Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Type et apprentissage : améliorer l'enseignement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Type et apprentissage : améliorer l'enseignement Ven 23 Jan 2015, 14:19

Et la mémoire émotionnelle ?

je m'explique pour retenir quelque chose je dois ressentir l’événement.

Plus l'émotion est intense, plus je m'en rappelle, par contre le visuel, les paroles, le gestes sont souvent imprécis dans la restitution.

En fait, je restitue l'émotion et je construit la restitution au fur et à mesure que je revis l'émotion ... pas sur d’être très clair ... je mets un lien sur la CLASSIFICATION NEUROPSYCHOLOGIQUE DE LA MEMOIRE, j'avoue ne pas avoir tout lu, et surtout pas tout compris.


Je vais prendre un exemple concret :
objectif :
Je dois faire une présentation sur un processus que je connais très bien.

façon de faire
Je prépare des slides sur lesquelles je mets les données techniques et fonctionnelles.
Je défini un objectif à chaque slide.

la présentation théorique
Lors de la présentation, chaque slide me fait revivre un projet ayant attrait à ce que je décris.
Je jette un coups d’œil sur mes slides de temps en temps pour ne pas digresser sur le souvenir et me recentrer sur l'objectif du slide

la présentation en vrai
Les projets sur lesquels je m'appuient sont toujours des projets, où soit ça a été la merde, soit ça a été un succès qui est allé au delà des objectifs. Tous les projets où tout ce passe bien, je ne m'en souviens que très peu ...   Ange-démon

Dans le cas où l'auditoire s'agite sur un de mes dires, je laisse celui ou celle qui trépigne parler à ma place. Et pendant ce temps là, j'anticipe le slide suivant, quand j'ai fini ma construction, je clos la digression du public en acceptant d'inclure la parole dans ma présentation.

Petite précision : C'est un constat de mon propre fonctionnement (j'en suis le premier surpris  Angel )
Revenir en haut Aller en bas
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 34
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: Type et apprentissage : améliorer l'enseignement Ven 23 Jan 2015, 17:52

l'émotion est liée à un contexte, alors que visuel et auditif sont des canaux.

il peut y avoir ou non une charge émotionnelle reliée au contexte d'une mémoire, quelque-soit le canal.

ce sont deux choses différentes, l'un n’empêche pas l'autre.

ceci dit je vois ou tu veux en venir, effectivement la mémoire s'inscrit mieux et se restitue plus facilement si un feelling est relié à ce dernier.... enfin c'est ce qui m'a été enseigné dans les cours sur la mémoire.

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran


Dernière édition par Lauterwasser le Sam 24 Jan 2015, 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spi'
Aucun rang assigné
avatar

Type : *_*
Age : 94
Lieu : *_*
Emploi : *_*
Inscription : 25/04/2014
Messages : 565

Message(#) Sujet: Re: Type et apprentissage : améliorer l'enseignement Ven 23 Jan 2015, 19:22

Citation :
Et la mémoire émotionnelle ?

je m'explique pour retenir quelque chose je dois ressentir l’événement.

Oui je suis d'accord avec toi, cela me semble évident qu'on retiens mieux quelque chose qui nous a marqué émotionnellement.
Par exemple si je prend un bouquin qui m'ennuie, je ne vais pas réussir à me concentrer correctement, il faudra que je fournisse un effort plus important si je souhaite me plonger dedans. A l'inverse si un livre me passionne, je vais mieux retenir les choses, le lire plus vite, etc... Donc oui, l'émotion, l'intérêt qu'on porte sur un objet ont leur place dans l'apprentissage. Mais est-ce qu'on devrait prendre en compte ce genre de détails ? Je n'en suis pas sur, je pense qu'on pourrait sortir beaucoup d'exemple de ce type, et j'ai peur que cela devienne un bordel dans lequel on n'arrive plus à faire de lien entre quoi que ce soit. Et si c'était judicieux de le faire ? A quel type devrait-on relié la mémoire émotionnel ? Cela serait faux de dire qu'elle est lié aux Fs, tout du moins que cela manquerai cruellement de nuances. A mon avis elle s'applique à tout le monde, mais je n'en suis pas sur. Peut-être que cela varie selon certains individus, mais je ne suis, pour le moment, pas assez informé pour savoir entre qui et qui. Et comme je l'ai dit plus tôt, personnellement, je n'en vois pas beaucoup d'intérêt. Après peut-être que je changerai d'avis, je vais y réfléchir...

Edit : j'ai lu que la mémoire émotionnel était relié au cerveau droit. Pour faire le lien avec les types, il faudrait donc déterminer quels types utilisent le plus le cerveau droit.
( source : http://www.bioenergiecenter.com/spip.php?article14 )

Edit 2 : un consultant a fait une corrélation entre les deux hémisphère du cerveau ( gauche/droit ) et les fonctions cognitives ( pensée, intuition, sensation et sentiment ). Il faut prendre en compte le fait que cela est simplifié :

-Avant gauche = pensée
-Arrière gauche = sensation
-Avant droit = intuition
-Arrière droit = sentiment

Cela voudrait dire que :

1) Les NFs ont une très bonne mémoire émotionnel.
2) Les STs utilise à fond le cerveau gauche et par la même qu'ils ont une mauvaise mémoire émotionnel.
3) Les SFs et les NTs sont plutôt équilibré entre les deux hémisphère du cerveau.

Après on peut encore être plus précis que cela. Par exemple, les ENFPs et les INFJs sont T ( = pensée ) en tertiaire, s'ils ont bien développé cette fonction, ils devienne plus équilibré entre les deux cerveaux. Mais ils resteraient tout de même plus porté sur le cerveau droit. Je considère que c'est un détail mineur.

En tous cas cela me semble plutôt cohérent, on dit souvent que le cerveau gauche nous permet d'être rationnel, s'intéresse plus aux détails, etc... Et que le cerveau droit nous permet d'avoir une vision plus globale des choses, d'être imaginatif, serait lié a l'affect, etc... Cependant j'ai vu un ou deux articles qui semblait nuancer ces idées ( préconçues ). J'ai donc des doutes.

