Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Relation entre un T et son homoloque F du sexe opposé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Speed Gavroche
Destructureur d'Intemporalité
avatar

Type : esTP 6w7(sw7w8)-8w7(sw9w8)- 3w4(sw4w5) Sx/Sp
Age : 28
Lieu : Dublin (Irlande)
Emploi : Conqueror Of The World
Inscription : 29/06/2008
Messages : 1574

Message(#) Sujet: Relation entre un T et son homoloque F du sexe opposé Jeu 22 Mai 2014, 15:22

J'ouvre ce thread pour connaitre vos expérience de cette relation. J'ai l'impression que très souvent c'est la relation la plus "évidente". Entre ESTP et ESFP notamment c'est un lien vraiment brûlant, on est tout les deux des types à l'amour dévorant (littéralement!) et puis les filles ESFP sont des bombes sexuelles à l'appétit insatiable, je crois que seuls les mecs ESTP sont vraiment capables des les satisfaire (à part les mecs ESFP peut-être). Femme ESTP - Hommme ESFP c'est un peu pareil, même si le mec ESFP devient un peu l'homme objet de la meuf ESTP, enfin bon, comme il s'en rend pas compte c'est pas dérangeant.

Si je regarde les autres combinaisons de ce genre, ça parait là encore comme naturel et évident: ISTJ-ISFJ, ESTJ-ESFJ, ENTJ-ENFJ, ENTP-ENFP, ISTP-ISFP etc. Bizarrement c'est avec les IN que j'ai l'impression que ça coince un peu. j'ai un peu de mal  voir un(e) INFJ avec un(e) INTJ ou un couple INTP/INFP, la froideur de l'un colle mal avec l'émotivité de l'autre, ou alors peut-être que c'est juste ça a l'air trop boring.

Néanmoins je reste sur l'idée que si ce n'est pas forcément la meilleure combinaison c'est assurément une bonne combinaison. Mais j'aimerais avoir vos témoignages de vos relations en tant qu'homme ENFP avec femme ENTP, homme INFJ avec femme INTJ, femme ISFP avec homme ISTP etc.

Merci d'avance! Demon

_______________________________________
Roosh V-La Théorie de l'Echelle-Catallaxia-Contrepoints-Le Québécois Libre-L'Histoire de votre Esclavage-Return of Kings-Wikifeet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chat
Aucun rang assigné
avatar

Type : 7, INTJ
Age : 38
Lieu : Paris
Emploi : Psy
Inscription : 02/06/2013
Messages : 1261

Message(#) Sujet: Re: Relation entre un T et son homoloque F du sexe opposé Jeu 22 Mai 2014, 17:34

Je suis INTJ et je suis resté un moment avec une INFJ...Alors certes, c'etais parfois un peu compliqué...On va dire que ca m'a obligé çà boosté mon F...Ce que je ne regrette pas d'ailleurs Smile
Dommage qu'elle n'ai pas sut développer son T d'ailleurs...

_______________________________________
http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Barnum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etienne
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP 7w6 sx/so
Age : 22
Lieu : Paris
Emploi : Etudiante
Inscription : 24/10/2013
Messages : 366

Message(#) Sujet: Re: Relation entre un T et son homoloque F du sexe opposé Jeu 22 Mai 2014, 22:00

@Speed Gavroche a écrit:
Les filles ESFP sont des bombes sexuelles à l'appétit insatiable, je crois que seuls les mecs ESTP sont vraiment capables des les satisfaire (à part les mecs ESFP peut-être). Femme ESTP - Hommme ESFP c'est un peu pareil, même si le mec ESFP devient un peu l'homme objet de la meuf ESTP, enfin bon, comme il s'en rend pas compte c'est pas dérangeant.

 pig 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titiwilly
Agneau de Dieu
avatar

Type : INFJ
Age : 22
Lieu : Paris
Emploi : :-)
Inscription : 10/11/2013
Messages : 883

Message(#) Sujet: Re: Relation entre un T et son homoloque F du sexe opposé Mer 25 Juin 2014, 03:01

Prosternerire

_______________________________________
« L'anarchie profite toujours à quelqu'un ; souvent aux grands, jamais aux petits. » - J.Bainville

« Platon m'est cher, mais la vérité me l'est d'avantage. » - Aristote

« L'homme a voulu tuer Dieu, et il est en train d'en crever… » - M.de Corte

«2 Timothée 4 : Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables...»  

