Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le stresse causé par le manque de repère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
@ Green
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9 FP-NF
Age : 22
Lieu : Terre
Emploi : Être humain
Inscription : 19/03/2014
Messages : 783

Message(#) Sujet: Le stresse causé par le manque de repère Lun 07 Juil 2014, 21:47

Bonjour,

Voici une série d'exemple me permettant d'expliquer ce titre :

Je remarque régulièrement que le manque de repère, l'inconnu, le fait de ne pas savoir quoi faire dans un domaine important peut causer un stresse assez énorme chez moi. Par exemple, depuis que je suis petit, je vois tout ce qui concerne la paperasse administrative comme quelque chose d'obscure, d'incompréhensible, d'inutile en soi mais d'une importance énorme dans notre société, que je laisse remplir par mes parents. Sauf que depuis quelques années, il m'arrive de faire moi-même ce genre de chose. Et le moindre petit doute (il faut mettre quoi EXACTEMENT dans cette case ?) peut me faire paniquer.  J'ai l'impression que c'est un monde de robot où la moindre information manquante invalidera mon document.

Aussi, il m'arrive parfois de me perdre dans des conceptions vertigineuses à propos de la vie en elle-même, de son sens, de notre rôle. Je me rends compte que mon idéal est totalement insignifiant et calqué sur des valeurs qui ne sont pas les miennes. A ce moment, je suis complètement perdu et je me sens très mal à l'aise, ça peut durer un ou deux jours durant lesquels je vais me rattacher inconsciemment aux petites choses du quotidien.

Ce sentiment survient aussi quand par exemple, je rêvasse pendant un moment lorsqu'on nous explique des choses importantes en cours, et au moment où il faut appliquer (typiquement lors des TP de Physique-Chimie ou d'SVT) je suis largué et le moindre choix me paraît une montagne.



Tout ça pour dire que ce comportement ne me paraît pas du tout correspondre à la fonction Ne (ou cela n'a peut-être rien à voir ^^). Je considère plus ça comme du Si, qui a besoin d'avoir un plan bien défini à suivre avec un minimum de choix. Or je suis bien INFP.

Comment l’analyserez vous côté fonctions cognitives ?


D'un autre côté, j'ai une hypothèse : Etant de dominance IF, mon comportement pourrait tendre vers celui d'un ISFJ. Ce-Si expliquerait cela.

Et bien sur : ça n'arrive qu'à moi ou aussi à d'autre INFP ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 35
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1798

Message(#) Sujet: Re: Le stresse causé par le manque de repère Lun 07 Juil 2014, 22:17

Citation :
Par exemple, depuis que je suis petit, je vois tout ce qui concerne la paperasse administrative comme quelque chose d'obscure, d'incompréhensible, d'inutile en soi mais d'une importance énorme dans notre société, que je laisse remplir par mes parents. Sauf que depuis quelques années, il m'arrive de faire moi-même ce genre de chose.
pareil pour moi.



Citation :
Aussi, il m'arrive parfois de me perdre dans des conceptions vertigineuses à propos de la vie en elle-même, de son sens, de notre rôle. Je me rends compte que mon idéal est totalement insignifiant et calqué sur des valeurs qui ne sont pas les miennes. A ce moment, je suis complètement perdu et je me sens très mal à l'aise, ça peut durer un ou deux jours durant lesquels je vais me rattacher inconsciemment aux petites choses du quotidien.
il se peut que tu sois 4


Si est la tertiaire de INFP, et justement, la tertiaire est souvent problématique, parceque ton Ne te fait entrevoir plein de possibilité simultanément et que ton Si voudrais s'accrocher sur des repères rassurants.
panique à bord.


non, ça fait pas du tout ISFJ mais bel et bien INFP


_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
@ Green
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9 FP-NF
Age : 22
Lieu : Terre
Emploi : Être humain
Inscription : 19/03/2014
Messages : 783

Message(#) Sujet: Re: Le stresse causé par le manque de repère Lun 07 Juil 2014, 22:35

J'ai lu pas mal de trucs sur l'enneagramme et c'est vers le point 9 que je converge le plus. J'ai l'impression que tous les INFP ont tendance à avoir des côtés 4 (pour preuve, ceux qui croient en la théorie du tri-type ont systématiquement un 4). De plus je me reconnais complètement dans les descriptions du sous-type de survie du 9.

Donc ça serait un manque de Si... C'est obvious en fait, je comprends pas pourquoi je l'ai pas vu comme ça depuis le début.