Tableau récapitulatif :


( Encore une fois, il y aura surement quelques modifications à apporter ).


Dernière édition par Spirit le Sam 24 Jan 2015, 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selhermine
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP
Age : 48
Lieu : Exilée
Emploi : Procrastinatrice
Inscription : 14/01/2015
Messages : 109

Message(#) Sujet: Re: Type et apprentissage : améliorer l'enseignement Sam 24 Jan 2015, 20:03

A priori la mémoire émotionnelle est présente pour tout le monde et d'ailleurs les publicitaires l'utilisent.  On le voit notamment dans l'exemple des "boites roses" qui sont distribuées
aux jeunes accouchées, avec des cadeaux, et des infos/suggestions de consommation. Les messages jouent sur les différentes émotions de la période (bonheur, inquiétude sur la santé, bouleversement  de mode de vie etc.), pour associer les marques à cette période et créer un attachement.
C'est quand même plus compliqué à utiliser dans une situation normalement pédagogique, mais à l'inverse les éducateurs sont souvent obligés de lever les freins émotionnels comme les angoisses... Dans ce cas-là la créativité (ou la manipulation) peut être un bon moyen de court-circuiter l'anxiété alors que l'enseignement conceptuel peut la raviver.

Je veux dire par "manipulation" que l'apprenant doit expérimenter physiquement, pas qu'on doit le manipuler Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phaedren
Usurpateur du Forum
Usurpateur du Forum
avatar

Type : ISFP 4w3 Sp/Sx refoulé
Age : 29
Lieu : Bordeaux
Emploi : Jurisconsulte
Inscription : 01/06/2012
Messages : 1280

Message(#) Sujet: Re: Type et apprentissage : améliorer l'enseignement Sam 24 Jan 2015, 22:23

Je vois très bien comment interviennent la mémoire visuelle et auditive dans le cadre de l'enseignement, mais instinctivement, je doute de l'importance de la mémoire émotionnelle lorsqu'il s'agit d'apprendre les maths ou l'espagnol...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spi'
Aucun rang assigné
avatar

Type : *_*
Age : 94
Lieu : *_*
Emploi : *_*
Inscription : 25/04/2014
Messages : 565

Message(#) Sujet: Re: Type et apprentissage : améliorer l'enseignement Sam 24 Jan 2015, 22:47

Citation :
Je vois très bien comment interviennent la mémoire visuelle et auditive dans le cadre de l'enseignement, mais instinctivement, je doute de l'importance de la mémoire émotionnelle lorsqu'il s'agit d'apprendre les maths ou l'espagnol...

Oui, tu as raison. Comme la souligné Lauterwasser, la mémoire émotionnelle est à différencier des deux autres mémoires, car elle est lié au contexte. Je n'aurai pas du la mettre dans le tableau, ou alors mettre en avant sa différence. Au final, j'ai fais ce que je ne souhaitais pas faire à la base, c'est-à-dire mélanger des concepts qui ne vont pas vraiment ensemble... Rolling Eyes Surtout, qu'il me reste quelques réponses à trouver au sujet de la mémoire émotionnelle... Je vais éditer mon tableau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Type et apprentissage : améliorer l'enseignement Dim 25 Jan 2015, 09:26

Pour moi la mémoire :

Mémoire instantanée
Mémoire à long terme
Index de recherche mémoire à long terme

Pour moi l'index, c'est l'émotion.

Et pour utiliser l'index, je me sers des stimuli du present, c'est très chiant. Au vu de tous les posts je me demandes si je n'ai pas un problème au niveau de la mémoire.

C'est à dire, que j'ai la réputation d'avoir une très bonne mémoire, j'arrive à restituer des informations précises (numéro d'identification, ressenti exprimé d'autrui, ...) sur un événement lointain. Ce qui est troublant c'est que je ne cherche pas à le restituer. Ca me revient tout seul dès que j'ai le bon stimulus.

La seule façon de ramener un souvenir de moi meme, je dois chercher le bon stimulus avant d'avoir le souvenir, du coups certains souvenirs me sont inaccessible, c'est très très chiant.

Ca parle à quelqu'un ?

Je poste ici, car il est certain que la façon de mémoriser est lié à l'apprentissage (en passsant merci Spirit et Montesquieu Adoration ). Je reformule l'apprentissage c'est l'indexation, si on comprends comment on indexe nos apprentissages, on comprends comment restituer efficacement notre savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Type et apprentissage : améliorer l'enseignement Mar 21 Avr 2015, 12:37

Je pense que les strates d'éducations sont bonnes
maternelle
primaire
collège
lycée
université


Les objectifs de chaque strate sont clairement définis
maternelle --> écriture, respect des règles de la communauté, savoir suivre une consigne
Primaire --> base de l'apprentissage générale : lire, écrire, compter, histoire, géographie science
Collège -->  approfondissement des connaissances de base

Maternelle
Personnellement, je trouve que la "maternelle" est considéré  comme une garderie. Les travaux des enfants ne sont pas assez valorisé en dehors de l'école.

Je pense qu'il faudrait rajouter un objectif à la strate  "maternelle" :  l'apprentissage de l'expression du soi par les arts.  Je sais que c'est déjà le cas, mais je trouve les consignes restrictives, et surtout très orientées sur l'écriture, plutôt que l'expression de l'enfant.

Je pense, que l'utilisation des mêmes de la spirales dynamique pourrait être une solution. C'est à dire définir des objectifs de la "maternelle" sur la base du meme rouge, et pas bleu comme c'est le cas actuellement.

L'inconvénient principal c'est le budget, avec une classe de 30 élèves, 1 instit, et 1 aide ce n'est pas suffisant. 1 personnel éducateur pour 10 élèves me semblent etre la bonne solution et ça au niveau" maternelle".

