Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 la vie sentimentale des infp

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
luna lovegood
Pionnier
avatar

Type : INFP
Age : 39
Lieu : heu...
Emploi : j'en change bientôt
Inscription : 28/04/2009
Messages : 113

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Mer 11 Nov 2009, 09:11

Ah oui, les INFP et l'amour...

Moi, je m'étais décidée à mettre de côté ma tendance à vouloir la perfection. Je m'étais dit que ma moitié aurait des défauts, que je verrais ces défauts et qu'en s'y mettant à deux pour faire marcher la relation, ça marcherait. Je me voyais comme Joel rencontrant sa Clementine dans Eternal Sunshine of the Spotless Mind (oui, je sais, film triste...), d'autant plus que par complémentarité, j'ai toujours été attirée par l'énergie des E.

Et je me suis retrouvée en couple avec quelqu'un qui était en fait le pire spécimen d'ESFP que la Terre ait porté (non que j'ait quoi que ce soit contre les ESFP, aucun type n'est meilleur ou pire qu'un autre, mais tous les types ont leurs brebis galeuses). Je ne connaissais même pas le modèle, à l'époque, d'ailleurs. A chaque fois qu'on se voyait, j'écoutais ses problèmes (une longue liste), je lui apportais ma chaleur humaine, j'admirais sa capacité à sourire de l'adversité...

Et la relation est devenue de plus en plus asymétrique. Plus je donnais, plus il fallait que j'en donne sans jamais rien recevoir. Quand je protestais, j'entendais "mais toi, t'as pas souffert comme moi j'ai souffert" (enfance abusive et tout ça...) et ça me rendait dingue.

Et un jour, j'ai eu la confirmation de ce dont je me doutais un peu sans vraiment vouloir me l'avouer: je sortais avec le pire spécimen de mythomane de la Terre. Comme même un INFP peut perdre patience, j'ai annoncé la rupture. J'ai pleuré pendant une soirée avant de me dire: ouf, ça y est, je me suis enfin débarrassée du boulet, du vampire, je vais enfin pouvoir m'occuper de moi. C'était il y a onze mois.

Le plus fort, c'est que je ne regrette pas d'avoir eu cette relation, même si j'aurais aimé que ça dure moins longtemps. J'ai appris que je peux rompre, je sais maintenant comment on fait pour dire non... J'ai eu mon ex au téléphone récemment. Il y avait de la tristesse dans sa voix et je n'ai ressenti aucune pitié. Je ne vais tout de même pas m'occuper de quelqu'un qui m'a fait du mal.

L'énergie que je consacrais à écouter ses soi-disant problèmes, je la consacre maintenant à un projet qui me tient à coeur, pour apporter quelque chose à la grande et merveilleuse famille de l'humanité (oui, je sais, les idéalistes sont incorrigibles). Peut-être que je retomberai amoureuse un jour, mais je ne suis pas pressée. En tout cas, si je retombe un jour, j'aimerais que ce soit pour quelqu'un qui me traite comme une égale. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Jeu 12 Nov 2009, 19:29

Moi je n'aime pas écouter les problèmes des gens, mais je sais que dès que fréquente quelqu'un je lui porte chance, je serai incapable d'expliquer pourquoi, peut être que je suis un amas de charge tellement négative (je plaisante) que j'apporte le positif autour de moi, enfait je sais pas si j'aurai la réponse à cette question un jour. Je peux même pas dire que c'est dû à ma gentillesse vu que j'ai un caractère de merde. Je crois que c'est peut être parceque je suis quelqu'un de franc en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Delilah
Traducteur
avatar

Type : INFP
Age : 39
Lieu : France
Emploi :
Inscription : 10/11/2012
Messages : 392

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Sam 24 Nov 2012, 23:24

Je remonte ce topic pour Phaedren, il comporte des questions interessantes (je trouve).
Par contre il est assez pessimiste... à croire que l'amour ne rime plus avec toujours..
Moi qui justement voulais lancer le sujet, j'ai bien peur que les INFP (peut-être les autres également) n'arrivent pas à maintenir leurs relations. Je me demandais si certains plus âgés avaient réussi à trouver l'amour durable.