«Ecclésiaste 1, 9 : Ce qui a été, c'est ce qui sera, et c'est ce qui s'est fait, et c'est ce qui se fera ; il n'y a rien de nouveau sous le soleil.»


****
http://www.senscritique.com/Titiwilly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hard
Scribouillard du Ne
avatar

Type : ENTP 5w6 So/Sx (comme l'a dit Speedy)
Age : 24
Lieu : Dans la serrure bien sur.
Emploi : Gardien de la porte de la sagesse, écrivain quand ladite porte est ouverte.
Inscription : 13/01/2013
Messages : 735

Message(#) Sujet: Re: Relation entre un T et son homoloque F du sexe opposé Mer 25 Juin 2014, 15:03

Bon, si on enlève le côté trollolol du message de départ, le sujet n'est tout de même pas dénué d’intérêt. Mine de rien, une telle hypothèse va à l'encontre d'un autre principe relationnel des types MBTI, qui serait qu'on recherche particulièrement les gens avec la même dominante (et inf donc ) que nous, mais de polarité opposée, puis les mêmes auxiliaire et tertiaire avec des ordres opposées.

Donc ENTP et INFJ, ESFP et ISTJ, INFP et ESFJ.

Déjà, ça me semble foireux (même si j'apprécie beaucoup la plupart des INFJ que je connais). Car ça suppose qu'on ne peut avoir de relations profondes qu'avec quelqu'un dont la dominante est du même ordre que la notre (N, S, T ou F). Quid de la variété, de ce que la relation peut apporter au delà du similarité? Quid de la compensation des tendances de l'un par celles de l'autres? Ne et Se par exemple, ou Te et Fe.

Donc oui, c'est d'la daube.

Le soucis que j'ai avec ton hypothèse Speed, c'est que j'ai l'impression que ces relations sont superficielles (en tout cas les plus évidentes) Par exemple, il me semble que les relations les plus bizarres que tu évoques sont celles où le T ou le F est la dominante (INTP-INFP par exemple) où il n'y a pas cette reconnaissance "instinctive" lié à la même coloration du monde. Et je pense que INTP et INFP peuvent former des couples très intéressants.
Alors qu'une relation entre deux Ne doms ou deux Se doms... ça peut très très vite partir en sucette. Surtout si au lieu de se stabiliser mutuellement, ils s'excitent de manière incontrolable.

_______________________________________
"Le cinquième cavalier [de l'apocalypse] se lança dans sa chevauchée, et une légère odeur de fromage le suivait"
Terry Pratchett

"We all have a monster in us. And sometimes the monster wins."
Stephen King


Dernière édition par hard le Mer 25 Juin 2014, 15:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louisiana
Aucun rang assigné


Type : INFP 4 So
Age : 30
Lieu : Demain
Emploi : Idéaliste
Inscription : 11/02/2014
Messages : 103

Message(#) Sujet: Re: Relation entre un T et son homoloque F du sexe opposé Mer 25 Juin 2014, 15:13

Je trouve beaucoup de sens à cette théorie, hard, à condition d'y ôter l'exclusivité, c'est à dire pour reprendre ton terme, plus "avec" que "qu'avec". Je vois cela de l'ordre de la préférence instinctive ou de l'attraction spontanée à mon avis - car un type donné peut s'entendre avec n'importe quelle autre type pourvu que leurs personnalités soient bien développées.

A l'opposé, il me paraît plus possible d'avoir une relation profonde avec un INFJ, au monde intérieur riche, qu'un ENTJ/ESTJ. Plus possible mais pas forcément plus facile car il y aura la barrière de nos introversions respectives à dépasser.

dur(rrr) a écrit:
INFP et ESFJ
Comme je réponds je me permets de le signaler Smile

_______________________________________
« I heard I lost it on the grapevine. I must admit I had a great time. [...]
All the people that I know have Gained the world and lost their soul. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hard
Scribouillard du Ne
avatar

