Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Nous, les INTP et les autres...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
u350 [compte supprimer]
Intervenant polémique
avatar

Type : INTP (right brain) 1 / 10 000
Age : 34
Lieu : Tor Bridges (underground)
Emploi : Informaticien (network analyst)
Inscription : 23/01/2011
Messages : 304

Message(#) Sujet: Re: Nous, les INTP et les autres... Dim 03 Avr 2011, 19:34

@segovois a écrit:
Pardon, par sentimental, j'entendais moins rude (plus eau qui dort) que les autres T, en tout cas au premier abord je trouve , mais c'est peut être à cause du I et du P

Tu voullais dire le plus doux des T. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u350 [compte supprimer]
Intervenant polémique
avatar

Type : INTP (right brain) 1 / 10 000
Age : 34
Lieu : Tor Bridges (underground)
Emploi : Informaticien (network analyst)
Inscription : 23/01/2011
Messages : 304

Message(#) Sujet: Re: Nous, les INTP et les autres... Dim 03 Avr 2011, 19:48

@d3f1ant a écrit:
Sierra.. de tout ce que tu avances à tors sur moi ci-dessus, il n'y a aucun lien dans ton raisonnement qui s'attache à ce que je présente de moi, tu ne fais que t'en référer à un portrait d'ENTP théorique pour développer tes arguments, ton point de vue sur ce que je suis. Il y a vraiment trop d'erreurs pour m'y attarder, pas sur l'ENTP théorique mais sur ce que je suis. Je ne perdrai pas davantage d'énergie à entretenir ce fil de discussion ..

Sinon,

sierra-alfa-mike a écrit:
Le INTP n'est pas un sentimental ! Donc c'est faux -> fonction inférieur (Se)
Au passage ne pas confondre INTP & INFP.

Fonction inférieure Fe, et ça ne situe en rien Fi.

Il n'y a aucune erreur sur ce que je dis, la seule erreur que j'ai fait tu l'as corriger parce que tu l'as compris. Et puis te concernant mon raisonnement ne s'attache ni à la représentation de ce que tu veux de toi, ni à ce que tu me dis, mais a ce que tu fais, je t'analyse sur tes actions et j'observe tes défaillances logique. Je ne pense pas que tu puisses me comprendre tant que tu n'auras pas assez de recul pour te comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 33
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: Nous, les INTP et les autres... Dim 03 Avr 2011, 20:50

@segovois a écrit:
Pardon, par sentimental, j'entendais moins rude (plus eau qui dort) que les autres T, en tout cas au premier abord je trouve , mais c'est peut être à cause du I et du P

Oui, c'est plus une impression qu'une réalité, sans doute due à l'introversion du jugement, et à l'extraversion de la perception. Au contraire, les INTJ paraissent généralement plus critique et plus ferme ("Te" oblige), alors que secrètement, d'après ce que j'en sais pour en côtoyer deux intimement, ils sont les plus sentimentaux des NT.

@d3f1ant a écrit:
sierra-alfa-mike a écrit:
Le INTP n'est pas un sentimental ! Donc c'est faux -> fonction inférieur (Se)
Au passage ne pas confondre INTP & INFP.


Fonction inférieure Fe, et ça ne situe en rien Fi.

C'est d'ailleurs une question qui me taraude, et qui me concerne.
Comment interpréter le fait qu'un INFP ou un INTP puisse avoir - respectivement - un usage relativement prononcé de "Ti" et "Fi" ?
Cela signifierait que T et F sont peu différencié dans l'attitude favorite, à savoir introvertie, mais en revanche clairement différencie entre l'introversion et l'extraversion.
Mais peut-on parler encore d'une différenciation entre F et T dans ce cas là, pour ce qui est de la dominante ?

Comment l'interprètes-tu d3f1ant ?... toi le NT flottant...


J'espère en tout cas, d3f1ant et Sierra, que vous êtes suffisamment mature et avertis pour nous épargner de vous voir vous lancer dans ce qui menace de finir en joute verbale, ou tout du moins un affrontement d'égo...
D'ailleurs, ça me fait penser que Jung dit à propos du type "Pensée introvertie" (mais qui concerne presque tout autant les INTP que les ENTP") : "Dans la branche particulière où il travaille, il provoque les protestations les plus véhémentes, dont il ne sait que faire, à moins que son affectivité première ne le pousse dans une polémique hargneuse autant que stérile."



