Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le temps d'un message

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Solasido
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5
Age : 79
Lieu : paris
Emploi : Cueilleur des rêves ambulants
Inscription : 06/02/2014
Messages : 187

Message(#) Sujet: Re: Le temps d'un message Jeu 13 Fév 2014, 13:38

Bonjour Ekkie Noxx et à tous

C'est cossu, par ici , j'aime bien le style

Ekkie Noxx a écrit:
Solasido,

tu as été accueilli ici avec tous les égards. Révèle-toi et dis nous en quel groupe tu es endoctriné et pour lequel tu souhaites faire l'apologie, on gagnera du temps.

Scientologie? Rael (si tant est que cela existe toujours)?

Ne te cache plus derrière tes sourires et tes tableaux sulfureux.

Salutations.

Ton message traduit et trahit ta recherche de sectes ou de gourous.

En ce qui me concerne le gourou est la vie (vivre vivre rien que vivre est son message)
et le maitre est le temps, ombre de la vie qui s'écoule en chaque ensemble vivant
comme unique phénomène idéalement subjectif.

Donc tu ne te sens pas sectaire et c'est alors une occasion en or de vérifier cela
en examinant pourquoi et comment justifies-tu ton comportement en ajustant tes convictions
alors que le jeu n'a pas de place dans un monde de l’authenticité et de sa quête ...

Rassure-toi à ta place je m'inquiéterais aussi.

Pour le moment et jusqu'à preuve du contraire,
à faire de chaque occasion un problème,
tu joues à te créer des gourous.

C'est ton choix et celui de quelques uns.

J'espère ne heurter la sensibilité de personne
en affirmant, tout en souriant encore de ces projections
à récupérer patiemment, durant les préparations
aux conditions de toute transition
que ce choix n'a jamais été le mien  
et ne le sera probablement jamais le mien...

Sans grimace à demi-effacée, sans le rictus avide des statues,
va, laisse, passe, encore, ton sourire devient le meilleur guide de ta détermination.

Tu peux, comme chacun ici, sourire de ce que tu rêves et qui n'a jamais été,
excepté si tu trouves nécessaire donc souhaitable :

de cracher dans la main tendue
de prendre le coeur de l'autre pour un pot de chambre
de faire tes besoins dans l'âme de tes proches et de tes voisins.


Dépassement de soi, dépassement de soi , dépassement de soi.

Il y a dans ces simples mots tout à comprendre et rien à croire bien entendu


Bonne suite et belle humeur clavardière à toi et à tous

Sol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solasido
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5
Age : 79
Lieu : paris
Emploi : Cueilleur des rêves ambulants
Inscription : 06/02/2014
Messages : 187

Message(#) Sujet: Re: Le temps d'un message Jeu 13 Fév 2014, 18:38


Ce que n’est pas le Yi King





- Le Yi Jing n’est pas un livre

Un livre possède un début, un développement et une fin. Le Yi jing se présente sous la forme d’un répertoire, d’un catalogue de 64 situations-types.

Tout le texte canonique (un peu plus de 4000 mots) tient sur une double feuille recto-verso. La taille habituellement imposante des ouvrages consacrés au Yi Jing est due aux commentaires sur le texte initial, voire aux commentaires sur les commentaires, ou encore à des digressions cherchant à plaquer le modèle des 64 hexagrammes sur des systèmes philosophiques, énergétiques, ésotériques, etc.

Mieux encore si l’on considère, comme certains, que le texte canonique ne sert qu’à éclairer la perception, la compréhension des hexagrammes le Yi Jing se réduit alors à 64 « figures » composées de 6 traits continus ou redoublés.
- Le Yi Jing n’est pas « la Bible des Chinois »

Contrairement à de nombreux textes sacrés le Yi Jing n’a pas été « révélé » à l’homme par Dieu. Il ne contient aucun mystère. Il ne nécessite aucune foi.

Il aide simplement à penser le monde de façon pragmatique en préconisant la « voie rationnelle ».

En ce sens ce livre fondateur de la pensée rationnelle chinoise ne peut être comparé qu’au livre fondateur de la pensée rationnelle occidentale : « Le discours de la méthode ».
- Le Yi Jing n’est pas un livre de philosophie.

« Au temps du repos, l’homme noble considère les signes et se plaît à lire les textes.

Au temps de l’action, il observe les changements et se plaît à faire la consultation »

C’est un livre de sagesse parce que c’est un livre d’action : ce qui intéresse les chinois n’est pas de décrire le monde, mais d’y vivre.
- Le Yi Jing n’est pas un livre taoïste

Texte fondateur de la pensée chinoise le Yi Jing a inévitablement nourri les pensées taoïste, confucianiste et bouddhiste chinoise sans appartenir à aucune d’entre elles. C’est précisément à cause du succès du bouddhisme en Chine que les moines taoïstes ont en quelque sorte été réduits à pratiquer « le Yi Jing du marché » et pour ce faire à arborer encore de nos jours les trigrammes sur leurs vêtements.

Une autre source de confusion provient de l’usage du mot « tao » dans le Yi Jing, en particulier dans la phrase habituellement traduite par « Un aspect Yin, un aspect Yang c’est le Tao ». Le mot « tao » existait dans la langue chinoise bien avant la notion de taoïsme. Il désignait au départ simplement une route, un chemin et a pris ensuite le sens figuré de cheminement, évolution des choses de la vie. Ce n’est que bien plus tard qu’on lui a donné l’acception utilisée dans le taoïsme.
- Le Yi Jing n’est pas un livre divinatoire

Il ne prédit pas l’avenir. Il souligne les forces en présence au moment de la consultation. L’avenir n’y est évoqué que comme la conséquence probable du potentiel actuel… qui peut lui aussi changer.
- Le Yi Jing ne décrit pas l’état actuel des choses

Il en décrit le mouvement. Un peu à la façon d’une photographie capable de figer l’apparence de l’instant, mais incapable d’arrêter les objets qu’elle représente.
- Le Yi Jing n’est pas un miroir

Souvent assimilé à une sorte de « tarot chinois », le Yi Jing ne nous présente pas un reflet de la réalité sur un mode projectif. Un miroir ne nous montre que la forme, l’état des choses. Le Yi Jing en souligne les tendances, les potentiels en action, de la même façon qu’une boussole Feng-Shui (Luo Pan) ou la prise de pouls en énergétique chinoise renseignent sur les dynamiques en action.
- Le Yi Jing n’est pas un vieux livre chinois

C’est le Yi Jing qui a été le socle de la pensée chinoise et non l’inverse. « Lorsque le doigt montre la lune, l’idiot regarde le doigt. » Les textes qui nous sont parvenus ont bien été écrits il y a longtemps par des chinois. Mais si les lois du changement décrites par le Yi Jing ont été appréciées des anciens chinois, c’est à cause de leur caractère intemporel et universel.
GLISSER DU DEFINI AU PERPETUEL
- « Yi Jing » ?