Type : ENTP 5w6 So/Sx (comme l'a dit Speedy)
Age : 24
Lieu : Dans la serrure bien sur.
Emploi : Gardien de la porte de la sagesse, écrivain quand ladite porte est ouverte.
Inscription : 13/01/2013
Messages : 735

Message(#) Sujet: Re: Relation entre un T et son homoloque F du sexe opposé Mer 25 Juin 2014, 15:40

En fait, la fait était entre sur le premier INFP (qui devait être INFJ ^^) (j'ai corrigé)

Je ne sais pas, je reste dubitatif: ça me semble bien trop simpliste comme façon de faire. Non seulement parce que chacun recherche chez l'autre des choses différentes (je connais des gens qui recherchent en gros leur ombre, d'autres quelqu'un de totalement différent). La préférence instinctive, je ne suis même pas sur : comme je l'ai déjà évoqué, toutes les filles qui m'ont vraiment plu étaient ENFP. ^^

_______________________________________
"Le cinquième cavalier [de l'apocalypse] se lança dans sa chevauchée, et une légère odeur de fromage le suivait"
Terry Pratchett

"We all have a monster in us. And sometimes the monster wins."
Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 27
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1858

Message(#) Sujet: Re: Relation entre un T et son homoloque F du sexe opposé Mer 25 Juin 2014, 15:46

.

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."


Dernière édition par dorloth le Mar 10 Nov 2015, 21:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tia
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ
Age : 37
Lieu : Paris
Emploi : non renseigné
Inscription : 02/09/2013
Messages : 743

Message(#) Sujet: Re: Relation entre un T et son homoloque F du sexe opposé Ven 27 Juin 2014, 01:03

Je pense que ça dépend de trop de facteurs pour qu'on puisse vraiment généraliser, notamment l'âge (on ne cherche pas la même chose à 20 ans qu'à 30, à tous les niveaux...), pour ce qui concerne les relations amoureuses.
INTJ / INFJ ... je dirais que ça dépend beaucoup, de façon assez évidente, des développements respectifs de l'auxiliaire et la tertiaire. Mais c'est vrai que j'avais rencontré une fois un INTJ qui avait l'air très intéressé par moi et que le côté un peu trop "détaché/froid" m'a bloquée. En tant qu'ami, c'est chouette et parfois amusant, mais chez un petit ami, je cherche plus d'empathie.
Le positif, c'est la compréhension quasi-instantanée au plan intellectuel, rare et donc extrêmement attractive, et le négatif, la coupure par rapport à l'émotionnel, incompréhension face au ressenti/aux réactions. Il y a toujours un temps de décalage rationalisation/émotion entre nous.
Du coup, INFJ et INTJ, au plan amoureux, c'est comme un papillon et une flamme : on est attirés, mais si on a deux sous de bon sens, on évite d'aller s'y brûler les ailes.
Sauf exception, bien sûr...
J'avais lu un truc intéressant (mais où ?), qui suggérait de faire des paires en cherchant quelqu'un ayant en dominante son auxiliaire ou sa tertiaire, disant que ça les renforçait. C'est pas idiot.
Les fonctions inversés, ce que j'en ai testé, c'est la méga-galère : incompréhension.
J'ai lu aussi quelque part qu'INFJ - INTP était un excellent "match", mais je reste sceptique (toujours ce pb d'empathie). Mais c'est tellement au cas par cas... j'en connais un très joli couple, qui tient.

_______________________________________
Le pire et le meilleur se côtoient sur ce forum, qui devrait se vouloir sérieux.
C'est regrettable, mais le facteur humain fait que cela ne paraît pas prêt de changer.


" If you can keep your head when all about you, Are losing theirs and blaming it on you, [...]
If you can dream - and not make dreams your master; If you can think - and not make thoughts your aim..."


https://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/tag/infj/
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 35
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1798

Message(#) Sujet: Re: Relation entre un T et son homoloque F du sexe opposé Ven 27 Juin 2014, 07:51

Avec ma compagne, nous avons il me semble, l'auxiliaire inversée, ceci dit ce sont des auxiliaires très marquées :
elle Si et moi Ne.