Je répondrais également oui aux questions du sujet. Décalage dans la relation, l'imaginer plutôt que la vivre et pour la dernière, je doute constamment des sentiments.

Le plus gros problème je pense c'est le fait de l'idéaliser. Chaque jour je m'imagine quelque chose, et chaque jour la réalité en est bien loin. Je prends sur moi à chaque fois, mais dernièrement, cette relation m'apporte beaucoup plus de mal que de bien, à n'avoir même plus la force de me lever le matin car rien ne se passera comme je le rêve. Pourtant je ne pense pas rêver de choses extraordinaires, juste d'une harmonie.

Ce topic ne me donne donc pas tellement d'espoir, et j'en suis à me dire qu'il vaut peut-être mieux que je continue de fermer les yeux, de prendre les quelques bons moments quand ils se présentent, mais de laisser couler, car d'une, je supporterais très mal la rupture (je vis très mal la solitude amoureuse) et de deux, je n'aurais peut-être jamais mieux, car ce que l'on veut semble impossible.

Voilà pour le sujet "memento des problèmes récurrents" Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Dim 25 Nov 2012, 00:59

silly


Dernière édition par Aïkido le Jeu 16 Mai 2013, 19:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maji
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP-INFP
Age : 39
Lieu : paris
Emploi :
Inscription : 15/06/2012
Messages : 288

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Lun 26 Nov 2012, 15:03

hello

ça veut dire quoi "idéaliser la relation" ?

J'ai longtemps et souvent réfléchi à la question de savoir si je ne rêve pas trop, si j'ai pas des idéaux trop élevés, des attentes irréalistes. Mais qd je suis décue (et ça m'est arrivé...) c'est parce qu'il y a des choses qui pour moi sont NORMALES qd on est deux mais qui ne viennent pas. Pour moi c pas un décalage entre un idéal et la réalité mais surtout une prise de conscience, celle que mes besoins ne sont pas satisfaits.

j'au une amie qui n'arrête pas de me dire d'arrêter de réver, et qu'il faut que j'accepte un "homme minimum" comme elle dit. Un homme avec qui j'ai le minimum au moins d'atomes crochus. Je trouve ça plutot moche.

"Faut arrêter de rêver". Je l'ai entendu des milliers de fois. Mais moi jesais que ce ne sont pas des rêves. Ce sont juste mes besoins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maji
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP-INFP
Age : 39
Lieu : paris
Emploi :
Inscription : 15/06/2012
Messages : 288

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Lun 26 Nov 2012, 15:36

en fait, quelle différence ya-t-il entre un idéal et un besoin ?

pour moi l'idéal ne fait pas aprtie de c emonde, mais les êtres humains ont tous des niveaux de besoins plus ou moins élevés.
Qd on me dit "tu es trop idéaliste", on veut en fait de me dire "baisse ton niveau de besoin" ?

mais comment diminuer des besoins... puisqu'il s'agit de besoins (et non de caprices ou d'accessoire) ?

l'enigme est là pour moi.
si qq un a un bout d'allumette pour éclairer ma lanterne... (vous noterez que je n'ai pas parlé de briquet ou de torche, juste un bout d'allumette :P)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OdonDeSaintAmand
Traducteur
avatar

Inscription : 29/10/2012
Messages : 850

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Lun 26 Nov 2012, 15:47

Homo sapiens minimus. Voilà le futur de l'Homme si vous vous mettez toutes à ne plus rêver! Alors pour le bien de l'humanité, par pitié mesdemoiselles, continuez à rêver!

Plus sérieusement, en toutes logiques INTPienne, plus tes critères de sélections seront élevés,
plus la marchandise sera rare, et plus tu seras en compétition avec tes congénères! C'est
peut-être là que le bât blesse, car il se pourrait aussi que homo sapiens idealus se trouvent alors, par l'offre trop abondante, quelque peu perturbé, et que la marchandise se gâte...