Je te remercie ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 35
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1798

Message(#) Sujet: Re: Le stresse causé par le manque de repère Lun 07 Juil 2014, 22:50

à défaut de "croire" ce terme ne me convenant pas, je trouve le trytipe cohérent et pertinent.
Je suis 549 ou 594.
et toi ?


Citation :
manque de Si
un manque, ce n'est pas ce que je dis, mais disons qu'il se manifeste sous une forme qui n'est guere favorable, c'est à dire une réaction flippée qui veut te cramponner aux petites choses alors que ton Ne ne demande qu'a expérimenter les pertes de repères.
ton Si à peur de ton Ne.
j'ai un peu ça aussi, c'est un peu oppressant, mais ne te laisse pas paralyser.

tu as le droit de t'en foutre, d'envoyer valdinguer ce qui est pesant et inventer ton truc à toi.

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
@ Green
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9 FP-NF
Age : 22
Lieu : Terre
Emploi : Être humain
Inscription : 19/03/2014
Messages : 783

Message(#) Sujet: Re: Le stresse causé par le manque de repère Lun 07 Juil 2014, 23:13

@Lauterwasser a écrit:
à défaut de "croire" ce terme ne me convenant pas, je trouve le trytipe cohérent et pertinent.
Je suis 549 ou 594.
et toi ?
La première fois je me suis dit 947 mais en y repensant, 954.

Il y a des choses que je ne trouve pas cohérentes dans ce modèle. Déjà il est très dur de se juger objectivement, le plus souvent on va s'identifier à un autre type car on rencontre certains de ses problèmes, mais ça n'est pas fiable du tout à mon avis. Par exemple, on peut être mélancolique pour tout un tas de raisons, par forcément pour les mêmes qu'un 4 si on est 9, or dans ce cas on va se typer 94*. Mais peut-être que tu disposes d'informations que j'ignore. De plus, comment fais-tu pour différencier le fait d'avoir une aile 4 et d'être un 4 dans le tri-type ? On choisi notre aile par le même procédé que nos 2 types du tri-type. J'ai surtout l'impression que c'est un gros pifo-mètre, en fait, voilà pourquoi je n'y crois pas.

Quant au fait de négliger totalement le Si : Disons que j'ai une mère ISFJ 1, et je vis seul avec elle...   Rolling Eyes Ca sera quand je serai indépendant ! Mais je pense aussi que je me sentirais plus à l'aise dans un gros bordel ambiant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 35
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1798

Message(#) Sujet: Re: Le stresse causé par le manque de repère Lun 07 Juil 2014, 23:36

Citation :
De plus, comment fais-tu pour différencier le fait d'avoir une aile 4 et d'être un 4 dans le tri-type ?
ce sont deux visions indépendantes l'une de l'autre. oublies les ailes si tu te sers du tritype.

il y a des gens avec qui le système d'aile collera mieux et d'autres qui auront plus d'évidences dans le tri-type.
le tritype veut que tu ais un type parcentre, c'est à dire un positionnement par centre : un dans le centre instinctif, un dans le mental, et un dans l'émotionnel.
vu comme ça 549 est cohérent.

mais imagine qqu'un qui est 7w6, ah on à l'air fin ! et bien le tritype ne fonctionne pas avec cette configuration.

ma mere est ISFJ 9w1, ou 296 selon par quel code on vois les choses (pas les deux en même temps).
j'ai grandi dans du Si, et il y avait incompréhension et incompatibilité des deux parts.
maintenant je vis dans le bordel et ça m'est complétement égal, j'ai d'autres priorité.

mais bon il faut penser global pour se typer, comme tu dis c'est pas parcque t'es mélancolique que t'es forcément 4.
il faut se fier aux computions plutot qu'aux comportements qui ne sont des effets secondaires des computions.

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
@ Green
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9 FP-NF
Age : 22
Lieu : Terre
Emploi : Être humain
Inscription : 19/03/2014
Messages : 783

Message(#) Sujet: Re: Le stresse causé par le manque de repère Mar 08 Juil 2014, 00:17

Je pense manquer d'objectivité alors pour me "tri-typer". Par exemple je sais que plus jeune je me revendiquais comme positif, optimiste, je ne voyais que le bon côté des choses etc. Donc à l'époque je me serais plus typé 7 (dans le tri-type toujours). Cependant j'ai toujours au aussi une soif de "tout apprendre" et tout comprendre qui pourrait s'assimiler au 5 (en cherchant mon enneagramme j'hésitais sur le 5). Je ne considère par ces éléments comme valable pour me typer, donc je vais en rester au classique, pour le moment. Smile 



