Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 E/I et Apprentissage Actif/Passif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sherkkann
Intervenant polémique
Sherkkann

Type : ENTP
Age : 25
Lieu : Belgique
Emploi : /
Inscription : 29/02/2012
Messages : 1454

E/I et Apprentissage Actif/Passif Empty
Message(#) Sujet: E/I et Apprentissage Actif/Passif E/I et Apprentissage Actif/Passif Icon_minitimeLun 24 Fév 2014, 19:00

Bonsoir,

J'aimerais connaître votre avis, votre expérience personnelle et vos observations quand à une forte corrélation que j'ai remarqué entre le mode d'apprentissage et l'axe E/I.

Je constate que les types introvertis sont beaucoup plus réceptifs lorsqu'ils apprennent, j'entend par là qu'ils ont davantage d'aisance que les E à ingurgiter l'information par le biais de la lecture ou de l'écoute mais ont beaucoup plus de difficulté à créer par eux-même quelque chose à partir de la matière brute acquise : projets, créations,...

Inversement, les types extravertis sont beaucoup moins réceptifs à la lecture et à l'écoute mais excellent lorsqu'il s'agit de mettre en pratique leurs connaissance en réalisant des projets personnels, en développant leur propre manières de faire, en affinant leur feeling à la tâche, en enseignant leur savoir aux autres... Ce sont donc davantage des émetteurs que des récepteurs.

Qu'en pensez-vous ? Qu'en est-il de votre cas personnel ?

Pour ma part cela se vérifie parfaitement, je suis bien plus stimulé lorsqu'il s'agit de passer à l'action que lorsque je dois écouter, lire ou recevoir de l'information de manière passive. Dès que je découvre quelque chose de nouveau, j'interrompt souvent ma découverte en plein milieu pour essayer quelque chose auquel cela m'a fait penser,...

Mes amis introvertis lisent beaucoup plus que moi et connaissent assurément bien plus de choses dans des tas de sujets que je n'en connaîtrais peut-être jamais, mais ils n'en font pas grand chose... Cela reste enfouis dans un tiroir et ils n'y touchent pas.
Revenir en haut Aller en bas
Lunaire
Aucun rang assigné
Lunaire

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 50
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 539

E/I et Apprentissage Actif/Passif Empty
Message(#) Sujet: Re: E/I et Apprentissage Actif/Passif E/I et Apprentissage Actif/Passif Icon_minitimeLun 24 Fév 2014, 19:11

Merde, je suis extraverti  Mort 

Je pense que le contenu d'un cours est d'avantage source de motivation que l'axe E/I. Un introverti peut se faire violence en mode E par simple motivation, et récupérer son mode I lors des pauses en discutant avec le prof par exemple et en restant loin des autres élèves. Et puis, on ne suis pas des cours 16h par jours, le mode introverti peut revenir après coup et préserver les réserve d'énergies des I.

_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Sherkkann
Intervenant polémique
Sherkkann

Type : ENTP
Age : 25
Lieu : Belgique
Emploi : /
Inscription : 29/02/2012
Messages : 1454

E/I et Apprentissage Actif/Passif Empty
Message(#) Sujet: Re: E/I et Apprentissage Actif/Passif E/I et Apprentissage Actif/Passif Icon_minitimeLun 24 Fév 2014, 20:31

Il n'est pas ici question de motivation, mais de rapport à l'information. Je ne vois pas le rapport avec le fait de discuter avec le prof et celui de suivre 16h de cours par jour.

La question est : En tant qu'I/E, vous trouvez-vous passif vis-à-vis de vos connaissances quoique plus réceptif à la matière pour ce qu'elle est [OU] mauvais à l'étude mais sans cesse en train d'agir/créer/construire avec ce que vous avez appris ?

J'espère avoir été plus clair. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Khendrin
Aucun rang assigné
Khendrin

Type : INTP-T - 5w6 a - So/Sp/Sx - 5w6/9w1/4w5 - Neutre Strict
Age : 33
Lieu : Sud-Est
Emploi : Assistant de Gestion / Chercheur de voie professionnel
Inscription : 08/05/2012
Messages : 784

E/I et Apprentissage Actif/Passif Empty
Message(#) Sujet: Re: E/I et Apprentissage Actif/Passif E/I et Apprentissage Actif/Passif Icon_minitimeMar 25 Fév 2014, 09:44

Personnellement c'est un peu un mélange des 2.

Disons qu'intuitivement je peux capter assez facilement toute forme de connaissance théorique. Après dans la mise en pratique, la réalisation m'obligera a revenir sur mes connaissances avec plus de hargne.
Je suis en quelque sorte un passif-agressif de l'apprentissage Lol

_______________________________________
Khendrin - INTP-T - 5w6 a - So/Sp/Sx - 5w6/9w1/4w5
Revenir en haut Aller en bas
hard
Scribouillard du Ne
hard

Type : ENTP 5w6 So/Sx (comme l'a dit Speedy)
Age : 25
Lieu : Dans la serrure bien sur.
Emploi : Gardien de la porte de la sagesse, écrivain quand ladite porte est ouverte.
Inscription : 13/01/2013
Messages : 735

E/I et Apprentissage Actif/Passif Empty
Message(#) Sujet: Re: E/I et Apprentissage Actif/Passif E/I et Apprentissage Actif/Passif Icon_minitimeMar 25 Fév 2014, 13:15

Je me reconnais aussi dans les deux tendances. ^^
Je lis énormément et quand je m'intéresse à un sujet, je vais chercher des bouquins dessus.
Après, j'ai aussi une tendance très poussée à l'expérimentation, c'est à dire que quand je crée, ce qui est un besoin fondamental chez moi, j'ai bien plus tendance à y aller comme je le sens, plutôt qu'à me baser sur mes connaissances. Elles forment un arrière plan, en quelque sorte, à partir duquel je crée, mais sans pour autant m'y référer consciemment.