Les travaux sur l'expression de soi permettrais d'identifier (ou du moins d'en avoir une bonne idée) les fonctions cognitives utilisées par l'enfant. Principalement l'axe extraverti/introverti ainsi que la dom.

Pour prendre l'exemple de mes enfants
j'en ai une possible Si/Te  - Recopie quasi immédiate de tout ce qu'elle voie, très indépendante.
Un Ne/Fi quasi certain - Tout (et quand je dis tout, je dis bien tout  Sad ) ce qui lui passe par la tete il le fait, beaucoup de difficulté à jouer seul .
Et un Ni/Fe certain - Constamment dans les nuages, très créatif, s'adapte plus qu'il ne s'affirme. oups

Primaire
Ensuite vient la primaire, je pense que c'est là qu'est l'erreur. La méthode d'enseignement y est uniforme et objectivé sur l'écriture, la lecture, et compter et ce dès le CP. pour certain élève c'est trop tot. (SF?, NF) pour d'autres ça passe presque comme une lettre à la poste (NT,ST)

Sur la base des constats fait sur l'expression de soi, je pense que l'on peut créer des groupes homogène en terme d'apprentissage(ne pas mettre des copieurs avec des testeurs par exemple), mais hétérogène en terme d'extraversion/introversion, 1 éducateur adapté pour 20 élèves serait l'idéal.

L'objectif de la primaire serais axès sur le respect des régles de la communautés, afin de rendre possible la transition vers bleu. Puis écriture, lecture, math. Je pense qu'avec un groupe homogène et un éducateur adapté à l'apprentissage du groupe, cela créerais un environnement harmonieux pour apprendre. Le cycle primaire serait plus ou moins long pour chaque groupe (4 à 6 ans).

Je vois d'ici certain parent essayer de passer leur enfant d'un groupe à l'autre pour que ça aille plus vite. Il ne le feront pas car chaque groupe pourra etre considéré comme exceptionnel par la valorisation des travaux des élèves en dehors de l'école (et surtout pas par des concours de qui a la plus grosse et/ou la plus belle)  Rolling Eyes

Collège
Le collège deviendrais une étape sur 4 ans de remise en mixité progressive. Avec comme objectif l'expression de soi à travers la communauté éducative. j'ai l'exemple d'un collège qui fonctionne un peu comme ça, l'élève est au centre de tout (le journal, le théatre, la danse, les sciences, ... ).


En résumé
- maternelle --> expression du soi, identification des facilités.
- primaire --> vivre en communauté, apprentissage de base
- collège --> expression de soi dans la communauté, approfondissement des bases.

Je pense qu'ils n'y a pas besoin d'aller dans les détails de l'apprentissage. Chaque élève aura appris ce qui lui plait, il appronfondira tout seul. Charge au éducateur de ne pas comparer leurs travaux en terme de mieux ou moins bien.  

Je pense que l'environnement dans lequel l'enfant apprends est le facteur de succès numéro un. Les apprentissages viennent au second plan.

Faire en sorte que chaque élève puisse s'exprimer, être valorisé. Que l'éducateur soit valorisé par l'expression de sa classe à travers la communauté.


Dernière édition par Henri Mage le Jeu 05 Nov 2015, 12:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
globo
Pirat(e)
avatar

Type : ENFP 7w6 - 4w5 - 9w8 So/Sx
Age : 29
Lieu : France
Emploi : Technicien de placement.
Inscription : 09/12/2012
Messages : 486

Message(#) Sujet: Re: Type et apprentissage : améliorer l'enseignement Mar 21 Avr 2015, 20:32

Il y a la réforme du collège qui se met en place et qui vise à réduire le volume horaire des enseignements "généraux" pour proposer des cours "thématiques" inter-classes à la manière des enseignements d’exploration de 2nde en littérature, métiers de l'industrie, arts et spectacle, social, sciences de l'ingénieur etc. Afin de "personnaliser" le parcours collège dans le cadre du continuum BAC-3/BAC+3.

Il y a également des collèges qui expérimentent la notation en termes de capacités, codées en couleurs et non plus notes donc, s'appuyant sur le "socle commun", via par par exemple le dispositif SACoche https://sacoche.sesamath.net/index.php?page=presentation__accueil__documents

Il y a "l'exemple" du LP2I http://www.lp2i-poitiers.fr/ où les élèves fonctionnent beaucoup par projet de groupes inter-disciplinaires. Ça change d'une année à l'autre, notes ou pas, entretien de sélection ou pas, mais au dernières nouvelles les résultats scolaires comptent à hauteur de 6% dans leur barème d'affectation en 2nde...

Bon, perso je ne suis pas du tout fan de tout ça, notamment pré-lycée, pour moi derrière l'école qui s'adapterait aux élèves, il y a surtout les élèves qui s'adaptent au monde pro qui a besoin qu'ils soient formés le plus rapidement possible et la culture générale c'est du facultatif. Derrière le projet perso, il y a le projet pro. Par ailleurs il y a aussi le système scolaire qui fonctionne sur un nombre de places limitées et qui "éjecte" vers le monde pro tous ceux qui ne pourraient pas continuer dans la voie "scolaire". Ce qui est assez paradoxal c’est que ça concerne un bon paquet d'élèves qui sont paumés et ne savent pas quoi faire de leur vie, ben la solution c'est de leur proposer un CAP (autrement dit un métier) ou un BAC Pro (quelques métiers renvoyant à plusieurs CAP).

