Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 la vie sentimentale des infp

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Desdinova
Pionnier
avatar

Type : INFP 4w5 sp/sx
Lieu : Xibalba
Emploi : Rêveur
Inscription : 11/08/2011
Messages : 889

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Dim 02 Déc 2012, 16:25

@Jicky a écrit:

Et si tu ne veux pas être son confident, dis-le lui simplement.

Je m'étais JURÉ de ne pas tomber amoureux avant d'être sûr mais j'arrive plus à tenir. Je n'ai pas envie être son confident mais je n'ai pas envie la perdre putain, c'est mon âme-soeur

_______________________________________
Un suicide élégant est l'ultime œuvre d'art...
Si mon cœur pouvait penser, et si ma tête pouvait sentir, j’aurais un autre regard sur le monde.



Come on maggot brain, go on maggot brain...



"Will you deliver Spain from bondage ?" Sad  Pleureur  Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Dim 02 Déc 2012, 16:35

Effectivement, je pense que tu as besoin de beaucoup de recul.

Le monde peut tourner sans moi, il peut tourner sans toi. Toi, comme moi, nous pouvons tourner sans certaines personnes. C'est difficile à vivre et parfois même à supporter, mais de toute façon il te faudra faire un choix si tu vois qu'elle ne veut pas te donner ce que tu désires d'elle.
Ou tu cherches à rester auprès d'elle en lui apportant autant de soutien que possible parce que tu as des sentiments pour elle et que tu peux utiliser ce biais pour les exprimer avec humilité, ou tu te coupes de son contact parce que au final tu sais que tu n'auras pas ce que tu veux exactement. Vu ton "état", je ne pense pas que ce soit pour le moment ce dont tu aies besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Dim 02 Déc 2012, 17:06

Et bien moi je trouve que c'est plutôt un bon signe qu'elle ne t'ai pas répondu directement, ça signifie qu'elle y réfléchis sérieusement, qu'elle te porte dans son estime.
Après que la réponse soit positive ou négative, déjà elle te prête un certain intérêt, n'est-ce pas déjà mieux que l'indifférence ?

Mais sinon, ne pourrais tu pas l'aimer d'un amour "pur" ? D'un amour non charnel mais ce contentant uniquement du spirituel. Tu pourrais resté près d'elle en tant que confident et t'en satisfaire, rien que par le plaisir de sa présence !
Mais bon à côté, ce n'est pas ce qui va te permettre d'avancer et de rencontrer réellement ton "ame soeur", mais si tu l'aime réellement autant que tu le prétend...

Ou bien au contraire, éloigne toi d'elle avant qu'elle te fasse souffrir d'avantage ! Il ne faut pas que tu t'attache trop à elle. Enfin tu as déjà l'air de l'être pas mal, mais ne le soit pas encore plus... (enfin si c'est possible de l'être plus ! lol)
Revenir en haut Aller en bas
Desdinova
Pionnier
avatar

Type : INFP 4w5 sp/sx
Lieu : Xibalba
Emploi : Rêveur
Inscription : 11/08/2011
Messages : 889

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Dim 02 Déc 2012, 17:11

Luna2 a écrit:
Et bien moi je trouve que c'est plutôt un bon signe qu'elle ne t'ai pas répondu directement, ça signifie qu'elle y réfléchis sérieusement, qu'elle te porte dans son estime.
Après que la réponse soit positive ou négative, déjà elle te prête un certain intérêt, n'est-ce pas déjà mieux que l'indifférence ?

Ah mais je ne lui ai pas envoyé ce genre de message, juste une musique et deux trois bla-blas... 'Fin c'est mon esprit qui s'imagine tout le reste. Elle répond pas, elle préfère garder ses distances, elle n'a pas envie... je suis un peu parano, mais réaliste ! Sad

_______________________________________
Un suicide élégant est l'ultime œuvre d'art...
Si mon cœur pouvait penser, et si ma tête pouvait sentir, j’aurais un autre regard sur le monde.



Come on maggot brain, go on maggot brain...