Bon, les ENTP sont sensés être les plus I des E, donc le panaché est peut-être logique. ^^

_______________________________________
"Le cinquième cavalier [de l'apocalypse] se lança dans sa chevauchée, et une légère odeur de fromage le suivait"
Terry Pratchett

"We all have a monster in us. And sometimes the monster wins."
Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Speed Gavroche
Destructureur d'Intemporalité
Speed Gavroche

Type : esTP 6w7(sw7w8)-8w7(sw9w8)- 3w4(sw4w5) Sx/Sp
Age : 29
Lieu : Dublin (Irlande)
Emploi : Conqueror Of The World
Inscription : 29/06/2008
Messages : 1574

E/I et Apprentissage Actif/Passif Empty
Message(#) Sujet: Re: E/I et Apprentissage Actif/Passif E/I et Apprentissage Actif/Passif Icon_minitimeMar 25 Fév 2014, 15:07

En tant que E je me reconnais dans ce que dit Simplet. C'est d'autant plus vrai s'il s'agit d'apprendre/réviser seul chez soi assis sur une chaise. Là c'est limite une torture. Dans une classe ou un amphi ou il y a du monde et ou on peut parler, participer c'est déjà moins vrai.

je peux aussi être très receptif dans l'apprentissage seul via la lecture, ça peut être une lecture très tendue dans une relation intense à l'objet. Un truc très E en fin de compte. Même si j'apprend quand même mieux par discussion et confrontation d'idées.

_______________________________________
Roosh V-La Théorie de l'Echelle-Catallaxia-Contrepoints-Le Québécois Libre-L'Histoire de votre Esclavage-Return of Kings-Wikifeet
Revenir en haut Aller en bas
Kydix
Aucun rang assigné
Kydix

Type : INTP 3w4 Sx/Sp
Age : 21
Lieu :
Emploi :
Inscription : 25/02/2014
Messages : 48

E/I et Apprentissage Actif/Passif Empty
Message(#) Sujet: Re: E/I et Apprentissage Actif/Passif E/I et Apprentissage Actif/Passif Icon_minitimeMar 25 Fév 2014, 18:37

Moui. Pour ma part je suis introvertie, et il m'est effectivement facile de retenir par le biais de la lecture ou de l'écoute. Smile
Mais je n'ai pas de difficulté particulière à concevoir un projet, à l'imaginer, ou à créer quelque chose par moi-même.. tant que j'ai la possibilité de le faire SEULE.
Si je sais que je vais devoir en faire part à d'autres personnes ( surtout oralement ) je vais bloquer avant même de commencer.
Mais c'est plus lié à la timidité qu'à l'introversion en elle-même. :/
Revenir en haut Aller en bas
Kinnie May
Aucun rang assigné
Kinnie May

Type : ENFP
Age : 25
Lieu : France
Inscription : 27/01/2014
Messages : 223

E/I et Apprentissage Actif/Passif Empty
Message(#) Sujet: Re: E/I et Apprentissage Actif/Passif E/I et Apprentissage Actif/Passif Icon_minitimeMar 25 Fév 2014, 18:48

Est-ce que ça ne serait pas plutôt en rapport avec l'introversion ou l'extraversion des fonctions? Interrogation

En tout cas ta théorie ne colle pas pour moi parce que j'apprends très vite mais j'ai du mal à mettre en pratique... Comme beaucoup d'EFNP à mon avis puisque la procrastination (liée au P il me semble) est une de leur caractéristique. Mais bon, je ne m'y connais pas des masses en fonctions donc je n'ai pas d'autres modèles à suggéré même si j'ai l'impression que la théorie c'est N et la pratique S.
Revenir en haut Aller en bas
Myst
Prophète du Ne aux
Myst

Type : INFP
Age : 29
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 20/12/2009
Messages : 887

E/I et Apprentissage Actif/Passif Empty
Message(#) Sujet: Re: E/I et Apprentissage Actif/Passif E/I et Apprentissage Actif/Passif Icon_minitimeMar 25 Fév 2014, 19:19

Je n'ai pas l'impression que ce soit lié à l'introversion ou l'extraversion...

Pour ma part, même en étant I, j'ai parfois des difficultés d'attention ou de concentration lorsque je dois mémoriser quelque chose ou apprendre ( et je change d'activités ou d'envies assez vite, je ne vais pas toujours au fond des choses, souvent en surface). Mais pour être honnête, c'est simplement une question d'effort de ma part. Si c'est quelque chose d'important ou à enjeu, j'essaye de faire en sorte que mon Si soit un peu plus opérationnel silly  Je n'ai pas de passion a proprement parler, du coup je n'essaye pas de connaitre quelque chose à fond, mes intérêts ne durent jamais longtemps, éventuellement il peuvent revenir plus tard.
Par expérience, je mémorise très bien via la conversation ou dans un cadre que je rattache a des impressions particulières/inhabituelles (à la fac il m'arrivait de réviser dans des parcs, et c'était efficace quand je racontais un cours à quelqu'un ou qu'on me le racontait/expliquait, ou que l'on échangeait)

Mais je ne vois en quoi le fait de s'intéresser à quelque chose ou l'acquisition d'une connaissance théorique impliquerait une action potentielle...quand je lis un bouquin il y a parfois rien a faire d'autre que lire les informations du contenu en question... scratch 
Agir c'est autre chose. En tout cas ce que je peux dire c'est que je vais rarement au bout de ce que je commence, ou alors je me démotive vite d'une idée qui a pu me venir la veille. Je peux avoir 50 idées, mais les mettre en pratique me fait chier Lol 
Revenir en haut Aller en bas
Exil
Pionnier
Exil