Décider de sa vie adulte à 14-15 ans moi je trouve ça trop tôt, alors décider de son programme scolaire dès la 6ème je trouve ça encore plus précipité. Notamment parce que tout ça mettrait en exergue les inégalités régionales et les difficultés que rencontrent es établissements et familles des zones rurales. Ce vers quoi se dirige l’Education Nationale, et qui est en lien avec le post d'Henri, pour moi c'est la porte ouverte aux écarts entre établissement huppés des centres-villes qui proposeraient maintenant dès le collège un panel d’enseignements "d’exploration" plus vaste que des collèges de campagne. En sachant les académies affectent de plus en plus au plus proche du domicile, sauf demande argumentée de la famille. Niveau CSP les zones rurales sont assez marquées donc la question des lycées privés et internats ne se pose parfois même pas... l'orientation devient du "placement", au plus près, au possible. Le collège jusqu'à présent avait le mérité de proposer un programme uniforme, ennuyeux pour certains, mais égalitaire pour tous. Maintenant on se dirigerait peut-être vers le principe du lycée qui propose seulement certaines filières de BAC, sur lesquelles les élèves de 2nde des autres établissements ne sont pas prioritaires, où de toute façon ils ont été affectés parce qu'ils habitaient pas loin... Vous me dites si ça vous parait "juste".

Je ne développerai pas trop sur l'enfant-roi autour duquel tourne le monde, par contre attention quand même, malgré la bonne volonté, à foutre sur le dos des gamins des responsabilités trop importantes. Les grandes personnes qui, par adulto-morphisme, souhaitent donner aux pré-ados et/ou leurs familles, le droit de choisir la scolarité à la carte, je ne suis pas sûr qu'ils pensent aux intérêts de tous. Notamment aux gamins qui ont besoin d'un peu de temps avant de profiter réellement d'un système moins rigide, certains ont besoin de structures stables et d'avoir certains choix faits pour eux. Les partager en groupes selon leur "personnalité" et leur "intérêts", travailler sur leur projet "personnel" (la personnalité à 12 ans c'est quoi si ce n'est un ersatz d'individualité/substrat des parents?)... Ben désolé je ne peux pas m’empêcher de penser à l'application concrète de quelques idées abstraites évoquées ici, et je ne trouve pas ça judicieux, à mon avis le moi moi moi ça doit arriver un peu plus tard dans la maturation.

On ne se rend pas forcément compte de ce que c'est qu'être un collégien, parce que nous on signe des contrats, on achète des maisons, on prend des crédits à 20 ans etc. prendre des décisions nous engageant sur les années à venir c’est notre quotidien ou presque. On se pose des questions existentielles sur notre personnalité peut-être parce que le temps qui passe nous y pousse... est ce que projeter nos névroses, à propos notamment de la finitude de notre vie, sur des gamins, c'est penser véritablement à leur bien-être ou bien l'expression de besoin ou frustrations personnelles adultes?

Bref, j'ai dit beaucoup de choses, sans forcément faire référence à ce qui a été dit précédemment, c’est le condensé de mon ressenti sur la question. D'une part sur les limites du concret dont il faut tenir compte et d'autre part les confusions éventuelles entre les besoins d'affirmation et d'expression de soi qui peuvent différer selon l'age les adultes.

_______________________________________
"Quoi ?! J'suis avare du cul moi ??! I'm super carefull, okay ?!" - Genghis Khunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP 6w7
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1700

Message(#) Sujet: Re: Type et apprentissage : améliorer l'enseignement Mer 22 Avr 2015, 08:59

Henri a écrit:
Je pense qu'ils n'y a pas besoin d'aller dans les détails de l'apprentissage. Chaque élève aura appris ce qui lui plait, il appronfondira tout seul. Charge au éducateur de ne pas comparer leurs travaux en terme de mieux ou moins bien.

Ouais... Non. On parle d'ados, pas d'adultes.
Je suis d'accord avec Globo : choisir sa voie dès la sortie du collège est une barreation, les jeunes ont le temps d'être jeunes. Combien de potentiels gâchés comme ça, par prématurité de responsabilité et de choix de carrière à un âge où ta plus grande préoccupation, c'est de savoir si machine est en crush avec un tel et si tes vieux vont t'offrir la PS4 à noël?

Déjà, l'école n'est pas un lieu d'épanouissement mais d'apprentissage. Rien n'empêche d'avoir, en parallèle, une structure comme une MJC proposant des tas d'activités extrascolaires vraiment chouettes et poussant le jeune à faire des choix (sport ou culture? tiens et si j'essayais la danse...). On restructure l'emploi du temps, on fait communiquer les écoles et les MJC, et on débloque du budget (que la MJC ne dépende pas que de la commune qui l'abrite par exemple, ça pourrait aider... )

Henri a écrit:
L'objectif de la primaire serais axès sur le respect des régles de la communautés
Ca devrait être la base de tout le système éducatif. Avant même de viser l'épanouissement.
Comment justifier en République, un tel écart de comportement entre un fils de bonne famille et un gamin de Seine Saint Denis? On est sensé former de futurs citoyens responsables, de futurs éléments productifs et utiles à la société.

Et tous les ans, on a encore des milliers de gamins qui s'inscrivent en sciences humaines. Ce sont de nobles matières, avec beaucoup d'intérêt mais... Et après? Ce sont des usines à concours, à fonctionnaires, ces filières. 1500 candidats pour un seul poste, il n'y a pas quelque chose qui vous choque?
Quant à ceux qui n'ont pas trouvé leur place dans un système éducatif bancal et surchargé, les voilà en filière pro hyper axée métier à l'âge aberrant de 14 ou 15ans. Navrant. Combien de vocations utiles à la société sont-elles parties dans les limbes? De potentiels gâchés?
Et ceux qui étaient bons, s'en sortent-ils mieux avec des études supérieures? Non et encore non.
On a un gros gros gros soucis d'exploitation des potentiels.

Et parallèlement, on a besoin de scientifiques et d'ingénieurs pour le progrès, pour la productivité, pour relever l'économie. Mais on sous-évalue les études scientifiques. Si tu n'as pas la chance d'avoir fait une super prépa, t'es cuit. Aucun retour possible. Deviens un légume et ingurgite, ça c'est la prépa scientifique. Ce n'est pas productif non plus.