"Will you deliver Spain from bondage ?" Sad  Pleureur  Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Desdinova
Pionnier
avatar

Type : INFP 4w5 sp/sx
Lieu : Xibalba
Emploi : Rêveur
Inscription : 11/08/2011
Messages : 889

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Dim 02 Déc 2012, 17:19

guineapig a écrit:
elle a compris que t'étais qu'un gros pleurnichard d'infp.

C'est aussi une INFP, c'est pour ça que je dis qu'on se ressemble assez. Et je n'ai pas encore pleurniché devant elle, 'fin pas trop quoi, ça va

Pff, ils m'énervent ces INFP, je les comprends jamais

_______________________________________
Un suicide élégant est l'ultime œuvre d'art...
Si mon cœur pouvait penser, et si ma tête pouvait sentir, j’aurais un autre regard sur le monde.



Come on maggot brain, go on maggot brain...



"Will you deliver Spain from bondage ?" Sad  Pleureur  Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Dim 02 Déc 2012, 17:23

@Desdinova a écrit:


Ah mais je ne lui ai pas envoyé ce genre de message, juste une musique et deux trois bla-blas... 'Fin c'est mon esprit qui s'imagine tout le reste. Elle répond pas, elle préfère garder ses distances, elle n'a pas envie... je suis un peu parano, mais réaliste ! Sad

C'est étrange alors qu'elle ne t'ai pas répondu... Surtout qu'il n'y a pas de raison, puisque tu es son confident et qu'en plus de ça c'est une INFP, même si elle ne t'appréciais pas, elle t'aurait surement répondu pour ne pas te faire de peine.
En fait elle le sait que facebook (ou votre site), marque lorsque telle personne prend connaissance de telle chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Desdinova
Pionnier
avatar

Type : INFP 4w5 sp/sx
Lieu : Xibalba
Emploi : Rêveur
Inscription : 11/08/2011
Messages : 889

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Dim 02 Déc 2012, 17:27

Nan mais je la connais pas depuis hyper longtemps, mais on s'entend vraiment bien quoi, et on sent qu'il y a qqchose, donc elle aimerait me parler une fois vraiment en réalité. Le truc c'est que je sais pas si c'est pour me dire qu'elle voudrait un ami ou plus. Mais comme aujourd'hui elle a pas répondu, je le sens pas :'(.

_______________________________________
Un suicide élégant est l'ultime œuvre d'art...
Si mon cœur pouvait penser, et si ma tête pouvait sentir, j’aurais un autre regard sur le monde.



Come on maggot brain, go on maggot brain...



"Will you deliver Spain from bondage ?" Sad  Pleureur  Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Dim 02 Déc 2012, 17:31

@Desdinova a écrit:
Nan mais je la connais pas depuis hyper longtemps, mais on s'entend vraiment bien quoi, et on sent qu'il y a qqchose, donc elle aimerait me parler une fois vraiment en réalité. Le truc c'est que je sais pas si c'est pour me dire qu'elle voudrait un ami ou plus. Mais comme aujourd'hui elle a pas répondu, je le sens pas :'(.

Humm si tu ne la connais pas depuis hyper longtemps, c'est plus de l'attirance qu'autre chose ! Comment peut on tomber amoureux d'une personne que l'on ne connait pas ?
En tout les cas moi ce n'est pas ma vision de l'amour...
Et bien désolé, on'a rien à te dire à part de prendre ton mal en patience ! On'est pas dans la tête de cette fille, et puis tu devrais essayer de penser à autre chose, au lieu de te torturer l'esprit pour rien. Je sais plus facile à dire qu'à faire !
Revenir en haut Aller en bas
Delilah
Traducteur
avatar

Type : INFP
Age : 39
Lieu : France
Emploi :
Inscription : 10/11/2012
Messages : 392

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Dim 02 Déc 2012, 17:39

Le manque crée le besoin, dis toi que si elle était à tes pieds, tu n'en voudrais plus!