Type : INFJ
Age : 35
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

E/I et Apprentissage Actif/Passif Empty
Message(#) Sujet: Re: E/I et Apprentissage Actif/Passif E/I et Apprentissage Actif/Passif Icon_minitimeMer 26 Fév 2014, 13:25

L'antagonisme que tu soulèves fait sens, mais cela me semble moins corrélé à l'axe E/I (en terme de préférence individuelle) qu'à l'axe "objectivation du sujet/subjectivation de l'objet" (en terme de processus cognitif complémentaire). Le premier consiste dans un processus de fertilisation du monde extérieur via le supplément d'âme qu'on y insuffle (ensemencer activement le cosmos de notre richesse subjective), le second relève à l'inverse d'un processus d'assimilation, d'un enrichissement du monde intérieur au contact du monde extérieur (se laisser passivement fertiliser par le cosmos). Le premier est Yang, l'autre Yin.  

Pour ma part, je suis clairement I, et pourtant, je correspond en tout points à l'attitude "émettrice" que tu décris, préférence qui trop souvent d’ailleurs agit au détriment de ma réceptivité, ce que je déplore..

Quelques exemples:
Autant j'adore me savoir entouré de livres, me sentir la potentialité d'accéder à un vaste champs d'investigations, autant il m'est très pénible de lire et d'ingérer passivement des informations.
Aussitôt que je lis quelque chose d'intéressant (c'est à dire... aussitôt que j'ouvre un bon bouquin), cela provoque dans mon esprit une avalanche de liens qui très rapidement précipite l’émergence impérieuse d'une inspiration créatrice. Je suis comme possédé de l'intérieur par l'activation psychique d'une idée immanente qui me détourne impulsivement de l'objet. En gros, cela se traduit le plus souvent ainsi: soit je jette mon bouquin et me rue sur une feuille dans l'espoir de réussir à esquisser les grandes lignes d'un nouveau projet qui - si j'en crois mon exaltation - devrait révolutionner mon existence; soit j'entame en moi-même une conversation à bâton rompu, tout en faisant les mille pas (je me surprend à faire de grands gestes théâtraux, à déclamer des phrases aux accents prophétiques, un peu à la manière des vagabonds mystiques d'antan... ou à la façon d'un clochard alcoolisé, comme on voudra... )
Bon, je précise tout de suite qu'à elles seules, ces impulsions n’aboutissent jamais à l’achèvement d'une réalisation - tout au mieux elles en assoient la nécessité - et que je finis assez vite par perdre l'intelligence de mes visions pour regagner un état de réceptivité peu propice à l'action.

Dans le cadre d'une discussion, c'est pareil. J'ai tendance à me lancer prolixement dans des monologues didactiques en m'appuyant sur le feedback de mon interlocuteur pour objectiver ma compréhension subjective, donner corps aux visions qui s'activent dans mon esprit. Mais cette volubilité n'a pas toujours était ma norme, et sans doute que si je m'y autorise depuis quelques années, c'est que j'ai passé la première partie de ma vie à écouter les autres et à recueillir abondamment des confidences.

Bref, faible réceptivité aux données extérieures, intense disposition à émettre le produit d'une synthèse intérieure.
J'ajouterais que chez moi, cette attitude me porte à considérer les données extérieures comme de simples éléments détonateurs, des facilitateurs d'expression, et qu'en définitive, l'essentiel de la connaissance se trouve préalablement en soi, le but étant de l'objectiver. Je ne dis pas qu'il en est ainsi de la réalité, mais que c'est ainsi que je le vis subjectivement (de là, sans doute, vient le principe de "science infuse").

_______________________________________
"On ne comprend absolument rien à la civilisation moderne si l'on n'admet pas d'abord qu'elle est une conspiration universelle contre toute espèce de vie intérieure." (Georges BERNANOS)
Revenir en haut Aller en bas
Tia
Aucun rang assigné
Tia

Type : INFJ
Age : 38
Lieu : Paris
Emploi : non renseigné
Inscription : 02/09/2013
Messages : 743

E/I et Apprentissage Actif/Passif Empty
Message(#) Sujet: Re: E/I et Apprentissage Actif/Passif E/I et Apprentissage Actif/Passif Icon_minitimeMer 05 Mar 2014, 22:40

Simplet a écrit:

Je constate que les types introvertis sont beaucoup plus réceptifs lorsqu'ils apprennent, j'entend par là qu'ils ont davantage d'aisance que les E à ingurgiter l'information par le biais de la lecture ou de l'écoute mais ont beaucoup plus de difficulté à créer par eux-même quelque chose à partir de la matière brute acquise : projets, créations,...

C'est tout à fait vrai pour moi. J'ai eu des difficultés quand j'ai suivi un cours d'été qui reposait sur énormément de pratique et d'interactions : pas assez de temps pour assimiler par moi-même. Disons que ma "création" ne va pas être tournée vers l'extérieur, en un projet visible. Tout ce que j'assimile me sert à façonner une vision interne, rajouter des pièces au puzzle. Il y a donc création mais je n'éprouve pas le besoin de l'extérioriser, sauf cas de stress (résultat : un désastre) ou de tranquillité / vacances (résultat beaucoup plus à mon goût). Le problème supplémentaire, c'est que c'est très long. La rapidité/réactivité ne peut intervenir que dans le cas où le support de connaissances sur le sujet est déjà bien construit.
Je me retrouve dans certains aspects mentionnés par Exil : par exemple, lire un bouquin stimulant va conduire à une accumulation de prise de notes, pistes de réflexions et autres... mais je ne vais pas forcément réussir à réactiver cette piste en me relisant.
Je me souviens avoir lu des choses relatives au MBTI et à l'apprentissage, par exemple dans les écoles, etc. Je trouve que c'est l'une des pistes les plus intéressantes d'application du MBTI : le même type d'enseignement ne convient pas à un E ou un I, un N ou un S...