Globo a écrit:
Décider de sa vie adulte à 14-15 ans moi je trouve ça trop tôt, alors décider de son programme scolaire dès la 6ème je trouve ça encore plus précipité. Notamment parce que tout ça mettrait en exergue les inégalités régionales et les difficultés que rencontrent es établissements et familles des zones rurales.
[...]
est ce que projeter nos névroses, à propos notamment de la finitude de notre vie, sur des gamins, c'est penser véritablement à leur bien-être ou bien l'expression de besoin ou frustrations personnelles adultes?

Et ouais. Ok on est très très loin de l'épanouissement de l'enfant et du jeune. On est très loin des conditions optimales d'enseignements, c'est très lourd à porter pour l'enseignant en général. Mais là, on a un plus gros problème.
Maintenant, choisir sa voie tout jeune et immature comme ça c'est contre-productif. Quand on n'a pas la chance d'avoir des parents éclairés sur le milieu scolaire, ou de ne pas savoir ce qu'on veut faire parce qu'on se cherche (c'est con, d'être jeune quand même, ça vous gâche un vie, quelle absurdité) on se retrouve vite dans des voies de garages où on apprend à être futur chômeur.

Quand on a le pas de bol de venir de la téci, bah on est considéré comme "jeune à insérer". Génial. J'ai vu des gamins des cités, des petites "racailles", avec tellement de niaque, d'envie de faire quelque chose de leur cerveau et de leurs dix doigts... Ils sont considéré comme des merdes. Bah a force de te faire rembarrer pour "rien" (certains sont de bonne volonté mais ont du mal à comprendre les exigences de la société actuelle) bah t'as la haine.

Pour stopper les inégalités au lycée, je pense à un tronc commun. Pas de S, ES, ou L. Les études supérieures, ça devrait être ouvert à tous. Ensuite, on peut choisir des spécialités oui (mathématiques appliqués, art, biologie, littérature, mécanique... ). Ce n'est qu'à la sortie du bac qu'on choisirait d'approfondir une spécialité. On change le système d'études supérieures. On change les programmes du collège et du lycée.

Et on facilite l'accès aux études avec des pensionnats à cotisation échelonnée par revenu. Ca sortirait les mômes de leurs milieux familiaux, culturels et sociaux pour encourager la mixité. Aucune excuse pour ne pas faire "cette école qui a l'air trop bien mais on a pas les moyens de te payer une location/appart/chambre là-bas tu sais".

Et les écoles privées... Là j'attaque le gros morceau. Je t'y ferai bruler cette merde, moi. Pardon je m'emballe x)

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sanka94
Intervenant polémique
avatar

Type : INTP /trholl /tro-intélijent
Age : 35
Lieu : Champigny
Emploi : Rien, c'est aux femmes de bosser.
Inscription : 05/05/2015
Messages : 216

Message(#) Sujet: Re: Type et apprentissage : améliorer l'enseignement Sam 30 Mai 2015, 18:40

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niet
Milicien
avatar

Type : eNTJ
Age : 23
Lieu : nc
Emploi : Anarchiste de droite
Inscription : 07/03/2015
Messages : 596

Message(#) Sujet: Re: Type et apprentissage : améliorer l'enseignement Sam 30 Mai 2015, 19:45

Afin d'intégrer pleinement la jeunesse dans notre société actuelle et future, je pense qu'il faille laisser le choix aux enfants dés le plus jeune âge sur ce qu'ils ont envie d'étudier et supprimer toutes les matières chiantes et inutiles comme l'histoire,le latin ou la philosophie et mettre en place des ateliers télé réalité dés le cm2.

Dés la 5ème il faudra diviser le nombre d'heure de cours par 6 et remplacer les profs par des vendeurs de centres commerciaux et des cadres ayant fait un MBA afin de renforcer les liens entre l'enseignement et le monde de l'entreprise.

En 4ème pour sensibiliser les élèves à l'actualité du village globale et pour qu'ils se forgent un véritable esprit critique et analytique ainsi qu'une conscience des enjeux planétaires (c'est un devoir pour tout citoyen du monde), ces derniers suivront des séminaires d'information en continue avec BFM TV, facebook et twitter pendant 10heures par jours, 5 jours sur 7.

En 3ème, un peu de sérieux: Les élèves commenceront à se spécialiser aux travers de différents stages: préparation de commandes à super U pour apprendre la valeur du travail, organisation d'after work chez Axa pour apprendre à s'éclater façon corporate, vendeur chez H&M pour développer le sens de la relation client et enfin le stage selfie afin d'apprendre à immortaliser le moment présent sans se prendre la tête.  

Le lycée général sera de fait réservé aux classes sociales supérieures et les enseignements comporteront des cours de géographie pour apprendre aux élèves la liste de tous les aéroports internationaux et faciliter leur future mobilité individuelle. Par la suite les élèves pourront réaliser des séjours linguistiques à l'étranger afin de finaliser leur apprentissage du globish. En outre ces séjours permettront à l'élève de forger son identité multiculturelle par la découverte de nouvelles cultures. Il découvrira ainsi toutes les impressionnantes différences entre les buildings de Los Angeles et ceux de Singapour, entre le macdo de Montréal et celui de HongKong, ainsi que les différences vestimentaires entre Zara Shangaï et H&M New York. Il s'émerveillera ensuite devant les différentes anciennes cultures et religions sans toutefois en comprendre la signification car la religion c'est la guerre et la guerre c'est pas fun. Par ses voyages il obtiendra ainsi la légitimité de snober tous ceux qui n'auront pas eu l'immense chance de voir quelle forme prenait le pire de la culture occidentale sur les autres continents. Ce sera dernièrement une bonne façon de mettre en pratique l'atelier selfie.