Dernière édition par Exil le Lun 04 Avr 2011, 10:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u350 [compte supprimer]
Intervenant polémique
avatar

Type : INTP (right brain) 1 / 10 000
Age : 34
Lieu : Tor Bridges (underground)
Emploi : Informaticien (network analyst)
Inscription : 23/01/2011
Messages : 304

Message(#) Sujet: Re: Nous, les INTP et les autres... Dim 03 Avr 2011, 22:20

"les 4 types pensée" (ISTP,INTP,ESTJ,ENTJ)

Ce ne sont pas des sentimentaux puisque c'est leur fonction inférieur qui est la moin développer et qui ne développe que dans trop peu de cas seulement à la mi-vie.

Sinon concernant le groupe (NT) par leur tempérament il y a effectivement 2 profils (ENTP/INTJ) qui savent utiliser leur fonction tertiaire à l'âge adulte (Fe/Fi).


Et puis INFP appartient au groupe des sentimentaux tout comme (ISFP,ESFJ et ENFJ)

D'ailleurs je n'aime pas les INFP et je m'entends plus que très bien avec les ENTP.

_______________________________________
Que l'on me donne six heures pour couper un arbre, j'en passerai quatre à préparer ma hâche. [Abraham Lincoln]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Nous, les INTP et les autres... Dim 03 Avr 2011, 22:54

T'as la l'air d'aimer grand monde Sierra, J'espère que les ENFP ont encore la côte pour toi Smile
Revenir en haut Aller en bas
u350 [compte supprimer]
Intervenant polémique
avatar

Type : INTP (right brain) 1 / 10 000
Age : 34
Lieu : Tor Bridges (underground)
Emploi : Informaticien (network analyst)
Inscription : 23/01/2011
Messages : 304

Message(#) Sujet: Re: Nous, les INTP et les autres... Dim 03 Avr 2011, 23:20

@segovois a écrit:
T'as la l'air d'aimer grand monde Sierra, J'espère que les ENFP ont encore la côte pour toi Smile

Les ENFP s'entendent avec tout les profils psychologique du MBTI :king: donc je pense que oui. C'est le groupe des intuitifs. Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Nous, les INTP et les autres... Dim 03 Avr 2011, 23:30

Sauvé Smile je vais pouvoir dormir en paix
Revenir en haut Aller en bas
d3f1ant
Aucun rang assigné


Type : NxTi
Age : 35
Lieu : Sud/sud-ouest.
Emploi : Personne ne m'emploie.
Inscription : 15/04/2010
Messages : 55

Message(#) Sujet: Re: Nous, les INTP et les autres... Lun 04 Avr 2011, 03:04

sierra-alfa-mike a écrit:

Il n'y a aucune erreur sur ce que je dis, la seule erreur que j'ai fait tu l'as corriger parce que tu l'as compris. Et puis te concernant mon raisonnement ne s'attache ni à la représentation de ce que tu veux de toi, ni à ce que tu me dis, mais a ce que tu fais, je t'analyse sur tes actions et j'observe tes défaillances logique. Je ne pense pas que tu puisses me comprendre tant que tu n'auras pas assez de recul pour te comprendre.

La mauvaise foi de l'INTP en action .. penses ce que tu veux, tu ne sais pas à quel point tu te trompes, et tu n'en as rien à faire, donc .. continues !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
d3f1ant
Aucun rang assigné


Type : NxTi
Age : 35
Lieu : Sud/sud-ouest.
Emploi : Personne ne m'emploie.
Inscription : 15/04/2010
Messages : 55

Message(#) Sujet: Re: Nous, les INTP et les autres... Lun 04 Avr 2011, 05:44

Ah bon allez j'ai encore le temps ..

[quote="Exil"]
Comment l'interprètes-tu d3f1ant ?[/quotemsg]

Ca dépend de ce qui domine avant tout, la nature de la fonction ? Son orientation ? .. TinE le trader, tINe le philosophe, TiNe le scientifique, tInE le euh .. le pauvre .. hum. Voire même, pas de préférence marquée en faveur de la fonction ou de l'orientation. Pourquoi y en aurait il d'abord ? Je veux dire, systématiquement parlant ? Qu'est-ce qui construit le jeu de priorités dans le raisonnement ? Un système, vraiment ? Ou la simple conséquence d'un jeu de forces bien plus simples prêtant à confusion ?

