Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 A quelle fonction(s) pourrait correspondre ce comportement?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I... entre 529 et 649 α
Age : 28
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 785

Message(#) Sujet: A quelle fonction(s) pourrait correspondre ce comportement? Ven 29 Aoû 2014, 16:50

Dans ma "tentative" de typage, je me suis rendu compte qu'il y avait un comportement d'attachement récurent depuis mon enfance ou mon adolescence (difficile à dire) que je n'arrive pas à expliquer dans les termes des hypothèses que j'avais initialement proposé. En fait, il m'est tout aussi difficile de savoir si l'ensemble des exemples ci dessous sont des illustrations du même comportement, mais j'ai l'impression que ça forme un ensemble.

Le cadre:
Je pense que le comportement est présent sans forcément avoir du stress mais qu'il est exacerbé lorsque je suis en stress.
En fait, je remarque que mon anxiété a augmenté au fil de l'âge, ce qui me paraît normal. Enfance calme, malgré petit problème de santé encombrant au départ, adolescence où j'ai pu constaté mon anxiété dans mes mains surtout (c'est ce qui me vient à l'esprit), accentuée avec la période lycée, enfin, anxiété plus globale à l'âge adulte (stress dans l'estomac, boules plus fréquentes dans la gorge). En ce moment, bien-sûr c'est un festival, vu que je suis après le temps.

Mais ça c'est juste le cadre, car ce que je voudrais décrire, ce sont certains comportements qui, je crois, surviennent par scrupule ou en période de ce stress. Ils viennent, je pense aussi, en accord avec un certain sens pratique qui m'a été éduqué mais que j'ai transformé de manière obsessionnelle lorsque je le manifeste parfois (et je ne suis franchement pas tout le temps dans le "sens pratique" étant donné le décalage que j'ai initialement vécu avec la société; tout ce qui est tache pratique, papiers, administration, même cuisiner des repas, est assez éprouvant pour moi).
A l'enfance ou l'adolescence (le deuxième surtout) je me souviens avoir souvent eu l'attitude suivante: lorsque je prends un objet je le remet à sa place ... mais dans une position très précautionneusement choisie. Et en stress il peut survenir un sorte de tic agrémenté d'un scrupule: "je dois encore le repositionner, il n'est pas assez bien positionner". "Si tu ne le replace pas mieux, ça va mal se passer" (no comment ...)
Pourtant, je ne pense pas que ce soit une réaction essentielle à l'éducation (on ne m'a pas imposé un fouet si je ne faisais pas les taches pratiques et surtout pas enseigné à considérer certains objets ou circonstances de cette manière  laughing ).
Je remarque, aussi, que ce n'est pas forcément un attachement à l'ordre des choses puisque mon besoin de repositionner pouvait se manifester aussi pour positionner un objet d'une manière complètement différente de précédemment, cela même si la tendance était à "replacer" les choses à l'emplacement identique (mes pantoufles par exemple). On m'a certes plusieurs fois fait remarqué: "toi tu remets toujours les choses à leur place", pour peu que j'ai assimilé quelle était leur place - C'est un peu cet esprit de non-coercition avec mon environnement dont j'ai parlé sur un autre topic - mais je pouvais aussi innover en matière de scrupule: comme parfois le fait de marcher sur certains carrés du carrelage et pas d'autres, ou de passer derrière des poteaux du trottoir plutôt que devant.

Or, ce comportement est présent d'avantage dans des périodes où je suis plus anxieux je pense.
Par exemple, ces jours encore (où je dois prendre pleins de décisions importantes et rapides et où j'ai du mal à m'orienter) ma mère est venue me voir chez moi et elle a évidement remodelé quelques détails de mon appartement (outre refaire le marché en suggérant que je ne me nourrissais pas), nous avons notamment utilisé pour nos repas une table de ma pièce principale que je délaissais auparavant préférant utiliser rapidement l'étalage de la cuisine et faire tomber les détritus dans la poubelle en dessous.
Lorsqu'elle est repartie dans ma région natale, que je me suis à nouveau retrouvé seul, j'ai continué à utilisé la table mais je suis allé jusqu'à replacer nos verres (les deux!) sur l'endroit exact où nous les avions posé pendant ces quelques jours, alors même que je n'avais besoin que d'un seul. Et sur le moment j'ai tendance à vérifier la position comme un forcené (même si ça ne dure que quelques rapides secondes, c'est déjà beaucoup là où quelqu'un d'autre balancerait ses affaires ici et là sans trop s'occuper de leur place. Et pourtant je n'ai pas une notion de l'ordre toute "carrée", car ma table où je mets mes documents et mon courrier ont l'air par exemple assez bordéliques, bien que certaines de ses portions accueillent plutôt certains objets que d'autres.


Ce comportement peut il être lié à une ou plusieurs fonctions cognitives? Ou serait-ce quelque chose de complètement différent que le MBTI ne révèle pas ...

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert


Dernière édition par Greenbat85 le Mar 13 Jan 2015, 14:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: A quelle fonction(s) pourrait correspondre ce comportement? Ven 29 Aoû 2014, 17:28

en regardant ceci http://www.16-types.fr/modele/modele-MBTI-6-dynamique.html


mon hypothèse :
je pense que tu as un soucis sur le recueil d'information, lorsque tu es stressé.

anxiété --> peur du changement --> Ne réprimé --> trop d'attention au détail
anxiété --> pas de soutien --> recherche de talisman --> Ni reprimé --> trop d'attachement au objet

anxiété --> besoin d'écouter le monde --> Se surexploité --> perfectionnisme
anxiété --> besoin d'un present immuable --> Si surexploité --> trop d'importance aux détail


en passant j'adore ta signature Smile
Revenir en haut Aller en bas
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I... entre 529 et 649 α
Age : 28
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 785

Message(#) Sujet: Re: A quelle fonction(s) pourrait correspondre ce comportement? Sam 30 Aoû 2014, 12:47

Je ne suis pas sûr d'avoir saisi tout (par exemple j'aurais cru que l'importance aux détails et le besoin d'un présent immuable dépendait plus de Se que de Si), et je ne comprends pas toujours la différence entre "importance aux détails" et "attachement aux objets" (un détail ne peut il être un objet?)
Mais ce que je retiens globalement (et c'est à peu près ce que je pensais) c'est la répression de l'intuition, qu'elle soit Ne ou Ni.
Cependant, est-ce que ces cas de figures concernent essentiellement les moments de stress (du stress qui cause --> une peur, un besoin, un manque) ou bien est-ce que ça ne peut pas être l'inverse: une peur, un besoin ou un manque qui cause du stress?

Dans mon cas, je crois que le comportement vient parfois assez naturellement sans que je ne m'en rende compte, et le stress ne fait que le rendre plus visible, plus insistant. Il y a quelques mois par exemple, en rentrant de chez moi, posant mes clefs sur le bord de mon étalage de cuisine, je me suis mis à la repositionner l'espace d'une seconde en la faisant bouger comme si j'essayais de la caler dans de la terre (:xd). Et ce n'est pas la première fois que ça arrive.
Souvent aussi, avec mon portable dans ma poche (toujours à gauche et mes clefs dans celle de droite, ça se fait naturellement) je me met à le redresser pour qu'il soit en position verticale. C'est un tic que j'ai, et pourtant je ne vais pas faire une crise si par exemple je ne peux plus mettre mon portable dans la poche de gauche, je vais surtout chercher une autre manière pratique de le transporter et les tics éventuels ne viennent que plus tard.