C'est vraiment une source d'incompréhension majeure, même si nous nous intéressons à beaucoup de choses en commun, nous avons absolument pas la même façon de l'explorer.
En gros j'ai l'impression quelle s’arrête la ou les choses commencent.

mon attirance/compréhension est beaucoup plus évidente avec des femmes INFP, mais la vie nous réserve des fois des choses à vivre quelque peu surprenantes Razz

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SmoothJohn
Aucun rang assigné
avatar

Type : ESTP 10w11
Age : 25
Lieu : Partout
Inscription : 05/04/2013
Messages : 726

Message(#) Sujet: Re: Relation entre un T et son homoloque F du sexe opposé Lun 30 Juin 2014, 00:02

Le profil MBTI n'est généralement pas ce qui m'attire le plus quand je rencontre une femme, donc pas easy d'être précis. Un minimum de 2 ESFP cependant (si je ne prends - passez-moi l'expression - que celles dont le type ne fait pas de doute).

L'une, possiblement 3w2, caricature de So/Sp. Très attrayante en façade. En façade. Il faut lui reconnaître qu'elle n'est pas intentionnellement méchante, ni même blessante par mégarde.

C'est le genre de personne que tu peux emmener partout sans la moindre arrière-pensée, parce qu'elle s'adapte avec une étonnante aisance à pratiquement toutes les situations, dans tous les milieux.

Niveau sexe, il faut casser le mythe en extrême urgence. Sérieusement, en comparaison, j'ai déjà expérimenté des relations sexuelles plus intenses avec des chameaux atteints de la gangrène.
Spoiler:
 

Jolie sous tous les angles, mais une indéniable étroitesse d'esprit alliée à une nette propension à s'endormir après le sexe
Spoiler:
 
(que je n'ai pas - donc, ça m'agace) et comprenez que 6 mois de retraite végétarienne sur les hauts plateaux du Tibet m'auraient davantage stimulé que 2 semaines en sa compagnie.

Un certain matérialisme, que je ne rejetterais pas a priori, sauf que... sa seule manière de le satisfaire consistait à fréquenter des gens plus riches qu'elle. L'argent n'était pas envisagé comme un moyen de mesurer une réussite ou de compter les points, une conséquence du travail, de la finesse ou du risque; non, il était une fin en soi : porter du Tommy Hilfiger constituait sa philosophie de vie. Cela lui suffisait - mais lui était "indispensable" ! - d'afficher des signes extérieurs, peu importe la signification derrière cela. Troublante conception de la possession matérielle.

Je l'ai bien vite virée au profit de l'une de ses amies, ExFJ 2, autrement plus stable, profonde et équilibrée.

L'autre ESFP, 7w6 So/Sx, devenue par la suite l'une de mes meilleures amies
Spoiler:
 
avec qui j'ai encore aujourd'hui d'excellentes relations (clothes on). 

Elle aussi avait un visage qui lança mille navires; je vous laisse donc imaginer comment étaient ses seins.
Spoiler:
 
Et de ce fait, le sexe avec elle collait - si je m'arrête là, c'est comique - certainement plus à l'idée que l'on se fait de l'ESFP ! Hwgh.

Plus ouvertement sensible que la première, davantage dans des 'ups and downs', possiblement moins sure d'elle en apparence. Egalement moins "intéressée"; c'est du fun pour le fun, trop dénué de vision d'avenir à mon goût, mais présentant au moins, et certainement, l'avantage de la sincérité.

Stressant facilement, et inutile de vous dire que cela est généralement sans fondement rationnel (comme souvent avec ce genre de personnes promptes à stresser). Besoin d'être rassurée et cheered up, ce qui ne me pose généralement aucun problème, surtout ici car il en faut peu pour l'amener à voir le coté positif des choses Smile 

Souvent disponible pour sortir ou toute autre activité fun. Seule différence, et cela contraste en mal avec la première : les horloges sont des éléments de décoration issus de l'art le plus abstrait. "On peut" et "on fera bien" fleurissent à tout va, mais les paroles sont rarement suivies d'action. Seule l'action immédiate compte. Contraste aussi avec mon caractère.

Moins passe-partout; plus forte tendance à mettre les pieds dans le plat. Carefree.

Elle me voit comme un philosophe
Spoiler:
 
, quelqu'un qui voit clair sur la société et perçoit immédiatement les opportunités en tout genre; elle dit envier ma force de conviction. Les atouts du Sp/So, sans doute.