Sinon, voilà ce que j'ai trouvé en cherchant sur le Si réprimé (c'est le bon mot !^^), pour compléter le topic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 35
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1798

Message(#) Sujet: Re: Le stresse causé par le manque de repère Mar 08 Juil 2014, 00:47

Tout apprendre est un effet secondaire du 5.
c'est avant tout un type fondamentalement introverti qui lutte contre l'envahissement par le retrait.
étant trop peu instinctif, il n'a guere de défense contre son environnement.
c'est cette position qui l'oblige à vouloir tout comprendre : il veut s'expliquer le monde avant de s'y impliquer.

quand au 7 il faut aussi prendre en considération l'évitement du déplaisir....ce qui est plus retors qu’une simple recherche de plaisir.

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophélia
Aucun rang assigné


Type : INFP ?
Age : 38
Lieu : ...
Emploi : ...
Inscription : 28/06/2014
Messages : 53

Message(#) Sujet: Re: Le stresse causé par le manque de repère Mar 08 Juil 2014, 23:06

Pour ma part, je connais régulièrement les trois choses dont tu parles :

- la panique lorsqu'il s'agit de remplir des papiers (ça me fait aussi une impression de froideur)
- le décalage rêverie et réalité, avec la difficulté d'être directement efficace et opérationnelle après
- le questionnement existentiel qui va jusqu'à se remettre en cause totalement (je suis allée très loin d'ailleurs dans ce questionnement, et la pire période de "sans repères" que j'ai connue a duré deux à trois semaines...).

Comment l’analyserez vous côté fonctions cognitives ?


Je ne suis pas assez au point sur le mbti pour pouvoir répondre à cette question... Tout ce que je peux dire c'est ce qu'on m'a dit lorsque j'étais en période "sans repères" : "c'est normal, toute situation nouvelle génère forcément du stress".

Aussi, il y a peut-être à changer la perception de base pour descendre un peu le niveau de stress qui en résulte, par exemple, le fait de se questionner sur le sens de la vie je le vois comme une preuve de curiosité et de recherche personnelle.
Après si ça t'entraîne dans une spirale de questionnements, tu peux peut-être aussi la stopper en te représentant (autre méthode que l'on m'a conseillée) un escalier, et en imaginant que chaque nouvelle question est une marche que tu descends et que plus tu en descends plus les émotions vont être fortes et perturbantes... Ca permet de maîtriser le questionnement, voire, de l'étaler dans le temps, d'y revenir plus tard lorsqu'on se sent un peu mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 30
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 817

Message(#) Sujet: Re: Le stresse causé par le manque de repère Mer 10 Sep 2014, 15:42

@Lauterwasser a écrit:
la tertiaire est souvent problématique, parceque ton Ne te fait entrevoir plein de possibilité simultanément et que ton Si voudrais s'accrocher sur des repères rassurants.panique à bord. (...) un manque, ce n'est pas ce que je dis, mais disons qu'il se manifeste sous une forme qui n'est guere favorable, c'est à dire une réaction flippée qui veut te cramponner aux petites choses alors que ton Ne ne demande qu'a expérimenter les pertes de repères.ton Si à peur de ton Ne.j'ai un peu ça aussi, c'est un peu oppressant, mais ne te laisse pas paralyser.tu as le droit de t'en foutre, d'envoyer valdinguer ce qui est pesant et inventer ton truc à toi.

wow, bien j'ai bien fait de tomber sur ce topic. Le coté panique avec les "détails" administratifs ou quotidiens je l'ai complètement. J'ai encore besoin de clarifier l'ordre de mes fonctions -Se-Ni-, -Ne-Si-, ou autre, mais dans le cas de INFP (... hop me voilà en mode INFP  love ) je le mets sur le compte d'une sur-utilisation de Si lorsque l'on tente de s'adapter aux réalités immédiates.
Dans mon cas, j'ai non seulement tendance à paniquer sur les même genres de détails, mais dans l'action je suis bourré de tics absurdes comme toucher plusieurs fois le bord d'une feuille à un endroit précis, par exemple, ou redispositionner des objets à leur exacte emplacement antérieur. C'est dire que je pense mon Ne sacrément malmené ^^
Par contre, je n'ai pas, je crois, cette tendance à ruminer sur le "sens de la vie" (c'est déjà bien assez difficile à définir) et je ne suis pas particulièrement obsédé par mon identité - ce qui me fait sérieusement douter de l'hypothèse INFP - , ces points étant fondamentaux dans le type; ou alors je le ferais de manière inconsciente. Je rumine sur tout un tas d'autres choses, cela étant dit.