Bon ok je suis pas drôle, mais c'est la vérité non? Tu te sens mal car elle ne répond pas, tu ne sais pas ce qu'elle pense de toi, tu y vas de ton imagination et tu aboutis à des conclusions à force d'y penser qui sont peut-être très loin de la réalité.
Je suis pareil dans ces situations, et je sais que c'est invivable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Dim 02 Déc 2012, 17:46

@Delilah a écrit:
Le manque crée le besoin, dis toi que si elle était à tes pieds, tu n'en voudrais plus!

Oui exactement malheureusement ! D'où "Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis !". Mais bon il doit exister différente sorte d'amour, il y aussi celui qui se construit et qui est donc durable. Non comme la passion, qui n'en fait qu'à sa tête, qui va et vient !
Mais l'on doit pouvoir concilier un peu près les deux, du moins après la passion, un amour durable peut se construire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Dim 02 Déc 2012, 19:48

@Desdinova a écrit:
Nan mais je la connais pas depuis hyper longtemps, mais on s'entend vraiment bien quoi, et on sent qu'il y a qqchose, donc elle aimerait me parler une fois vraiment en réalité. Le truc c'est que je sais pas si c'est pour me dire qu'elle voudrait un ami ou plus. Mais comme aujourd'hui elle a pas répondu, je le sens pas :'(.

Je comprends que ça te travaille, d'autant plus que j'ai connu des situations de ce genre ^^. Tu t'inquiètes car tu as peur qu'elle réponde négativement et en même temps tu as envie de croire que ça puisse marcher entre vous. La présence de ces deux sentiments contraires crée cette anxiété qui t'habite.

Dans l'absolu, tu ne peux rien savoir de la suite de ses intentions avant qu'elle t'ait recontacté. Je pense que tu manques de confiance en toi et du coup tu as du mal à la lui accorder.
Revenir en haut Aller en bas
Delilah
Traducteur
avatar

Type : INFP
Age : 39
Lieu : France
Emploi :
Inscription : 10/11/2012
Messages : 392

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Lun 03 Déc 2012, 19:59



Luna2 a écrit:

Oui exactement malheureusement ! D'où "Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis !".

Oui Sad Je trouve cette attitude presque handicapante. On a beau le savoir, se dire et se répéter que si cette personne était disponible, le besoin d'elle et de son contact ne serait pas si grand, cette attente et ce manque peut rendre complètement malade. C'est une des choses que je n'arrive toujours pas à maitriser et qui est très douloureux. Faut-il avoir un coeur de pierre et être détaché de tout pour y arriver? Aïkido parle de confiance, peut-être....mais en quoi avoir confiance en soi peut nous faire dire que l'être aimé éprouve les mêmes sentiments, et qu'on lui est indispensable.. Peut-être parce que si on s'aime soi-même, on a moins besoin de l'amour des autres... ?

Je reprends juste 5 minutes le sujet de départ :
@Maji a écrit:
j'aime voir la flamme de vie chez un homme. j'aime la vie. je ne veux pus qu'on éteigne ma flamme à moi, elle n'est pas assez grande pour 2, je ne peux pas la partager avec qqun qui n'en a pas. Parce qu'elle finit toujours par s'éteindre...

Je me retrouve dans ce que tu dis. Malheureusement la mienne s'est éteinte, pourtant il faut en vouloir pour la faire ne serait-ce que ciller.

Tu demandais ce que signifiait "idéaliser la relation", voilà ce que c'est pour moi : je prévois une sortie, je la vois agréable, sans ombre au tableau, je m'imagine déjà l'enthousiasme qui me fait plaisir quand je l'annonce à mon ami, voir que ses attentes sont identiques aux miennes ainsi que ses intérêts, je le vois aussi vivant que moi (tu as décidement trouvé le bon terme). Partager des intérêts commun, aimer les mêmes choses, c'est vraiment ça. C'est avec cette vision que je commence ma journée, et là je me demande.... y a-t-il eu un jour où elle s'est réellement déroulée comme je l'attendais.. c'est un peu pessimiste, il y en a forcément eu, mais là j'avoue que je n'ai même plus cet optimisme. Idéaliser la relation, c'est la vivre par ses rêves, alors que la réalité en est bien loin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Lun 03 Déc 2012, 20:32

Bein en général plus on'a d'estime de nous même, et moins l'on appréhende de ne pas être aimé.
Revenir en haut Aller en bas
OdonDeSaintAmand
Traducteur
avatar

Inscription : 29/10/2012
Messages : 850

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Lun 03 Déc 2012, 23:21

@Delilah a écrit:

Je me retrouve dans ce que tu dis. Malheureusement la mienne s'est éteinte, pourtant il faut en vouloir pour la faire ne serait-ce que ciller.