Je te laisse méditer...

Odon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maji
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP-INFP
Age : 39
Lieu : paris
Emploi :
Inscription : 15/06/2012
Messages : 288

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Lun 26 Nov 2012, 15:48

et puis sinon, la seule personne qui a vraiment fait chaviré mon coeur c'était un INFP, il ya qq années. Le prototype de l'INFP d'ailleurs : créatif, mystique, d'une sensibilité rare, intelligent, charmant.

avant lui, je ne savais pas ce que voulais dire "sentiment", "coeur", "ressentir", "admiration". En fait, j'étais absente à moi-même, et je l'ai rencontré. ça a été comme un coup de poing, une claque, comme si on secouait et qu'on me disait "mais vis !".
V'était un homme très différents de ceux que je connaissais, et même qqun de "différent" en général, par son vécu, qui il est. J'ai eu l'impression d'une connexion cosmique, mystique presque.Il a eu un rôle de cet ordre là d'ailleurs, une sorte de "guide", il m'a aiguillée à un moment où j'étais paumée. Dans ma vie il y a eu un "avant" et un "après" lui.

Le pb, parceque ça serait pas drôle si yen avait pas ^^, c'est que mes sentiments n'étaient pas réciproques. Il sentait aussi cette connection, mais c'est tout. Il m'a dit qu'il ne me voyait pas "comme ça". J'ai trainé cette douleur un ptit moment, 1 an, 2 ans. Je lui ai dit aurevoir 1 fois, 2 fois, 3 fois, mais il restait dans les parages, il avait besoin de moi en qq sortes, j'étais une espèce d'"amie". il m'aimait d'une certaine façon, mais pas de la façon dont j'avais envie. j'ai bcp pleuré, je suis passée par toutes les phases, tous les états, je ne me connaissais pas comme ça. Et maintenant ça va Smile On se donne des news de temps en temps, mais j'ai plus mal, plus d'attentes non plus. Il aura malgré tout tjrs une place dans mon coeur, il est assez grand pour ça.

Je n'ai pas de regrets car c'est un homme extrêmement lumineux, mais très sombre également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maji
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP-INFP
Age : 39
Lieu : paris
Emploi :
Inscription : 15/06/2012
Messages : 288

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Lun 26 Nov 2012, 15:52

@OdonDeSaintAmand a écrit:
Homo sapiens minimus. Voilà le futur de l'Homme si vous vous mettez toutes à ne plus rêver! Alors pour le bien de l'humanité, par pitié mesdemoiselles, continuez à rêver!

Plus sérieusement, en toutes logiques INTPienne, plus tes critères de sélections seront élevés,
plus la marchandise sera rare, et plus tu seras en compétition avec tes congénères! C'est
peut-être là que le bât blesse, car il se pourrait aussi que homo sapiens idealus se trouvent alors, par l'offre trop abondante, quelque peu perturbé, et que la marchandise se gâte...

Je te laisse méditer...

Odon


encore une fois, ce ne sont pas des rêves, mais des besoins.
Je ne sais pas comment arriver à vivre avec un homme qui ne répond pas à mes besoins primaires. je ne parle pas de rêves extravagants, mais des choses "basiques" pour moi.

j'ai eu une fois un prétendant qui me disait "j'espère que tu ne rêves pas au prince charmant car je ne le suis pas". Et j'ai pensé très fort sans lui dire " si j'étais un homme, je rêverais que ma femme me vois comme le prince charmant".
Quel manque d'ambition...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OdonDeSaintAmand
Traducteur
avatar

Inscription : 29/10/2012
Messages : 850

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Lun 26 Nov 2012, 15:54

Il ne te reste donc plus qu'à en trouver un pareil, disponible, et de le séduire!