J'ai simplement l'impression que le stress accentue ces comportements, auxquels je ne prête généralement pas trop d'importance mais qui sont bien là et pour cette raison je me demande s'il n'y a pas des fonctions mentales impliquées.

Bon après, j'ai vraiment du mal à savoir si ça signifie que j'ai d'ordinaire une tendance intuitive (et je serais donc d'un type intuitif) que je réprimerais dans ces circonstances essentiellement, ou si j'ai au contraire une tendance sensitive (et serais de type sensitif) que je sur-utiliserai dans ces moments parce que la sensation prendrait toute la place (un peu comme pour le Fi des Fi dom avec leur Te d'autant plus réprimé sous stress).
Le hic c'est que dans l'hypothèse d'un sensitif je me reconnais mal dans le type accumulant tout les détails (lol pas tous non, et peut-être accordais-je plus d'importance à certains qu'à d'autres), par contre ça collerait bien avec l'enneagramme 6 non? puisqu'il y a souvent plus de SJ que de FP. Ou alors, justement, ces comportements serait juste une illustration de mon enneagramme 6 et ne rentreraient pas forcément en contradiction avec un type comme l'INFP qui aurait tendance à faire une boucle Fi-Si?
Je lance les hypothèses comme ça (il faut me reprendre si je fais une erreur, car je ne suis pas encore spécialiste du Mbti^^)

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: A quelle fonction(s) pourrait correspondre ce comportement? Sam 30 Aoû 2014, 13:56

point un : je ne suis pas un spécialiste du mbti.

je suis parti des bases de Jung, et j'ai adpaté à mon vécu

mode de traitement des données
mode de receuil des données
mode de decision
mode d'action.

je te réponds donc uniquement sur les bases de mon concept.

Ni --> la justesse
Si --> le besoin
Ti --> la cohérence
Fi --> le sens

Ne --> les possibilités/le ventre
Te --> le controle/la voix
Fe --> les émotions/le corps
Se --> le monde/la peau


j'ai conceptualisé le mode d'apprentissage

Ni/Fe --> la reproduction (lent, créatif car le geste reproduit à toujours quelque chose de nouveau - certaine maladresse)
Si/Te --> la copie (peu créatif mais très efficace - certaine autorité)
Fi/Ne --> le test  (sur 100 tests, 99 sont incohérents, mais la somme des tests cohérents tends au génie)

autant pour ces 3 modes d'apprentissages, je l'ai vu. Autant pour les suivant c'est une supputation :
Ti/Ne --> l'expérimentation  ? (lent, cohérent car l'apprentissage a passé tous les tests avant d'etre mis en place)

Ti/Se --> la lecture ? (apprends en lisant)
Fi/Se --> l'écoute ? (apprends en écoutant)
Ni/Te --> la parole ? (apprends en le disant)
Si/Fe --> le corps ? (apprends en écoutant son corps )
Si-Fe

ceci n'est pas la vérité, ceci est une hypothèse.

pour ceux qui vont crier au blasphème : en quoi ça vous regarde, comment j'utilise le mbti.
Pour moi, une seule une règle est immuable : la vie est belle, l'interrompre c'est le mal absolu
Revenir en haut Aller en bas
@ Green
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9 FP-NF
Age : 20
Lieu : Terre
Emploi : Être humain
Inscription : 19/03/2014
Messages : 790

Message(#) Sujet: Re: A quelle fonction(s) pourrait correspondre ce comportement? Dim 31 Aoû 2014, 13:34

Henri tu pourrais profiter du topic de Montesquieu pour développer un peu plus tes idées qui m'ont l'air prometteuses. Par exemple quand tu dis que Fi/Ne apprend via le test, tu veux parler d'expérimentation ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I... entre 529 et 649 α
Age : 28
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 785

Message(#) Sujet: Re: A quelle fonction(s) pourrait correspondre ce comportement? Lun 01 Sep 2014, 13:38


Henri97 a écrit:
en passant j'adore ta signature
Laquelle en particulier? (s'il y en a une en particulier)


Henri97 a écrit:
point un : je ne suis pas un spécialiste du mbti.

A vrai dire, en disant que je ne suis pas spécialiste j'invitais surtout les novices à ne pas prendre pour argent comptant ce que je lance comme hypothèse, et les plus confirmés que moi à me signaler s'ils trouvaient dans mes réflexions des incohérences. Je découvre le Mbti au fur et à mesure, comme beaucoup ici.

Tes propositions ont l'air intéressantes en effet, pour leur aspect synthétique et symbolique en tout cas, je pense.


Sinon pour les questions de départ:

"ce que je retiens globalement (et c'est à peu près ce que je pensais) c'est la répression de l'intuition, qu'elle soit Ne ou Ni.
Cependant, est-ce que ces cas de figures concernent essentiellement les moments de stress (du stress qui cause --> une peur, un besoin, un manque) ou bien est-ce que ça ne peut pas être l'inverse: une peur, un besoin ou un manque qui cause du stress?"

"j'ai vraiment du mal à savoir si ça signifie que j'ai d'ordinaire une tendance intuitive (et je serais donc d'un type intuitif) que je réprimerais dans ces circonstances essentiellement, ou si j'ai au contraire une tendance sensitive (et serais de type sensitif) que je sur-utiliserai dans ces moments parce que la sensation prendrait toute la place (un peu comme pour le Fi des Fi dom avec leur Te d'autant plus réprimé sous stress).
Le hic c'est que dans l'hypothèse d'un sensitif je me reconnais mal dans le type accumulant tout les détails (lol pas tous non, et peut-être accordais-je plus d'importance à certains qu'à d'autres), par contre ça collerait bien avec l'enneagramme 6 non? puisqu'il y a souvent plus de SJ que de FP. Ou alors, justement, ces comportements serait juste une illustration de mon enneagramme 6 et ne rentreraient pas forcément en contradiction avec un type comme l'INFP qui aurait tendance à faire une boucle Fi-Si?"

Et je n'ai pas mentionné l'hypothèse INFJ, qui est restée un peu en retrait (avec Ni dom - Se inf), la sensation immédiate posant souvent problème pour ce type. Ni dom et Se inf aussi chez les INTJ.


En espérant que quelqu'un puisse m'aider à éclaircir ces zones d'ombre.

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: A quelle fonction(s) pourrait correspondre ce comportement? Lun 01 Sep 2014, 14:22

Greenbat85 a écrit:


Laquelle en particulier? (s'il y en a une en particulier)


particulièrement, celle sur les loups Smile
les deux autres me parlent aussi.


Greenbat85 a écrit:


"ce que je retiens globalement (et c'est à peu près ce que je pensais) c'est la répression de l'intuition, qu'elle soit Ne ou Ni.
Cependant, est-ce que ces cas de figures concernent essentiellement les moments de stress (du stress qui cause --> une peur, un besoin, un manque) ou bien est-ce que ça ne peut pas être l'inverse: une peur, un besoin ou un manque qui cause du stress?"