_______________________________________
Le pire et le meilleur se côtoient sur ce forum, qui devrait se vouloir sérieux.
C'est regrettable, mais le facteur humain fait que cela ne paraît pas prêt de changer.


" If you can keep your head when all about you, Are losing theirs and blaming it on you, [...]
If you can dream - and not make dreams your master; If you can think - and not make thoughts your aim..."


https://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/tag/infj/
Ekkie Noxx
Aucun rang assigné


Type : HQWM
Age : 97
Lieu : IUDQF H
Emploi : LQYHV WLJDW LRQ
Inscription : 10/01/2013
Messages : 641

E/I et Apprentissage Actif/Passif Empty
Message(#) Sujet: Re: E/I et Apprentissage Actif/Passif E/I et Apprentissage Actif/Passif Icon_minitimeMer 05 Mar 2014, 23:00

Je ne vais pas aider à faire avancer la réflexion car j'ai besoin de théorie mais aussi de pratique. Par contre, juste avec la pratique ça ne rentrera pas alors qu'avec de la seule théorie, je peux comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Shadow
Aucun rang assigné
Shadow

Type : INFJ, 1w9µ
Age : 49
Lieu : Paris
Emploi : du temps
Inscription : 19/02/2014
Messages : 56

E/I et Apprentissage Actif/Passif Empty
Message(#) Sujet: Re: E/I et Apprentissage Actif/Passif E/I et Apprentissage Actif/Passif Icon_minitimeJeu 06 Mar 2014, 17:26

@Exil a écrit:
Quelques exemples:

Autant j'adore me savoir entouré de livres, me sentir la potentialité d'accéder à un vaste champs d'investigations, autant il m'est très pénible de lire et d'ingérer passivement des informations.
Aussitôt que je lis quelque chose d'intéressant (c'est à dire... aussitôt que j'ouvre un bon bouquin), cela provoque dans mon esprit une avalanche de liens qui très rapidement précipite l’émergence impérieuse d'une inspiration créatrice. Je suis comme possédé de l'intérieur par l'activation psychique d'une idée immanente qui me détourne impulsivement de l'objet. En gros, cela se traduit le plus souvent ainsi: soit je jette mon bouquin et me rue sur une feuille dans l'espoir de réussir à esquisser les grandes lignes d'un nouveau projet qui - si j'en crois mon exaltation - devrait révolutionner mon existence; soit j'entame en moi-même une conversation à bâton rompu, tout en faisant les mille pas (je me surprend à faire de grands gestes théâtraux, à déclamer des phrases aux accents prophétiques, un peu à la manière des vagabonds mystiques d'antan... ou à la façon d'un clochard alcoolisé, comme on voudra... )
Bon, je précise tout de suite qu'à elles seules, ces impulsions n’aboutissent jamais à l’achèvement d'une réalisation - tout au mieux elles en assoient la nécessité - et que je finis assez vite par perdre l'intelligence de mes visions pour regagner un état de réceptivité peu propice à l'action.

Dans le cadre d'une discussion, c'est pareil. J'ai tendance à me lancer prolixement dans des monologues didactiques en m'appuyant sur le feedback de mon interlocuteur pour objectiver ma compréhension subjective, donner corps aux visions qui s'activent dans mon esprit. Mais cette volubilité n'a pas toujours était ma norme, et sans doute que si je m'y autorise depuis quelques années, c'est que j'ai passé la première partie de ma vie à écouter les autres et à recueillir abondamment des confidences.

Je vais l'exprimer autrement parce que je ne suis pas 4, mais je reconnais là, dans les grandes lignes, des modes de fonctionnement dont je n'ai identifié le schéma que de façon assez récente (je ne me connais sans doute pas assez intimement pour pouvoir m'en être rendu compte plus tôt, malgré les longues années passées seul avec moi-même). Je ne vais pas parler de fonctions ou d'axe, tout cela m'échappe grandement, juste revenir sur les similitudes que je vois avec certaines de mes manières de faire :

Plus ça va, moins j'arrive à lire, mon esprit bat la campagne à chaque demie-page au mieux. Soit je vais totalement perdre   le fils de ce que je lis, soit je vais imaginer des connexions dans la matière considérée, soit je vais imaginer des connexions entre plusieurs ouvrages et les idées qu'ils partagent, soit je vais aller fantasmer des représentations graphiques didactiques, de façon à synthétiser une idée, un concept, pour parvenir à le visualiser sans mots ou avec le moins possible...

J'ai aussi beaucoup de livres à peine lus, importants sans doute, par la promesse de leur contenu mais rapidement délaissés une fois acquis. Lorsque je commence à dérouler le fil d'une idée, je suis incapable de le faire comme le penseur de Rodin, la main sur le menton, à explorer méthodiquement chaque piste. J'ai besoin d'un sparing partner. Je me figure alors l'expliquer à quelqu'un, à mon interlocuteur présumé ou à une assemblée, sur un plateau de télé ou une salle de conférence, parfois un prétoire. Je pérore alors en faisant les 100 pas (mille c'est trop fatiguant pour moi) et c'est ainsi que s'élabore la structure de la plupart des textes que je vais écrire (des posts ou des mails le plus souvent), j'écris pour un destinataire, même quand je souhaite écrire pour moi (je ne suis pas très bon en format journal intime, de toute façon je ne me relis jamais).

Je fais aussi régulièrement les 100 pas lorsque je suis au téléphone chez moi sauf si je décide de m'allonger de préférence dans le noir pour me concentrer sur l'échange (mais il faut généralement qu'il s'agisse d'un échange intime de type confidence, sens de la vie, exploration des psychés respectives...).