Allez Delilah, je suis toujours triste de lire ce genre de chose. Il y a toujours une lueur d'espoir. Et qui dit lueur, dit petite flamme!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delilah
Traducteur
avatar

Type : INFP
Age : 39
Lieu : France
Emploi :
Inscription : 10/11/2012
Messages : 392

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Mar 04 Déc 2012, 08:19

C'est vrai que chaque jour j'y crois encore, alors que d'autres à ma place auraient déjà baissé les bras depuis longtemps, mais chaque jour c'est un dur retour à la réalité. Alors l'espoir au bout d'un moment...
Je crois que cette relation touche à sa fin car il n'y a plus d'issue, mais comment supporter la rupture d'une histoire qui dure depuis plus de 10 ans, comment affronter la gestion du partage matériel qui concrétise ce qu'on n'ose pas regarder en face? Je pourrais me dire que c'est justement pour retrouver cette flamme avec une autre personne qui saurait la maintenir, mais à vous lire, je n'en suis que plus pessimiste. Les histoires vont et viennent, mais la plénitude n'est jamais atteinte. Se lancer dans de nouvelles histoires en connaissant d'avance la fin, non merci. Et Odon, tu ne pourras pas dire le contraire avec ce que j'ai pu lire de toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OdonDeSaintAmand
Traducteur
avatar

Inscription : 29/10/2012
Messages : 850

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Mar 04 Déc 2012, 11:06


Delilah, même si ma relation de couple est encore difficile, elle a fait tellement, tellement, de progrès par rapport à son point le plus bas que si, même moi peut encore te dire le contraire Very Happy

Certes il y a eu des moments extrêmement douloureux, et même une séparation de plusieurs semaines, mais aujourd'hui je n'envisage plus de quitter ma femme et je m'estime plus heureux avec elle que sans elle. Il me manque encore des choses et surement à elle aussi, mais l'essentiel est là, on parle à nouveau, et on s'aime d'une certaine façon.

Crois moi, la solution n'est jamais dans le désespoir, même si quelques fois c'est une étape.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delilah
Traducteur
avatar

Type : INFP
Age : 39
Lieu : France
Emploi :
Inscription : 10/11/2012
Messages : 392

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Mar 04 Déc 2012, 23:05

Vous parlez de nouveau, vous vous aimez d'une certaine façon... il faut donc se contenter de ce que l'on a, en être heureux et s'en satisfaire. On peut broder mais au final, c'est la conclusion à en tirer. Se satisfaire de sa situation bien qu'elle ne convienne pas tout à fait.

Quand je me projette et essaie de voir plus loin, je m'imagine heureuse, en harmonie avec un partenaire ayant la même vision des choses, mais c'est une vision idyllique n'est ce pas, ça n'existe pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OdonDeSaintAmand
Traducteur
avatar

Inscription : 29/10/2012
Messages : 850

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Mer 05 Déc 2012, 09:28


Si si, ça existe, bien entendu que ça existe. J'ai juste été trop lâche (ou pas assez, c'est selon) à certaines périodes de ma vie. Aujourd'hui j'ai fait ce choix, tu n'es absolument pas obligée de faire comme moi, c'est selon tes priorités, et ta conscience.
Si tu as lu mon portrait, tu dois savoir que j'ai fait quelques aménagements perso dans mon couple qui me donne ces petites bulles de bonheur dont j'ai besoin. A toi de trouver ta propre solution. En particulier, je crois que tu as du recul a prendre sur le fait d'avoir des enfants ou non et de ce que ça impliquera sur ton couple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delilah
Traducteur
avatar