Lors d'une formation (toujours la meme Smile ) :  le stress est un état du à une émotion non résolue, qui est elle même une réponse automatique  du corps à l'environnement.

Pour le constater presque tous les jours je suis en accord avec cette définition du stress.


Greenbat85 a écrit:

Le hic c'est que dans l'hypothèse d'un sensitif je me reconnais mal dans le type accumulant tout les détails (lol pas tous non, et peut-être accordais-je plus d'importance à certains qu'à d'autres), par contre ça collerait bien avec l'enneagramme 6 non? puisqu'il y a souvent plus de SJ que de FP. Ou alors, justement, ces comportements serait juste une illustration de mon enneagramme 6 et ne rentreraient pas forcément en contradiction avec un type comme l'INFP qui aurait tendance à faire une boucle Fi-Si?"

Une méthode qui m'a  aidé à trouver mon type énnéagramme :
J'ai lu les descriptifs de chaque type (orientation, passion, compulsion, vertu)
Ensuite pour chaque type je me suis posé la question de la compulsion
Ensuite la question de l'orientation
Puis la passion
Et enfin la vertu

j'ai écarté le type 7 car je ne le comprenais pas
j'ai écarté les types  6,4,3 car je ne répondais pas à la compulsion
j'ai écarté le 5,2 car je ne répondais pas à l'orientation

il me restait 1, 9, 8

j'ai passé pls tests
type 1w9 premier test
type 1w2 deuxième test

j'ai relu les descriptions des types restants, j'ai écarté le 8 car ça ne me correspondait pas.
j'ai ressenti une grande émotion en lisant le type 1, j'ai donc validé en moi meme le type 1.

me connaissent un peu mieux, j'ai fait divers test mbti en répondant le plus honnêtement possible, j'ai trouvé INTJ, INFJ. Je suis resté 1 semaine sur INTJ, ce qu'il s'y disait ne me correspondait pas. et j'ai suivi le vent des posts  Wink . J'ai trouvé INFJ.

J'ai transposé chaque fonction à mon vécu, et j'en suis arrivé à ma presentation 'renaissance'.
depuis c'est toujours le bordel dans ma tete, mais je me structure de jour en jour, avec des hauts et des bas.

petite précision : j'utilise aussi un autre outil appelé la spirale dynamique, et cela depuis 2 ans. Je m'en sers pour nettoyer mon passé. Je formalise tous les souvenirs sans faire d'interprétation (presque Smile et j'indexe chaque souvenir suivant la couleur de la spirale.


et je suis arrivé ici en cherchant ce que je pouvais faire après le nettoyage.

En espérant que ça t'aide.



Dernière édition par henri_97 le Mar 02 Sep 2014, 12:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I... entre 529 et 649 α
Age : 28
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 785

Message(#) Sujet: Re: A quelle fonction(s) pourrait correspondre ce comportement? Lun 01 Sep 2014, 14:57

Ok pour la version feeling, sur laquelle tu sembles mettre l'accent dans ta recherche (je vais essayé ce que tu dis pour l'enneagramme et le type; j'avais noté du 4 dans mon enfance, je n'arrive pas à l'enlever et je m'étonne que personne ne l'ai relevé, préférant me reconnaître d'avantage et plus globalement dans le 6 ou le 5, ce qui est pertinent aussi, je pense, car même si j'ai été assez surprotégé au départ, et que je tends à ne pas m'imposer, j'ai vraiment un côté refus des contraintes, crainte d'être assimilé dans un contexte dans lequel je ne serais pas à l'aise, etc, ce qui me pousse à avoir des comportements contre "l'intrusion", et en même temps ça m’attriste de m'isoler trop longtemps ou d'être perçu comme quelqu'un qui boude les autres ... ).

Puisque Henri97 fait ça en mode feeling, ça serait cool si quelqu'un pouvait faire aussi une réponse en mode analytique (quelles implications pour mon rapport au recueil de l'information? Plutôt la marque d'un intuitif ou d'un sensitif? Comme ça je peux avoir les deux points de vue.



Henri97 a écrit:


Greenbat85 a écrit:


   Laquelle en particulier? (s'il y en a une en particulier)


particulièrement, celle sur les loups Smile
les deux autres me parlent aussi.

Pour celle là j'en avais aussi une autre version: "l'homme est un clou pour l'homme, qui ne cesse de se planter. Fort heureusement c'est aussi l'apanage de la science, qui par là même, s'améliore de jours en jours"

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I... entre 529 et 649 α
Age : 28
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 785

Message(#) Sujet: Re: A quelle fonction(s) pourrait correspondre ce comportement? Lun 01 Sep 2014, 16:50

Puisque j'y suis, voici le résultat d'un questionnaire sur les préférences communicatives que j'ai fait; il m'a paru pertinent pour ce qui est de donner la différence de comportement entre vie personnelle/familiale et vie sociale/professionnelle. Je ne sais pas s'il est si fiable que ça ce test mais je pense qu'il met en valeur le fait que je suis facilement plus critique (Inventif égocentrique) dans ma vie personnelle, tandis que je cherche plus de conciliation (relationnel altruiste) dans un travail, plus centré sur le relationnel bien que demeurant toujours assez réservé. Ceci dit, il est vrai que j'ai horreur des ambiances de conflit dans l'un comme dans l'autre. J"y entrerai surtout si j'y suis déjà impliqué.

Lien du test effectué avec explication des critères:
http://baleydier.genecom.pagespro-orange.fr/entrepri/bd/netpref/index.htm

Du coup, j'ai obtenu un maximum sur Inventif (Cortical Droit/ couleur jaune) pour le milieu personnel, et Relationnel (Limbique Droit/couleur rouge) pour le milieu professionnel. Bon après je n'ai pas eu énormément d'expériences en milieu professionnel.
Le reste est plus ou moins prononcé (logique et sens pratiques bien présents, peuvent toutefois s'améliorer afin de fournir une meilleure expression de soi, notamment. Idem pour l'expression des sentiments.
Pour les cadrants moins prononcés je serais d'après le test un peu moins expert/théoricien (Cortical gauche/couleur verte), un cadran assez évité, que organisé (Limbique gauche/couleur bleue). Je ne sais pas ce que ça vaut car la différence est vraiment très légère à cause des réponses que je viens de faire.

ça donne :

Préférence:
Inventif (vie privée comme ailleurs)

Usage récurent sans appréciation particulière:
Inventif (vie privée), relationnel (surtout ailleurs), organisé (très modérément vie privée comme ailleurs)

Usage évité:
Expert (vie privée comme ailleurs)

=

Cortical Droit + Limbique Droit, avec petite tendance Limbique Gauche en renfort.