Lorsque je parle avec quelqu'un, le même mécanisme est à l'œuvre. J'ai passé des années à écouter les autres me raconter leur vie, je peux généralement conseiller quelqu'un sur des situations que je n'ai pas vécu et selon des modalités qui me seraient pratiquement étrangères mais qui correspondent pourtant bien aux protagonistes et à la situation décrite. Je peux difficilement expliquer pourquoi ça peut (parfois) sembler si approprié, alors que ça n'a quasiment rien à voir avec moi ou comment je réagirais dans une situation similaire.

Lorsque je parles, j'ai souvent l'impression que c'est là que ma pensée prend forme (d'où le besoin de marcher en "racontant" l'évolution de celle-ci). Il m'est arrivé, par maniérisme, de tenter de reproduire cet affect consistant à prendre une pause pour réfléchir avant de répondre à une question. C'est toujours une catastrophe, je ne fais que mimer la réflexion, il ne se passe rien dans ma tête à ce moment si ce n'est ("ça va, c'était assez/pas trop long ?" ou "merde, j'avais un truc à dire avant et je ne m'en souviens plus !"). J'ai toujours envié cette façon de rendre visible la réflexion ainsi que cette capacité (si ce n'est pas qu'une posture) d'examiner des propositions avant de choisir la bonne avec la bonne formulation.

À l'inverse, chez moi, quelque soit la durée de la phase de réflexion "passive", la vérité de ma pensée ne se faire jour (à moi-même d'abord !), qu'à partir du moment ou je parles à quelqu'un ou que je me met à écrire pour quelqu'un. Je me surprend souvent à voir où mes pensées me mènent, obligé parfois d'énumérer toutes les associations par souci de vérité et comme justification d'une pensée qui ne serait pas qu'en roue libre. Je peux avoir un "plan" assez détaillé au départ (que j'aurais préalablement établi en marchant par exemple), mais même au moment de passer à l'écrit, mon idée initiale va se développer, se détailler ou s'échapper de la trame, de façon organique, inattendue mais "parfaite" (dans le sens ou les choses se mettent en place de bien meilleur manière que dans le scénario original).

Un bon texte pour moi, comme une bonne peinture, c'est celui ou celle que je ne reconnaitrais pas comme étant de moi. À partir du moment ou cela m'échappe, ou cela me deviens étranger (dans le bon sens du terme), alors je peux espérer avoir exprimé une bribe de Vérité. Une chose immanente dont je ne serais que le canal. Tout ce que je peux dire d'un tant soit peu intelligent ne proviens pas de moi. Moi je ne peux assumer que le verbiage sans queue ni tête.

J'ajouterais encore ceci avant de finir. Si on a pu me croire T et qu'à l'inverse j'ai supputé dans un premier temps être F (avant de me croire un temps INTP), c'est parce que d'une part, de façon externe, ma pensée semble logique, construite et argumentée (ce qui se voit), mais d'autre part je sais moi qu'à l'intérieur, au quotidien (ce qui se vit) c'est un état de confusion quasi-débilitant ( I ) dont je ne sors que lorsque ce magma prend forme dans la matérialisation d'un échange à destination d'autrui ( E ).

Voilà, je pensais ne parler que des similitudes mais il est possible que je sois encore parti ailleurs ^^

(Et quoi qu'il en soit, sorry pour le HS).
Revenir en haut Aller en bas
Tia
Aucun rang assigné
Tia

Type : INFJ
Age : 38
Lieu : Paris
Emploi : non renseigné
Inscription : 02/09/2013
Messages : 743

E/I et Apprentissage Actif/Passif Empty
Message(#) Sujet: Re: E/I et Apprentissage Actif/Passif E/I et Apprentissage Actif/Passif Icon_minitimeJeu 06 Mar 2014, 19:36

Vous me faites peur, j'espère que j'arriverai encore à lire d'ici quelques années...

_______________________________________
Le pire et le meilleur se côtoient sur ce forum, qui devrait se vouloir sérieux.
C'est regrettable, mais le facteur humain fait que cela ne paraît pas prêt de changer.


" If you can keep your head when all about you, Are losing theirs and blaming it on you, [...]
If you can dream - and not make dreams your master; If you can think - and not make thoughts your aim..."


https://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/tag/infj/
Lauterwasser
Aucun rang assigné
Lauterwasser

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 36
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1798

E/I et Apprentissage Actif/Passif Empty
Message(#) Sujet: Re: E/I et Apprentissage Actif/Passif E/I et Apprentissage Actif/Passif Icon_minitimeVen 07 Mar 2014, 08:21

@Exil a écrit:


Pour ma part, je suis clairement I, et pourtant, je correspond en tout points à l'attitude "émettrice" que tu décris, préférence qui trop souvent d’ailleurs agit au détriment de ma réceptivité, ce que je déplore..

Quelques exemples:
Autant j'adore me savoir entouré de livres, me sentir la potentialité d'accéder à un vaste champs d'investigations, autant il m'est très pénible de lire et d'ingérer passivement des informations.
Aussitôt que je lis quelque chose d'intéressant (c'est à dire... aussitôt que j'ouvre un bon bouquin), cela provoque dans mon esprit une avalanche de liens qui très rapidement précipite l’émergence impérieuse d'une inspiration créatrice. Je suis comme possédé de l'intérieur par l'activation psychique d'une idée immanente qui me détourne impulsivement de l'objet. En gros, cela se traduit le plus souvent ainsi: soit je jette mon bouquin et me rue sur une feuille dans l'espoir de réussir à esquisser les grandes lignes d'un nouveau projet qui - si j'en crois mon exaltation - devrait révolutionner mon existence; soit j'entame en moi-même une conversation à bâton rompu, tout en faisant les mille pas (je me surprend à faire de grands gestes théâtraux, à déclamer des phrases aux accents prophétiques, un peu à la manière des vagabonds mystiques d'antan... ou à la façon d'un clochard alcoolisé, comme on voudra... )
Bon, je précise tout de suite qu'à elles seules, ces impulsions n’aboutissent jamais à l’achèvement d'une réalisation - tout au mieux elles en assoient la nécessité - et que je finis assez vite par perdre l'intelligence de mes visions pour regagner un état de réceptivité peu propice à l'action.