Traduisant « Yi » par « Changement » et « Jing » par « Classique, Livre fondateur » on obtient « Classique des changements ». Culture et pensée chinoise reposent traditionnellement sur cinq classiques, cinq livres fondateurs. Promu depuis la dynastie des Han en tête de ces classiques, le Yi Jing devait autrefois être appris par cœur par les aspirants fonctionnaires.
- Pourquoi la notion de changement est-elle primordiale pour les chinois ?

La Chine a toujours été un peuple de la terre et sédentaire, constitué pour l’essentiel de paysans. L’agriculture prend appui sur les alternances de climats, de saisons. Dans l’idéogramme « Yi » apparaissent les graphies « soleil » et « pluie ». Alternance de soleil et de pluie, c’est tout ce que demande un paysan pour faire fructifier son travail. « La seule chose qui ne changera jamais, c’est que tout change toujours tout le temps… ».Par analogie avec la culture du végétal, les chinois ont vérifié de façon pragmatique que « Comprendre et prévoir les flux de la vie pour dynamiser son effort personnel conduit inévitablement à la croissance ».
- En quoi le Yi Jing a-t-il influencé la pensée chinoise ?

Le Yi Jing est à l’origine de l’ensemble de la pensée chinoise. L’écriture chinoise a été en partie conçue et utilisée pour mémoriser les formules oraculaires.

Penser avec des idéogrammes (puisqu’on pense toujours avec les mots avec lesquels on écrit) conduit à considérer la globalité comme une évidence. L’écriture chinoise utilise des zones du cerveau différentes de celles requises par la lecture alphabétique : le cerveau gauche traduit les mots occidentaux en additionnant la séquence des lettres qui les composent. Les idéogrammes chinois sont lus par le cerveau droit, celui de la « reconnaissance de forme », le même qui nous permet de reconnaître le visage d’une personne des années après. Ce cerveau est capable depuis une vision globale de déduire l’essentiel.

Taoïsme, confucianisme, bouddhisme chinois, médecine chinoise, fengshui, arts martiaux chinois… se sont tous nourris de cette approche globale s’exprimant par alternance et complémentarité.
- Comment le Yi Jing est-il considéré aujourd’hui en Chine ?

Le Yi Jing est d’une part considéré comme une superstition de l’ancienne société : celui dont nous parlons habituellement est le Yi Jing des lettrés, le Yi Jing confucéen, mais il en existe une dérive vulgaire « le Yi Jing du marché », avec lequel des devins prédisaient le futur aux paysans illettrés contre rétribution, un peu comme nos cartomanciennes et autres diseurs d’horoscope. Assimilé à une superstition de l’ancien système féodal, sa pratique « divinatoire » a donc à ce titre été officiellement interdite …interdiction bien entendue appliquée selon l’humeur politique du moment !

Le « Classique des Changements » est d’autre part regardé comme un trésor de l’ancienne Chine, racine de la civilisation chinoise. Des dizaines de professeurs sont payés par le gouvernement pour l’étudier et exposer leurs conclusions au cours de symposiums internationaux sur l’art de « gérer l’imprévu ». Des résultats remarquables sont en effet obtenus par l’application de la vision « Yi Jing » à la gestion des séismes ou l’analyse des rapports de force dans une entreprise.
- Et le Yin Yang dans tout çà ?

« Yang est ce qui a envie de devenir Yin. Yin est ce qui a envie de devenir Yang » (Wang Bi, philosophe chinois du 3e siècle) .

L’analyse des idéogrammes permet de traduire cette dynamique par « Yang : le soleil se sépare de la pluie », « Yin : les nuages s’accumulent ». Ces deux notions représentent bien autre chose que des états : au pire elles décrivent un changement d’état. Ce sont plus précisément des changement de climat, de saisons, l’évocation de la variation de la trame, du fond qui constituent les événements et sur lesquels s’appuient nos actions. Nous sommes loin de la traduction la plus répandue de Yin-Yang : Féminin-Masculin. Homme/Femme sont en effet des catégories stables. On s’incarne inévitablement et de façon définitive homme ou femme. Cette vision « sexuée » néglige donc l’essentiel : la capacité à manifester sous des formes apparemment opposées un même flux selon des variations cycliques (alternances jour/nuit ou saisons).

Et c’est dans le Yi Jing qu’apparaît la première description synthétique du couple Yin Yang : « Un yin, un yang, c’est ainsi que cela fonctionne ». Il s’agit bien ici d’un couple (au sens énergétique !), comme celui constitué par les deux bras d’un pédalier, semblant agir en directions inverses, mais participant et nourris d’un même élan. Le génie de la pensée chinoise réside par-dessus tout dans la représentation au sein du Yi Jing de Yin et Yang sous la forme élémentaire de traits redoublés ou continus. Grâce à cette abstraction géométrique l’élaboration Yin Yang des hexagrammes permet en effet à n’importe qui de lire et (potentiellement… !) de comprendre l’organisation dynamique des 64 situations-types du Yi Jing sans nécessairement apprendre le chinois ou lire une traduction.
- Quel peut être l’apport du Yi Jing à la pensée occidentale ?

Notre vision cartésienne a pour socle la culture judéo-chrétienne, elle-même ancrée dans la pensée platonicienne. Y sont développées les notions de vérité (par essence éphémère) et d’idéal (par essence inaccessible). L’intellect occidental, passant de l’idée à l’idéal, court le risque de mettre hors d’atteinte ce qu’il vise et s’efforce cependant de se rapprocher au plus près de la définition parfaite, du modèle imaginé. Il utilise d’ordinaire pour ce faire une approche « en ligne droite » cherchant à relier situation de départ et objectif par la voie géométriquement la plus courte. En cours de route, l’analyse de l’évolution des circonstances et la comparaison au « modèle initial » conduit à réviser l’orientation, voire le modèle. On pourrait résumer cela par « voie du raisonnement ». Négligeant les « définitions définitives », le Yi Jing suggère lui aussi l’adaptation aux circonstances, mais observe également que le contexte va inévitablement changer, évoluer vers des formes présentant une forte analogie avec des situations déjà vécues. L’expérience montre par exemple qu’après la saison chaude viennent inévitablement humidité et froid globalement analogues à ceux que nous avons connu l’automne et l’hiver précédents. On pourrait résumer cela par « voie rationnelle ». Le Livre des Changements s’attache donc à nous révéler les germes, les potentiels contenus dans la situation actuelle. Loin de nous dévoiler l’inconnu, il nous permet simplement de reconnaître par analogie ce que nous connaissons déjà. Ayant identifié ce qui est « porteur » on le chevauche alors pour réaliser ses objectifs, ou au pire attendre le moment propice. Le Yi Jing permet ainsi à la pensée occidentale de glisser du « défini » au « perpétuel ».
YI JING par Alain Leroy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 34
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: Le temps d'un message Jeu 13 Fév 2014, 19:27

merci pour la description, effectivement le Yi-king est un formidable outil.
c'est juste les corrélations avec la musique que je trouvait très bancales (pour rester poli)

des que j'aurais un peu de temps je me penche sur les tableaux suivants, notamment avec le tarot.
mais bon au premier coup d'oeil je trouve ça étrange de rapprocher le bateleur (qui est le bouffon bout-en-train saltimbanque qui s'aventure pour s'exhiber de ville en ville) avec le triton (qui est l'intervalle le plus dissonant qui soit, bien qu'il puisse être amené de façon gracieuse s'il est augmenté d'un demi ton dans la suite de la mélodie), et avec la ferme qui est vrament le truc terrestre et immobille.

faudra m'expliquer.



allez, je file, j'ai une saint valentin chargée à assurer  love 

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u949
Invité



Message(#) Sujet: Re: Le temps d'un message Jeu 13 Fév 2014, 23:49

http://www.youtube.com/watch?v=9IxjqBgz0Ic#

Scène d'un film qui m'a fait beaucoup réfléchir.