J'aime son ouverture d'esprit, son coté non-jugeur et son talent d'écoute (un coté 2w3 prononcé); sa perception du monde physique amplement supérieure à celle de bien des gens. Tous les plaisirs tangibles sont envisageables avec elle, sans aucun remords. Précieuse qualité en ces temps d'effacement de l'intégrité individuelle au profit d'une néobigoterie snobinarde du plus mauvais aloi. Très câline aussi, même maintenant en tant qu'amie. Comique.

Grands rêves, mais pas de réels "projets" et une faible tolérance (physique ou mentale) aux difficultés et à l'effort.

En résumé, une ESFP peut être la parfaite compagne d'un ESTP, mais il faut prendre garde à ne pas crier victoire trop rapidement. Personnellement, et dans l'idée d'une relation de couple, je pense que j'aurais plus de facilités avec d'autres types, genre ISFP ou... ESTP.

_______________________________________
Myers-Briggs ESTP
Enneagram 8 wing 7
Tritype 8w7 - 7w8 - 3w?
Stacking Sx/So/Sp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speed Gavroche
Destructureur d'Intemporalité
avatar

Type : esTP 6w7(sw7w8)-8w7(sw9w8)- 3w4(sw4w5) Sx/Sp
Age : 28
Lieu : Dublin (Irlande)
Emploi : Conqueror Of The World
Inscription : 29/06/2008
Messages : 1574

Message(#) Sujet: Re: Relation entre un T et son homoloque F du sexe opposé Lun 29 Déc 2014, 22:47

Je viens de relire ce fil que j'avais un peu laissé en plan. Bon premièrement mon OP n'était absolument pas du troll, il est basé sur mon expérience personnelle. Deuxièmement j'ai peut-être généralisé aux cas des ESFP Sx-dom et Sx-secondaire (il faut dire aussi que ça représente la majorité de la population du type) entre un Sx-dom et une Sx-last je pense que ça ne peut, par définition, pas marcher, et que c'est le problème qu'a rencontré Smoothjohn avec sa meuf ESFP So/Sp. Avec une ESFP Sx/So c'est complètement différent.

_______________________________________
Roosh V-La Théorie de l'Echelle-Catallaxia-Contrepoints-Le Québécois Libre-L'Histoire de votre Esclavage-Return of Kings-Wikifeet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shynis
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 19
Lieu : Paris
Emploi : Lycéenne
Inscription : 29/06/2014
Messages : 80

Message(#) Sujet: Re: Relation entre un T et son homoloque F du sexe opposé Lun 29 Déc 2014, 23:42

Je ne suis très probablement pas la mieux placée pour répondre, mais je viens apporter ma pierre.

Je ne suis restée avec un INFP que très peu de temps (amour de vacances, presque) mais ce qui m'a le plus frappé ce sont les petites attentions, des détails entre autre basés sur les valeurs. Du coup, ça le rendait très mignon et câlin, et complètement opposé au Ti Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SmoothJohn
Aucun rang assigné
avatar

Type : ESTP 10w11
Age : 25
Lieu : Partout
Inscription : 05/04/2013
Messages : 726

Message(#) Sujet: Re: Relation entre un T et son homoloque F du sexe opposé Mar 06 Jan 2015, 23:54

@Speed Gavroche a écrit:
Je viens de relire ce fil que j'avais un peu laissé en plan. Bon premièrement mon OP n'était absolument pas du troll, il est basé sur mon expérience personnelle. Deuxièmement j'ai peut-être généralisé aux cas des ESFP Sx-dom et Sx-secondaire (il faut dire aussi que ça représente la majorité de la population du type) entre un Sx-dom et une Sx-last je pense que ça ne peut, par définition, pas marcher, et que c'est le problème qu'a rencontré Smoothjohn avec sa meuf ESFP So/Sp. Avec une ESFP Sx/So c'est complètement différent.

Tu vas rire mais je suis présentement avec une ESFP, probablement 7w6. Depuis qqs jours. J'ai viré mon ISFJ juste avant, parce que je ne trompe pas les gens. Soit.