Qu'il y ait des fonctions dominantes n'est pas la preuve d'un système, en revanche les probabilités que nous naissions avec un cerveau dont les fonctions soient également efficientes dès le départ, donc également agréables à utiliser, dans un milieu qui ne mette pas plus en situation d'échec ni de réussite une fonction qu'une autre, sont quasi nulles. Or nous nous servons de ce qui nous réussit, ce qui est plus agréable en premier, et nous délaissons ce qui s'y oppose. Nous nous construisons comme ça .. n'est-ce pas ? Alors rien d'étonnant qu'un INTP score Ti>Ne>Si>Fe. Ca n'en fait pas un système naturel de raisonnement à quatre fonctions avec quatre autres qui se manifesteraient on ne sait trop comment dans l'ombre. (je sais pas si c'est une exclu de Myers et Briggs ou si Jung le pensait aussi)

Probabilités oblige, nous finissons tous par développer des fonctions et des orientations au détriment de leurs antagonistes .. plus ou moins .. inévitablement .. MAIS pas systématiquement jusqu'à preuve du contraire, l'interaction d'un environnement hétérogène sur la croissance hétérogène de cerveaux hétérogènes suffisant en soi à expliquer qu'un INTP puisse être inévitablement (ou très généralement) Ti>Ne>Si>Fe mais aussi, que Fi passe devant Ne ou derrière Si, ou devant Te, lui même derrière Ne, ou devant, ou derrière Ni, lui même derrière Te, ou devant .. etc (par ordre d'implication dans le raisonnement)

Myers et Briggs n'ont pas pu trouver un système pour impliquer les quatre fonctions "d'ombre" pour la simple raison qu'il n'y a en fait aucun système (apparenté).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u350 [compte supprimer]
Intervenant polémique
avatar

Type : INTP (right brain) 1 / 10 000
Age : 34
Lieu : Tor Bridges (underground)
Emploi : Informaticien (network analyst)
Inscription : 23/01/2011
Messages : 304

Message(#) Sujet: Re: Nous, les INTP et les autres... Lun 04 Avr 2011, 19:29

@d3f1ant a écrit:
sierra-alfa-mike a écrit:

Il n'y a aucune erreur sur ce que je dis, la seule erreur que j'ai fait tu l'as corriger parce que tu l'as compris. Et puis te concernant mon raisonnement ne s'attache ni à la représentation de ce que tu veux de toi, ni à ce que tu me dis, mais a ce que tu fais, je t'analyse sur tes actions et j'observe tes défaillances logique. Je ne pense pas que tu puisses me comprendre tant que tu n'auras pas assez de recul pour te comprendre.

La mauvaise foi de l'INTP en action .. penses ce que tu veux, tu ne sais pas à quel point tu te trompes, et tu n'en as rien à faire, donc .. continues !

Mais tu arrives à comprendre qu'avec le niveau déjectoire que tu as je ne peux pas me tromper. Je m'attendais visiblement à quelqu'un issue d'une intelligence bien plus supérieur que cela alors qu'il en est rien, c'est même pire que ca, c'est qu'il est inepte.

Maintenant à savoir si j'en ai rien à faire ou pas ca ne te regarde pas. Pour être franc avec toi la questoin ne se pose même pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 33
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: Nous, les INTP et les autres... Lun 04 Avr 2011, 19:49

@d3f1ant a écrit:

Ca n'en fait pas un système naturel de raisonnement à quatre fonctions avec quatre autres qui se manifesteraient on ne sait trop comment dans l'ombre. (je sais pas si c'est une exclu de Myers et Briggs ou si Jung le pensait aussi)

A vrai dire, en terme de typologie, Jung s'est limité à la description des 4 fonctions suivant leurs orientations, et des 8 types fondamentaux qui s'y rapportent, considérant que l'orientation de l'attitude et la nature de la fonction dominante sont ce qu'il y a de prépondérant.
A propos de l'auxiliaire, la seule chose qu'il précise, c'est qu'elle se trouve sur l'axe qui complète la dominante (P/J ou J/P). A ma connaissance, il n'évoque même pas l'idée selon laquelle, quand la dominante est une fonction introvertie, l'auxiliaire se doit d'être extravertie. Cette antagonisme n'est précisé que sur l'axe qui oppose dominante et inférieure. D'ailleurs, plusieurs fois il semble supposer, au travers de son exemple et de celui de Nietzsche, la possibilité que Ni et Ti collaborent en position dominante.
Pour le reste, il semble conférer à l'auxiliaire une importance relative, et reléguer le restant des fonctions à une indifférenciation générale. Tout au plus précise t-il que chez l'intuitif introverti, dans son cas particulier, il suffit d'une distinction relativement faible du jugement pour faire passer l'intuition de l'esthétique pure au domaine moral. On peut comprendre par là, que du fait de l'inadaptation au monde que suppose une telle attitude perceptive, ce type est porté, plus que tout autre, à explorer ses fonctions secondaires, et à développer selon sa préférence un jugement sentimental ou intellectuel, dans tout les cas teinté de préoccupations morales.
Ceci est valable pour moi (je le répète, je me reconnais particulièrement dans le type qu'il décrit), mais aussi chez les deux INTJ que je connais.