GreenMo' a écrit:
Il y a des choses que je ne trouve pas cohérentes dans ce modèle. Déjà il est très dur de se juger objectivement, le plus souvent on va s'identifier à un autre type car on rencontre certains de ses problèmes, mais ça n'est pas fiable du tout à mon avis. Par exemple, on peut être mélancolique pour tout un tas de raisons, par forcément pour les mêmes qu'un 4 si on est 9, or dans ce cas on va se typer 94*.

Tout à fait. C'est un effet de "synchronicité", je pense, quitte à utiliser un terme yungien, et le pire est que en mettant tout ça en corrélation avec les compulsions c'est encore plus tranché (exemple: le seul altruiste du modèle est forcément ... orgueilleux; no comment) ^^

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spi'
Aucun rang assigné
avatar

Type : *_*
Age : 95
Lieu : *_*
Emploi : *_*
Inscription : 25/04/2014
Messages : 565

Message(#) Sujet: Re: Le stresse causé par le manque de repère Mer 10 Sep 2014, 17:41

Citation :
C'est dire que je pense mon Ne sacrément malmené ^^

Avec l'âge on développe sa fonction tertiaire, surtout si tu est passé par des longues périodes de stress, c'est pas forcément un soucis je pense. Ma mère est INFP et apprécie le rangement maintenant.

Citation :
je ne suis pas particulièrement obsédé par mon identité - ce qui me fait sérieusement douter de l'hypothèse INFP

Tout les INFPs ne posent des questions sur leur identité.

Citation :
Je rumine sur tout un tas d'autres choses, cela étant dit.

Lance toi des nouvelles activités, expérimente, occupe toi, c'est peut-être facile à dire, mais c'est pourtant le seul moyen pour arrêter de ruminer.

Citation :
GreenMo' a écrit:
Il y a des choses que je ne trouve pas cohérentes dans ce modèle. Déjà il est très dur de se juger objectivement, le plus souvent on va s'identifier à un autre type car on rencontre certains de ses problèmes, mais ça n'est pas fiable du tout à mon avis. Par exemple, on peut être mélancolique pour tout un tas de raisons, par forcément pour les mêmes qu'un 4 si on est 9, or dans ce cas on va se typer 94*.

Tout à fait. C'est un effet de "synchronicité", je pense, quitte à utiliser un terme yungien, et le pire est que en mettant tout ça en corrélation avec les compulsions c'est encore plus tranché (exemple: le seul altruiste du modèle est forcément ... orgueilleux; no comment) ^^

C'est plus complexe que ça, ce n'est pas parce que tu appartiens à un type que ça définis toute ta personne. Et le 9 s'il est stressé peut être mélancolique, j'en connais à qui ça arrive durant les périodes de stress.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 30
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 817

Message(#) Sujet: Re: Le stresse causé par le manque de repère Mer 10 Sep 2014, 18:36

@Spirit a écrit:
Avec l'âge on développe sa fonction tertiaire, surtout si tu est passé par des longues périodes de stress, c'est pas forcément un soucis je pense. Ma mère est INFP et apprécie le rangement maintenant.
bien je pense surtout être parti avec un retard, un manque d'habitude aux situations sociales, donc il y a forcément quelque chose à voir avec les fonctions aux et inf, puisque chez les introvertis elles sont orientées vers le monde extérieur. Mes centres d'intérêts ont du coup été beaucoup portés sur le monde environnant, la nature, tout ça, mais j'ai pu être facilement à l'écart des gens, des conventions sociales, irrité par elles, même.
C'est drôle, parce que pour la fonction inférieure, je me retrouve tout aussi bien dans ce qu'on en dit pour les I-FP que pour les IN-J, tant que je n'arriverais pas à distinguer si c'est l'intuition, la sensation, ou une fonction de jugement comme Fe ou Te (qui semble se voir bcp ici) qui est en auxiliaire, alors je ne pourrais probablement pas trancher: les manifestations d'un Ni tertiaire par dessus un Se en difficultés me semblent tout juste provoquer des points de vue plus simplistes, plus tranchés, que pour les -Ne-Si-, mais c'est le même genre de phénomène: trop attentif aux détails/ ou aux objets, etc. Tandis que pour les IN-J, la négligence du Te ou du Fe fera des personnes trop peu à l'aise, malhabiles avec leur Fi ou avec leur Ti.