Fais le compte de tous les hommes que tu as pu évaluer correctement : 30 ? 50 ?
1 homme répondant à ton idéal sur 50, ça fait 2% de la population. Divise par 2 pour qu'il soit dispo. Ça te laisse 1% de la population mondiale à séduire.

Tu devrais t'estimer heureuse, moi je ne tombe amoureux que des amours impossibles, soit 0% de chance de concrétiser!

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maji
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP-INFP
Age : 39
Lieu : paris
Emploi :
Inscription : 15/06/2012
Messages : 288

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Lun 26 Nov 2012, 15:54

j'ai cette idée bizarre, qu'on a tous chacun qui nous correspond qq part... et qu'on finit tjrs par le rencontrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maji
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP-INFP
Age : 39
Lieu : paris
Emploi :
Inscription : 15/06/2012
Messages : 288

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Lun 26 Nov 2012, 15:56

@OdonDeSaintAmand a écrit:
Il ne te reste donc plus qu'à en trouver un pareil, disponible, et de le séduire!

Fais le compte de tous les hommes que tu as pu évaluer correctement : 30 ? 50 ?
1 homme répondant à ton idéal sur 50, ça fait 2% de la population. Divise par 2 pour qu'il soit dispo. Ça te laisse 1% de la population mondiale à séduire.

Tu devrais t'estimer heureuse, moi je ne tombe amoureux que des amours impossibles, soit 0% de chance de concrétiser!

Wink

yen a pas 2 comme lui, il est vraiment "différent" de tout le monde. bizarre même. unique.

il ne correspond pas à mon idéal parce qu'il ne m'aimait pas. dc je ne chercherai pas qqun comme lui. mon homme "idéal" m'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OdonDeSaintAmand
Traducteur
avatar

Inscription : 29/10/2012
Messages : 850

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Lun 26 Nov 2012, 16:02

@Maji a écrit:
(...) j'ai pensé très fort sans lui dire " si j'étais un homme, je rêverais que ma femme me vois comme le prince charmant".

J'ai longtemps pensé comme ça. Puis je me suis regardé dans un miroir.... :rendeer:

Non sérieusement, le problème de mettre la barre trop haut sur l'image qu'on veut nous même envoyer, c'est qu'après il faut gérer la déception de l'autre quand on baisse la garde. Donc oui, j'en rêverais, mais je ne me fais plus trop d'illusion sur moi-même avant même de m'en faire sur ma petite princesse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maji
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP-INFP
Age : 39
Lieu : paris
Emploi :
Inscription : 15/06/2012
Messages : 288

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Lun 26 Nov 2012, 16:07

le prince charmant c'est pas LE prince charmant. C'est SON prince charmant à elle, SA princesse à LUI.
bien sur qu'on a tous envie d'être "spécial" pour l'autre. Je ne veux pas voir dans les yeux de mon homme que moi ou une autre c'est la même chose. pour quoi il m'a choisi moi, pour quoi il me veut moi. si ya pas de réponse à ça... à quoi bon ?

et je parle pas d'endosser un rôle, porter un masque (ce qui veut dire qu'un jour on va se laisser aller, baisser la garde comme tu dis Odon) mais être juste ce qu'on est et que l'autre trouve ça chouette. c ça pour moi le prince charmant, c tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OdonDeSaintAmand
Traducteur
avatar

Inscription : 29/10/2012
Messages : 850

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Lun 26 Nov 2012, 16:22

@Maji a écrit:
mon homme "idéal" m'aime.

Jusque là, en effet, tes exigences ne semblent pas démesurées!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OdonDeSaintAmand
Traducteur
avatar

Inscription : 29/10/2012
Messages : 850

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Lun 26 Nov 2012, 16:37

@Maji a écrit:
c ça pour moi le prince charmant, c tout.

Ok. Mais du coup...je vais être plus intrusif : quels sont finalement tes critères ?
Qu'est ce donc que tu trouves "normal" alors que tes amies t'incitent à abandonner tout espoir de trouver un homme qui y corresponde ?