Type : INFP
Age : 39
Lieu : France
Emploi :
Inscription : 10/11/2012
Messages : 392

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Mer 05 Déc 2012, 21:54

Je suis allée lire "ton portrait", ce qui m'a permis d'en apprendre davantage, et de comprendre tes "aménagements personnels".
Tu as donc choisis de poursuivre ta vie bien établie (femme, enfant, maison, chien etc. Wink ) en étant continuellement frustré, car en manque de passion. Je peux le résumer ainsi n'est-ce pas?
Quand mon ami me demande si je l'aime, je réfléchis et lui réponds oui. Mais au final, qu'est ce que c'est "aimer" après de nombreuses années? Je ne sais pas tellement...est-ce être bien dans ses habitudes? J'ai également besoin de ressentir cette passion, ce sentiment amoureux des débuts d'une relation. Etant très en manque de ça et ayant pu entre-apercevoir de nouveau ce sentiment il y a quelques années, je me suis dit que je ne pouvais pas passer à côté de ça pour le reste de ma vie, il fallait que je le vive de nouveau.
J'en ai parlé à mon ami, (...), sous couvert de quelques règles établies : pas de mensonges et la porte était ouverte pour chacun de nous.

Pour rebondir sur certaines réponses à "ton portrait", tu t'es marié jeune, tout comme j'ai rencontré mon ami assez tôt (par rapport à la naissance de ma vie sentimentale), mais je ne pense pas que multiplier les histoires étant jeune aurait permis de se sentir bien dans son couple. Ce besoin, cette recherche de l'amour passionnel est quelque chose qui ne tarira jamais.

Pour ma part, j'aimerais et je suis à la recherche de cette relation idyllique, ce couple qui s'entend à merveille et qui ne laisse pas la place à la recherche de nouvelles sensations, mais au fond je sais que je n'y arriverais jamais car j'ai besoin de ressentir cette chaleur qui nous envahie quand un autre vient à nous frôler la main..

J'aimerais effectivement avoir des enfants, et une phrase dans la description des infp m'avait faite pleurer quand je l'ai lue : "A la retraite, les INFP ont besoin de sentir lorsqu’ils se retournent sur leur passé que leur vie valait le coup et qu’elle a eu du sens. Ils apprécient de profiter de leur temps libre en s’adonnant à une multitude d’activités, et en voyageant. Ils peuvent aussi être très attachés à leur famille. Une grand-mère INFP, par exemple, a l’habitude de prendre des photos de ses petits-enfants, de consigner par écrit le récit de leurs visites, et d’écrire des recueils d’histoires personnalisées pour chacun de ses petits-enfants, qu’elle leur raconte le soir pour les endormir."
Je m'imagine bien à la place de cette grand-mère, entourée d'amour. Seulement, comment allier cette vie calme et paisible lorsque l'on tombe amoureux du premier qui montre des sentiments pour nous et ouvre son coeur? D'un côté je rêve de cette vie, de l'autre la stabilité me fait peur, je ne veux pas me cloisonner et rester libre.

Je ne sais pas si tu te satisfait de ta situation actuelle, je n'en suis pas sûre, mais tu as l'air de gérer ton amour partagé. Pour ma part, je suis vraiment on-off. Je suis tombée amoureuse deux fois depuis cette ouverture de mon couple, et ma vie rangée me semblait absolument fade...fermée...sans raison. J'étais devenue "on" pour la relation passionnelle, "off" pour ma relation routinière.
Si l'on suit certain conseil sur "ton portrait", il faudrait quitter sa routine qui n'est surement pas adaptée, et trouver mieux ailleurs. Seulement je suis quasiment persuadée que si j'avais quitté mon ami pour un des deux autres, le même schéma se serait présenté plus tard. J'avais obtenu ce qui était inaccessible (homme marié qui ne quittera jamais sa femme), et j'aurais fini par être de nouveau à la recherche de la rencontre passionnelle.....