Je remarque une constante dans mes préférences - des femmes généralement 5 à 10 ans plus âgées que moi. La plupart des filles de mon âge sont des bébés immatures, encore aux études et qui ne connaissent rien au sexe ni plus largement aux principes de ce monde. Navrant.

_______________________________________
Myers-Briggs ESTP
Enneagram 8 wing 7
Tritype 8w7 - 7w8 - 3w?
Stacking Sx/So/Sp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noumenie
Aucun rang assigné
avatar

Type : 8w7
Age : 27
Lieu : Partout
Emploi : un truc compliqué
Inscription : 12/01/2015
Messages : 88

Message(#) Sujet: Re: Relation entre un T et son homoloque F du sexe opposé Mer 28 Jan 2015, 10:48

@Tia a écrit:
Je pense que ça dépend de trop de facteurs pour qu'on puisse vraiment généraliser, notamment l'âge (on ne cherche pas la même chose à 20 ans qu'à 30, à tous les niveaux...), pour ce qui concerne les relations amoureuses.
INTJ / INFJ ... je dirais que ça dépend beaucoup, de façon assez évidente, des développements respectifs de l'auxiliaire et la tertiaire. Mais c'est vrai que j'avais rencontré une fois un INTJ qui avait l'air très intéressé par moi et que le côté un peu trop "détaché/froid" m'a bloquée. En tant qu'ami, c'est chouette et parfois amusant, mais chez un petit ami, je cherche plus d'empathie.
Le positif, c'est la compréhension quasi-instantanée au plan intellectuel, rare et donc extrêmement attractive,  et le négatif, la coupure par rapport à l'émotionnel, incompréhension face au ressenti/aux réactions. Il y a toujours un temps de décalage rationalisation/émotion entre nous.
Du coup, INFJ et INTJ, au plan amoureux, c'est comme un papillon et une flamme : on est attirés, mais si on a deux sous de bon sens, on évite d'aller s'y brûler les ailes.
Sauf exception, bien sûr...
J'avais lu un truc intéressant (mais où ?), qui suggérait de faire des paires en cherchant quelqu'un ayant en dominante son auxiliaire ou sa tertiaire, disant que ça les renforçait. C'est pas idiot.
Les fonctions inversés, ce que j'en ai testé, c'est la méga-galère : incompréhension.
J'ai lu aussi quelque part qu'INFJ - INTP était un excellent "match", mais je reste sceptique (toujours ce pb d'empathie). Mais c'est tellement au cas par cas... j'en connais un très joli couple, qui tient.

Hello Smile

Je ne peu qu'être d'accord avec toi, Tia.

Le dernier homme avec qui j'étais est un INTJ et c'est juste complètement ça, violemment ça même.
C'est comme regarder son propre reflet en négatif, de savoir qu'il peut ressentir mais qu'il est incapable de ne pas controler, incapable de savoir comment le communiquer, incapable d'être chaud, juste purement incapable.
C'est hautement frustrant, et triste, parce que oui, intellectuellement, ça fuse/ionne.
Et sa présence à mes côtés, le simple fait de même me toucher de façon fortuite, c'était comme naturel, normal, comme si sa place avait toujours été là (j'ai une sainte horreur du contact physique et je le connaissais vite fait de vue depuis 5ans avant de sortir avec).

Il fera surement parti des hommes que j'aimerai toute ma vie pour la beauté de leur cerveau/ame/whatever comment vous appellez ça et peut être même que l'on gravitera toujours l'un autour de l'autre, mais oui, papillon vs flamme et ma santé mentale refuse à ce que je brule et sois esclave.
Parce que clairement, et même si j'essaie de faire du volcan que je suis, un bloc de glace, je reste sans défense contre la froideur d'un INTJ, sentimentalement et rhétoriquement.
Pour un débat d'idée meme du plus simpliste qui soit, même si on peut se comprendre, chacun doit prendre sur lui pour comprendre l'autre, car mon monde fait de couleur/forme/odeur (sans jamais être synesthete hein, juste un monde fait d'images et de sens) est incompatible face a son monde ultra terre à terre, scientifique pur et de raison, détaché, alors même qu'il peut aspirer à l'abstraction ou à une forme de fantaisie.