Cependant, pour en revenir à la morpho-psychologie, il semblerait que je sois beaucoup plus dans mon monde quand je discute; d’abord parce que je ne garde pas longtemps le regard vers mes interlocuteurs ou dans le monde extérieur (ce qui est sûrement propre aux introvertis en général), mais aussi parce que mes expressions émotionnelles (sourires) sont vachement retenues: grimace ou sourire avec une bouche peu ouverte, à moins d'exploser de rire. Quand j'en ai parlé à mes parents ils n'ont pas mentionné que je montrais/faisais sortir beaucoup vers l'extérieur mes sentiments; du coup par opposition je pencherais vers une orientation des sentiments Fi au lieu de Fe, tandis que j'aurais d'avantage d'expressions neutres (Te, je suppose); on aurait donc soit Fi--Te (sentimental I-FP), soit -Te-Fi- (rationnel, I-TJ), mais ça reste toujours une déduction sur des impressions assez vagues.

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sambre
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 4w5
Age : 28
Lieu : je suis d'ailleurs
Emploi : Dresseuse de poulpes à paillettes
Inscription : 27/11/2015
Messages : 233

Message(#) Sujet: Re: Le stresse causé par le manque de repère Mar 01 Déc 2015, 11:42

Tiens, je suis contente de tomber là dessus aussi.
A 25 ans, je paie encore toutes mes factures en retard, et mon loyer aussi à la grande incompréhension de mes parents garants qui reçoivent des courriers désespérés de l'agence!
Je retarde toutes les tâches administratives mais je suis capable de retourner tout le système de la ville quand il faut des papiers à mon chéri...comme quoi!

Tes ruminations ne dureront pas j'espère, je pense que c'est en relation avec une période de la vie : passage à l'âge adulte qui répugne et déstabilise pas mal les INFP. Je crois d'ailleurs que je ne serai jamais adulte vraiment.

Mes proches me reprochent souvent de ne pas les regarder quand je parle. C'est normal je suis occupée à regarder dans ma tête.

Pour m'apaiser, j'ai une technique qui fonctionne souvent. J'imagine que je raconte l'histoire de ce qui me tracasse à quelqu'un, n'importe qui que j'aime bien. Mais quelqu'un que je ne connais pas assez pour lui donner les détails et mes ressentis. Ça me permet de me détacher et de me recentrer sur les grandes lignes. Du coup, je me donne de meilleurs conseils comme cela.

Je pense que ce qui me pose le plus de problème avec la réalité c'est un dosage trop fort de Fi : je me laisse submerger par mes émotions intérieurement sans réagir extérieurement et pas assez de Ne : je ne projette pas assez dans l'avenir, donc la paperasse et les trucs à régler pour plus tard me dépassent, m'angoissent.
Il faut prendre du recul, se forcer un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mathildelamblin
Aucun rang assigné


Age : 19
Lieu : Wissembourg
Inscription : 20/05/2017
Messages : 6

Message(#) Sujet: Re: Le stresse causé par le manque de repère Sam 20 Mai 2017, 15:33

Bonjour ! Je sais que je répond bien trop tard mais je me reconnait clairement dans ce que tu dis si ça peut t'aider. Si j'ai un conseil a te donner, ne te cloisonne pas, ne te range pas dans une case ! Tu n'es pas seulement INFP tu es avant tout toi même !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
misspurple
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 32
Lieu : France
Inscription : 23/06/2017
Messages : 6

Message(#) Sujet: Re: Le stresse causé par le manque de repère Ven 23 Juin 2017, 15:11

Bonjour,
Je me reconnais aussi dans
- l'angoisse de la paperasse, des comptes (les lettres de relances, les pénalités de retard),
- les questions existentielles (notamment le sens que je veux donner à ma vie),
- les rêvasseries (surtout lorsque le moment est venu de faire un effort de concentration)

Pour le premier point, je dirais que, l'argent/les papiers administratifs étant sans valeur dans mon système de pensée, je ne m'en préoccupe que lorsque l'impact devient négatif. Du coup, mes expériences me font ressentir que : s'occuper de la paperasse = anxiété... même lorsque j'anticipe (ça prendra probablement un certain temps de se constituer un stock de souvenirs non anxieux). En fait, il faudrait peut-être trouver le moyen ou plutôt un SENS pour s'en occuper en amont des dégâts, et donner un SENS à l'argent ne serait ce que comme outil.