Je ne vois donc toujours pas de solution, car je crois qu'il n'y en aura pas, étant sans cesse à la recherche d'autre chose.
Je dois ajouter qu'en ce qui me concerne, je dois faire avec moi (ce qui n'est déjà pas simple), mais également avec ce que j'ai accordé à mon ami. Et ça, à certain moment, c'est aussi très dur, mais je ne peux pas lui refuser, d'autant plus que maintenant il en a besoin car je ne lui apporte pas entière satisfaction.


Pfffiou....ce que c'est compliqué.... désolée si j'en ai trop dit, il se peut que dans quelques jours je regrette tout ça et édite mon post Wink

J'allais oublier: tout ça aussi pour dire que les aménagements personnels ne permettent pas, à mon sens, de vivre mieux sa relation et de trouver l'équilibre!


Dernière édition par Delilah le Sam 09 Fév 2013, 17:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OdonDeSaintAmand
Traducteur
avatar

Inscription : 29/10/2012
Messages : 850

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Jeu 06 Déc 2012, 11:28


C'est hallucinant comment je me reconnais dans ce que tu décris Delilah. Je vis exactement la même "torture". Il y a quelques différences du à notre parcours, en effet moi j'ai déjà des enfants et ça rentre en compte d'une façon extrêmement puissante dans l'équation. Il y a une autre différence : ma femme est beaucoup moins ouverte que toi. Elle refuse de me partager (si elle était comme toi, je pense que ma vie serait infiniment plus heureuse, et même ma relation avec elle), considérant que ça signifie que je ne l'aime plus (ce qui n'est pas mon avis), et elle refuse aussi de me laisser partir puisque quand je l'ai quitté elle n'a pas supporté (et par conséquent moi non plus, j'allais pas la laisser mourir). Je suis prisonnier... de mes mensonges désormais. Mais le plus important n'est pas là. Ce qui est le plus frappant dans ce que tu as dit, pour moi c'est:

@Delilah a écrit:
Mais au final, qu'est ce que c'est "aimer" après de nombreuses années? Je ne sais pas tellement...est-ce être bien dans ses habitudes?

Je me pose les mêmes questions. C'est pour ça que j'ai été terrassé par un autre sujet sur une remarque de Luna...je suis très T, et j'ai peur de juste...ne jamais savoir ce que ça signifie, ou même de ne pas savoir aimer. Que tu sois INFP et que tu te poses les mêmes questions me rassure infiniment, merci! Pour moi j'ai fait la distinction entre la passion et aimer au quotidien. Il me faut surement les deux. Mais je sais pas comment concilier la avec la même personne pour toute la vie.

Citation :
Seulement je suis quasiment persuadée que si j'avais quitté mon ami pour un des deux autres, le même schéma se serait présenté plus tard.

J'ai ressenti exactement la même chose. Et le pire, c'est que j'ai voulu quand même quitter ma femme, en sachant que ma nouvelle relation ne durerait sans doute passionnellement que quelques mois. Mais la passion était tellement forte que j'étais prêt à tout.

Citation :
Pour ma part, j'aimerais et je suis à la recherche de cette relation idyllique, ce couple qui s'entend à merveille et qui ne laisse pas la place à la recherche de nouvelles sensations, mais au fond je sais que je n'y arriverais jamais car j'ai besoin de ressentir cette chaleur qui nous envahie quand un autre vient à nous frôler la main.. (...) Seulement, comment allier cette vie calme et paisible lorsque l'on tombe amoureux du premier qui montre des sentiments pour nous et ouvre son coeur?

J'en suis exactement au même point. Non je ne suis pas satisfait de ma situation actuelle, car je vis dans le mensonge et donc le remord (pas le regret par contre), et aussi la crainte que tout ne soit découvert un jour. Et non je ne suis même pas satisfait de mes aménagements car si j'ai même en ce moment une maitresse qui m'aime passionnément, en pratique je ne la vois presque jamais. Elle vit loin de moi. Même si on vit cette passion en s'écrivant tous les jour, notre dernière rencontre remonte à plus d'un an (et ce genre de rencontre restera gravée dans ma mémoire à jamais), mais inexorablement la passion s'émousse.