Si la distinction cerveau gauche cerveau droit tenait encore, mais même sans ces catégories on garde le contenu décrit:
1 (Cortical droit) Inventif = holistique, intuitif, intégratif, synthétique et conceptuel
2 (Limbique droit) Relationnel = interpersonnel, émotionnel, spirituel, sensible, kinesthésique
3 (Limbique gauche) Organisé = prudent, structuré, organisé, détaillé et planifié

Après je ne sais pas s'il faut corréler au MBTI avec certitude ??
Spoiler:
 

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: A quelle fonction(s) pourrait correspondre ce comportement? Mar 02 Sep 2014, 10:06

Mon entreprise utilise ça :
succes insight - s'est basé sur plusieurs études http://success-insights.com/la-methode-success-insights/tti-int

C'est avec cet outil que j'ai été qualifié de rationnel.

mon opinion :
c'est trop orienté comportement professionnel, ne prends pas en compte la dichotomie perso/pro.
Mbti et énnéagramme permettent d'aller beaucoup plus en profondeur.


j'aime bien cette image :
Si nous étions une pomme, la couleur de la peau donne parfois des indications  sur la saveur de la dite pomme. Ce n'est qu'en croquant dedans que nos sens peuvent être sur de cette saveur.
Les pépins quand à eux, nous ne les mangeons pas (moi en tout cas Smile ), ce n'est qu'en les plantant et en les arrosant que nous avons une chance de voir surgir un pommier.

edit :
c'est arrivé hier
suite à ce post "http://mbti.forumactif.fr/t2235p15-types-et-methodologie#56748"
j'ai approfondi un de mes posts sur le sujet
http://mbti.forumactif.fr/t637-quel-est-l-enneagramme-que-vous-admirez-le-plus-et-pourquoi

j'ai compris pourquoi j'ai écarté le type 7.
Depuis quelque temps je cherche à m'intégrer en type 1 ou 9 ou 2
J'avais beau prendre dans tous les sens, je n'y arrivais pas.
En me questionnant, j'en suis arrivé à la conclusion que j'étais en type 7 ... désintégré.

je sais désormais comment m'intégrer en type 7, je vais y aller petit à petit, pas comme un gros bourrin que je suis.

tout ça pour te donner une autre piste :
quel est le type d'énnéagramme que tu comprends le moins bien ?
quel est sa désintégration en alpha et mu ?

je conseille de ne le faire que sur un seul niveau, il y a un risque de se perdre (réel)
Revenir en haut Aller en bas
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I... entre 529 et 649 α
Age : 28
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 785

Message(#) Sujet: Re: A quelle fonction(s) pourrait correspondre ce comportement? Mar 02 Sep 2014, 18:34

J'ai surtout du mal à comprendre la différence entre "émotionnel" et "instinctif". L'instinct ne peut il venir d'une émotion?



Type 1: Orientation: rigueur personnelle; Compulsion: éviter la colère; passion: la colère; Vertu: la patience.
Je crois que je l'avais beaucoup sous-estimé celui là, à cause du cliché "idéaliste";
Je retiens ce mot: "colère", je n'arrête pas d'en parler quand je parle de mes manifestations émotionnelles négatives, c'est presque tout le temps de la colère. En tout cas, toute tristesse évolue rapidement vers la colère et je m’énerve plus que je ne pleurs (j'ai l'impression de ne pas avoir pleuré depuis très très longtemps).
Il est évident que je ne me complais pas dans ce comportement quand il survient (souvent quand je suis déçu par les circonstances). Éviter la colère comme compulsion me parle donc assez bien, même si consciemment je ne dois pas trop m'en rendre compte. Je retiens également Le 1 peut avoir des difficultés à démarrer une action, si cela implique de sa part un choix ou une décision. En effet, sa peur de faire des erreurs lui fait rechercher la meilleure décision, et il a tendance à penser qu'il n'y en a qu'une. ... oui complètement.
Alors pour la suite: Par contre, il a une énorme capacité d'action. Une fois lancé, il travaille beaucoup, avec sérieux et conscience. Le plaisir n'est vraiment possible que si le travail est fait et bien fait. Il cherche la qualité, y compris dans les plus petits détails. ... ça c'est très vrai en composition musicale lorsque mon action vient d'une tentative de reproduire quelque chose que j'avais dans l'esprit, je vais tout mettre en œuvre, de façon obsessionnelle, oubliant les contraintes de temps (et les taches pratiques qui vont avec  siffleur ), pour obtenir ce que je voulais. Je serai parfois déçu, devant constater certaines contraintes insurmontables, si je pense avoir épuisé toutes les possibilités pour ce faire, mais devant l'évidence je m'en accommoderais, réécoutant le résultat jusqu'à ce qu'il me plaise. Ça n'est hélas parfois pas ce qui se passe, et d'autant plus en colère je délaisse le travail un temps, voir définitivement.
Dans mon orientation professionnelle pour ma vie active, j'ai aussi tendance à rejeter à peu près tout ce qu'on me propose, envahi que je suis par une sorte de morosité dès que j'essaye de m'imaginer dans les circonstances (non ce n'est pas pour moi).
Quand le 1 vit des émotions, il en réprime souvent l'expression qu'il juge peu convenable. Ainsi, il peu paraître froid même s'il est souvent extrêmement sensible.
Je ne connaissais pas cet aspect du 1 (c'est étonnant quand-même  scratch ), je m’imaginais plus ces caractéristiques pour un 5 peu à l'aise avec les émotions.
le 1 essaye d'être un bon ami, un bon conjoint… Il peut faire beaucoup d'efforts pour cela. Il se blâme de ne pas être suffisamment à la hauteur et a très souvent une petite voix intérieure qui lui reproche ses imperfections. En même temps, il repère ce qui est imparfait chez les autres et a tendance à leur donner de bons conseils pour s'améliorer ... je ne sais pas trop pour le point de départ (est-ce que je le cherche) mais si je constate que je ne suis pas un assez bon ami ça peut m'affecter en effet. Généralement je suis fidèle, mais je ne suis définitivement pas du genre à prendre des initiatives si on ne me contacte pas, comme je l'ai souvent décrit.
Il est souvent perçu comme rigide et critique, ce qui le surprend car il est tellement moins exigeant avec les autres qu'il ne l'est avec lui-même. Son honnêteté et son intégrité en font quelqu'un de fiable et de responsable.
Je dirais souvent perçu comme gentil mais qui boude les autres. Je peux être critique surtout dans mon entourage, moins avec des gens que je ne connais pas (je serai alors dans la retenue, bien que pouvant avoir en moi quelques avis, parfois). Je ne sais définitivement pas si je suis plus exigeant avec moi-même qu'avec les autres. Parfois si je suis déçu des autres, c'est parce que j'étais exigeant avec eux.
Plus il va bien, plus il accepte d'être faillible et que les autres le soient. Tout en gardant son sens de la morale et du travail, il se connecte à la vertu du type, la patience.
J'aurais tendance à me contenter des circonstances si je vois que ça n'atteint pas à la dignité de personne. Je cherche sans cesse un équilibre pour éviter la négativité, avec plus ou moins de succès; parfois j'obtiens l'inverse.