Dans le cadre d'une discussion, c'est pareil. J'ai tendance à me lancer prolixement dans des monologues didactiques en m'appuyant sur le feedback de mon interlocuteur pour objectiver ma compréhension subjective, donner corps aux visions qui s'activent dans mon esprit. Mais cette volubilité n'a pas toujours était ma norme, et sans doute que si je m'y autorise depuis quelques années, c'est que j'ai passé la première partie de ma vie à écouter les autres et à recueillir abondamment des confidences.

Bref, faible réceptivité aux données extérieures, intense disposition à émettre le produit d'une synthèse intérieure.
J'ajouterais que chez moi, cette attitude me porte à considérer les données extérieures comme de simples éléments détonateurs, des facilitateurs d'expression, et qu'en définitive, l'essentiel de la connaissance se trouve préalablement en soi, le but étant de l'objectiver. Je ne dis pas qu'il en est ainsi de la réalité, mais que c'est ainsi que je le vis subjectivement (de là, sans doute, vient le principe de "science infuse").

moi aussi j'ai le même problème de "tension intérieure" qui m'empêche de lire correctement : les association d'idées déferlent, je m’excite et je ne finis jamais mes bouquin.

l'objet extérieur est détonateur quand il viens chanter aux poudres à canon de ce qui est à l'intérieur.

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Solasido
Aucun rang assigné
Solasido

Type : INTP 5
Age : 81
Lieu : paris
Emploi : Cueilleur des rêves ambulants
Inscription : 06/02/2014
Messages : 187

E/I et Apprentissage Actif/Passif Empty
Message(#) Sujet: Re: E/I et Apprentissage Actif/Passif E/I et Apprentissage Actif/Passif Icon_minitimeVen 07 Mar 2014, 08:40

Bonjour tout le monde

Apprenti Sage

Si quelques mots singulièrement assemblés font du bien
c'est probablement un signe du fait indéniable
que la tension se dissout dans l'attention et inversement...


Active ou passive pour apprendre à changer de manière
mieux vaut intentionnellement changer la manière active ou passive d'apprendre,
tant que la céativité mesure pour le sujet la manifestation la plus concrète
et la plus subtile de la liberté, celle de l'esprit...


Souriante journée à tous


Sol
Revenir en haut Aller en bas
hard
Scribouillard du Ne
hard

Type : ENTP 5w6 So/Sx (comme l'a dit Speedy)
Age : 25
Lieu : Dans la serrure bien sur.
Emploi : Gardien de la porte de la sagesse, écrivain quand ladite porte est ouverte.
Inscription : 13/01/2013
Messages : 735

E/I et Apprentissage Actif/Passif Empty
Message(#) Sujet: Re: E/I et Apprentissage Actif/Passif E/I et Apprentissage Actif/Passif Icon_minitimeVen 07 Mar 2014, 17:45

@Lauterwasser a écrit:

moi aussi j'ai le même problème de "tension intérieure" qui m'empêche de lire correctement : les association d'idées déferlent, je m’excite et je ne finis jamais mes bouquin.

l'objet extérieur est détonateur quand il viens chanter aux poudres à canon de ce qui est à l'intérieur.

C'est marrant, ce problème a l'air d'être lié au Ne, et pourtant je ne l'ai pas vraiment. Je finis mes livres sans problèmes, du moment qu'ils sont bien écrits.

_______________________________________
"Le cinquième cavalier [de l'apocalypse] se lança dans sa chevauchée, et une légère odeur de fromage le suivait"
Terry Pratchett

"We all have a monster in us. And sometimes the monster wins."
Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
mistpsy
Aucun rang assigné
mistpsy

Type : INTP
Age : 42
Lieu : vernon
Emploi : Assistante d'éducation pédagogique
Inscription : 28/12/2013
Messages : 51

E/I et Apprentissage Actif/Passif Empty
Message(#) Sujet: Re: E/I et Apprentissage Actif/Passif E/I et Apprentissage Actif/Passif Icon_minitimeSam 08 Mar 2014, 17:20

hum .. j'ai du mal à apprendre, j'ai besoin de comprendre ce que je lis ou apréhende pour en garder une trace mémoire. En cours, c'est par l'échange et la participation que je retiens le mieux et plus j'en parle, plus je partage autour du sujet avec des personnes qui creusent plus je retiens. En solo je vais creuser par étape. Apprentissage passif puis validation par l'expérience, puis j'affine mes connaissances à nouveau ect ....
Je vais passer par des associations quand le sujet que j'aborde ne m'est pas familier ou que la personne ave laquelle j'en parle ne l'aborde pas avec la même mécanique intérieur que moi. S'il focalise sur des détails par exemple je vais chercher le concept à la base ect ..

Je n'ai pas de mal pour le passage en acte des idées qui fusionnent et des projets qui me tiennent à coeur mais j'aime la mise en route, dès que c'est rodé, j'ai tendance à me lasser et si parfois la routine intellectuelle ou quotidienne me sécurise, le plus souvent quand même je la pose en principe pour mieux faire l'inverse.