(Il y a un plan-séquence d'une minute, joli mais peu utile dans le cas présent, ça commence à 1:05)
Revenir en haut Aller en bas
Solasido
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5
Age : 79
Lieu : paris
Emploi : Cueilleur des rêves ambulants
Inscription : 06/02/2014
Messages : 187

Message(#) Sujet: Re: Le temps d'un message Ven 14 Fév 2014, 11:02

Bonjour  Joneas

Joneas a écrit:
Je ne suis pas certain de comprendre, il me faut un cas pratique.

Pourrais-tu expliciter le temps d'un message (le "Ok va te faire" de Gérard par exemple) afin qu'on voie tous les mécanismes sous-jacents ? Cela m'éclairerait...

Je tente une réponse sur trois plans

1. Texte (allégorie)
2. Diagrammes
3. Texte (remarques préliminaires)


Allégorie :


Dans un pays lointain, vivait un magicien dont les pouvoirs étaient prodigieux. Il avait une maxime :
« Vous recevez de la vie ce que vous lui demandez ». De fait, tout ce qu’on lui demandait se réalisait.
Il fut un jour appelé dans un pays étranger. Dans ce royaume, les récoltes devenaient de plus en plus maigres,
la qualité de vie du peuple se détériorait, et le roi lui-même était la cible du mécontentement.

Le roi, se voyant mis en cause, demanda au magicien de montrer au peuple comment résoudre lui-même ses problèmes.

Cette requête plut au magicien, qui déclara

1. « Vous auriez pu me demander d’indiquer qui sont vos ennemis pour que vous puissiez les exterminer ;
2. vous auriez pu me demander une fortune inépuisable, qui aurait permis de distribuer de la nourriture à tous vos sujets ;
3. vous auriez pu me demander une foule d’autres choses, que je vous aurais accordées.

0. Au lieu de cela, vous avez demandé d’instruire vos sujets pour qu’ils puissent prendre eux-mêmes en charge leur destin.

Telle est votre demande, telle sera votre réalité ».

Et, sur le champ, les gens de la cour et les citoyens commencèrent à travailler dans un nouvel esprit qui leur permit de produire ce qu’ils voulaient et de
vivre pleinement heureux.

Sur le chemin du retour, le magicien rencontra un mendiant. Ce dernier ne savait pas qu’il s’agissait d’un magicien aux pouvoirs merveilleux. Il tendit donc la main, en se plaignant, comme d’habitude, d’être pauvre, de n’avoir ni gîte ni travail et de n’avoir jamais eu la chance de devenir riche et puissant.

Le magicien lui dit : « Vous recevez de la vie ce que vous lui demandez. Que désirez-vous ? » Le mendiant eut la même réaction que d’habitude face à une personne qu’il supposait bien nantie et demanda un dollar. Il reçut exactement un dollar.


Diagrammes

Ces diagrammes sont mis en relation avec la grande octave calendrier
contenant les 5 octaves sur lesquelles se découvrent les harmoniques
entendues à partir d’un son principal, générant une échelle chromatique de 12 sons distincts.

Penta cardinalité jungienne



Relation et/ou Présence à soi





Remarques préliminaires

L'art de trianguler repose sur la conjecture de Syracuse.

Pour ne pas refaire toujours les mêmes calculs programmé
un utilitaire permettant de traiter des cas pratiques, dès
que l'on maîtrise les principes de la conjecture de Syracuse.

La valeur numérique de la phrase [ok va te faire] vaut 113
et se trouve analysée pour être traduite sous forme de trigramme,
d'hexagramme ou de typologie jungienne MBTI.







A droite de la copie d'écran ci-dessus il est possible de noter que le cas observé
concerne celui de

l'Inspecteur - ISTJ Gestionnaire -  Gardien en recherche de Sécurité.
en relation avec l'hexagramme n° 55 la plénitude.

Hexagramme 55 : L’abondance, la Plénitude

En temps d’abondance, il est profitable d’associer les compétences et les énergies,
mais chacun doit apporter sincèrement et concrètement sa contribution à la réussite commune.

Se complaire dans la vanité et dans la mesquinerie, s’accrocher obstinément
à ses erreurs les plus discutables, préserver égoïstement ses privilèges
en nourrissant de noirs desseins, briser les initiatives pour empêcher autrui d’avancer,
comment excuser ces attitudes ignominieuses et scélérates ?




Le mouvement est un déplacement de Do2 vers Do3.

L'idée est de tenter la fortune en testant l'état de joie intérieure
comme plénitude du réel pour une durée de 20 minutes environ...


Pour la pratique mieux vaut avoir une idée claire de la conjecture de Syracuse,
afin de trianguler la garde de l'esprit au milieu des conditions à nouveau bien disposées.




En son nid
Le temps suspend son vol
Et l’oiseau en osmose
Entre deux clés de sol
Doucement se repose.

Il part à tire d’ailes
Découper dans l’azur
Ses morceaux de ciel bleu
Éclaboussant nos yeux.

De cet éclair radieux
Qui chuchote à mi voix
Un air pourtant si vieux
et si frais à la fois.

Doucement il se pose
Suspendu entre deux
Mesurant la portée
De son œil mélodieux.

Écoutant cet émoi
Qui tremble et ne sais pas
Comment poser sa voix
Pour dire ce qu’il voit.

Car le Chant de la Vie
Se tisse sans bruit
Chaque fois que l’Esprit
Se pose en son nid.

Si tu lèves les yeux
Sans chercher le ciel bleu
Ni le chant de l’oiseau
Le vol suspend le temps.

Bonne suite et souriante journée à toi et à tous


Sol










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u949
Invité



Message(#) Sujet: Re: Le temps d'un message Ven 14 Fév 2014, 11:59

Ok merci, je pense un peu mieux voir le fonctionnement !
Une question cependant :
Comment assignes-tu un nombre à une phrase (le 113 dans le cas étudié) ?