Type 2: Orientation: l'amour, Compulsion: ne pas reconnaître ses besoins, Passion: l'orgueil, Vertu: l'Humilité.
Comme je l'ai évoqué parfois, je ne pense pas être "altruiste". Peut-être est-ce déjà de l'humilité de ma part. Mais non, je ne pense pas. Ce qui me pousserait à chercher à améliorer le monde autour de moi à pour impulsion tout autre chose que "l'amour" (ce que je comprends difficilement, "empathie" conviendrait mieux). C'est parce que je ne supporte pas de ressentir autour de moi la destruction, la domination, être dans un milieu où règne la disharmonie, que je chercherais des solutions à des problèmes, et moins, à mon avis, parce que j'aurais un certain amour des autres. J'ai toujours cette distance, ce lien à "l'ambiance" extérieure que j'éprouve.
Je dirais que ce type ne me correspond qu'à moitié, voir très peu.
Il a tendance à dire chaleureusement aux autres ce qu'il y a de bien en eux et à les aider à surmonter leurs problèmes. Il est fier de cette image de personne aimante : la passion du type est l'orgueil.
ça ne m'arrive que ... très très très très rarement. En revanche, j'ai une certaine passion pour les personnages de ce type, que je ne pense pouvoir égaler mais dont le résultat de leurs actions m'apparaît comme souhaitable.
le 2 est séducteur. Il sait bien les écouter et les comprendre. Avec lui, on a l'impression d'être la personne la plus importante du monde.
Pour moi cette personne, "la plus importante au monde", n'existe pas. :xd comme ça c'est réglé.  laughing je crois que je préfère l’honnêteté.
Bien souvent, il fait se rencontrer des gens qui pourraient s'apporter mutuellement quelque chose.
A la limite, c'est très très très très (très...) rare, comme je ne suis pas du genre à prendre des initiatives.
Le 2 affirme que son aide est désintéressée. Cependant, au fond de lui, il aimerait bien que son rôle soit apprécié et surtout reconnu. Parfois, il manipule les autres pour obtenir cette reconnaissance et se met en colère s'il ne l'obtient pas. Le souci de son image fait qu'il veut que son aide soit acceptée, utile et efficace.
Je crois que c'est le genre de chose dont je me fout complètement  laughing
Tout au plus j'aime bien mettre en valeur des gens "aidant", dans mes textes, dans mes positions;
Souvent le 2 a du mal à rester inactif, si ce n'est à la rigueur pour récupérer de l'énergie afin de retourner aider. Il prend ses décisions rapidement et sur la base de facteurs humains.
Bien, autant je peux m'ennuyer si je reste longtemps dans une situation, autant je ne suis pas très initiateur, et comme je l'ai évoqué je ne suis définitivement pas rapide. J'ai besoin de beaucoup de temps, de recul.
Plus le 2 progresse, plus il est capable d'aider les autres sans en attendre un retour positif en termes d'image. Réellement altruiste, il découvre la vertu du type, l'humilité.

L'image dont je veux être fier, c'est l'ambiance produite, voir les multitudes de manifestations de l'existence s'épanouir. Presque, ça n'est pas interpersonnel, alors que pourtant dans le quotidien je suis plus à l'aise dans les relations interpersonnelles.

Type 3: Orientation: agir et réussir, Compulsion: éviter les échecs, Passion: mensonge, Vertu: vérité;
Il a toujours un objectif en tête et quelque chose à faire. Ambitieux, il veut que ses projets aboutissent et que le succès soit reconnu et lui soit attribué.
Heuu, j'ai tout le temps quelque chose en tête mais ça n'est pas souvent un objectif  laughing
Quand il est dans la compulsion du type, éviter les échecs, il peut se cantonner à des projets sans grands risques et à court terme dont la réussite lui vaudra, il l'espère, l'admiration des autres.
Vu l'assurance que j'ai, j'évite de me lancer dans des projets compliqués, même lorsque au fond j'y aspire beaucoup.
Je ne sais pas bien si ma peur de l'échec vient d'une crainte quant à l'image que je diffuserais ou si c'est plus vis à vis de moi-même.
La passion peut pendre deux formes. D'abord, le 3 peut gonfler artificiellement l'ampleur de ses succès. Mais surtout, il s'identifie à ses projets au détriment de son être véritable qu'il connaît mal (le centre émotionnel est paralysé par la recherche d'équilibre entre utilisation intérieure et extérieure).
Pas du tout le premier, plutôt le deuxième. Sauf peut-être cette fois où tout petit je n'avais pas avoué à ma mère mon échec à l'examen pour l'école de musique. Je souhaitais surtout éviter une mauvaise ambiance. ^^
Le 3 est efficace. C'est un bon organisateur. Il décide et agit rapidement, quitte à négliger un peu les détails. Pour lui, la quantité est souvent plus importante que la qualité.
Non je ne crois pas^^
Focalisé sur l'aboutissement de la tâche, il est très flexible. Il peut mener plusieurs projets de front.
Sur l'aboutissement oui, je cherche à apprécier le résultat. Mais du coup, c'est plus la qualité que la quantité.
Préférant le centre émotionnel, il est très convaincant et très relationnel (et non pas émotionnel) ; il s'adapte très facilement aux gens qu'il rencontre. Il peut dire ou faire ce qui lui parait nécessaire pour obtenir le résultat qu'il vise. Il cherche à plaire et à séduire. ... eh bien dis donc, le jour où je serai comme ça ...
En même temps, il est très compétitif et peut être très dur si les autres entravent sa réussite ou n'y contribuent pas assez.
Très très rare; je crois que je me suis déjà comporté comme cela lorsque je suis en petit groupe de travail (deux) et que je suis manifestement celui qui organise tout ( ce qui m’énerve, ne pouvant compter sur d'autres points de vues que le mien), mais dans des groupes plus grand c'est l'inverse, je me retrouve en retrait, je me sens moins légitime à cause de l'affinité qui règne souvent entre le reste du groupe et ça se répercute sur la quantité de mon travail aussi bien, du coup, que sur la qualité.
Pour le 3, le travail est souvent beaucoup plus important que ses autres activités ou que ses relations, intimes ou non. Il peut avoir tendance à choisir ses amis ou son conjoint pour ce qu'ils lui apportent sur le plan social. Toutefois, s'il réussit à s'impliquer, il est vraiment aidant.
ça ne me parle pas, j'aurais déjà besoin qu'on définisse les mots "travail" et "autres activités". Mes amis sont choisis pour leur ouverture, leur intelligence émotionnelle voir intellectuelle. Après que j'accorde plus d'importance au produit d'une relation (quelque chose de beau à faire, de passionnant à partager) qu'aux gens qui la constituent en soi c'est à voir,  ...
Quand il va bien, le 3 découvre qui il est et ce qu'il désire profondément : la vérité, vertu du type. Il y met alors toute son énergie et son efficacité. Il cesse d'être opportuniste, pour être authentique, intègre et aimant.
Je pense que l'authenticité m'importe dans la mesure où je n'aime pas être mal compris. Des moments où j'ai du me comporter en opportuniste plutôt que intègre sont des moments où j'essaye de m'en sortir dans la société en général, réalisant des actions que, je me dis, beaucoup d'autres font, à des fins de "réussite" et sans aucun autre objectif. A la fac surtout je me trouvais souvent confronté à une réflexion sur le sujet. Je n'y met aucune passion. C'est pourquoi je pense que ce type 3 doit être peu prononcé chez moi. Je l'ai mis en dernier sur la liste dans mon profil, peut-être une aile, car je pense qu'il y est tout de même parfois et très ponctuellement. Secondaire.


