Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Une théorie: le plaisir des fonctions et l'effet "trophée".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kda
Aucun rang assigné
Kda

Type : ISTJ
Age : 40
Lieu : Paris
Emploi : dessinateur de petits miquets
Inscription : 17/12/2013
Messages : 153

Une théorie: le plaisir des fonctions et l'effet "trophée". Empty
Message(#) Sujet: Une théorie: le plaisir des fonctions et l'effet "trophée". Une théorie: le plaisir des fonctions et l'effet "trophée". Icon_minitimeMer 02 Avr 2014, 23:20

.

_______________________________________
Zogarok, alias Micheline, alias ElEnculador, est un troll.


Dernière édition par Kda le Mar 27 Mai 2014, 22:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://grigou.canalblog.com/
Le chat
Aucun rang assigné
Le chat

Type : 7, INTJ
Age : 39
Lieu : Paris
Emploi : Psy
Inscription : 02/06/2013
Messages : 1309

Une théorie: le plaisir des fonctions et l'effet "trophée". Empty
Message(#) Sujet: Re: Une théorie: le plaisir des fonctions et l'effet "trophée". Une théorie: le plaisir des fonctions et l'effet "trophée". Icon_minitimeJeu 03 Avr 2014, 01:28

Merci pour ce partage.

Je crois comprendre ce que tu souhaites exprimer.

Pour ma part j'aurais utilisé d'autres modèles qui me semblent plus appropriés que le MBTI.
Mais peu importe.
Ok sur le fond.

En énnéagramme on parles de qualité du centre vs quantité.
D'utilisation intérieure ou exterieure d'un centre.
En psychologie universitaire tu as des études intéressantes sur l'autodetermination, notion reprise aussi en PNL (métaprogramme ref. interne vs ref. externe)
Enfin en Spirale dynamique ce que tu décrit est la différence entre un bleu sain et un bleu malsain justement...Les deux donnent du sens mais l'une est prisonnier du regard et de la validation extérieure.

Bref, et toi la dedans? Nous parlerait tu de ce qui t'a amené à toutes ses reflexions?

_______________________________________
http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Barnum
Revenir en haut Aller en bas
Lunaire
Aucun rang assigné
Lunaire

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 50
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 539

Une théorie: le plaisir des fonctions et l'effet "trophée". Empty
Message(#) Sujet: Re: Une théorie: le plaisir des fonctions et l'effet "trophée". Une théorie: le plaisir des fonctions et l'effet "trophée". Icon_minitimeJeu 03 Avr 2014, 12:22

J'ai lu avec plaisir ton intervention, Kda  Very Happy 

Les fonction tertiaire et inférieur appartiennent à l'ombre et donc, peuvent être maladroite bien plus souvent que la dominante et l'auxiliaire. Ce qui est notable dans le MBTI et la succession des fonctions, c'est que la tertiaire et l'inférieur possèdent le même comportement (J/P) que respectivement l'auxiliaire et la dominante. Donc, on peut croire d'utiliser les fonctions habituelles (dom et aux) alors que c'est des fonctions inhabituelles qui sont à l'oeuvre (inf et ter).

Souvent, et tu l'abordes dans ton texte, on inverse l'orientation de sa dominante et on se trompe de fonction. Par exemple, un Ni dom pense utiliser son Ni (ou encore d'utiliser son Ne) alors qu'il est en plein dans Se. Quand je mange une entrecôte de 350gr, je pense que c'est une dérive de mon Se Smile

Je voudrais également modéré ton propos sur la tricherie ou le mensonge à soit-même. La personnalité est déjà une couche organisée sur l'inconscient et le conscient. L'égo n'est pas tricherie ou mensonge, c'est un filtre. Voir sans ce filtre et adopter un comportement plus adéquat est le principe d'individuation, je pense. Elargir ses possibilités d'action en maîtrisant peu à peu les fonctions de son type (voir maîtriser sa fonction inférieur).

Je sens également dans ton texte une notion de compétition, d'ambition... Cette notion n'existe pas chez tout le monde. D'ailleur, je me demande si les NF ne sont pas un peu adversaire de cet aspect de compétition/ambition. A voir...

Je rebondis aussi sur ton image du Ni et du puzzle de 15000 pièces. Pour moi, le Ni c'est le pussle de 15000 pièce DONT IL MANQUE DES PIECES, et qui trouve tout de même la place des pièces qu'il a. Ni, c'est le type qui attrape une pièce d'un puzzle et qui dit: "elle va là !" et après coup, quand le puzzle est terminé, on se red compte qu'il avait raison. A voir...

Je file manger, mes collègues me réclame. Ils ont trop besoin de mon Fe  love 

_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Kda
Aucun rang assigné
Kda

Type : ISTJ
Age : 40
Lieu : Paris
Emploi : dessinateur de petits miquets
Inscription : 17/12/2013
Messages : 153

Une théorie: le plaisir des fonctions et l'effet "trophée". Empty
Message(#) Sujet: Re: Une théorie: le plaisir des fonctions et l'effet "trophée". Une théorie: le plaisir des fonctions et l'effet "trophée". Icon_minitimeVen 04 Avr 2014, 15:01

.

_______________________________________
Zogarok, alias Micheline, alias ElEnculador, est un troll.
Revenir en haut Aller en bas
http://grigou.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




Une théorie: le plaisir des fonctions et l'effet "trophée". Empty
Message(#) Sujet: Re: Une théorie: le plaisir des fonctions et l'effet "trophée". Une théorie: le plaisir des fonctions et l'effet "trophée". Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Une théorie: le plaisir des fonctions et l'effet "trophée".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une douloureuse théorie du plaisir
» Passage obligé, avec plaisir :-)
» La Sophrologie Caycédienne en théorie.
» La théorie gravitationnelle modifiée.
» MIguel alcubierre, théorie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-