Désolé je refais mon vilain curieux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maji
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP-INFP
Age : 39
Lieu : paris
Emploi :
Inscription : 15/06/2012
Messages : 288

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Lun 26 Nov 2012, 16:49

minimum d'attraction physique (pas de rejet au moins)
honnête
vivant
qui a un minimum de confiance en lui, qui n'a pas peur de la vie
qui a des ambitions autres que matérielles

en vrac c mes gros critères.
je crois que j'ai besoin d'un homme debout, vivant, équilibré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maji
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP-INFP
Age : 39
Lieu : paris
Emploi :
Inscription : 15/06/2012
Messages : 288

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Lun 26 Nov 2012, 16:52

j'aime voir la flamme de vie chez un homme. j'aime la vie. je ne veux pus qu'on éteigne ma flamme à moi, elle n'est pas assez grande pour 2, je ne peux pas la partager avec qqun qui n'en a pas. Parce qu'elle finit toujours par s'éteindre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OdonDeSaintAmand
Traducteur
avatar

Inscription : 29/10/2012
Messages : 850

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Lun 26 Nov 2012, 17:05


Bon alors arrête de rêver!!!

Non je déconne!!!
Arrête juste d'écouter tes copines, tes critères n'ont vraiment rien d'extravagant.

Juste quelques conseils :
Essaye autant que possible d'être "au niveau" de ton espérance :
Montre donc toi vivante, debout et équilibrée. Avec une pointe de sexy en plus histoire qu'il succombe! Montre lui ta flamme de vie qu'elle puisse se refléter dans ses yeux!

Après... il te faudra aussi avoir du discernement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maji
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP-INFP
Age : 39
Lieu : paris
Emploi :
Inscription : 15/06/2012
Messages : 288

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Lun 26 Nov 2012, 17:11

le souci c'est que j'ai une sacrée flamme de vie. Et forcément, elle attire ceux qui n'en ont pas... CE qu'il faut que j'arrive à faire, c'est rapidement déceler les vampires d'énergie. Ne pas donner leur chance aux hommes éteints.

L'équilibre, j'y travaille, j'avance. Et le débout aussi.

après, faut que je trouve un homme à ma taille. tous les deux debout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Lun 26 Nov 2012, 18:17

Il faut aussi faire la différence entre un homme qui semble trop enfoncé dans son désespoir pour être capable de vivre en couple, et celui qui est bien déprimé sur le moment où tu le rencontres, mais qui en temps normal, lorsqu'il n'a pas de souci majeur, se porte d'une manière assez équilibrée Smile Et ça, ce n'est pas forcément évident.

Le mien, quand je l'ai rencontré, il était vraiment détruit par une rupture. Lui qui ne pleure jamais, il m'a confié qu'il pleurait tout les jours et qu'il avait perdu beaucoup de confiance en lui. Il ne savait plus trop quoi penser des femmes.

Et finalement, la force des choses a fait qu'on a fini par être ensemble. Il a regagné en confiance, et je suis tout les jours surprise de voir à quel point il peut être aimant avec moi. (même trop ^^') Bon après, vu le tempérament que j'ai, je doute par moments sur notre compatibilité, même si la vie de tout les jours avec lui est agréable.

Après, ne te stresse pas trop, l'amour tombe souvent quand on ne s'y attend pas.

Bonne chance !
Revenir en haut Aller en bas
Maji
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP-INFP
Age : 39
Lieu : paris
Emploi :
Inscription : 15/06/2012
Messages : 288

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Lun 26 Nov 2012, 18:24

Kaelune a écrit:
Il faut aussi faire la différence entre un homme qui semble trop enfoncé dans son désespoir pour être capable de vivre en couple, et celui qui est bien déprimé sur le moment où tu le rencontres, mais qui en temps normal, lorsqu'il n'a pas de souci majeur, se porte d'une manière assez équilibrée Smile Et ça, ce n'est pas forcément évident.