Type 4: Orientation: sens du Beau, Compulsion: éviter la banalité, Passion: envie, Vertu: harmonie,contentemnt
"mais je n'existe paas" Sad :xd
Bon, il PARAÎT que je l'ai dit quand j'étais tout petit alors ça doit bien valoir quelque chose.
Le 4 préfère le centre émotionnel utilisé vers l'intérieur. Il est sensible et attaché à vivre des émotions intenses et authentiques. Son orientation est la recherche du beau.
J'ai une conception toute personnelle du Beau et je peux être dégoutté par ce qui m'apparaît laid, combien même ce serait apparemment le résultat d'une fatalité. Cette conception, je ne la prétend objective que dans sa dimension particulière et il existe des milliards de particularités sur cette planète. C'est pourquoi je crois qu'il serait dangereux d'impliquer ma vision du Beau ou toute autre considération esthétique dans un programme politique par exemple.^^
Pour moi ces comportements seraient à l'origine véritable du racisme et des catégorisations identitaires, auxquelles s'accrocheraient ensuite d'autres comportements qui les interpréteraient en essayant de rationaliser les circonstances produites. Un désastre  Clap clap ...
Pour moi, le monde doit être un festival de formes et de couleurs, dont il est possible de contribuer à l’épanouissement. Cela m'oblige à différence morale personnelle/particulière et Morale universelle. Cette réflexion, chez moi, rejoint et s'intègre dans ma conception panthéiste ou panenthéiste de l'univers, où toutes les manifestations particulières le l'Être/Substance/Nature/Dieu (peu importe comment on l'appelle) et leurs potentiels de développement sont légitimes. Souvent ce potentiel de développement détruit celui des autres, c'est le Grand problème sur lequel il faut plancher selon moi, et c'est bien au delà de la seule espèce humaine.
Quand il est dans son ego, cela se manifeste par une volonté, pas toujours consciente, d'être différent : la compulsion du type est d'éviter la banalité.
La réalité immédiate me déçoit souvent lorsqu'elle est dépourvue de musique, parce que je n'ai pas les moyens de satisfaire ce besoin, ou lorsqu'elle pourrit dans le consumérisme (tabac, j'entends), manifestation particulière de la décomposition de l'Être pendant son avènement (quelle absurdité), le non-fumeur gène toujours le fumeur dans l'espace public. Oui, la seule drogue que je m'autorise et dont je manque ne dérange personne dans aucun espace, privé comme public, c'est de la musique et de l'harmonie. J'en ai souvent dans la tête mais lorsque je reviens à ce monde errant de la réalité urbaine immédiate, j'éprouve souvent une déception. Embellir cette partie de la réalité serait un objectif viable pour moi, non pas avec mes goûts esthétiques (comme je l'ai dit plus haut) mais avec le droit et la quête de soi non-coercitive. Créer des espaces de recherche de soi, telle serait l'objectif des liens qui forment une société. Pour le reste de la réalité immédiate je crois qu'elle ne me déçoit pas et m'inspire d'autant plus, qu'elle soit urbaine ou sauvage, un jardin ou une forêt, de l'air dans une ruelle accueillante, peu importe. Mais rien n'égale pour moi le gigantisme de paysages et d'ambiances successifs/ives dans lesquels je peux me fondre.
Son désir d'être unique le rend artificiel et lui fait percevoir ce que les autres ont et qu'il n'a pas. Il vit la passion du type, l'envie.
Je ne sais pas si je désir à ce point être unique. Si je trouve quelqu'un qui me ressemble je serais plutôt content (surtout en ce moment!)
Je fuis peut-être plus la noirceur que la banalité (comme je disais, une vision du Beau); pour moi, ce qui existe dans un monde intérieur est part de la réalité, mais n'est pas immédiat car dans l'instant souvent invisible aux autres.
Je ne crois pas envier trop les autres, plus des atmosphères qui ne me sont pas immédiatement accessibles, matériellement parlant. Dans la société, "Les autres" participent à créer des ambiances, je pense que c'est fortement lié à ce qui se passe "à l'intérieur" (pour les introvertis surtout) ou "avec l'intérieur" (pour les extravertis), comme le suggère le MBTI.
Le 4 a tendance à passer d'une émotion à une autre très rapidement. L'émotion la plus fréquente est une sorte de mélancolie à laquelle il trouve une valeur esthétique.
Faut voir, ... ma mère m'a déjà dit que je tendais à passer fréquemment d'un état de tristesse à une surexcitation étonnante.  Razz  
Le 4 aimerait faire comprendre ce qu'il ressent, mais il a l'impression que c'est une tâche insurmontable.
Ca arrive souvent ça.^^
Il peut avoir une communication hésitante, ou symbolique, ou encore répéter longuement dans sa tête ce qu'il veut dire.
Surtout le troisième point, et un peu le premier.
Le 4 est perçu par les autres comme ayant du charme, mais beaucoup le trouvent un peu affecté ou hautain.
Je pense qu'on peut remarquer chez moi ce genre de chose, oui. Sans caricature, calme en public, mais affecté souvent car je peux être brièvement déçu par quelque-chose.
Pourtant, il a une excellente qualité d'écoute. C'est un bon confident plein de compassion. Le 4 accorde énormément d'importance aux relations intimes.
Bien pas en ce moment alors,  Smile
Il attend, parfois toute sa vie, l'âme sœur.
Oulaaaa ... non pour moi c'est un dossier sur liste d'attente. Il faut d’abord attendre que je finisse de concevoir ce qui m'attire le plus dans le domaine des relations sentimentales, et je ne sais pas s'il y a une fin.
Avec ses proches, il a tendance à voir ce qui ne va pas quand ils sont là, et ce qui est bien chez eux quand ils sont loin ; ainsi, il peut alternativement les attirer et les repousser.
Oui, ça n'est pas faux.
Le 4 a un imaginaire très riche. Il le trouve plus important que le quotidien dont il supporte mal la banalité.
Bon on en a parlé plus haut. Bien souvent, il agit peu, à moins que le travail à faire utilise son originalité et sa créativité. Même alors, il a souvent du mal à aller au bout de ses projets.
Oui c'est une hantise ça, ne pas savoir si je vais aller au bout parce que je peux faire mieux autrement, ailleurs. Le test que j'ai fait dans le post précédent est certainement viable sur son résultat quant à l'inventivité: il ne faut pas m'enfermer, et ça me frustre de devoir trouver "une activité" professionnelle.
Quand le 4 va bien, il découvre les vertus du type, l'harmonie et le contentement. Il devient capable de découvrir ce qu'il y a de beau dans le quotidien et de le faire partager aux autres.
Trouver le Beau dans le quotidien, ça arrive par moments, pas à d'autres. Il ne faut pas trop m'en demander non plus. Je crois cependant que j'accorde beaucoup d'importance au "partage", ce que j'ai essayé de faire par le biais de mes anciens blogs musicaux puis les réseaux sociaux avec des réflexions d'actualité ou sur le cinéma et la musique.
Je pense que le type 4 est présent depuis longtemps chez moi même s'il est dur de savoir dans quelle proportions à cause de la présence d'autres types. J'ai des doutes quant à "l'envie" comme passion, à part pour la trouvaille de ces atmosphères, mais ça ne semble pas orienté contre les autres personnes.

