec son environnement qu'un extraverti excessif, car il saura très vite se détacher du caractère objectif de la situation (Aie aie aie! C'est la merde!), pour revenir à sa norme subjective, et réquisitionner au mieux ses mécanismes de préservation. Tandis que l'extraverti excessif se sera laissé aller à l'agitation, à la frénésie, voir à l'hystérie, l'introverti aura depuis longtemps pris le contre-pied en se concentrant sur l'analyse personnelle, et la recherche de solutions. Beaucoup d’exemples attestent du fait qu'en pareil situation, le contrôle et le détachement qu'affiche les introvertis ont un pouvoir apaisant sur les autres, et que - par un renversement de vapeur- ce sont souvent eux qui prennent les choses en main. C'est d'ailleurs là, sans aucun doute, l'une des fonctions sociales de l'introverti ...

En conséquence, on considère communément que chez l'extraverti, l'action précède la réflexion, et que chez l'introverti c'est le contraire. En fait, c'est loin d'être toujours le cas, et cela fait parti des raccourcis qui bien souvent faussent la pertinence des tests. Pour être plus exact, il faudrait dire que l'extraverti a tendance à ne pas assez s'écouter, ce qui - effectivement - le fait agir précipitamment, alors que l'introverti a tendance justement à trop s'écouter, ce qui le fait hésiter longuement. Il s'agit là d'un manque de mesure caractéristique des deux types, où les forces de l'un renvoient directement aux faiblesses de l'autre. Ainsi, les extravertis sont-ils enclins à se prémunir de leur propre tendance naturelle en s'appropriant des formules toutes faites telles que : "n'écoutes que toi"; "il faut tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler"... tandis que les introvertis auraient plutôt tendance à faire de même avec des formules telles que : "tu t'écoutes trop"; "soit plus spontané"; "oublies-toi un peu" ...
Une métaphore me vient : Dans une maison en flamme où tout s’effondre, l'extraverti c'est le secouriste tellement focalisé sur l'urgence de faire sortir les blessés, qu'il les tire comme de vulgaires ballots en les cognant contre tout les angles, au point de s'entendre dire par la pauvre victime qu'il bringuebale "non mais faites attention tout de même! vous me faite mal"; A contrario, l'introverti serait le secouriste trop précautionneux, qui perd un temps fou à trouver la bonne façon de transporter les blessés, et qui s’arrête toute les deux secondes pour s'assurer qu'il ne leur fait pas trop mal, à tel point qu'il s'entend dire "non mais dépêchez-vous! Vous voyez bien bien que tout se casse la gueule! Contentez-vous de me sortir de là!"... Bien sûr, ici, l'objet c'est la situation, et le sujet, c'est la victime. L'extraverti, confronté à son excès d'objectivité, s'entend dire à l'intérieur qu'il ferait mieux d'être plus à l'écoute de lui-même; alors que l'introverti, confronté à son excès de subjectivité, s'entend dire depuis l'extérieur qu'il ferait mieux d'être plus à l'écoute de son environnement.

Une autre façon de distinguer les deux, c'est de se concentrer sur la valeur préalablement induite dans le rapport à l'objet, en cherchant à discerner si celle-ci est positive ou négative.
Par définition, l'introverti entretient avec l'objet un rapport négatif. En l’observant bien, on s’aperçoit qu'il a toujours un apriori dépréciatif à l'égard de la réalité extérieure. Son caractère positif ne peut lui être inférer qu'indirectement, par l'intervention de sa subjectivité. Cela est particulièrement visible lorsque c'est une fonction de jugement qui domine. C'est la raisons pour laquelle les jugeurs introvertis (IxxP) semblent réticents, difficiles, critiques, renfrognés, cassant, parfois arrogants; alors que les perceptifs introvertis (IxxJ) donnent surtout l'impression d'être détachés, décalés, déphasés, hors-contextes, insaisissables... Dans tout les cas, ce n'est jamais l'objet en tant que tel que l'introverti apprécie, mais la représentation subjective qu'il s'en fait.
A l'opposé, par définition, l'extraverti entretient avec l'objet un rapport positif, et tend à se méfier de tout ce qui ressort de sa subjectivité. Il se laisse ouvertement influencer par l'extérieur, raison pour laquelle il apparait comme volontaire, spontané, confiant, sociable, optimiste, dynamique, entreprenant. Pour lui, la vie vient de l'extérieur, et tout ce qui vient de l'intérieur lui semble - à priori - incertain, inquiétant, condamnable, morbide, ou tout simplement négligeable.