Au reste, pardonne-moi une méprise au niveau des stratifications de la conscience. Je n'avais pas compris la volatilité extrême de nos comportements au sein des octaves et quand tu nous reprochais des agissements de Do3 à Do5, j'ai cru que tu te plaçais de manière plus ou moins fixe en Do2, au-dessus de nous. Je retrouve néanmoins l'idée dans la loi de l'hermétisme, qui est une loi, me semble-t-il, absolument fixe qui ne s'applique pas juste "le temps d'un message".
Revenir en haut Aller en bas
Solasido
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5
Age : 79
Lieu : paris
Emploi : Cueilleur des rêves ambulants
Inscription : 06/02/2014
Messages : 187

Message(#) Sujet: Re: Le temps d'un message Ven 14 Fév 2014, 12:33

Bonjour Joneas et à tous


Joneas a écrit:
Ok merci, je pense un peu mieux voir le fonctionnement !
Une question cependant :
Comment assignes-tu un nombre à une phrase (le 113 dans le cas étudié) ?

Au reste, pardonne-moi une méprise au niveau des stratifications de la conscience. Je n'avais pas compris la volatilité extrême de nos comportements au sein des octaves et quand tu nous reprochais des agissements de Do3 à Do5, j'ai cru que tu te plaçais de manière plus ou moins fixe en Do2, au-dessus de nous. Je retrouve néanmoins l'idée dans la loi de l'hermétisme, qui est une loi, me semble-t-il, absolument fixe qui ne s'applique pas juste "le temps d'un message".



Merci pour ta compréhension...

Pour répondre à ta question : Comment assigner un nombre à une phrase mieux vaut télécharger
le programme suivant dédié à l'art de trianguler dont tu as pu voir 2 copies d'écran via le lien suivant ICI

Il te faut  entrer la phrase de ton choix dans la zone de saisie
nommée [zone de papotage n° 2 ou bloc memo]
suivi d'un double clic, puis d'un clic sur le bouton valider.


Sans avoir assimilé d'une manière métaphysique la conjecture de Syracuse,
l'assimilation par la conscience du meilleur à mettre en oeuvre avec
le programme Syracuse ne se produit pas.


N'hésite pas de poser des questions si tu rencontres des difficultés,
des obstacles ou des blocages, pour l'utilisation de cet utilitaire
dédié à l'art de trianguler résumé via le diagramme suivant !




Souhaitons-nous le nécessaire qui seul libère et nous libère, à chaque instant, sans délibérer


Sol

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solasido
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5
Age : 79
Lieu : paris
Emploi : Cueilleur des rêves ambulants
Inscription : 06/02/2014
Messages : 187

Message(#) Sujet: Re: Le temps d'un message Sam 15 Fév 2014, 10:04


Bonjour OdonDeSaintAmand

OdonDeSaintAmand a écrit:

Qui croit en ses rêves manque sa vie.





Bonne suite et souriante journée à toi et à tous


Sol

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solasido
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5
Age : 79
Lieu : paris
Emploi : Cueilleur des rêves ambulants
Inscription : 06/02/2014
Messages : 187

Message(#) Sujet: Re: Le temps d'un message Sam 15 Fév 2014, 11:16

Gérard a écrit:
C'est que moi, ou tout ceci est totalement incompréhensible ?




Belle humeur clavardière à toi et à tous


Sol


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solasido
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5
Age : 79
Lieu : paris
Emploi : Cueilleur des rêves ambulants
Inscription : 06/02/2014
Messages : 187

Message(#) Sujet: Re: Le temps d'un message Sam 15 Fév 2014, 11:28


Bonjour Ekkie Noxx

Ekkie Noxx a écrit:
Solasido,

tu as été accueilli ici avec tous les égards. Révèle-toi et dis nous en quel groupe tu es endoctriné et pour lequel tu souhaites faire l'apologie, on gagnera du temps.

Scientologie? Rael (si tant est que cela existe toujours)?

Ne te cache plus derrière tes sourires et tes tableaux sulfureux.

Salutations.




J'accepte tout, mais pas vraiment que l'on ridiculise quelqu'un
qui tente de s'exprimer dans un endroit soi-disant fait pour cela.

il m'arrive aussi d'avoir des humeurs vives, surtout quand les moqueurs
font de l'esprit aux dépends des autres qui ne font de mal à personne
(on appelle ça la facilité, et je n'aime pas la facilité, cette facilité).


Souhaitons-nous le nécessaire qui seul libère


Sol




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 34
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: Le temps d'un message Sam 15 Fév 2014, 11:38

sur ce tableau : http://spheres.dyndns.org/images/gamme_intervalle_a1.JPG
la corrélation mineur/yin majeur/Yang, ainsi que la quinte yang et la quarte yin me parait juste et pertinent !


as-tu fais cette même démarche avec les triades et les tétrades ?
cela m’intéresserais beaucoup, merci!


est-il possible d'avoir une version téléchargeable du logiciel syracuse ?

bonne journée !

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apocalypse
Déléguée aux smileys
avatar

Type : INFP 4w3 Sp
Age : 28
Lieu : -
Emploi : -
Inscription : 22/09/2012
Messages : 2373

Message(#) Sujet: Re: Le temps d'un message Sam 15 Fév 2014, 11:52

 Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah 



 Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah Happy beau  Jésus  Mystique  Oh yeah 


Dernière édition par Apocalypse le Jeu 10 Avr 2014, 02:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solasido
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5
Age : 79
Lieu : paris
Emploi : Cueilleur des rêves ambulants
Inscription : 06/02/2014
Messages : 187

Message(#) Sujet: Re: Le temps d'un message Sam 15 Fév 2014, 12:28

Bonjour Gérard et à tous



Gérard a écrit:
Les logiciens sont les premiers à critiquer ce genre d'abus du langage.
J'ai été voir ton site web mais j'avoue avoir du mal à cerner de quoi ça parle : tu y mélanges un peu tout et sauf être dans ta propre tête, je doute que quiconque y comprenne réellement quelque chose...

Si tu pouvais m'éclairer...

Désolé je n'utilise pas ce forum comme vitrine des mes travaux personnels.

Si mes propos ne te plaisent pas, la classe, le panache quoi,
serait qu'après s'être exprimé à peu près correctement sur la question,
tu ailles voir ailleurs au lieu de grignoter ce fil, et maintenant avoir l'inconscience
de me demander des justifications sur mes travaux hors ce forum ?

D'autant que je me montre toujours courtois de mon côté,
ce qui est loin d'être le cas, de mes "contradicteurs".

Puisque ça ne te convient pas puisque cela ne leur convient pas,
ça ne devrait pas être difficile pour vous de passer à autre chose.

Marre de voir des topics pollués sans cesse par des négativons
ayant le verbe haut, qui restent finalement les seuls et derniers à s'exprimer !



Souhaitons-nous le nécessaire qui seul libère.