Le mien, quand je l'ai rencontré, il était vraiment détruit par une rupture. Lui qui ne pleure jamais, il m'a confié qu'il pleurait tout les jours et qu'il avait perdu beaucoup de confiance en lui. Il ne savait plus trop quoi penser des femmes.

Et finalement, la force des choses a fait qu'on a fini par être ensemble. Il a regagné en confiance, et je suis tout les jours surprise de voir à quel point il peut être aimant avec moi. (même trop ^^') Bon après, vu le tempérament que j'ai, je doute par moments sur notre compatibilité, même si la vie de tout les jours avec lui est agréable.

Après, ne te stresse pas trop, l'amour tombe souvent quand on ne s'y attend pas.

Bonne chance !

on dit aussi que l'on ne risque pas de trouver ce que l'on ne cherche pas... Smile

tu as raison sur la distinction entre déprime structurelle ou conjoncturelle. Cela dit, même le déprimé structurel peut en sortir, mais ça peut être long, ça peut s'améliorer... ou s'empirer. Je préfère éviter.
aujourd'hui je me méfie des hommes qui ont trop besoin de moi pour être debout, je peux plus honnêtement. Des fois, ya des trucs trop profonds pour que le conjoint ait à porter cette "mission".

Pourquoi t'as des doutes sur votre compatibilité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Lun 26 Nov 2012, 18:41

Exact, mais perso, je n'ai jamais cherché à être en couple et je ne suis pas spécialement attirante, je suis juste sortie, j'ai vu du monde... Wink

Oui, je pense pareil à ce sujet, j'ai fait un raccourci en disant ça, par rapport à ton attente Wink

Mon intuition m'a toujours dit depuis le début que ce n'était pas la bonne personne pour moi.
Et le temps me donne raison. Le souci, c'est qu'à l'époque où l'on s'est rencontré, j'étais moi-même trop fragile psychologiquement (ce qui ne m'a pas empêché d'être sa "psy", malheureusement ou heureusement, à voir... Lol ) et je me suis laissée un peu portée par la tournure des évènements... Et entre temps, j'ai beaucoup changé...

Revenir en haut Aller en bas
Desdinova
Pionnier
avatar

Type : INFP 4w5 sp/sx
Lieu : Xibalba
Emploi : Rêveur
Inscription : 11/08/2011
Messages : 889

Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Dim 02 Déc 2012, 15:59

P*tain pourquoi faut-il qu'on soit si faible ???????
Merde, ça fait depuis hier que je vis plus, que je mange plus, que j'ai goût à rien juste parce qu'elle ne m'a pas répondu à un message sur facebook, alors qu'elle l'a vu. Je m'imagine les pires scénarios possibles et j'en ai marre :'( . Ya toujours un problème. Elle va me sortir qu'elle recherche juste un bon confident et voilà, MAIS J'EN AI RIEN A FOUTRE DE CA

Pardon, j'en avais besoin Sad

_______________________________________
Un suicide élégant est l'ultime œuvre d'art...
Si mon cœur pouvait penser, et si ma tête pouvait sentir, j’aurais un autre regard sur le monde.



Come on maggot brain, go on maggot brain...



"Will you deliver Spain from bondage ?" Sad  Pleureur  Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp Dim 02 Déc 2012, 16:04

Desdinova, pour avoir été dans la même situation que toi plusieurs fois je te soutiens de tout mon coeur ❤

Je pense que tu sais toi même que facebook avec ses "message vu le" est un détracteur psychique. Si tu veux pouvoir réfléchir, éloignes-en toi. Il faut que tu te forces à faire autre chose pour ne pas laisser la paranoïa s'installer.

Et si tu ne veux pas être son confident, dis-le lui simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: la vie sentimentale des infp

Revenir en haut Aller en bas
 

la vie sentimentale des infp

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

 Sujets similaires

-
» la vie sentimentale des infp
» vie sentimentale
» Question sentimentale
» Vie sentimentale complexe
» question sentimentale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFP - Le Guérisseur-