Ça rend triste une INFJ Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
catgroove
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 4w5
Age : 23
Lieu : Paris
Emploi : Etudiante
Inscription : 03/02/2015
Messages : 16

Message(#) Sujet: Re: Relation entre un T et son homoloque F du sexe opposé Mar 17 Fév 2015, 21:04

Je suis en couple depuis 3 ans avec un INTP et étant une INFP, nous avons parfois un peu de mal à nous comprendre c'est vrai. Mais de là à dire que ça ne fonctionne pas, c'est faux bien sûr. Ensuite, c'est propre à chaque personne. Un "type" MBTI ne classe pas non plus tout de suite une personne, heureusement la vie est plus compliquée. Wink En fait, nous n'avons qu'une lettre qui change mais c'est presque la plus importante. Lui est assez distant avec certaines choses, tandis que je suis un vrai volcan parfois, et je m'emporte souvent contre ce manque de "passion" et de flamme chez lui. Et lui ne comprend pas toujours mon flot d'émotions qui circule en permanence en moi. C'est compliqué certes mais ça rend la relation très complète et intéressante. Smile

_______________________________________
Deviens ce que tu es.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP
Age : 32
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: Relation entre un T et son homoloque F du sexe opposé Sam 21 Mar 2015, 20:26

Pour ma part, je différencie bien les relations amoureuses des relations amicales. Déjà, on ne recherche pas la même chose. Une amitié est plus riche et plus intéressante lorsqu'on est différent de l'autre. Etant ce que je suis, j'ai tout de même tendance à mieux m'entendre avec des types "T"... Mais la présence des types "F" m'enrichit énormément. Mon meilleur ami est INFJ, j'apprécie sa loyauté, sa stabilité, et j'apprends à ménager sa sensibilité. Un homme "F", de mon point de vue de femme "T" c'est comme un gros bébé qu'il faut câliner de temps en temps.

En relation amoureuse en revanche, les choses se gâtent. J'observe que les "F" m'épuisent... Trop tactiles, trop sensibles, trop attachés à des choses que je ne comprends pas. Puis ils ont souvent tendance à éviter la confrontation, et vu mon tempérament "musclé" je dirai, ils font trop de compromis sans jamais rien dire et se retrouvent frustrés assez vite. Comme tu disais, Emifleur, il est difficile de se comprendre, surtout lorsque l'on vit avec cette personne. On ne s'enflamme pas pour les même choses, je garde la tête froide plus facilement sur les relations interpersonnelles et n'hésite pas à trancher lorsqu'une relation s'avère toxique, ce qui bouleverse mon compagnon et son système de valeurs.J'analyse beaucoup de choses, ce que mon compagnon INFP trouve relativement inintéressant. Oui oui, ok, je m'adoucis à son contact et c'est génial. Mais je suis obligée de développer des trésors d'ingéniosité pour que la cohabitation de passe sans heurts, de puiser dans des ressources émotionnelles assez limitées pour rassurer mon compagnon, et de chercher une stimulation intellectuelle ailleurs. Côté sympa : mon INFP est déjanté par nature. Le fun est là Smile

Donc en somme... Je ne suis pas persuadée que la théorie de la complétion fonctionne bien. Je pense que pour développer les fonctions qui nous manquent, mieux vaut se reposer sur les amis et les relations de tous les jours. Mais qu'à la maison, avec sa moitié, il est peut-être bon de partager plus de choses pour que le toit commun deviennent un havre de paix. Du coup, tout dépend des individus... On tombe sur untel qui est comme ci et qui cherche ça, ou bidule qui a besoin de ci et de quelqu'un comme ça... Du coup on ne peut pas vraiment avoir une recette universelle, les formules toutes faites ça marche pas, mais apprendre à mieux se connaitre et savoir ce qu'on cherche dans l'autre, c'est déjà un premier pas.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Relation entre un T et son homoloque F du sexe opposé

Revenir en haut Aller en bas
 

Relation entre un T et son homoloque F du sexe opposé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Relation entre le Vatican et la Russie
» relation entre musulman et parent non musulman
» Il y a bien une forte relation entre le coeur et les émotions !
» relation entre chute de tension et pertes techniques dans le réseau électrique
» Relation entre le corps et l'esprit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les relations interpersonnelles entre les types-