Type 5: Orientation: précision, Compulsion: éviter le vide intérieur, Passion: avarice, Vertu: désintéressement

Le 5 préfère utiliser le centre mental vers l'extérieur pour comprendre le monde qui l'entoure. Son orientation est la recherche de la connaissance et la précision.
ça ne me dis rien sinon ça m'évoque le fait que j'observe plus le monde extérieur que je ne m'y impose. Je suis plus dans la recherche de connaissance depuis l'âge adulte; mes parents aussi reconnaissent cette différence entre avant, où je vaquais à des occupations plutôt stimulantes pour les émotions et les sens, et maintenant, où je de nombreuses questions plus intellectuelles m'obsèdent.
Quand il est dans son ego, sa compulsion est d'éviter le vide intérieur. Pour cela, il cherche à absorber le plus d'informations possible et à l'inverse à en donner le moins possible. La passion du type est l'avarice, avarice d'informations bien sûr, mais surtout avarice de soi et de son temps.
S'il m'arrive ces derniers temps d'absorber encore et encore des informations, d'aller d'une source à une autre sans arrêt, c'est plus pour pouvoir mieux m'affirmer ensuite. Donc je ne dirais pas que la compulsion du 5 soit la mienne ici.
Le 5 vit détaché du monde extérieur qu'il observe ; il a un besoin vital de moments de retrait et d'une séparation nette des divers contextes de sa vie (travail, amitié…).
Je ne dirais pas ça ... je pense que j'ai tout autant besoin d'unité sinon plus. Cependant, que je vis détaché du monde on me l'a déjà dit; plus une manifestation de l'introversion?
Le 5 a le plus souvent de très bonnes capacités d'analyse, de synthèse et de planification. Il veut comprendre les choses. Il aime bien avoir un sujet de compétence dont il est l'expert et dans lequel il est créatif. Il prend ses décisions sur la base de la logique. Il estime important d'être autonome sur le plan mental.
Bof, en fait ...
Avec les autres, le 5 est le plus souvent en retrait et ne tient pas trop à être remarqué. Il déteste les bavardages futiles. Le plus souvent, il s'exprime peu et il faut l'interroger avec précision pour obtenir une information. Parfois, il se lance dans de longues conférences très structurées que ses interlocuteurs trouvent un peu ennuyeuses.
Ahh là je dis oui^^
A part pour l'exigence de précision que je ne dirais pas prioritaire.
Quand le 5 vit des émotions (cela lui est plus facile quand il est seul),
Mouais, ...
il ne les comprend guère et elles lui font un peu peur. ... à ce point qu'il y ait de la peur non je ne pense pas. Je suis généralement content quand quelqu'un exprime des émotions, sauf si ça m'implique de façon inattendue auquel cas je serais un peu perdu.
Il en réprime l'expression. Il valorise le contrôle émotionnel, chez lui et chez les autres.
Bien ça dépend du coup, ça ne doit pas être systématique.
Dans les relations intimes, il exprime sa tendresse de manière non verbale.
... je demande à voir, ou plutôt ... à vivre :xd
Le 5 n'est pas un passionné de l'action sauf parfois quand elle lui permet de satisfaire sa quête intellectuelle.
Mais ... enfin je ne suis pas un fadas de l'intellect, ça n'en est pas à ce point.
Il réfléchit longuement avant de faire quoi que ce soit.
ça oui, souvent dans les taches pratique surtout.
Il préfère qu'une activité soit planifiée et structurée.
Si c'est en terrain inconnu, plutôt oui.
Quand il va bien, le 5 prend la mesure exacte de son savoir. Il peut se permettre alors d'accéder à la vertu de son type, le désintéressement, et de diffuser et utiliser ses connaissances.
C'est sûrement vrai pour la partie intellectuelle de mes activités; il est évident que si je manque d'assurance sur un sujet je ne vais pas chercher à m'exprimer.
Mais clairement ça n'est pas toute mon existence, j'aimerais bien avoir des réponses par le biais de la morphologie afin de voir si (Ti, Te) se manifestent très souvent chez moi ou si les fonctions de "pensée" abstraite ou organisatrice sont seulement là en renfort ou même en retrait.


Type 6: Orientation: loyauté, Compulsion: éviter la déviance, Passion: peur, Vertu: courage
L'orientation du 6 est la loyauté. Il aime être intégré à un cadre stable et bien structuré. Souvent, il s'agit d'un groupe formel ou informel, mais cela peut aussi être une idée, un concept, etc.
Peut-être plus un concept ou une structure qui n'existe pas encore matériellement, dans mon cas. Il y a l'importance d'être intégré dans une structure surtout pour les bases élémentaires du quotidien, le reste m'étant probablement plus important.
Si ma dignité est en jeu, j'aurais effectivement tendance à vouloir éviter de prendre des risques qui peuvent remettre en cause toute une existence parce qu'elle repose sur ces structures de "coexistence", je dirais.
Certes, j'ai été éduqué à manger de tout, à aimer la bonne nourriture mais manger est plus une évidence dont il faut (presque) se débarrasser assez rapidement pour pouvoir libérer le temps pour les activités plus importantes en matière d'existence. La survie ne domine pas la vie chez moi. Il me faut certes apprécier et digérer le repas, mais courir vers ce que je pense que la vie est capable d'apporter. D'où aussi, une crainte chez moi d'être enfermé.
Avec ce groupe, le 6 est totalement dévoué. Quand il est dans son ego, sa compulsion est d'éviter la déviance et sa passion la peur. A ce moment-là, il découpe le monde en deux : le groupe lui-même qui représente la référence absolue et la vérité, et l'extérieur du groupe qui est suspect et dangereux.
C'est là que faire l'hypothèse du type 5 en aile est pertinent, parce que, franchement, je suis bien plus ouvert aux informations extérieures que ce qui est décrit ci-dessus. Pour moi, il y a le même processus que pour les conceptions du Beau que j'évoquais dans le type 4. Je dois assumer qu'il y a un au-delà à mes conceptions qui sont peut-être tout aussi valables. Donc, NON, je ne vais pas considérer dangereux tout ce qui est extérieur à ma culture. Et on ne m'a pas éduqué comme cela, pour le coup.
Vis-à-vis du danger extérieur, le 6 dispose de deux stratégies : la fuite ou l'attaque. Il y a donc deux façons d'être un 6 : l'un, dit phobique, évite le danger et est plutôt craintif ;
Peut-être puis-je rapprocher ça de la façon que j'avais d'éviter les groupes dans mon enfance, ne pas me retrouver au même endroit que certaines personnes pour ne pas susciter la rencontre, ce genre de choses?
l'autre, dit contrephobique, brave le danger et est plutôt agressif. Ce peut être la même personne, à des moments différents ou dans des contextes différents de sa vie.
Si je suis inévitablement impliqué, oui.
Le 6 ne se reconnaît que peu de qualités. Il se souvient peu de ses succès et de ses plaisirs. Il manque de confiance en lui.
A relativiser, je pense.
Le 6 préfère le centre mental. Il veut prendre ses décisions de manière logique. En même temps, le centre mental est paralysé par la recherche d'équilibre entre utilisation intérieure et extérieure. Cela fait du 6 quelqu'un de souvent indécis et qui cherche des conseils. Il accumule des informations sur tous les aspects d'une situation, les positifs comme les négatifs.
Oui je pense que c'est ce qui a fait qu'on m'a le plus rapproché de ce type  Smile
A la recherche de la sécurité, il imagine et planifie des solutions à tous les problèmes possibles. Une fois cette phase de réflexion achevée, il peut agir vite et efficacement. Il respecte les procédures existantes.
Ouais on essaye ...
Avec les membres de son groupe, le 6 a un engagement sans faille ; il est impliqué, disponible, responsable et aidant.
Je suis surtout disponible, et fidèle. Impliqué, aidant, sont moins prononcés vu que j'ai souvent pris pas ou peu d'initiatives.
Il attend d'eux la même loyauté que celle qu'il manifeste à son égard.
Oui ... je pense.
Il n'envisage les relations, surtout intimes, que comme durables. Avec les autres, le 6 peut être indifférent, voire agressif.
Faut voir, comme je disais. Pour l'indifférence c'est manifesté parfois, oui, et ça m'effraye assez d'ailleurs, mais pas par rapport à des relations extérieures à des relations durables, c'est en général tout simplement. Pour ce qui est d'une quête de relations durables, c'est difficile à dire, vu le peu d'expérience que j'ai.