En tout cas, si toi tu es Ne/Ni (Ti), et que malgré le contre-systématisme de cette configuration, tu t'en portes bien, saches que moi je me considère Ni/Ne (Fi), et que je ne m'en porte pas plus mal non plus. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u350 [compte supprimer]
Intervenant polémique
avatar

Type : INTP (right brain) 1 / 10 000
Age : 34
Lieu : Tor Bridges (underground)
Emploi : Informaticien (network analyst)
Inscription : 23/01/2011
Messages : 304

Message(#) Sujet: Re: Nous, les INTP et les autres... Lun 04 Avr 2011, 22:44

Il n'y a pas 8 types fondamentales mais 16. (4x4=16)

L'auxiliaire est particulière, elle subventionne de manière temporaire ou accessoirement, il est très important de développer cette fonction pour réussir dans la vie ces objectifs (c'est comme la métaphore de l'athlète que j'ai expliquer, régression ou progression jusqu'a une certaine échéance, après maturité c'est la régression, un athlète de haut niveau à 90ans ne fait pas le 400m en 43 s 18 !)

Je suis intimement convaincu que tout est lié, tant bien la condition physique, psychique ou de l'esprit. Le tout représente le dynamisme de chacune des branches de la connaissance par le subterfuge d'un rapport de performance. Etre bon ou mauvais.

De ce que je sais, sur vision de "philosophie", la meilleur performance pour intercommuniquer cette auxiliaire, c'est le parralélisme (architecture en hypercube de dimension n si c'est statique ou réseau multi-étages débloquer si c'est dynamique.)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 33
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: Nous, les INTP et les autres... Mar 05 Avr 2011, 00:27

Si tu avais bien lu, tu aurais vu que je répondais à une interrogation de d3f1ant concernant l'historicité du modèle, de son origine jusqu'aux développement les plus récents du concept. Je m'en référais donc à l'étude de Jung, et plus précisément à son livre fondateur "les types psychologiques", où seuls les 8 types fondamentaux sont traités ( 4x2=8 )
Avant de distinguer, par exemple un INTP d'un ISTP, il est préférable de commencer par comprendre ce qu'il y a de typique dans l'attitude quand "Ti" a la primauté.

Je m'étonne de te voir d'avantage réciter le modèle MBTI, que de l'interroger. Si tu avais lu le livre de Jung (je te le recommande vivement) ou si tu en étais un minimum au fait, tu saurais que le MBTI pêche à de nombreux endroits, notamment par un certain excès de logique.

sierra-alfa-mike a écrit:
Mais tu arrives à comprendre qu'avec le niveau déjectoire que tu as je ne peux pas me tromper. Je m'attendais visiblement à quelqu'un issue d'une intelligence bien plus supérieur que cela alors qu'il en est rien, c'est même pire que ca, c'est qu'il est inepte.

Maintenant à savoir si j'en ai rien à faire ou pas ca ne te regarde pas. Pour être franc avec toi la questoin ne se pose même pas !
Nan mais franchement mec ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
d3f1ant
Aucun rang assigné


Type : NxTi
Age : 35
Lieu : Sud/sud-ouest.
Emploi : Personne ne m'emploie.
Inscription : 15/04/2010
Messages : 55

Message(#) Sujet: Re: Nous, les INTP et les autres... Mar 05 Avr 2011, 00:43

sierra-alfa-mike a écrit:
Il n'y a pas 8 types FONCTIONS fondamentales mais 16. (4x4=16)

@d3f1ant a écrit:
fonction [...] fonction [...] fonctions [...] fonctions [...] fonction [...] fonctions [...] fonctions [...] fonctions


-------

@exil ah ça fonctionne bien oui, Ne est un peu devant, mais je me nourris plus d'énergie "introvertie" entre Ni et Ti. Sinon je pense avoir connu un Ti/Ni .. vraiment pas fonctionnel, très perturbé le gars ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u350 [compte supprimer]
Intervenant polémique
avatar

Type : INTP (right brain) 1 / 10 000
Age : 34
Lieu : Tor Bridges (underground)
Emploi : Informaticien (network analyst)
Inscription : 23/01/2011
Messages : 304

Message(#) Sujet: Re: Nous, les INTP et les autres... Mar 05 Avr 2011, 01:07

@Exil a écrit:
Si tu avais bien lu, tu aurais vu que je répondais à une interrogation de d3f1ant concernant l'historicité du modèle, de son origine jusqu'aux développement les plus récents du concept. Je m'en référais donc à l'étude de Jung, et plus précisément à son livre fondateur "les types psychologiques", où seuls les 8 types fondamentaux sont traités ( 4x2=8 )
Avant de distinguer, par exemple un INTP d'un ISTP, il est préférable de commencer par comprendre ce qu'il y a de typique dans l'attitude quand "Ti" a la primauté.