Les universités trop couteuses seront supprimées. Il ne restera plus que des écoles de commerce qui enseigneront la culture d'entreprise dite "corporate" via les BDE et les associations étudiantes qui apprendront à s'éclater de s'éclater pour que les futurs cadres dynamiques savourent pleinement leur nihilisme et le fun de leur existence cool entre deux séminaires stratégies marketing et deux immeubles de bureaux aseptisés à Cergy Pontoise.

_______________________________________
"L'erreur majeure avait été d'attendre de la masse qu'elle mit consciemment et durablement sa vie au service d'une idée."
-Ernst Jünger


"Quand on veut rendre les hommes bons et sages, libres, modérés, généreux, on est amené fatalement à vouloir les tuer tous."
- Anatole France


Dernière édition par Nietzsche le Sam 30 Mai 2015, 21:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Type et apprentissage : améliorer l'enseignement Sam 30 Mai 2015, 20:00

J'aime beaucoup ce passage :
Citation :
Par la suite les élèves pourront réaliser des séjours linguistiques à l'étranger afin de finaliser leur apprentissage du globish. En outre ces séjours permettront à l'élève de forger son identité multiculturelle par la découverte de nouvelles cultures. Il découvrira ainsi toutes les impressionnantes différences entre les buildings de Los Angeles et ceux de Singapour, entre le macdo de Montréal et celui de HongKong, ainsi que les différences vestimentaires entre Zara Shangaï et H&M New York. Il s'émerveillera ensuite devant les différentes anciennes cultures et religions sans toutefois en comprendre la signification car la religion c'est la guerre et la guerre c'est pas fun. Par ses voyages il obtiendra ainsi la légitimité de snober tous ceux qui n'auront pas eu l'immense chance de voir quelle forme prenait le pire de la culture occidentale sur les autres continents. Ce sera dernièrement une bonne façon de mettre en pratique l'atelier selfie.
Revenir en haut Aller en bas
Myst
Prophète du Ne aux
avatar

Type : INFP
Age : 27
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 20/12/2009
Messages : 887

Message(#) Sujet: Re: Type et apprentissage : améliorer l'enseignement Sam 30 Mai 2015, 20:37

Nietzsche ministre de l'Education nationale ! pirat

_______________________________________
?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niet
Milicien
avatar

Type : eNTJ
Age : 23
Lieu : nc
Emploi : Anarchiste de droite
Inscription : 07/03/2015
Messages : 596

Message(#) Sujet: Re: Type et apprentissage : améliorer l'enseignement Sam 30 Mai 2015, 20:37

Citation :
J'aime beaucoup ce passage :

Merci, ce n'est qu'un résumé très synthétique et illustré de ce que j'appelle l'idéologie du voyage.


Citation :


Et les écoles privées... Là j'attaque le gros morceau. Je t'y ferai bruler cette merde, moi. Pardon je m'emballe x)



Bah oui ! Allons y ! Brûlons ce qui permet encore à des gosses (quand les parents en font le sacrifice) de classes moyennes et de classes populaires d'étudier dans des cadres corrects, de pas se mélanger avec tous les cas sociaux, pour ensuite avoir une chance de s'élever socialement.

L'école publique c'est de la merde. L'école privée c'est pas beaucoup mieux mais dans certaines zones c'est vitale pour certains parents et certains élèves.

Vive les écoles hors contrants.

_______________________________________
"L'erreur majeure avait été d'attendre de la masse qu'elle mit consciemment et durablement sa vie au service d'une idée."
-Ernst Jünger


"Quand on veut rendre les hommes bons et sages, libres, modérés, généreux, on est amené fatalement à vouloir les tuer tous."
- Anatole France
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niet
Milicien
avatar

Type : eNTJ
Age : 23
Lieu : nc
Emploi : Anarchiste de droite
Inscription : 07/03/2015
Messages : 596

Message(#) Sujet: Re: Type et apprentissage : améliorer l'enseignement Sam 30 Mai 2015, 21:17

Citation :

Déjà, l'école n'est pas un lieu d'épanouissement mais d'apprentissage. Rien n'empêche d'avoir, en parallèle, une structure comme une MJC proposant des tas d'activités extrascolaires vraiment chouettes et poussant le jeune à faire des choix (sport ou culture? tiens et si j'essayais la danse...). On restructure l'emploi du temps, on fait communiquer les écoles et les MJC, et on débloque du budget (que la MJC ne dépende pas que de la commune qui l'abrite par exemple, ça pourrait aider... )

C'est vrai ça donnons encore plus d'argent public aux MJC, ces repères bien connus d'éducateurs gauchistes.


Citation :
Ca devrait être la base de tout le système éducatif. Avant même de viser l'épanouissement.
Comment justifier en République, un tel écart de comportement entre un fils de bonne famille et un gamin de Seine Saint Denis? On est sensé former de futurs citoyens responsables, de futurs éléments productifs et utiles à la société.

Bombarder la Seine Saint Denis serait d'ailleurs un excellent moyen d'épanouissement productif et utile pour la société française.


Citation :
Et tous les ans, on a encore des milliers de gamins qui s'inscrivent en sciences humaines. Ce sont de nobles matières, avec beaucoup d'intérêt mais... Et après? Ce sont des usines à concours, à fonctionnaires, ces filières. 1500 candidats pour un seul poste, il n'y a pas quelque chose qui vous choque?

Ils ont surement compris qu'ils avaient le droit à un peu de temps avant de devenir des employés du tertiaire. D'ailleurs je l'ai déjà dis mais au USA ou en UK des masters de philo arrivent à finir trader.
La France est un pays très matheux donc ça choque plus mais bon, je suis certains que dans le futur les parcours les plus atypiques seront les meilleurs.

Citation :
Quant à ceux qui n'ont pas trouvé leur place dans un système éducatif bancal et surchargé, les voilà en filière pro hyper axée métier à l'âge aberrant de 14 ou 15ans. Navrant. Combien de vocations utiles à la société sont-elles parties dans les limbes? De potentiels gâchés?
Et ceux qui étaient bons, s'en sortent-ils mieux avec des études supérieures? Non et encore non.
On a un gros gros gros soucis d'exploitation des potentiels.

