Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Utiliser le MBTI et l'Ennéagramme, par Pat Wyman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shadow
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ, 1w9µ
Age : 47
Lieu : Paris
Emploi : du temps
Inscription : 19/02/2014
Messages : 56

Message(#) Sujet: Utiliser le MBTI et l'Ennéagramme, par Pat Wyman Dim 27 Avr 2014, 20:10

Utiliser le MBTI et l'Ennéagramme
Pat Wyman (Traduction par Fabien Chabreuil)

Je suis tombé sur cet article il y a un moment qui permet de positionner les deux approches, MBTI et Ennéagramme, l'une par rapport à l'autre de façon originale. Je serais curieux de connaître votre option à son sujet.

Pat Wyman est une prof d'école qui s'est formée au MBTI puis plus tard à l'Ennéagramme. Elle est devenue thérapeute et spécialiste de l'éducation en publiant des méthodes d'enseignement pour enfants a priori assez prisées. Elle a développé une méthode thérapeutique ou elle utilise à la fois l'Ennéagramme et le MBTI comme fil conducteur afin de résoudre les problèmes de ses patients. Dans son approche elle constate qu'au cours de la thérapie, ses patients vont se rendre d'un point A, ou leur profil Ennéagramme sera envahissant et problématique, à un point B ou leur profil MBTI va peu à peu s'affirmer au fur et à mesure qu'ils laisseront leurs névroses de côté.

Elle constate aussi que certains profils MBTI sont plus ou moins compatibles avec certains profils Ennéagramme et que d'autres au contraire luttent l'un avec l'autre, créant un sentiment de déphasage plus important dans la psyché de l'individu. Son travail va s'attacher à résoudre ces conflits psychiques en s'attaquant à la névrose symbolisée par l'ennéatype pour laisser de la place à l'expression non entravées des fonctions.

Dans Ennéagramme, caractère et névrose, Claudio Naranjo associe chaque point de l'ennéagramme à une névrose du DSM-IV, le grand manuel de classification psychiatrique américain. Il trouve une correspondance pour 8 types sauf pour le point 3, le plus américain de tous. C'est assez amusant car cela recoupe l'assertion de Freud selon laquelle la névrose sera la normalité. Quoi de plus normal que de considérer que le mode de fonctionnement le plus valorisé aux Etats-Unis ne mérite pas la qualification de type névrotique !

Si l'on prend comme postulat que Pat Wyman à mis le doigt sur quelque chose de pertinent, alors on peut considérer que le MBTI défini la structure "saine" de l'individu dans un milieu stérile, sous vide et sans frottements. C'est à dire dans des conditions abstraites de laboratoire. Seulement, l'action de ses fonctions n'est jamais pure car dés le plus jeune âge, l'enfant va "se choisir" (de façon inconsciente bien sûr), un système de défense pour survivre à l'incompréhension et à la peur que suscitent en lui certaines comportements de son environnement social.

Le type MBTI définirait l'identité réelle de l'individu alors que son ego serait l'expression de son profil Ennéagramme.

La question de l'identité réelle de l'individu se pose quand l'Ennéagramme va parler d'une essence débarrassée de la passion cependant que le MBTI parlera de fonctions d'ombres non maîtrisées à un niveau de développement non mature.

L'ombre du MBTI est en effet abordée en second quand les fonctions préférées ne permettent pas de faire face à une situation quand l'essence de l'Ennéagramme ne se révélera que lorsque la blessure originelle ayant motivé l'adoption du type ne sera pas directement activée ou commencera à se soigner. La dynamique des deux approches et donc diamétralement opposée.

Si l'on en croit cette approche, nous naissons avec un type MBTI et nous acquérons notre type Ennéagramme en fonction de la blessure qui va se cristalliser en premier. Quand bien même cette blessure aura pu être ressentie in-utero pour certains. Nos deux types sont imbriqués. Seulement, dans un processus d'évolution personnelle, l'Ennéatype à vocation à s'atténuer sinon à disparaître quand dans le même mouvement, le type MBTi à vocation à s'affirmer sinon à s'imposer.

Dans cette optique, plus l'individu au travers de son profil MBTI s'affirmera, plus l'action de ses fonctions sera transparent. Mais dans le cadre général, la névrose habituelle de chaque type Ennéagramme va teinter l'exercice des fonction MBTI de son filtre égotique. À l'inverse, puisque l'ennéagramme ne se défini que par ses motivations, nul comportement ne devrait pouvoir lui-être attribué et tout approche comportementale ne relèverait alors que des fonctions du MBTI (ou de tout autre système le revendiquant mais ce n'est pas ce que nous commentons ici). Et si d'aventure la blessure originelle venait à être guérie, alors l'impact de l'ennéatype sur l'individu devrait logiquement disparaître (bien que je ne pense pas que ce soit le cas).

Étonnamment, la proposition de Pat Wyman semble fort peu commentée. J'ai cherché un peu sans rien trouver de concluant. Fabien Chabreuil qui a traduit et mis à disposition ce texte ne s'appesanti pas dessus, considérant l'approche erronée.

Fabien Chabreuil a écrit:
Citation :
"J'ai aussi fait le lien avec cet article dans lequel Pat Wayman voit l'Ennéagramme comme décrivant notre système de défense, et le MBTI notre Moi Essentiel."

Personnellement, l'article de Pat Wyman ne m'a jamais convaincu, et c'est un euphémisme. En quoi notre profil MBTI dévoilerait-il notre Moi Essentiel ? Je n'ai pas très bien compris. De plus, le MBTI (comme l'Ennéagramme) dévoile des traits positifs et négatifs, et je ne vois pas très bien le rapport avec le Moi Essentiel. Enfin il est possible de faire évoluer notre profil MBTI — c'est d'ailleurs ce que recommandait Jung : explorer les traits complémentaires —, et là aussi, cela ne me semble guère coller.