Sol



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solasido
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5
Age : 79
Lieu : paris
Emploi : Cueilleur des rêves ambulants
Inscription : 06/02/2014
Messages : 187

Message(#) Sujet: Re: Le temps d'un message Sam 15 Fév 2014, 12:43

Lauterwasser a écrit:
sur ce tableau : http://spheres.dyndns.org/images/gamme_intervalle_a1.JPG
la corrélation mineur/yin majeur/Yang, ainsi que la quinte yang et la quarte yin me parait juste et pertinent !


as-tu fais cette même démarche avec les triades et les tétrades ?
cela m’intéresserais beaucoup, merci!


est-il possible d'avoir une version téléchargeable du logiciel syracuse ?

bonne journée !

Pour télécharger le logiciel Syracuse merci de cliquer ICI

Ce logiciel est une mathèse, c'est à dire une métaphysique du nombre.

Le calcul mental est le premier niveau de la mathèse.

Pour les triades (accord ?) et les tétrades (tetracordes) rien n'a été fait.

C'est peut-être le moment, d'envisager de réaliser ensemble ce genre de tâche ...

Créons-nous un excellent aujourd'hui


Sol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 34
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: Le temps d'un message Sam 15 Fév 2014, 12:47

Citation :
Pour les triades (accord ?) et les tétrades (tetracordes) rien n'a été fait.

C'est peut-être le moment, d'envisager de réaliser ensemble ce genre de tâche ...

Créons-nous un excellent aujourd'hui


Sol
carrément !
trois notes, quatre note en même temps ça se complexifie et ça deviens plus subjectif, mais le jeux en vaut la chandelle.

sans compter le cadences, reversements, les contrepoints etc...

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solasido
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5
Age : 79
Lieu : paris
Emploi : Cueilleur des rêves ambulants
Inscription : 06/02/2014
Messages : 187

Message(#) Sujet: Re: Le temps d'un message Ven 21 Fév 2014, 09:37

Bonjour tout le monde



Souhaitons-nous le nécessaire qui seul libère et nous libère sans délibérer


Sol


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
axolotl
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP - So/S? - Chaotique Bon - Rebelle niv1
Age : 32
Lieu : Alsace
Emploi : larve en CDI
Inscription : 25/02/2013
Messages : 94

Message(#) Sujet: Re: Le temps d'un message Ven 21 Fév 2014, 11:55

Solasido a écrit:
Désolé je n'utilise pas ce forum comme vitrine des mes travaux personnels.

LOOOOOLOLOLLLL
 laughing   laughing  laughing   Blasé    Shocked    scratch   alien   lapins lol  lapins lol 

_______________________________________
“Think of the rivers of blood spilled by all those generals and emperors, so that in glorious triumph they could be momentary masters of a fraction of a dot.” - Carl Sagan
 
[00:59:44 03/07/13] Ayahuasca: Je suis le plus irrationnel et le plus malade ici
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solasido
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5
Age : 79
Lieu : paris
Emploi : Cueilleur des rêves ambulants
Inscription : 06/02/2014
Messages : 187

Message(#) Sujet: Re: Le temps d'un message Ven 21 Fév 2014, 17:08

Hello Axolotl  et à tous




axolotl a écrit:
Solasido a écrit:
Désolé je n'utilise pas ce forum comme vitrine des mes travaux personnels.

LOOOOOLOLOLLLL
 laughing   laughing  laughing   Blasé    Shocked    scratch   alien   lapins lol  lapins lol 
De toute évidence, il ne semble pas avoir de primes spéciales pour la déprime de l'auteur du message précédent...


Aussi, son auteur peut continuer de se mettre à nu ce n'est pas gênant,
ni géant, nous en avons vu et en verrons d'autres, tous aussi édifiants ...



Alors, visiblement le message précédent est celui d'un troll... c'est à dire qu'il n'a rien à voir avec le thème initialement abordé.
le message précédent  commence par un coup d'épingle et  s'achève en coup de canon.

Dans le cadre du sujet initialement abordé, le temps d'un message, le message précédent permet d'examiner,
durant le temps d'un message, les cycles de la fausse motivation sur lesquels nous reviendrons, sans trolley-bus...

La source de l’agressivité : la fausse motivation



Le mépris, la haine et tous les conflits qui en découlent, relèvent de l’Accusation.

Toutes les accusations expriment la rancœur excessive contre autrui,
censé être la cause de notre insatisfaction. Cette animosité peut se traduire
par des imaginations et des comportements divers, mais qui convergent
tous vers le même but : éliminer, en imagination ou en réalité,
ceux qui font obstacle à notre satisfaction ; ou, du moins,
leur dénier le droit d’être comme ils sont et les contraindre à changer  :
à changer de langage, de conduite et même de personnalité,
en leur infligeant une leçon ou une correction dont ils garderont le souvenir
et qui servira d’avis aux amateurs.

Les trois autres catégories de faux motifs apportent chacune à l’Accusation leur coloration particulière.

Quand le sentiment de supériorité (Vanité) prédomine,
l’Accusation s’exprime par le désir d’humilier l’autre, voire l’éliminer ;

quand c’est l’angoisse d’infériorité (Culpabilité), elle se manifeste
par la peur d’être humilié et éliminé par lui ;

la Sentimentalité venant dans les deux cas relayer et renforcer
la tendance accusatrice sous forme de déception exaltée envers l’autre et de prise en pitié de soi.

Les quatre catégories de la fausse motivation constituent la décomposition
ambivalente d’une qualité réelle — de la juste motivation — insuffisamment assumée :
ici,   la capacité d’estime de soi et d’autrui, P.B. Payot.].

Par justice immanente, ce désir excessif de fuir les soucis finit par les rendre accablants.
Les individus qui, par paresse d’esprit, ont perdu leur combativité et leur force d’acceptation,
deviennent des râleurs et des moroses : ils se croient opprimés alors qu’ils sont peut-être surtout déprimés.

Ils veulent qu’on leur fiche la paix  ; que n’essayent-ils de se l’apporter à eux-mêmes ?




Souhaitons-nous le nécessaire qui seul libère et nous libère sans délibérer

Sol


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u949
Invité



Message(#) Sujet: Re: Le temps d'un message Ven 21 Fév 2014, 20:38

Sol, entre un LOL avec des smileys et une image d'un espèce de vieux pithécanthrope obèse, qu'est ce qui est plus agressif ? Et plus méprisant ?

Tu es vraiment mal placé pour donner quelque leçon que ce soit. Ton aveuglement est tel que tu t'obstines à ne rien observer de ce qui se passe autour de toi. Certes tu t'autoproclames de cette méthode comme dans une tour d'ivoire impénétrable, mais c'est horriblement chiant pour ceux qui t'envoient des messages de se voir à ce point incompris. Je t'aime bien, Sol. Tu as le potentiel comique d'un manchot bourré sur sa banquise en Antarctique. Mais le plaisir qu'on peut retirer de cette représentation spectaculaire qu'est ton anémie dévoilée sur le forum est gâché par tes répétitions indifférenciée, mais trop abjectes pour laisser indifférent.