Le 6 a une relation particulière à l'autorité. Il s'y soumet (6 phobique) ou s'y oppose (6 contrephobique). Dans tous les cas, il est important qu'une autorité soit loyale, sinon même le 6 phobique s'y oppose, éventuellement indirectement.
Surtout question de valeur, je suppose, j'aurais bien du mal à soutenir une autorité déloyale vis à vis du genre humain, tel que je le comprends du moins.^^
Si quelqu'un est victime d'une autorité injuste, le 6 est toujours prêt à le soutenir. Il se veut du côté des faibles et des opprimés et en est fier.
Bien ça arrive souvent oui, du coup. Bien que le cadre de telles positions est important pour moi (les actions spontanément réalisées ne sont pas mon truc, bien que j'y travaille)^^
Quand il va bien le 6 devient autonome et confiant en lui et dans les autres. Il se connecte à la vertu de son type qui est le courage.
Oui il y a des moments comme ça.

Bon, je crois que cet exercice prend du temps, je m'arrête là pour aujourd'hui et je reprends demain (je suis curieux pour le type 9, notamment, que j'avais des difficultés à séparer du 6 pour certains de mes comportements: être en retrait par exemple).
J'ai été étonné de ne pas me retrouver dans le 5 autant que j'ai pu l'être d'autres jours, et de me trouver pas mal de points communs avec le 1. Étrangement, ce que je retiens de cette auto-analyse pour l'instant, c'est l'hypothèse d'un type 4 Mu (répression du centre mental) qui se désintègre en 1 (colère), mais alors il s’intégrerait en ... 2?! (cela a t-il à voir avec mes engagements périodiques, que j'intègre en cohérence avec mes conceptions métaphysiques (5?) et ma façon idéale de me sentir dans l'univers (4 et 1?): "une modestie foisonnante", comme j'aime l'appeler, une "humilité" donc (2?), qui fait de chaque bonne volonté un levier vers l'amélioration de cet univers, malgré les réticences, les frustrations, et les gênes qui entravent l'action d'une personne dans son intégralité. Je ne crois pas qu'il soit nécessaire d'être un saint pour agir, ni que tout le monde doit forcément agir au niveau d'un tel engagement. Pour ces autres personnes, il reste la non-coercition, comportement que je connais bien et qui vaut peut-être mieux que des décisions balancées sans réflexion aucune.

Mais j'aurais aimé dire "type 4 intégré en 5 pour s'affirmer" (avec toute la cohérence recherchée jusqu'au niveau philosophique). Sauf que ça ne semble pas possible selon le schéma de l'enneagramme. Je dois alors considérer 5 comme une aile survenue sûrement dans l'adolescence mais surtout avec l'âge adulte: 4w5, donc?
(Je n'arrive pas à me souvenir de détails de mon enfance dans le sens du 5, à part pour la curiosité propre à tout enfant qui consiste à prendre ses parents pour une encyclopédie  laughing  : "et ça c'est quoi? Et ça, et ça?)

Pour les instincts, je crois tendre vers Sp/So ou l'inverse, malgré l'équilibre entre les trois que m'avait donné le seul test que j'avais réalisé. Tout semble en effet se passer chez moi entre mon intime conviction d'éprouver le monde et le fait de vouloir s'intégrer en lui, plus de voir chacun réaliser respectivement son propre chemin par le biais d'une société qui reconnaît ce besoin de cohérence entre respect des individualités et coexistence active dans des structures produites, parfois malgré nous, ensemble.


Henri97 a écrit:
Si nous étions une pomme, la couleur de la peau donne parfois des indications  sur la saveur de la dite pomme. Ce n'est qu'en croquant dedans que nos sens peuvent être sur de cette saveur.
Bravo, car il s'agit de savoir distinguer ce que l'on croit dans ce que l'on voit, puis d'expérimenter. Hélas, bien souvent, de multiples opinions se crachent en l'air, arguant de faire autorité, sans savoir ce qu'ils contiennent de croyance.

"Seigneur, donne nous notre foi quotidienne, mais délivre nous de la croyance" Aldous Huxley

Mais si la majorité de la population s'avère ST, on peut ne pas être étonné que cette majorité attende indubitablement des faits objectifs auxquels se référer pour se comporter, créant la norme et blâmant les visionnaires, sans savoir que ce sont les visionnaires qui font les normes. Mais ça, c'est dans l'hypothèse du troupeau, et je "crois" que lorsque quelqu'un se confronte à sa personnalité profonde (par le MBTI ou par un autre biais) il est capable d'en voir les potentiels au delà de cette hypothèse elle-même un peu trop ... géométrique pour être une règle objective et tout le temps vérifiée.  Smile
Bon après, il y a certainement très peu de gens qui font ça, en comparaison de la démographie dans son ensemble; c'est pourquoi il faut encore compter sur des visionnaires et des structures. Si les seules bonnes volontés suffisaient, ça se saurait.

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert


Dernière édition par Greenbat85 le Mer 03 Sep 2014, 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I... entre 529 et 649 α
Age : 28
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 785

Message(#) Sujet: Re: A quelle fonction(s) pourrait correspondre ce comportement? Mer 03 Sep 2014, 15:40


_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: A quelle fonction(s) pourrait correspondre ce comportement?

Revenir en haut Aller en bas
 

A quelle fonction(s) pourrait correspondre ce comportement?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les questions qu'un enseignant doit se poser pour préparer son cours:
» Quelle créature maléfique pourrait tomber amoureuse de vous?
» Le bon comportement à avoir pour le voyage du Hadj
» Un Virus qui transformerait l'être humain en Zombie ?!
» quelle carte pourrait représenter l'occultisme dans le Belline ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-