Certains n'ont que le potentiel d'être plombier c'est comme ça. Et d'ailleurs ce n'est pas mauvais et dégradant. Un artisan ou un métier manuel a tout autant de dignité qu'un employé de banque et son métier n'est en rien plus dégradant. Entre lécher des culs pour vendre des aspirateurs et travailler de ses mains je vois beaucoup plus de noblesse dans le second.

Et puis rappelons le grand tabou des bac+5: Un plombier qui se démerde gagne 3fois plus qu'un bac+5.

Moi je suis pour qu'on sélectionne les meilleurs c'est tout. Tout en laissant bien sûr la chance à ceux qui ont échoué de revenir essayer. Il est bon aussi de multiplier les voies parallèles. Un système élitiste mais fluide.

Citation :

Et parallèlement, on a besoin de scientifiques et d'ingénieurs pour le progrès, pour la productivité, pour relever l'économie. Mais on sous-évalue les études scientifiques. Si tu n'as pas la chance d'avoir fait une super prépa, t'es cuit. Aucun retour possible. Deviens un légume et ingurgite, ça c'est la prépa scientifique. Ce n'est pas productif non plus.

Pour ça on a surtout besoin d'attirer les chercheurs chez nous et éviter qu'ils ne parent. Donc au lieu d'augmenter les impôts pour renflouer les MJC du coin, on ferait bien de baisser la fiscalité pour les entreprises et pour les particuliers, encourager les liens publics-privées et foutre de bons budgets pour la recherche.

La prépa est une très bonne chose et la supprimer serait un désastre. Le reste de ta phrase est faux. On a de brillants élèves qui font des licences puis des masters puis des doctorats de physique, de chimie, de biologie ou autre. Tu sembles de plus confondre la recherche fondamentale et donc les chercheurs avec les ingénieurs qui pour la plupart bossent sur des problématiques pratiques dans des entreprises privées.

Les bons ingénieurs on les a. Ce qu'il faut c'est avant tout faciliter la création et le développement des entreprises en détruisant l'administration française et détruisant sa fiscalité.

Citation :
Quand on a le pas de bol de venir de la téci, bah on est considéré comme "jeune à insérer". Génial. J'ai vu des gamins des cités, des petites "racailles", avec tellement de niaque, d'envie de faire quelque chose de leur cerveau et de leurs dix doigts... Ils sont considéré comme des merdes. Bah a force de te faire rembarrer pour "rien" (certains sont de bonne volonté mais ont du mal à comprendre les exigences de la société actuelle) bah t'as la haine.

Bah oui ce sont de pauvres victimes, c'est pas très festif d'habiter la banlieue, c'est vraiment horrible. Si ils sont pas contents, ils se barrent ou se démerdent. On fait pas tant de compassion avec les gosses des classes populaires qui viennent de zones rurales. Mais c'est vrai qu'avec l'idéologie dominante en France si tu n'es pas membre d'une minorité reconnue (immigrés, féministes, gay etc..)  alors tu as seulement le droit fermer ta gueule et de payer tes impôts pour subventionner les minorités reconnues et en plus on te fait la leçon quand tu as le malheur de voter FN pour dire que tu en as pleins le cul.

_______________________________________
"L'erreur majeure avait été d'attendre de la masse qu'elle mit consciemment et durablement sa vie au service d'une idée."
-Ernst Jünger


"Quand on veut rendre les hommes bons et sages, libres, modérés, généreux, on est amené fatalement à vouloir les tuer tous."
- Anatole France


Dernière édition par Nietzsche le Dim 31 Mai 2015, 06:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speed Gavroche
Destructureur d'Intemporalité
avatar

Type : esTP 6w7(sw7w8)-8w7(sw9w8)- 3w4(sw4w5) Sx/Sp
Age : 27
Lieu : Dublin (Irlande)
Emploi : Conqueror Of The World
Inscription : 29/06/2008
Messages : 1581

Message(#) Sujet: Re: Type et apprentissage : améliorer l'enseignement Sam 30 Mai 2015, 21:18

Sylphira a écrit:

Quant à ceux qui n'ont pas trouvé leur place dans un système éducatif bancal et surchargé, les voilà en filière pro hyper axée métier à l'âge aberrant de 14 ou 15ans. Navrant. Combien de vocations utiles à la société sont-elles parties dans les limbes? De potentiels gâchés?

Je vois pas trop le problème.

Les gamins qui sont là-dedans y sont parce qu'ils sont pas bon à grand chose d'autre. Tout le monde a pas le potentiel pour faire des études supérieures, alors pourquoi s'obstiner? L'apprentissage c'est un chance pour ses jeunes de faire au moins un truc utile, autant qu'il la prenne le plus tôt possible.

Citation :
Et ceux qui étaient bons, s'en sortent-ils mieux avec des études supérieures? Non et encore non.
On a un gros gros gros soucis d'exploitation des potentiels.

C'est parce qu'on a décréter que tout le monde devait avoir accès aux études sup'. Du coup il y a une inflation des diplômes qui fait qu'un master aujourd'hui a autant de valeur qu'un BTS dans les années 70. La solution: privatiser l'ensemble de l'enseignement supérieur et surtout rétablir la sélection.


Citation :
Si tu n'as pas la chance d'avoir fait une super prépa, t'es cuit. Aucun retour possible. Deviens un légume et ingurgite, ça c'est la prépa scientifique. Ce n'est pas productif non plus.

Pas vraiment non. La moitié des ingénieurs en France n'ont jamais mis les pieds dans une prépa.


Citation :
Quand on a le pas de bol de venir de la téci, bah on est considéré comme "jeune à insérer". Génial. J'ai vu des gamins des cités, des petites "racailles", avec tellement de niaque, d'envie de faire quelque chose de leur cerveau et de leurs dix doigts... Ils sont considéré comme des merdes. Bah a force de te faire rembarrer pour "rien" (certains sont de bonne volonté mais ont du mal à comprendre les exigences de la société actuelle) bah t'as la haine.