Je fais le pari que tu ne vas rien comprendre à ce que je dis et que tu vas transformer mon message pour le faire entrer dans tes outils de pensée ô combien vrais et véritables. Tu penses que tes arguments anti-sceptiques de cancre fassent office d'antiseptique pour panser tes chancres. La vérité est que non, tu ne fais pas mouche. Dorénavant tu n'es mouche que dans la soupe.

J'ai de très jolies images qui t'illustreraient très bien en tête. Mais ô malheur ! ô désespoir ! Je garde cette envie plus forte que tout de ne pas me rabaisser à ta personne et à tes fourberies. Mais ne prends pas un seul instant le risque de remettre cette image en nous désignant Axolotl et tous, sinon tes pleurnicheries d'éternel stylite réprouvé se verront pour une fois grandement justifiées.

Puisses-tu te sentir triste ce soir. Cuistre.
Revenir en haut Aller en bas
Apocalypse
Déléguée aux smileys
avatar

Type : INFP 4w3 Sp
Age : 28
Lieu : -
Emploi : -
Inscription : 22/09/2012
Messages : 2373

Message(#) Sujet: Re: Le temps d'un message Ven 21 Fév 2014, 23:23




Dominante DominanteDominante DominanteDominante DominanteDominante DominanteDominante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solasido
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5
Age : 79
Lieu : paris
Emploi : Cueilleur des rêves ambulants
Inscription : 06/02/2014
Messages : 187

Message(#) Sujet: Re: Le temps d'un message Sam 22 Fév 2014, 06:59

Bonjour Joneas et à tous

En quête de travail, d'adhésion, de critique, de transcendance...

Juste un bond ou un bon de conscience pour râler puis revenir à temps,  avec un T.A.C.T intact et sans contact, de surcroit

Joneas a écrit:
Sol, entre un LOL avec des smileys et une image d'un espèce de vieux pithécanthrope obèse, qu'est ce qui est plus agressif ? Et plus méprisant ?

Tu es vraiment mal placé pour donner quelque leçon que ce soit. Ton aveuglement est tel que tu t'obstines à ne rien observer de ce qui se passe autour de toi. Certes tu t'autoproclames de cette méthode comme dans une tour d'ivoire impénétrable, mais c'est horriblement chiant pour ceux qui t'envoient des messages de se voir à ce point incompris. Je t'aime bien, Sol. Tu as le potentiel comique d'un manchot bourré sur sa banquise en Antarctique. Mais le plaisir qu'on peut retirer de cette représentation spectaculaire qu'est ton anémie dévoilée sur le forum est gâché par tes répétitions indifférenciée, mais trop abjectes pour laisser indifférent.

Je fais le pari que tu ne vas rien comprendre à ce que je dis et que tu vas transformer mon message pour le faire entrer dans tes outils de pensée ô combien vrais et véritables. Tu penses que tes arguments anti-sceptiques de cancre fassent office d'antiseptique pour panser tes chancres. La vérité est que non, tu ne fais pas mouche. Dorénavant tu n'es mouche que dans la soupe.

J'ai de très jolies images qui t'illustreraient très bien en tête. Mais ô malheur ! ô désespoir ! Je garde cette envie plus forte que tout de ne pas me rabaisser à ta personne et à tes fourberies. Mais ne prends pas un seul instant le risque de remettre cette image en nous désignant Axolotl et tous, sinon tes pleurnicheries d'éternel stylite réprouvé se verront pour une fois grandement justifiées.

Puisses-tu te sentir triste ce soir. Cuistre.


Tes opinions personnelles comme tout précieux mensonge n'ont rien à voir avec le thème de discussion initialement abordé.


Elles ne relèvent que  d'un mépris certain, ici, changé à la fois, en hostilités, en ruses et en arrogance aussi embarrassées que constantes c'est à dire à peine dissimulées.

D'autre part et jusqu'à preuve du contraire tes opinions personnelles ne changent pas le monde.
Pourquoi et comment imagines-tu qu'elles concernent la personnalité de l'un ou l'autre des intervenants
et plus précisément, plus concrètement plus clairement,  par rapport à quoi me concernent tes hors sujets ?

La louange reste le début du blâme , et inversement ... pour la voie de la clanicité
ou pour celle du front, comme deux oiseaux posés sur les épaules,
qui à force de se taire, croient y faire un saut périlleux dans l'inconnu.


Moi, moi, moi dans sa quête harmonique et graduelle  de fusion avec Moi

Le thème de discussion abordé passe par le dépassement de soi, il est inaccessible à ceux
qui se réfugient dans le moi, moi, moi sans lequel cultiver la sublimité devient aussi simple que respirer.

Le thème de discussion propose une méthode et non pas une théorie, ni un esclavage, ni un dogme social.
Il s'agit d'un outil. Théoriser sur une règle, un compas, une boussole, un calendrier, un alphabet,
n'est pas le propos, si ce n'est la naturelle assimilation par la conscience de ce qui est appelé
le temps d'un message.

Indice Pensable, Indice Cernable, Indice Sociable ou  Indice Soluble  ?

Il serait intéressant que tu conçoives, de cesser de te fabriquer des gourous à chacune
de tes visibles difficultés donc indéniables à unir ce que tu sais à ce que tu comprends.

Et aussi,  il sera intéressant pour chacun  des intervenants, me semble-t-il,
de situer tes propos et tes prochaines interventions dans ce contexte,
à moins que tu trouves importante, irrépressible, inexorable donc cette impérieuse
tendance à balancer tes idées personnelles à propos de tout et de rien et surtout à propos
de tes identifications à la personnalité des uns ou des autres  quand il  ne s'agit pas
de t'identifier à ma personnalité supposée.

Pourquoi et comment récupérer ses projections ...

La règle générale dans un forum est de s'attaquer aux idées et non pas aux personnes.
S'attaquer aux personnes dans un forum orienté psychologie ne relève pas d'une grande maturité,
mais concerne les fausses motivations dont parle Paul Diel.

Merci de voir ou revoir, de lire ou relire mon article précédent à propos des fausses motivations...

Comme tout hors-sujet, ton hors sujet signifie : Ayez peur, je m'occupe de tout !,
ce qui concrètement revient à cracher dans la main tendue, à prendre le coeur de l'autre
pour un pot de chambre et à faire ses besoins dans l'âme de ses proches et de ses voisins.

C'est à dire combien tu tiens pour négligeable le thème de discussion abordé.
C'est à dire pourquoi et comment tu supposes avoir toujours raison.

C'est à dire pourquoi et comment intensifier tes efforts à te trouver une tête,
un coeur, du ventre, des bras et des jambes pour te sortir des situations déroutantes
alors que chacun comme toi-même, peut devenir conscient de l'intuition qui révèle
le juste chemin du milieu passant entre les paires d'opposés.

Ta mesure demeure dans la démesure qui  te mène loin, très loin mais sans espoir
de retour à une commune mesure...