Je m'étonne de te voir d'avantage réciter le modèle MBTI, que de l'interroger. Si tu avais lu le livre de Jung (je te le recommande vivement) ou si tu en étais un minimum au fait, tu saurais que le MBTI pêche à de nombreux endroits, notamment par un certain excès de logique.

sierra-alfa-mike a écrit:
Mais tu arrives à comprendre qu'avec le niveau déjectoire que tu as je ne peux pas me tromper. Je m'attendais visiblement à quelqu'un issue d'une intelligence bien plus supérieur que cela alors qu'il en est rien, c'est même pire que ca, c'est qu'il est inepte.

Maintenant à savoir si j'en ai rien à faire ou pas ca ne te regarde pas. Pour être franc avec toi la questoin ne se pose même pas !
Nan mais franchement mec ...

Non, je n'ai pas lu le livre de JUNG et je ne le lirais pas car il ne m'intéresse pas. Ne m'impose pas tes idées par ta prétention. Le modèle du MBTI me suffit largement pour en savoir d'avantage sur moi et à me permettre d'analyser les profils psychologiques si j'en ai besoin tout comme peut le faire le INTP. Cela me suffit amplement ! Depuis que j'ai étudier le MBTI je suis parvenue à identifier les profils ce que toi visiblement tu ne peux pas faire ! Jaloux ! Alors reste à ta place avant de parler.

En fait il y a 16 types et 32 états ... Et c'est surquoi il faut se baser donc c'est juste. Le reste étant obsolète !

Tu as aussi une autre étude qui pourrait peut être t'intéresser à mon avis, c'est la socionique, les relations intertypique entres les 16 profils qui est plus que réaliste je trouve. Selon mon point de vue ca devrait être d'avantage appliquer par les entreprises ou en neuroéconomie. Un jour ou l'autre on y viendra, tu verras ...

Sur mon point de vue philosophique as tu une idée réfléchie par ton (N) sur les 16 sommets d'un hypercube automorphisme par exemple et la relation des 16 profils pour le rapport de performance sur auxiliaire qu'en l'individu compte plus que l'information ? Tu m'en diras des nouvelles ! Si tu veux pas en parler c'est pas grave ! Et puis commence par la avant de t'intéresser au MBTI ! L'art D'être Communicant - Avec Les Autres Et Avec Soi-Même Thierry Tournebise

Un conseil n'a pas de prix ! Smile

Pour la suite -->

Tu devrais rester indifférent, non mais franchement quoi ?! tu es pathétique, moralement il a tord alors que tu ne le percois même pas ! Tout comme lui d'ailleurs parce qu'il est trop lache pour s'en rendre compte au lieu de s'expliquer avec lassitude !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 33
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: Nous, les INTP et les autres... Mar 05 Avr 2011, 22:49