Pas de soucis pour les lectures ludiques, mais je suis parfois ratrapé par mes pensées bouillonnantes lorsque les sujets sont plus "sérieux" et la, je passe aussi au mode reformulation à voix haute, la marche verbale ou la "création totale".
Revenir en haut Aller en bas
Lauterwasser
Aucun rang assigné
Lauterwasser

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 36
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1798

E/I et Apprentissage Actif/Passif Empty
Message(#) Sujet: Re: E/I et Apprentissage Actif/Passif E/I et Apprentissage Actif/Passif Icon_minitimeDim 09 Mar 2014, 04:35

hardkey a écrit:
@Lauterwasser a écrit:

moi aussi j'ai le même problème de "tension intérieure" qui m'empêche de lire correctement : les association d'idées déferlent, je m’excite et je ne finis jamais mes bouquin.

l'objet extérieur est détonateur quand il viens chanter aux poudres à canon de ce qui est à l'intérieur.

C'est marrant, ce problème a l'air d'être lié au Ne, et pourtant je ne l'ai pas vraiment. Je finis mes livres sans problèmes, du moment qu'ils sont bien écrits.

oui, c'est lié au Ne.

alors apprendre, que ce soit theorique ou pratique, il faut que je comprenne pour apprendre.

c'est pourquoi l'apprentissage "par coeur" ne fonctionne pas avec moi.

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Tia
Aucun rang assigné
Tia

Type : INFJ
Age : 38
Lieu : Paris
Emploi : non renseigné
Inscription : 02/09/2013
Messages : 743

E/I et Apprentissage Actif/Passif Empty
Message(#) Sujet: Re: E/I et Apprentissage Actif/Passif E/I et Apprentissage Actif/Passif Icon_minitimeDim 09 Mar 2014, 22:07

Pareil pour moi... c'est ptêt lié à l'intuition en général... en tout cas, je vous raconte pas la galère avec les tables de multiplications... (les départements, les règles de grammaire, etc.. etc...)

_______________________________________
Le pire et le meilleur se côtoient sur ce forum, qui devrait se vouloir sérieux.
C'est regrettable, mais le facteur humain fait que cela ne paraît pas prêt de changer.


" If you can keep your head when all about you, Are losing theirs and blaming it on you, [...]
If you can dream - and not make dreams your master; If you can think - and not make thoughts your aim..."


https://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/tag/infj/
Kinnie May
Aucun rang assigné
Kinnie May

Type : ENFP
Age : 25
Lieu : France
Inscription : 27/01/2014
Messages : 223

E/I et Apprentissage Actif/Passif Empty
Message(#) Sujet: Re: E/I et Apprentissage Actif/Passif E/I et Apprentissage Actif/Passif Icon_minitimeLun 10 Mar 2014, 14:20

@Lauterwasser a écrit:
hardkey a écrit:
@Lauterwasser a écrit:

moi aussi j'ai le même problème de "tension intérieure" qui m'empêche de lire correctement : les association d'idées déferlent, je m’excite et je ne finis jamais mes bouquin.

l'objet extérieur est détonateur quand il viens chanter aux poudres à canon de ce qui est à l'intérieur.

C'est marrant, ce problème a l'air d'être lié au Ne, et pourtant je ne l'ai pas vraiment. Je finis mes livres sans problèmes, du moment qu'ils sont bien écrits.

oui, c'est lié au Ne.

alors apprendre, que ce soit theorique ou pratique, il faut que je comprenne pour apprendre.

c'est pourquoi l'apprentissage "par coeur" ne fonctionne pas avec moi.

Je rejoins ton avis Lauterwasser!

J'aime beaucoup lire et quand je commence un bouquin, mon Ne ne m'empêche absolument pas de finir. Par contre c'est quand je lis plusieurs livres en même temps que j'ai du mal à finir, quand j’atteins les 10 livres à la fois ça ralentit vraiment mon rythme de lecture, mais bon, quand j'abandonne un livre, c'est souvent temporaire, j'aime bien finir les livres que j'ai commencé.

Sinon, par rapport à l'apprentissage de manière plus globale, j'ai l'impression que les N sont plus du genre
à comprendre pour apprendre là où les S préféreraient apprendre pour comprendre. J'ai une "collègue" S qui m'a expliqué qu'elle apprenait son cours par cœur intégralement pour mieux se l'approprier et faire les liens entre les notions alors que c'est totalement l'inverse pour moi qui ai besoin de m'approprier le cours si je veux l'apprendre. Qu'en dites-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Tia
Aucun rang assigné
Tia

Type : INFJ
Age : 38
Lieu : Paris
Emploi : non renseigné
Inscription : 02/09/2013
Messages : 743

E/I et Apprentissage Actif/Passif Empty
Message(#) Sujet: Re: E/I et Apprentissage Actif/Passif E/I et Apprentissage Actif/Passif Icon_minitimeLun 10 Mar 2014, 16:17

Tout à fait d'accord, Kinnie May !

_______________________________________
Le pire et le meilleur se côtoient sur ce forum, qui devrait se vouloir sérieux.
C'est regrettable, mais le facteur humain fait que cela ne paraît pas prêt de changer.


" If you can keep your head when all about you, Are losing theirs and blaming it on you, [...]
If you can dream - and not make dreams your master; If you can think - and not make thoughts your aim..."


https://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/tag/infj/
Lauterwasser
Aucun rang assigné
Lauterwasser

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 36
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1798

E/I et Apprentissage Actif/Passif Empty
Message(#) Sujet: Re: E/I et Apprentissage Actif/Passif E/I et Apprentissage Actif/Passif Icon_minitimeLun 10 Mar 2014, 16:18

@Kinnie May a écrit:
Sinon, par rapport à l'apprentissage de manière plus globale, j'ai l'impression que les N sont plus du genre à comprendre pour apprendre là où les S préféreraient apprendre pour comprendre. J'ai une "collègue" S qui m'a expliqué qu'elle apprenait son cours par cœur intégralement pour mieux se l'approprier et faire les liens entre les notions alors que c'est totalement l'inverse pour moi qui ai besoin de m'approprier le cours si je veux l'apprendre. Qu'en dites-vous?

oui, c'est exactement ça !