Ce n'est pas le problème principal.

Le problème c'est que les gamins de banlieues qui ont vraiment la niaque et l'envie de faire quelque chose de leurs cerveaux et de leurs dix doigts se font brimer par la majorité de leurs congénères et traiter d'intello, de bolos ou de sale céfran (ou juif, tiens) quand ils ne se font pas agresser physiquement par la meute. La solution: ne prendre en charge que les gamins bien élevés qui ont la volonté d'apprendre et virer tous les autres. L'école obligatoire est une aberration de toutes façons.


Citation :
Et les écoles privées... Là j'attaque le gros morceau. Je t'y ferai bruler cette merde, moi. Pardon je m'emballe x)

Grillé par Nitch. Ben oui, tiens, supprimons ce qui marche encore un peu dans notre bô pays, après tous l'égalitarisme à la con vaut bien ça non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Type et apprentissage : améliorer l'enseignement Sam 30 Mai 2015, 21:30

Nietzsche a écrit:

Citation :

Et les écoles privées... Là j'attaque le gros morceau. Je t'y ferai bruler cette merde, moi. Pardon je m'emballe x)
Bah oui ! Allons y ! Brûlons ce qui permet encore à des gosses (quand les parents en font le sacrifice) de classes moyennes et de classes populaires d'étudier dans des cadres corrects, de pas se mélanger avec tous les cas sociaux, pour ensuite avoir une chance de s'élever socialement.
Doit on comprendre que les cas sociaux n'ont pas d'autres choix que de rester à leur place ?

excuse moi,mais  Fuck off

Par contre je ne suis pas d'accord non plus pour bruler les écoles privées. Elles apportent un enseignement de qualité. Mais leur fond de commerce n'est pas l'enseignement. C'est la réussite sociale de l'élève, et ce malgré les aspirations du dit élève.

Tiens ça me rappelle un film : Ô Capitaine ! Mon Capitaine !

Nietzsche a écrit:

L'école publique c'est de la merde. L'école privée c'est pas beaucoup mieux mais dans certaines zones c'est vitale pour certains parents et certains élèves.
De mon point de vue, les deux ont des avantages, ... et des inconvénients.
L’école publique, c'est l'école de la vie (culturelle, sociale, ... )
L'école privée, c'est l'école de la réussite (compétition, efficacité, ...)

A noter que dans les écoles privées, il y en a plusieurs types.  Personnellement, il y a une structure que je trouve presque parfaite, ce sont les MFR.

Est il possible de transposer leur gestion associative et l’apprentissage d'un métier ?
Revenir en haut Aller en bas
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 26
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1803

Message(#) Sujet: Re: Type et apprentissage : améliorer l'enseignement Sam 30 Mai 2015, 21:33

.

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."


Dernière édition par dorloth le Lun 09 Nov 2015, 08:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP 6w7
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1700

Message(#) Sujet: Re: Type et apprentissage : améliorer l'enseignement Sam 30 Mai 2015, 22:02

D'etre cheres. Et élitiste donc.
Ca offre la chance de réussir à ceux qui ont les moyens de payer 7000€ l'année.
Paie ton égalité des chances.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 26
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1803

Message(#) Sujet: Re: Type et apprentissage : améliorer l'enseignement Sam 30 Mai 2015, 22:12

/

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."


Dernière édition par dorloth le Lun 09 Nov 2015, 08:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Type et apprentissage : améliorer l'enseignement Sam 30 Mai 2015, 22:50

un peu quand meme Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 26
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1803

Message(#) Sujet: Re: Type et apprentissage : améliorer l'enseignement Sam 30 Mai 2015, 23:04

.

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."


Dernière édition par dorloth le Lun 09 Nov 2015, 08:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kabo
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP
Age : 31
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 15/05/2014
Messages : 185

Message(#) Sujet: Re: Type et apprentissage : améliorer l'enseignement Dim 31 Mai 2015, 00:09

Perso, ce qui m'a toujours choqué, c'est plutôt la répartition des professeurs des écoles dans l'enseignement public:

L'ancienneté permet de gagner des points pour la mobilité, tout comme le fait d'être dans un quartier "difficile".
http://www.education.gouv.fr/cid57973/mobilite-mouvement-du-premier-degre.html

C'est cool... sauf que du coup, c'est les nouveaux profs (donc peu expérimentés) qui vont se retrouver catapultés avec les affectations dans les quartiers les moins bien perçus, et qu'ils ne resteront probablement pas.

[si c'est toujours comme avant: catapulté = tu connais l'endroit où tu es affecté une semaine avant la rentrée des classes]

Niveau enseignement (et typage), la notion de "conduite typique des élèves" est une notion centrale au niveau de la formation des professeurs des écoles.  La notion de "recueil des perceptions de l'enfant" également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
globo
Pirat(e)
avatar

Type : ENFP 7w6 - 4w5 - 9w8 So/Sx
Age : 29
Lieu : France
Emploi : Technicien de placement.
Inscription : 09/12/2012
Messages : 486

Message(#) Sujet: Re: Type et apprentissage : améliorer l'enseignement Dim 31 Mai 2015, 06:11

Dorloth:
 
Henri:
 
Speed:
 

_______________________________________
"Quoi ?! J'suis avare du cul moi ??! I'm super carefull, okay ?!" - Genghis Khunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Type et apprentissage : améliorer l'enseignement

Revenir en haut Aller en bas
 

Type et apprentissage : améliorer l'enseignement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Type et apprentissage : améliorer l'enseignement
» L'enseignement de la grammaire dans l'apprentissage du français, langue étrangère
» vacataires dans le privé
» Luc Chatel veut instaurer l'apprentissage de l'anglais dès 3 ans
» une méthode de travail et d'apprentissage du cours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-