C'est vrai, j'aurais du rester indifférent... Je vois bien qu'il serait vain, même avec la meilleure volonté du monde, d'essayer de te mettre face à ta propre nocivité (on a chacun la notre); encore faudrait-il que tu puisses en souffrir - mais tu es bien trop coupé de ton être pour ça - ou que tu sois disposé à te remettre en question - mais visiblement, là encore, ton orgueil t'aveugle au point de ne pas voir qu'en réagissant de la sorte, tu ne fais que consolider les schémas qui précisément renforcent ta dépendance à l'égo, en même tant qu'ils te privent de son antidote.... Après étonnes toi d'être incompris, et d'être continuellement conforter dans ce que tes préjugés ont de plus réducteurs. Crois-tu véritablement que quelqu'un puisse converser sainement avec toi quand tu passes ton temps à lui signifier insidieusement à quel point il est un interlocuteur indigne te ton intelligence souveraine ? N'as-tu pas le moindre indice de la vanité que ça suppose, et à quel point il est douloureux pour un être (un tant soit peu humain) de te voir ainsi te gâcher, en consentant à réagir avec une prévisibilité dont on aurait du mal à croire capable même le plus caricatural des INTP ? A te lire, il est évident que ton inconscient en appelle pour ton grade à une raclée monumentale, une dérouillé existentielle qui soit en proportion du zéle avec lequel tu te fourvoie. Il est claire qu'au fond de toi, tu cherches cette souffrance, ce démenti implacable qui lui seul saurait enfin te faire changer. Dans ton cas, j'appellerais ça, non sans jeu de mot : " la débandade d'un branleur ". Mais sois patient, parti comme tu es parti, ça ne saurait tarder...
J'aurais tant de chose à dire sur la psychologie que tu manifestes... mais visiblement tu serais incapable de les entendre, et tu ne pourrais t'empêcher de précipiter l'échange dans une pente qui nous ferais - toi comme moi - être contreproductif, et polluer les pages de ce forum. Alors, comme j'essaye de devenir plus pragmatique en ce moment, je préfère me réserver ces commentaires pour mon étude personnelle des types, ici en l'occurrence celui du "penseur introverti/intuitif". D'autre part, puisque le mal est fait, je ne peux que te remercier de nous permettre à tous, en lisant tes plus récents messages, de mieux comprendre ce qui ressort d'un usage excessif de "Ti", et d'une personnalité INTP en fâcheuse posture... C'est d'autant plus enrichissant, que tu ne loupe pas un seul des symptômes névrotiques que décrit Jung concernant ton type. Tu as raison, ne lis surtout pas Jung... J'ai été trop optimiste. En l'état actuel, sa profondeur ne peut rien pour toi.
sierra-alfa-mike a écrit:

Sur mon point de vue philosophique as tu une idée réfléchie par ton (N) sur les 16 sommets d'un hypercube automorphisme par exemple et la relation des 16 profils pour le rapport de performance sur auxiliaire qu'en l'individu compte plus que l'information ?

Ne compte pas sur moi pour jouer ton jeu et te faire mousser...
Ton truc en effet à l'air intéressant, il faudrait que je me penche sur ces notions. Je le ferait peut-être... (pour l'heure, j'ai d'autres chats métaphysiques à fouetter)
Concernant la socionic, je connais, c'est intéressant également, mais trop " NTP " à mon goût, et trop superficiel aussi (n'y voit aucun rapprochement). Nous avons – et c'est prévisible - des approches très différentes de la psychologie. Si tu comprenais le MBTI aussi justement que tu le prétends (crois moi, tu en fais mauvais usage), tu comprendrais qu'en tant que NF, je ne suis pas supposé aller dans le sens de ton logicisme extrême, et que c'est l'être humain qui m'intéresse avant tout... Je n'ose même pas insister sur l'inconséquence du même ordre que révèle ta façon de t'adresser à moi (me sachant NF), ni sur l'outrecuidance qui est la tienne, quand tu oses me conseiller de lire des livres certainement écrit par des gens comme moi, à l'adresse de gens comme toi.

En attendant, si véritablement tu voulais échanger avec moi, je m'en serais senti la permission. Peut-être, sait-on jamais, me la donneras-tu.
J'ai lu certains de tes post antérieurs... beaucoup de choses intéressantes qui mériteraient d'être discutées, si seulement c'était possible.

Tu ne me croiras pas - tu penseras que c'est pour me faire valoir - mais tout ce que je te dis, c'est sans égo (façon de dire), et donc sans aucune animosité à ton égard. Libre à toi de mal le prendre (façon de dire là encore), et de me croire prétentieux, ou tout ce que tu veux.
En bon NF, ma réponse est ici en réaction à ton attitude (et non forcément à ton propos), et donc, en accord avec mon sens de la justesse, ma réponse ne pouvait qu'être dure à ton encontre. Toutefois, j'ai moi aussi ma vanité à combattre, et la vraie justesse aurais été - comme j'ai commencé par le dire - de ne jamais me mêler de ton cas. (ce qui ne signifie pas ignorer les idées et les informations intéressantes, qu'entre deux enfantillages, il t'arrive de balancer).

C'est tout pour moi...


Dernière édition par Exil le Jeu 07 Avr 2011, 02:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u350 [compte supprimer]
Intervenant polémique
avatar

Type : INTP (right brain) 1 / 10 000
Age : 34
Lieu : Tor Bridges (underground)
Emploi : Informaticien (network analyst)
Inscription : 23/01/2011
Messages : 304

Message(#) Sujet: Re: Nous, les INTP et les autres... Mer 06 Avr 2011, 04:56

Je suis suffisamment endurci pour entendre ce genre de propos. Je ne suis certainemant pas orgueilleux mais j'ai le mérite d'être juste, d'être logique, de posséder une éthique morale et de convier les bonnes valeurs bien-fondé sur une base empirique. Je ne suis aucunement ultra-libéraliste, ou admirateur de régimes brutaux ! Je préfére être contre une démocratie déloyale et empoisonnante. Et je luterais contre ce malaise, appelle moi "fleau social" ! amenuisera et discréditera ! Je suis naturellement anticonformiste et je suis fier, fier d'être et d'avoir. Est-ce que c'est clair !