Autre chose, ce sont principalement les cas pathologiques qui ont permis aux instigateurs de la psychologie moderne d'appréhender le fonctionnement de la psyché, et dans le cas de Jung, c'est l'observation en clinique des cas d'Hystérie et de Neurasthénie (dépression - léthargie) qui l'ont amené à s’interroger sur ces deux attitudes. Inutile de préciser que l'hystérie relève de la névrose extravertie, et que ...






Dernière édition par Exil le Sam 07 Mai 2011, 11:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: MBTI et votre famille Ven 06 Mai 2011, 23:34

Exil, merci encore une fois pour cette analyse pertinente, qui met en relief plein de points auquels je n'avais pas réfléchit !

J'adore réellement ta métaphore de la maison en feu, et ca me semble tout à fait vrai quand j'essaie d'imaginer des gens que je connais dans cette situation (ça m'a bien fait marré de les imaginer d'ailleur).

Par contre dans un cadre plus général de la gestion de crise, je trouve que ce que tu décris ressemble assez aussi à une orientation P/J.
Je penserai que les P pourraient plus facilement se laisser porter par l'agitation et prendre des décisions rapides (E ou I), alors que les J auront plus tendance l'analyse et une organisation plus lente (surtout les SJ) :
par exemple,en cas de crise générale, je vois bien un INTP trouver une solution instantanée et précipitée alors que c'est un I et un ESFJ perdre ces moyens si tout n'est pas comment à ces habitude et devoir prendre le temps de la réflexion avant d''agir (alors que c'est un E)

A mon avis les deux jouent énormément, et comme tu l'a dit je pense que nous ne sommes pas naturellement sensibles au premier abord aux mêmes déterminant chez les autres.

Je trouve ton analyse du positif/négatif entre E et I d'une exactitude monstrueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 33
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: MBTI et votre famille Ven 06 Mai 2011, 23:50

segovois a écrit:

Par contre dans un cadre plus général de la gestion de crise, je trouve que ce que tu décris ressemble assez aussi à une orientation P/J.
Je penserai que les P pourraient plus facilement se laisser porter par l'agitation et prendre des décisions rapides (E ou I), alors que les J auront plus tendance l'analyse et une organisation plus lente (surtout les SJ) :
par exemple,en cas de crise générale, je vois bien un INTP trouver une solution instantanée et précipitée alors que c'est un I et un ESFJ perdre ces moyens si tout n'est pas comment à ces habitude et devoir prendre le temps de la réflexion avant d''agir (alors que c'est un E)

C'est sans doute vrai. Mais ton exemple ne contredit en rien ce que j'avance. Cependant, j'ai peut-être légèrement projeté mon cas personnel dans l'exemple de la panique collective. Ce qui est sûr, c'est que je ne suis jamais aussi adapté et en phase avec la réalité que dans les situations chaotiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: MBTI et votre famille Sam 07 Mai 2011, 00:04

Oui tu as tout à fait raison, nos exemples sont tout à fait compatibles.

Cela ne m'étonnes pas que les I se sentent plus en phase avec la réalité quand ils sont en situation de crise. Dans ce genre de cas les instincts se réveillent et nous obligent à agir en phase avec le monde extérieur immédiatement.

Ce qu'un E fait naturellement (il ressent donc moins la différence en situation de crise) mais pas un I chez qui cela chamboule son rapport au monde le temps d'une crise.
Revenir en haut Aller en bas
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 33
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: MBTI et votre famille Sam 07 Mai 2011, 00:15

segovois a écrit:
Oui tu as tout à fait raison, nos exemples sont tout à fait compatibles.

Cela ne m'étonnes pas que les I se sentent plus en phase avec la réalité quand ils sont en situation de crise. Dans ce genre de cas les instincts se réveillent et nous obligent à agir en phase avec le monde extérieur immédiatement.

Ce qu'un E fait naturellement (il ressent donc moins la différence en situation de crise) mais pas un I chez qui cela chamboule son rapport au monde le temps d'une crise.

Oui, puis surtout, dans ces cas extrêmes où les tendances s'inversent, l'introverti a souvent son inconscient avec lui, tandis que l'extraverti risque d'être parasité par son inconscient (n'oublie pas l'ISTJ malingre qui sommeille en toi Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: MBTI et votre famille

Revenir en haut Aller en bas
 

MBTI et votre famille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» votre famille
» Décrivez votre famille en Occitan.
» MBTI et votre famille
» Vos rapports avec votre famille
» Quelle est votre famille d'âmes ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Rechercher son type-