Ce qui signifie que tu te portes systématiquement au secours de l'autre,
que tu imposes l'intimité, que tu joues les martyrs et que tu exiges
que l'on devine la moindre de tes pensées, tandis que tu tiens, toujours
et  encore pour négligeables les valeurs de l'autre...

Puis superbe et tout désabusé, comme un piano mécanique, le cycle repart...

Pour la bonne comme  pour la mauvaise cause,
tu supposes avoir toujours raison d'avoir tort ou raison
et ce invariablement comme pour chaque moi, moi, moi,
jouant à l'aubergiste bien rond, sautillant avec son singe,
à l'allure frêle, trépignant d'impatience sur son siège
en agitant sa sébile dès que l'écho quête ...

Il y a 987 triades dramatiques au maximum pour chaque situation,
ce qui donne à chacun un moi de nuages pour tomber des nues
et/ou pour croire faire la pluie et le beau temps.



Vive le dépassement de soi, le dépassement de soi, le dépassement de soi
qui permet à chacun de sortir, la tête haute, du cycle des processus de destruction mutuelle.

S'identifier à la personnalité ne provoque que l'esclavage à l'attitude d'autrui.
Désolé, si je n'ai pas besoin d'esclave, ni d'esclavage dans aucun domaine.

Le résultat est que tu joues à être authentique  et il n'y a pas de lieu d'être pour cela,
surtout ici à la seconde même où toute fermeture se joue ds ombres comme de la lumière.

La lumière est partout comme un fil d'Ariane nous reliant les uns aux autres.
Il suffit d'être capable de la regarder en face et de l'intégrer. Parfois un plus
est apporté par l'autre. C'est dans l'autre que se trouve l'étincelle qui va
porter chaque flambeau plus haut et plus clair.

Toutefois, la lucidité peut apparaitre comme un aveuglement spirituel,
à l'image de la liberté qui devient prison dès qu'on y pense.

Quel enfer me ment ...



Il devient dès lors paradoxal d’abandonner la maitrise pour maitriser son abandon.

Le feu du silence intérieur, ici, est en jeu, même si le mot feu ne brule pas

A tendre la main vers ce qui luit, le rêve reste trompeur, la main qui le saisit prend peur...

En pleine conscience, vivre, rien que vivre, vivre l'unité

C'est dans le feu qui a cessé de brûler pour éclairer seulement, enfin,
que se distinguent les atouts disponibles pour chacun afin de continuer
ensemble, encore plus efficacement.


Souhaitons-nous le nécessaire qui seul libère et nous libère sans délibérer


Sol


Dernière édition par Solasido le Dim 23 Fév 2014, 14:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apocalypse
Déléguée aux smileys
avatar

Type : INFP 4w3 Sp
Age : 28
Lieu : -
Emploi : -
Inscription : 22/09/2012
Messages : 2373

Message(#) Sujet: Re: Le temps d'un message Dim 23 Fév 2014, 13:37

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solasido
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5
Age : 79
Lieu : paris
Emploi : Cueilleur des rêves ambulants
Inscription : 06/02/2014
Messages : 187

Message(#) Sujet: MBTI dans l'Oeuf Aurique Dim 23 Fév 2014, 15:25

Bonjour tout le monde

Pourquoi et comment utiliser le temps comme moyen d'action
durant le temps d'un message demeure indissociable de l'Art de Trianguler ?



Le modèle MBTI est mis en relation avec une version de l'ennéagramme, mentionnée
dans "Fragments d'un enseignement inconnu" de Oupensky. Deux symboles incomplets
de l'ennéagramme y sont mentionnés, dont celui ci-dessus.

Ce diagramme est, ici, utilisé pour récapituler sans capituler le nécessaire donc le souhaitable et le salutaire
des données à entendre du modèle mbti, inclus dans divers symboles restitués à cet effet.

Dans ce sens associer les 5 notes [do/mi/fa/sol/la] au 5 doigts de la main équivaut à renoncer
à cracher dans la main tendue, c'est à dire voir le nouveau dans ce que l'on a toujours vu.

Tension et attention demeurent solubles l'une par l'autre.


La gamme [Do/Mi/Fa/Sol/La]  qui peut être mise en relation avec la grande Octave en [Do1/DOé/Do3/Do4/Do5]
représente un processus de mutation penta-cardinale en relation directe avec le monde des Cinq éléments.

Cet outil présenté ici, gagne à être étudié, attentivement.

Le forme de cette version de l'ennéagramme,
ressemble à celle d'un cerveau vue d'en haut, paréidolie oblige, mais qu'importe.

Ici les notes  [DO/MI/LA] et leurs intervalles correspondants [Tonique, Tierce, Sixte] représentent
une triade supérieure, celle du Soi, du Même, ou du Soi-même, tandis que les notes [SOL/FA/Do]
et leurs intervalles correspondants [Quinte/Quarte/Tonique] représentent une triade inférieure,
celle du moi, moi, moi de l'animal tantôt intellectuel, tantôt émotionnel, tantôt pulsionnel.


L'activité cérébrale convertit l'énergie éthérique (imagination) en énergie mécanique (expression écrite) et inversement.

La matière (y compris celle des réflexions contemplatives) et l'esprit s'aiment tellement que prolongeant éternellement
leur approche amoureuse, ils retardent à l'infini leur fusion en un seul être, offrant ainsi à l'animal intellectuel,
le mystère qui donne un sens à sa vie

Souhaitons-nous le nécessaire qui seul libère et nous libère sans délibérer

Sol


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 34
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: Le temps d'un message Lun 24 Fév 2014, 20:04


bonjour

j'aimerais avoir plus d'information techniques sur ton travail.

notamment en terme de fréquences.

Tu parles souvent de Do1 Do2 Do3 Do4 Do5, ce qui correspond respectivement à :
65,4064 hz, 130,813hz, etc, chaque octave multipliant par deux la fréquence initiale, on arrive donc à  1 046,5hz pour le Do5.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A9quences_des_touches_du_piano
quelles sont les liens/rapports dans les schémas triangulaires bleus à fond noir avec les expressions que tu as mis ensemble (respirer, boire, manger, etc....)


d'autre part je cherche le lien entre ton travail et les harmoniques naturelles :
donc une note, mettons, le Do1 qui sera notre tonique (simplifions le à 65hz)  -> + octave->  
Do2 130hz (65+65) -> + quinte ->  
Sol2 195hz (65+65+65) -> + quarte ->
Do3 260hz (65+65+65+65) etc...

solasido a écrit:
Ici les notes  [DO/MI/LA] et leurs intervalles correspondants [Tonique, Tierce, Sixte] représentent
une triade supérieure, celle du Soi, du Même, ou du Soi-même, tandis que les notes [SOL/FA/Do]
et leurs intervalles correspondants [Quinte/Quarte/Tonique] représentent une triade inférieure,
celle du moi, moi, moi de l'animal tantôt intellectuel, tantôt émotionnel, tantôt pulsionnel.
interessant dans le sens ou la quinte et la quarte sont des intervalles naturels, utilisés depuis la nuit des temps, tandis que les intervalles tierce et sixtes ne sont pas purs et sont les éléments permettant de colorer en mode mineur ou majeur, ce qui est un phénomêne plus récent et qui à été soumis à de nombreuses controverses.