Devenez vous même ! Dans un registre tragique ?! quel égo ?! Je suis désolé mais tu ne comprendras pas.

Ce qui m'inquiète le plus dans ta procédure qui commence par le maniement d'une biaiserie et qui fini par l'ascétisme et l'admonestation, c'est ton manque d'obtempérance par inadvertance, heuresement par ignorance ! Sans sommation "c'est abrutissant" ni pour toi ni pour moi mais pour les autres même si tu as le temps pour développer une expérience enrichissante.

Tu recherches des explications sur des affirmations qui sont immuables, catégoriques et ferme ! dit et redit ! Je suis profondément analytique et stratégique. Il est de plus en plus difficile d'avoir faux pour un "INTP" si la redondance de données est suffisante lorsque la complexitude est à son oeuvre.

Pour ainsi dire tu dois rechercher ces faiblesses et non lutter contre ces points forts ! Acte de ruse s'il vous plait ! Par mégarde au lieu de pourfendre, protège toi !

Et je te prierai d'arrêter si c'est pour continuer sur des remontrances menacantes qui sont stupides, sans bornes et dépréciables.
Sache que je ne le mérite pas.

Soyons bref ! effaçons l'ardoise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u350 [compte supprimer]
Intervenant polémique
avatar

Type : INTP (right brain) 1 / 10 000
Age : 34
Lieu : Tor Bridges (underground)
Emploi : Informaticien (network analyst)
Inscription : 23/01/2011
Messages : 304

Message(#) Sujet: Re: Nous, les INTP et les autres... Mer 06 Avr 2011, 19:56

Si tu veux connaitre mes références :

-Friedrich Wilhelm Nietzsche
-Carl von Clausewitz
-Viktor Frankl
-Richard Stallman
-Yochai Benkler
-Claude Shannon
-Friedrich Hayek
-Gertrude Elizabeth Margaret Anscombe
-Pierre-Simon Laplace

Et j'en ai d'autres, et toi ?

_______________________________________
Que l'on me donne six heures pour couper un arbre, j'en passerai quatre à préparer ma hâche. [Abraham Lincoln]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exil
Pionnier
avatar

Type : INFJ
Age : 33
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Message(#) Sujet: Re: Nous, les INTP et les autres... Mer 06 Avr 2011, 22:44

L'ardoise est effacé.
Reste quelques traces indéchiffrables sur lesquelles on aura sans doute l'occasion de revenir... Je suis d'humeur paresseuse aujourd'hui, complétement livré à ma perception...

sierra-alfa-mike a écrit:
Si tu veux connaitre mes références :

-Friedrich Wilhelm Nietzsche
-Carl von Clausewitz
-Viktor Frankl
-Richard Stallman
-Yochai Benkler
-Claude Shannon
-Friedrich Hayek
-Gertrude Elizabeth Margaret Anscombe
-Pierre-Simon Laplace

Et j'en ai d'autres, et toi ?

A part l'ami Friedrich - qui est l'une de mes références aussi - et Laplace, je n'en connais aucun. Je prendrai le temps de regarder sur Wiki...
Pour Nietzsche, rien ne m'étonne moins de ta part. Je sens en toi des phantasmes de surhumanité, quelque chose qui renvoi à la mythologie germanique, et à son attrait immodéré pour l'extraordinaire, le surnaturel.

En ce qui me concerne, j'ai une culture très disparate, fruit d'un autodidactisme dilettante que gouverne ma subjectivité. Je lis assez peu, sans doute parce que j'ai déjà suffisamment à faire avec mes propres débordements intuitifs.

Mes références sont plutôt musicales (Hendrix, les bluesmans...) et littéraires (Dostoïevski, Pessoa, Rimbaud, Poe, Char, Marc-Edouard Nabe...).
Si je devais citer les intellectuels qui ont trouvé grâce à mes yeux, je dirais :

- Carl Gustav Jung (et d'autres, d'inspiration jungienne, comme Marie-Louise von Franz et Annick de Souzenelle)
- Albert Camus
- Soren Kierkegaard
- Henri Bergson
- Aldous Huxley
- Rolland Barthes
- Jean-Jacques Rousseau
...