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Solasido
Aucun rang assigné
Solasido

Type : INTP 5
Age : 81
Lieu : paris
Emploi : Cueilleur des rêves ambulants
Inscription : 06/02/2014
Messages : 187

E/I et Apprentissage Actif/Passif Empty
Message(#) Sujet: La navette de l'apprenti sage en équipe E/I et Apprentissage Actif/Passif Icon_minitimeMar 11 Mar 2014, 07:18

Bonjour tout le monde



Récapituler sans capituler

E/I et Apprentissage Actif/Passif Mbti_a24

Laisse passe, et  la navette de l'apprenti sage en équipe

A lire, à pas lire, à lier, à palier, à relire, à relier,
à laisser-passer, sans flagrants délires, ni sortir du sujet,
il n'est pas inutile de répéter, juste en labourant sereinement
son champ, sous le soleil des échanges précédents,  
alignés ou comparés ici au modèle du MBTI que celui-ci n'est pas
un commissariat, ni un tribunal, ni une voie ferrée,
ni une série télévisée, ni un cimetière, ni un musée,
ni un hôpital, ni une fatalité, ni une mythouillade,
ni une confusion des langues et des genres,
sur quelque plan physique que ce soit où tout s'efface
excepté, cruel, encore, le plaisir, longtemps après qu'il soit parti,
à la recherche du langage de bon ton des conversations de salon,
cette drogue indice sociable du mental socialitaire et  de ses dogmes sociaux.

Conclusion : La répugnance se tient toute proche de la porte des choses que l'on désire le plus

Cordialement

Créons-nous un excellent aujourd'hui

Sol

_______________________________________
Se refuser, clairement, à toute théorisation de l’individu et de ses troubles psychologiques
car il y aurait là une manipulation susceptible de fausser le processus curatif,
lorsque à trianguler, seul ou ensemble, le silence qui y pousse, signifie :

Ne pas cracher dans la main tendue
Ne pas prendre le coeur de l'autre pour un pot de chambre
Ne pas faire ses besoins dans l'âme de ses proches et de ses voisins
Revenir en haut Aller en bas
Aléaphile
Aucun rang assigné
Aléaphile

Type : ENFP 9w1 so/sx
Age : 24
Lieu : Derrière toi.
Emploi : Etudiant en prépa lettre
Inscription : 28/06/2013
Messages : 266

E/I et Apprentissage Actif/Passif Empty
Message(#) Sujet: Re: E/I et Apprentissage Actif/Passif E/I et Apprentissage Actif/Passif Icon_minitimeMar 11 Mar 2014, 18:14

Yep, Kinnie May t'as tout dit Very Happy!! Pas mal de Si dom (tous ?) que je connais font exactement ça, apprendre les détails, les faits, la structure, souvent par cœur, pour éclairer ensuite les liens sous-jacents. Moi c'est exactement l'inverse : il faut impérativement que je comprenne le fond, sinon les détails qui s'y rapportent me semblent être des faits arbitraires, insensés, qui ne peuvent se fixer dans ma mémoire (c'est comme essayer de retenir d'un côté ABCDEFGHIJ quand tu es rôdé à la logique alphabétique, ou de l'autre HDFQBDKQQPAAE quand bah... tu comprends pas >.<).
Conséquence, je suis naze en langues étrangères et en grammaire, car c'est fait de règles qui ont perdu leur pertinence ou à la logique pas évidente du tout ; le vocabulaire allemand c'est très drôle aussi, tous les mots glissent sur moi et j'arrive foutrement pas à les retenir, je suis la pire brêle du monde dans cette matière o.o'
En revanche en histoire, je m'en suis toujours bien sorti, une fois saisi la logique souterraine d'une période le reste coule de source ; et j'en arrive à un résultat paradoxale où les dates sont d'autant plus faciles à retenir qu'elles sont nombreuses, parce que je peux y relier le cours des événements et faire des liens entre elles. En fait c'est vraiment ça la différence N/S j'ai l'impression, les N voient d'abord les liens pour remonter aux points, et les S voient d'abord les points pour extraire les liens.

Pour revenir à la question initial, c'est pas du tout mon cas : j'ai absolument toujours été un élève extrêmement attentif en classe, je m'abreuve des paroles des professeurs, et j'apprends simplement en relisant mes cours (pour saisir ladite logique souterraine) ; et je rejoins ce qui a déjà été dit sur les bouquins, j'ai l'exaltation facile en face d'une bibliothèque imposante (et de préférence antique ^^), mais aussi un mal de chien à avoir une lecture assidue.
En revanche, aucune "concrétisation" par le biais de projets ou créations, tout ce qui est matériel m'est totalement étranger ôo mais une manière "d'extérioriser" ces apports, c'est justement dans mon rapport aux autres, j'adore apprendre aux gens ou les conseiller le plus judicieusement possible grâce à ce que j'ai appris, d'où l'intérêt d'études littéraires plus "humaines" que les sciences en ce qui me concerne Smile

_______________________________________
« Quand je me sais photographié, je me transforme en image » Roland Barthes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




E/I et Apprentissage Actif/Passif Empty
Message(#) Sujet: Re: E/I et Apprentissage Actif/Passif E/I et Apprentissage Actif/Passif Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

E/I et Apprentissage Actif/Passif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» ACTIF - PASSIF
» Présent passif ou passé composé.
» Exclu de cours, en apprentissage
» Matinée de découverte et d'apprentissage de la méditation zen - dimache 9 mai 2010
» apprentissage du tambour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-