C'est sans doute triste à dire, mais je crois que je n'ai pas d'autre choix que de continuer de vivre dans le mensonge, et de retomber amoureux de quelqu'un d'autre, plus proche, prête a vivre certes passionnément mais uniquement cette forme de relation, même si ça ne doit être que temporaire, difficile et caché. Pas très attractif pour une fille saine d'esprit ^^.

N'efface pas ton post. C'est extrêmement constructeur, ça l'a été pour moi, je pense que ce l'ait aussi pour d'autre. Et moi je pense que les aménagements personnels permettent de trouver l'équilibre. J'envie beaucoup ton compagnon en fait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maji
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP-INFP
Age : 39
Lieu : paris
Emploi :
Inscription : 15/06/2012
Messages : 288

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Jeu 06 Déc 2012, 11:37

Odon, si la polygamie était admise culturellement et légalement, est-ce qu'avoir 2 ou plusieurs femmes officielles et légales te conviendrait ? Ou est-ce que c'est le côté interdit et caché qui t'attire ?

quand tu écris :
Citation :
"C'est sans doute triste à dire, mais je crois que je n'ai pas d'autre choix que de continuer de vivre dans le mensonge, et de retomber amoureux de quelqu'un d'autre, plus proche, prête a vivre certes passionnément mais uniquement cette forme de relation, même si ça ne doit être que temporaire, difficile et caché.

est-ce qu'il faut lire "sans doute triste à dire" ou "finalement plutôt excitant" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OdonDeSaintAmand
Traducteur
avatar

Inscription : 29/10/2012
Messages : 850

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Jeu 06 Déc 2012, 11:55

@Maji a écrit:
Odon, si la polygamie était admise culturellement et légalement, est-ce qu'avoir 2 ou plusieurs femmes officielles et légales te conviendrait ? Ou est-ce que c'est le côté interdit et caché qui t'attire ?

C'est le côté rare, précieux, sublimatoire qui m'attire. Vivre le quotidien, prendre le courrier, faire à manger, rabâcher la même chose aux enfants, aller au boulot... c'est banal à dire, mais c'est un total tue-l-amour. Non, avoir deux femmes sous le même toit ne doit rien changer du tout. J'ai même pas ce fantasme sexuellement d'ailleurs, je suis trop exclusif ^^. Le fait que ça soit interdit et caché crée le coté rare mais je ne suis pas certain que ça soit la clef. La clef est plutôt dans la découverte d'une personne, de son âme, de ses désirs. Rien n'est plus exaltant que ça pour moi. Je ne cherche même pas le côté sexuel et avec ma dernière maitresse (qui est aussi mariée) on s'était promis de rester fidèles à nos conjoint "quoiqu'il arrive" (ce qui me comblait tout à fait). Bon en fin de compte ça a fini par déraper au bout de 6 mois ^^.

@Maji a écrit:

quand tu écris :
Citation :
"C'est sans doute triste à dire, mais je crois que je n'ai pas d'autre choix que de continuer de vivre dans le mensonge, et de retomber amoureux de quelqu'un d'autre, plus proche, prête a vivre certes passionnément mais uniquement cette forme de relation, même si ça ne doit être que temporaire, difficile et caché.

est-ce qu'il faut lire "sans doute triste à dire" ou "finalement plutôt excitant" ?

Les deux. Ce qui est triste c'est que je continue a mentir. Ca me fait souffrir. Et puis même si ma femme ne sait rien, je me projette dans le futur au cas où elle le découvre, et là je me dis que ca l'a fait souffrir aussi. Donc c'est triste. Mais la passion est plus forte que tout, en tout cas, plus forte que moi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maji
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP-INFP
Age : 39
Lieu : paris
Emploi :
Inscription : 15/06/2012
Messages : 288

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Jeu 06 Déc 2012, 12:07

je comprends que le mensonge fasse souffrir oui, sans même parler des éventuelles csq.