Dans un autre registre, étant donné que par nature j'ai toujours été profondément connecté à moi-même (Fi), je pourrais citer certaines de mes références de jeunesse, qui sont aussi - si ce n'est plus - révélatrices de ma constitution :

- Gaston Lagaffe (et André Franquin)
- Calvin (de la BD "Calvin & Hobbes)
- Michael Jackson
- Léonard de Vinci
...







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u350 [compte supprimer]
Intervenant polémique
avatar

Type : INTP (right brain) 1 / 10 000
Age : 34
Lieu : Tor Bridges (underground)
Emploi : Informaticien (network analyst)
Inscription : 23/01/2011
Messages : 304

Message(#) Sujet: Re: Nous, les INTP et les autres... Jeu 07 Avr 2011, 01:16

Je préfère le plus grand romancier russe "Dostoïevski", c'est un très bon choix. Parlant BD, une BD que j'ai bien apprécier pendant ma jeunesse c'était "philemon" de Frédéric Othon. J'en garde de très bons souvenirs. (je sais pas pourquoi je te parle de ca)

Pas de Jules Vernes, pas d'Albert Robida ou autres, hormis Léonard de Vinci, pour un visionnaire direct et réactif (INFJ) prédisposé à l'action c'est compréhensible.

J'espère que tu as cette prise de conscience d'être un "visionnaire" et que tu dois développer cette qualité et en faire bon usage. Je connais un INFJ en plus. Un véritable artiste dans l'âme.

Comme tu as pu le constater mes choix sont très ciblés, très précis voir même spéciaux.


_______________________________________
Que l'on me donne six heures pour couper un arbre, j'en passerai quatre à préparer ma hâche. [Abraham Lincoln]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paramètre Aléatoire
Aucun rang assigné


Type : INTP
Age : 36
Lieu : Picardie
Emploi : Conseillère à l'emploi (eh ouais...)
Inscription : 14/04/2011
Messages : 6

Message(#) Sujet: Re: Nous, les INTP et les autres... Jeu 14 Avr 2011, 17:08

@Kheal a écrit:
Tout d'abord, je m'entends très, très mal avec les filles en général et j'avais une question pour vous les filles, êtes vous un peu comme moi de ce côté là ?
Je suis un peu garçon manqué, je laisse les jupes, robes, dentelles aux vraies filles. Je porte des accessoires un peu "masculins" pour essayer de faire passer le message que "je ne suis pas une fille comme les autres", bref, je veux m'éloigner au maximum du stéréotype de la 'fille'.
Donc déjà, je réduis pas mal le pourcentage d'amis potentiels... les garçons manqués, ça cours pas les rues !

alien alien alien alien alien

Bonjour,

Amusée, que ton post de présentation aborde le même thème que le mien !
Bon je n'ai pas lu la suite du topic, je m'y emploie dès ce soir.

Pour ma part je suis garçon manqué dans mes loisirs et je me sens plus à l'aise dans une conversation entre hommes qu'entre filles... Mais je suis physiquement féminine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karasu
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5w4 Sp/Sx (Ti,Ne,Si,Fe)
Age : 37
Lieu : Lorraine (57)
Emploi : Informatique
Inscription : 03/02/2011
Messages : 18

Message(#) Sujet: Re: Nous, les INTP et les autres... Mar 17 Mai 2011, 16:18

sierra-alfa-mike a écrit:
Question bonus lol !


Pensez-vous plutôt avec l’hémisphère gauche (droitier) ou l’hémisphère droit (gaucher) du cerveau?

Hémisphère gauche

Logique
...
Vision particulière

Hémisphère droit

Intuition
...
Vision globale


Bonjour c'est mon premier post :lol!:

Tout d'abord il faut savoir qu'on utilise nos deux hémisphères en alternance..., cependant nous avons tous un hémisphère plus dominant que l'autre comme l'utilisation pour nos mains, oreilles, yeux...

Pour ma part, je suis neuro-droitier.
Voici un lien pour ceux qui s'intéressent à l'hémisphère droit (et gauche) : http://www.penser-autrement.net/quotidien.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Nous, les INTP et les autres...

Revenir en haut Aller en bas
 

Nous, les INTP et les autres...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» Jésus nous invite à nous aimer les uns les autres.
» Le mal que nous faisons aux autres...
» Dites la vérité chacun à son prochain, parce que nous sommes des membres qui appartiennent les uns aux autres. — Éph. 4:25.
» INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ?
» Aimons-nous les uns les autres comme Jésus nous aime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: La vie sur le forum :: Le coin des présentations-