Je comprends bien que tu souhaites distinguer les intervalles naturelles et justes, des intervalles tempérés (majeurs/mineurs).

je pointe le doigt la dessus parce que ce sujet me passionne, peut-tu m'expliquer en termes plus techniques?
ou en termes sensoriels ?

La septième, la sensible, à quoi la relies-tu ?
et le diabolique triton ?

solasido a écrit:
La gamme [Do/Mi/Fa/Sol/La]  qui peut être mise en relation avec la grande Octave en [Do1/DOé/Do3/Do4/Do5]
représente un processus de mutation penta-cardinale en relation directe avec le monde des Cinq éléments.
je vois que tu t’intéresses aussi aux gammes pentatoniques.

mais pourquoi [Do/Mi/Fa/Sol/La] ?
j'aime énormément la gamme DO MI FA SOL SI, as-tu à clavier à portée de main? ça t'évoque quoi ?
(je te dirais après à quoi cela correspond).

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solasido
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5
Age : 79
Lieu : paris
Emploi : Cueilleur des rêves ambulants
Inscription : 06/02/2014
Messages : 187

Message(#) Sujet: Re: Le temps d'un message Lun 24 Fév 2014, 20:24

Bonjour tout le monde

Durant le temps d'un message

Dénigrer signifie chercher à noircir quelqu‘un aux yeux des autres.

Noircir ne signifie pas éclairer


 S’efforcer de réduire la réputation de quelqu’un ou de quelque chose mesure l’inconscience de celui qui s’y adonne, sans qu’il réalise à quel point, le jeu de la programmation karmique polarisée agit à son insu et contre lui, à travers ce genre de comportement réactionnaire et émotif.


Impuissants à voir ceci, les individus en mal de dénigrer ne réalisent pas qu’ils dévoilent encore plus au grand jour leur état réel de conscience, et qu’ils s’enlisent encore plus, tout au moins, aux yeux de ceux, avec qui ils pourraient créer certaines alliances, c’est-à-dire qu’ils ne réalisent pas à quel point, malgré tout ce qu’ils peuvent vouloir faire paraître aux yeux des autres, à quel point, ils définissent, par leur propos, ce qu’ils sont réellement, c’est à dire, qu’ils confirment malgré eux, pour les yeux qui peuvent voir et pour les oreilles qui peuvent entendre, l’état réel de leur conscience, c’est-à-dire l’assujettissement à leur conscience involutive.

1. Que se cache t-il derrière le dénigrement ?
2. Pourquoi dénigrer ?
3. Quelles sont les raisons réelles du dénigrement ?
4. Qu’est-ce qui fait pulser ce genre de réaction émotive plus ou moins consciente et involutive?
5. Qu’est-ce que ça énergise ?

Ceux qui sont supérieurs sont en position de dénigrer ceux qui sont inférieurs via toue une stratégie de fausses motivations que décrit la psychologie des relations de Paul Diel.


Dénigrement : 3 synonymes, 2 antonymes.

Derrière le dénigrement se cache toujours une réaction inconsciente vis-à-vis la protection personnelle d’une forme de croyance ou d’une autre. Derrière le dénigrement se cache toujours une polarisation négative de la forme qu’expriment les autres, de l’opinion et de la personnalité des autres, pour la protection de nos propres formes de croyances, donc d’image de soi. « Si tu ne penses pas comme moi, tu es ceci, ou cela, si tu affirmes les choses de façon un peu trop certaine, absolue, tu imposes, tu te prends pour un autre, etc.

Synonymes : calomnie, diffamation, médisance.
Antonymes : exalter, louer…

Yang représente une triade dramatique
Yin représente un plan des forces doubles
Dénigrer, noircir constamment constitue une conduite agressive des affects
si ambivalents, mêlant colère, rage, désespoir et tristesse, si bien qu’il devient
parfois difficile de réfléchir avant de s’exprimer.


Ni curieuse la discrétion, ni indiscrète la curiosité, gare, cependant aux mensonges et aux déballages ravageurs, écueils classiques pour s’égarer et égarer l’autre dans l’interrogé, car c’est le but recherché, pour celui dont le dépassement de soi demeure pratiquement inconcevable, durant l’entretien infini de son quotidien.

C’est un même combat entre dénigrer ou comparer car c’est à force de comparer que l’incomparable échappe et se change en déni de justice.

Il n’y à que très peu de différences fondamentales, entre les réactions émotives qui vont à l’extrême, et celles plus soft, qui ne font qu’essayer de tuer la personnalité et l’opinion des autres.

La loi au sujet du dénigrement


Le dénigrement consiste à jeter publiquement le discrédit sur une personne ou une entreprise. Il s’agit d’une une attitude fautive au sens de l’article 1382 du Code civil. En effet, l’exercice de la liberté d’expression peut être fautif lorsque le titulaire de cette liberté en fait, à dessein de nuire, un usage préjudiciable à autrui.


Celui qui sait qu’il ne sait pas considère tout comme mystérieusement caché entre esclavage , Saint Ego et Dogme social.

Il y a une très nette et précise différence entre s’attaquer à la personne d’un individu et d’essayer de faire voir à la personne, ou elle se fait prendre, comment elle se fait prendre et ou elle peut se situer.
Dans un cas, une est polarisée négativement et produis le mépris, et la haine et tout le reste; et l’autre, plus créative, sème les conditions probables à une possible co-appréciation future.

Tout ceci revient en fait, à une seule chose; la base même du premier pas vers l’évolution réelle de l’ego, celui de ne pas croire ce qui se passe dans sa tête, de ne pas donner de crédibilité a ce qu’il pense… être!

Avec le dépassement de soi, la discrétion a du bon où en analogie avec la conjecture de Syracuse, Yang représente un dénigrement constant, tandis que Yin représente un dénigrement discontinu mêlant exaltation et louange.



L'hexagramme n° 17 la suite permet de sortir de processus de dénigrement car la suite demeure inconciliable avec des malentendus. L'idée est que l'on finit comme on commence par s'entrendre sur des malentendus.


L'énergie suit la pensée, s'y conforme et produit les précipitations

Souhaitons-nous le nécessaire qui seul libère et nous libère.


Sol


Dernière édition par Solasido le Lun 24 Fév 2014, 21:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Le temps d'un message

Revenir en haut Aller en bas
 

Le temps d'un message

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Panique à bord, combien de temps mettez vous pour faire les devoirs d'entraînement
» Messages authentiques de la Vierge Marie pour notre temps
» La fin des Temps est proche (Message de Jésus à J.N.S.R. le 2 Janvier 2003)
» Israel en guerre
» La maman de Kibeho : Vidéos sur les Apparitions de la Vierge Marie à Kibeho au Rwanda !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-