Dans le monde du MBTI, il semblerait qu'il n'y ai pas plus d'écho.

J'ai cru comprendre que Pat Wyman étant formée en premier lieu au MBTI et que son livre avait été publié par une maison d'édition spécialisé dans le MBTI. Ce qui suffit à discréditer son ouvrage auprès des spécialistes de l'Ennéagramme qui contestent ses connaissances dans ce domaine. À l'inverse les spécialistes du MBTI semblent peu enclins à frayer avec l'Ennéagramme et ses origines douteuses. Ce qui fait que Wyman et sa pratique thérapeutique se trouve dés facto dans une zone de non droit où les tenant des deux camps ne s'aventurent pas sans se pincer le nez

C'est assez symptomatique de ces deux approches. Généralement, chacun accroche soit au MBTI soit à l'Ennéagramme et va découvrir ou s'intéresser à l'autre domaine en second. Avec peut-être de la curiosité mais souvent très critique en gardant une certaine fidélité intellectuelle ou passionnelle à ses premiers amours.

Quoi qu'il en soit, cette théorie à le mérite d'exister et de s'appuyer sur de la pratique, lisez l'article sans vous appesantir sur mes commentaires et faites-vous votre propre idée.

Quelques liens :

Le livre : Three Keys to Self-Understanding
Le sommaire : Book Outline and Chapter
Le site : www.patwyman3keys.com
Un article critique sur l'approche de Wyman : On the 'Wyman Theory'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaire
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 48
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 541

Message(#) Sujet: Re: Utiliser le MBTI et l'Ennéagramme, par Pat Wyman Dim 27 Avr 2014, 23:08

Je repère dans l'article que Pat Wyman déclare que la personne est soumis à son type ennéagramme quand il fraye avec sa névrose associé, le type ennéagramme gouverne. Quand la personne assume mieux cette névrose associée, elle libère son type MBTI qui peut alors gouverner. Pat Wyman propose, non pas de s'enfermer dans une corrélation type ennéagramme à type MBTI, mais de repérer les vecteurs d'opposition, neutre ou complémentaire de l'un et de l'autre.

Je comprends mieux pourquoi l'ennéagramme m'attirait plus que le MBTI fut une époque de ma vie. J'étais très loin d'accepter ce que le MBTI disait de moi (et principalement que je suis un intuitif N). Cette intuition que personne ne comprenait et qui ne faisait qu'attiser mon type 6. J'ai accepté mon type 6 et j'ai essayé d’apaiser la peur pour faire place au courage. Le MBTI m'ouvrait enfin ses portes et grâce à mon type INFJ, je peux enfin regarder mon intuition sans peur, avec courage.

Je crois que l'opposition dont parle Pat Wyman dans certains types, dans mon cas, c'est que la meilleur défense que le MBTI m'offre face à ma compulsion de peur, c'est justement cette intuition. Pourtant, c'est cette même intuition qui faisait naître les démons de mon enfance.

Je vais faire l'exercice des adjectifs.

_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tia
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ
Age : 36
Lieu : Paris
Emploi : non renseigné
Inscription : 02/09/2013
Messages : 743

Message(#) Sujet: Re: Utiliser le MBTI et l'Ennéagramme, par Pat Wyman Mar 13 Mai 2014, 00:41

Shadow, je viens de réaliser que c'était toi, en fait, qui avait provoqué avec ces séries de réflexion (ici et dans "manière d'être ou de faire"), les remarques que je mentionnais l'autre jour en post-IRL. Donc déjà, merci  Blasé . C'est la première fois que j'ai lu quelque chose qui m'ait donné envie de vraiment m'intéresser à l'ennéagramme, dans le sens où cela pourrait m'apporter quelque chose. Je n'ai pas les outils nécessaires pour vérifier les postulats de Wyman, mais sa démonstration tient bien la route et me donne envie de creuser dans cette direction.
Finalement, Lunaire et moi sommes aux deux extrêmes que tu signales dans ton dernier paragraphe !

Maintenant, il faut que je me souvienne d'aller lire les liens que tu donnes, un de ces jours...

_______________________________________
Le pire et le meilleur se côtoient sur ce forum, qui devrait se vouloir sérieux.
C'est regrettable, mais le facteur humain fait que cela ne paraît pas prêt de changer.


" If you can keep your head when all about you, Are losing theirs and blaming it on you, [...]
If you can dream - and not make dreams your master; If you can think - and not make thoughts your aim..."


https://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/tag/infj/
Le chat
Aucun rang assigné
avatar

Type : 7, INTJ
Age : 37
Lieu : Paris
Emploi : Psy
Inscription : 02/06/2013
Messages : 1122

Message(#) Sujet: Re: Utiliser le MBTI et l'Ennéagramme, par Pat Wyman Mar 13 Mai 2014, 03:53

Ca deviens urgent de savoir de quoi qu'on cause à mon sens...Sujet ici : http://mbti.forumactif.fr/t1927p15-le-mbti-maniere-d-etre-ou-maniere-de-faire

Pour le reste je serait plutôt d'accord avec Fabien...trop d’approximations voir de contre vérités et de postulats tautologiques.

_______________________________________
http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Barnum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Utiliser le MBTI et l'Ennéagramme, par Pat Wyman

Revenir en haut Aller en bas
 

Utiliser le MBTI et l'Ennéagramme, par Pat Wyman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ennéagramme et typologie MBTI
» Test MBTI et Ennéagramme
» L'ennéagramme d'Ayahuasca : votre avis
» Test Ennéagramme en français
» Notre ennéagramme peut il évoluer en autre chose ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-