Je pensais pas à 2 femmes sous le même toit mais à deux "foyers" ou plus, plusieurs vies familiales. donc autant de fois plus d'âme, de personne, de désirs à découvrir.

sinon, est-ce qu'il ya qqchose dans ta vie qui t'anime ? une cause ? une quête ? qqchose qui n'est pas "pour toi" j'entends.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OdonDeSaintAmand
Traducteur
avatar

Inscription : 29/10/2012
Messages : 850

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Jeu 06 Déc 2012, 14:54

@Maji a écrit:
je comprends que le mensonge fasse souffrir oui, sans même parler des éventuelles csq.

En fait c'est plus fort que de la souffrance. Ça participe au "ratage" de ma vie. Quoique je fasse, finalement, j'ai toujours l'impression de poignarder quelqu'un, ma femme, ma maitresse ou bien mes rêves...

@Maji a écrit:

Je pensais pas à 2 femmes sous le même toit mais à deux "foyers" ou plus, plusieurs vies familiales. donc autant de fois plus d'âme, de personne, de désirs à découvrir.

En même temps, non. Successivement oui bien sur, car je pense que plusieurs vies méritent d'être vécues. Ça rejoins ce que j'ai dis sur un autre fil sur l'immortalité. Je voudrais être immortel, pas seulement pour ne pas mourir, mais pour pouvoir vivre toutes les vies dont je rêve. Tu vois, je serais immortel, je ne chercherais absolument plus à trouver une passion en trahissant ainsi me femme. Je me dirais que j'ai tout le temps devant moi, et qu'"on verra plus tard", j'ai déjà tellement à faire avec elle (car je l'aime aussi!!!) et mes enfants. Quelque part je pourrais enfin me poser et aimer ma femme! Mais j'ai un rapport à la mort qui vire à la pathologie. Je m'y suis déjà frotté. De trop près. Je sais ce qu'est la mort. Et ce que je ressent est décrit dans les vers de Baudelaire intitulé "L'Horloge".

@Maji a écrit:

sinon, est-ce qu'il ya qqchose dans ta vie qui t'anime ? une cause ? une quête ? qqchose qui n'est pas "pour toi" j'entends.

Une grande cause, non. Je n'ai rien d'un "grand homme". Je suis assez égocentrique. Quand j'étais ado oui , j'aurais bien aimé. Mais je suis revenu a des choses plus modestes et terre à terre. Si mes enfants deviennent des adultes bien dans leur peau, je m'estimerais déjà très satisfait de mon passage sur terre. Pour le reste, je suis un horrible épicurien. Ma seule quête est d'être heureux. Sans faire de mal à personne. Sur tout les points, j'ai beaucoup de progrès à faire ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maji
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP-INFP
Age : 39
Lieu : paris
Emploi :
Inscription : 15/06/2012
Messages : 288

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Jeu 06 Déc 2012, 15:25

c'est rigolo cette fatalité qu'on sent chez toi. on dirait que tu te laisse "couler". C'est étonnant pour qqun qui a déjà frôlé la mort. vraiment étonnant.

En fait tu n'acceptes pas l'idée qu'on ne peut pas tout avoir. Que tout est une histoire d'arbitrage, et de choix. Et d'assumer les csq de ses choix en toute responsabilité.

Excuse moi de ne pas être tendre avec toi, mais tu donnes l'impression d'un enfant qui ne veut pas choisir entre plusieurs choses. Je veux tout, quitte à mentir, quitte à trahir, quitte à me cacher et à être torturé intérieurement. Ou alors peut être que cette situation te va très bien. c'est pas très sain tout ça.

des enfants qui deviennent des adultes équilibrés, c'est des enfants qui ont eu pour modèle un couple parental équilibré, des adultes qui s'assument, honnêtes. Les secrets de famille finissent toujours par sortir. Et alors bon courage pour éviter les csq négatives qu'ont voulaient contourner.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp

Revenir en haut Aller en bas
 

la vie sentimentale des infp

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

 Sujets similaires

-
» la vie sentimentale des infp
» vie sentimentale
» Question sentimentale
» Vie sentimentale complexe
» question sentimentale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFP - Le Guérisseur-