Ensuite, de part la préférence Fi (couplée avec Ne) hypothèse et mise en adéquation avec système de valeur et conception du monde que l'on fait systématiquement, je ne vois pas comment la question de notre propre existence ne serait pas filtrée de cette façon.

Pour ce qui est des rêvasseries perpétuelles. Je me souviens encore des bulletins scolaires "étourdie" "dans la lune" "oublie ses affaires". Pour moi c'est un moyen comme un autre d'apprendre. Les anecdotes et les histoires que je fabrique autour d'une nouvelle notion ou bien la façon dont je "vis" cette nouvelle connaissance par exemple l'expérience d'une nouvelle façon de voir les choses font partie intégrante de mon processus d'apprentissage. Je l'accorde, c'est un peu difficile de rêvasser et écouter en même temps...

Je me demandais si certains d'entre vous avaient été diagnostiqués avec un TDA. Ce serait intéressant de mesurer le % d'INFP parmi la population TDAH. Depuis que le diagnostique est tombé pour moi, je me pose la question de savoir si les xxxP qui sont ultra polarisés vers P (par opposition à J) n'ont pas un risque accru d'être diagnostiqué TDAH.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raziiel
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 6w4/5 spsx
Age : 27
Lieu : Dark Side of The Moon
Emploi : Wonderer
Inscription : 29/11/2014
Messages : 26

Message(#) Sujet: Re: Le stresse causé par le manque de repère Lun 18 Déc 2017, 22:18

Pareil pour moi du coté des papier.. Quasiment impossible de m'y mettre, faut vraiment que je sois de bonne humeur pour le faire ^^

Hmm j'ai moi aussi TDAH, et surdoué.. Des fois je me dit que ma vie serait bien plus simple sans ces 2 "trucs" mais bon, la vérité c'est que j'aime plutôt bien ça, et quand je m'imagine sans, même si ça m'arrangerait dans quasiment tous les domaines de ma vie, surtout d'un point de vue social.., il me semble que ça me manquerait, cette façon de voir le monde.. Bon après si j'étais né sans je crois que je ne me serais même pas posé la question ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Le stresse causé par le manque de repère Lun 18 Déc 2017, 22:40

Je suis hypersensible perso .Je sais pas ce qu'est le TDHA.

Revenir en haut Aller en bas
Raziiel
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 6w4/5 spsx
Age : 27
Lieu : Dark Side of The Moon
Emploi : Wonderer
Inscription : 29/11/2014
Messages : 26

Message(#) Sujet: Re: Le stresse causé par le manque de repère Lun 18 Déc 2017, 23:18

Ça veut dire Trouble de Déficit de l'Attention / Hyperactivité..

Ça change pas mal de choses dans le fonctionnement du cerveau, il est difficile de maintenir son attention sur quelque chose de précis, surtout quand il y a des stimulis extérieurs, en général ton cerveau fait inconsciemment abstraction de ce dont tu n'as pas besoin, là il faut le faire consciemment ce qui demande beaucoup d'effort. Je le vois comme une sorte de méthode de survie, être alerte de tout ce qu'il se passe autour de toi à tout moment.. Pour les cours et le travail c'est pas génial.. Après ce qui est cool c'est que lorsque quelque chose t’intéresse beaucoup, souvent avec une implication émotionnelle, tu peux être comme hyper-focus, encore plus concentré que bien des gens peuvent l'être (un peu comme un animal qui serait en mode chasse, prêt à sauter sur sa proie ^^)

Bon ça change pas mal d'autres choses aussi, constamment plein d'idées dans tous les sens qui n'ont pas forcément de rapport entre elles, la mémoire est affectée aussi(& pas en bien !) les émotions, les relations avec les autres..

Et puis tu peux conjointement à ça avec l'hyperactivité, qui peut être tant physique que mentale

Enfin bon si tu veux en savoir plus (parce que même m'étant bien renseigné j'ai oublié plein de choses..) tu peux regarder cette courte video, ou mieux faire un tour sur google

https://youtu.be/ji0hg1LduU8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Le stresse causé par le manque de repère

Revenir en haut Aller en bas
 

Le stresse causé par le manque de repère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'agitation dans le monde causé par le manque d'amour pour Moi./voyante anonyme
» Manque de protéines? attention danger!
» Mon copain à envie de vomir... Je stresse!!!
» Il manque des profs...
» Mouaha, le manque de tact de certains...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFP - Le Guérisseur-