Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Dépressions et MBTI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arthas7
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 19
Lieu : France
Emploi : lycéen
Inscription : 25/12/2013
Messages : 56

Message(#) Sujet: Dépressions et MBTI Ven 27 Déc 2013, 21:38

Apres avoir regarder les 4 premiers page de ce forum, j'ai décider de crée ce topic en espèrent qu'il n'en existe pas déjà de même type.


La question du jour est :
(pourquoi dieu à un humour de merdre clown )

Comment chaque type fait face à une dépressions?

je me demande aussi (question surement banale)

qu'elles sont tes type les plus sensible, qu'elles sont les plus résistent, qu'elles sont les réaction et les moyens de protection de chaque type?

j'attend vos réponse et j'espère pouvoir avoir une topic claire et instructif.

_______________________________________
Arthas7,dessinateur,écrivain, graphiste novice, randonneur ,codeur en C++  En Visual basique HTLM/CSS ,apprenti guitariste, lecteur assidu de biologie, de sociologie, psychologie, philosophie, physique, et de beaucoup d'autre science et Roi d'un serveur minecraft.
Spoiler:
 

ps:
Spoiler:
 


Dernière édition par Arthas7 le Ven 27 Déc 2013, 22:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ekkie Noxx
Aucun rang assigné


Type : HQWM
Age : 95
Lieu : IUDQF H
Emploi : LQYHV WLJDW LRQ
Inscription : 10/01/2013
Messages : 656

Message(#) Sujet: Re: Dépressions et MBTI Ven 27 Déc 2013, 21:49

Signification du sigle MBTS? (il est récurrent dans tes derniers posts)

Ou est-ce une confusion avec MBTI? Merci pour l'éclaircissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthas7
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 19
Lieu : France
Emploi : lycéen
Inscription : 25/12/2013
Messages : 56

Message(#) Sujet: Re: Dépressions et MBTI Ven 27 Déc 2013, 22:19

Ekkie Noxx a écrit:
Signification du sigle MBTS? (il est récurrent dans tes derniers posts)

Ou est-ce une confusion avec MBTI? Merci pour l'éclaircissement.


ce n'est qu'une stupide faut de frappe...

_______________________________________
Arthas7,dessinateur,écrivain, graphiste novice, randonneur ,codeur en C++  En Visual basique HTLM/CSS ,apprenti guitariste, lecteur assidu de biologie, de sociologie, psychologie, philosophie, physique, et de beaucoup d'autre science et Roi d'un serveur minecraft.
Spoiler:
 

ps:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titiwilly
Agneau de Dieu
avatar

Type : INFJ
Age : 21
Lieu : Paris
Emploi : :-)
Inscription : 10/11/2013
Messages : 884

Message(#) Sujet: Re: Dépressions et MBTI Ven 27 Déc 2013, 22:56

Bonsoir Arthas7, et bienvenue sur le forum ! Je vais essayer de répondre au moins à une partie de ta question :

A priori, les types "les plus sensibles" sont ceux qui ont pour fonction dominante le Sentiment introverti > (Introverted Feeling, abregé en Fi), à savoir les INFP et les ISFP.
(ps : sais tu ce que sont les fonctions ? comme tu est nouveau, je ne suis pas sur, jette un coup d'oeuil ici : http://www.16-types.fr/modele/modele-MBTI-5-8-fonctions.html ). Je dirais, à titre purement empirique, que les INFP sont d'une manière générale assez enclin à la dépression et qu'ils sont capables de s'auto-détruire mentalement dans les cas les plus extrêmes. A contrario les types Te-dominant ( ENTJ et ESTJ ) se veulent nettement plus confiants en eux même et peu sentimentaux, donc peu enclins à se laisser dominer par des effusions d'émotions négatives > je grossis les traits, la réalité est un brin plus complexe que ça.

Mais pour aller plus loin, il faut que je te demande : qu'entends-tu clairement par "dépression" ? Que signifie pour toi se "protéger", "résister" face à la dépression ?


_______________________________________
« L'anarchie profite toujours à quelqu'un ; souvent aux grands, jamais aux petits. » - J.Bainville

« Platon m'est cher, mais la vérité me l'est d'avantage. » - Aristote

« L'homme a voulu tuer Dieu, et il est en train d'en crever… » - M.de Corte

«2 Timothée 4 : Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables...»  

«Ecclésiaste 1, 9 : Ce qui a été, c'est ce qui sera, et c'est ce qui s'est fait, et c'est ce qui se fera ; il n'y a rien de nouveau sous le soleil.»


****
http://www.senscritique.com/Titiwilly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthas7
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 19
Lieu : France
Emploi : lycéen
Inscription : 25/12/2013
Messages : 56

Message(#) Sujet: Re: Dépressions et MBTI Ven 27 Déc 2013, 23:18

par dépression j'entend cette horrible maladie psychologique bien connut dans notre ère.

par ''résister'' je veut dire les comportements qui pousse la personne éviter ce type de chose, et qui (quand la maladie n'est pas trop grave) essaye de trouver une parade, un truck autre que les drogues et la malbouffe pour faire passer les sentiments négatifs, esque par la la personne détruit les autres en fessent de l'introjection ou prend elle au contraire plus sur elle même.


_______________________________________
Arthas7,dessinateur,écrivain, graphiste novice, randonneur ,codeur en C++  En Visual basique HTLM/CSS ,apprenti guitariste, lecteur assidu de biologie, de sociologie, psychologie, philosophie, physique, et de beaucoup d'autre science et Roi d'un serveur minecraft.
Spoiler:
 

ps:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaire
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 48
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 541

Message(#) Sujet: Re: Dépressions et MBTI Sam 28 Déc 2013, 11:15

Bonsoir Arthas7

Je ne voudrais pas t'infliger une désillusion, mais dirais-tu que les grandes personnes sont plus enclins au rhum que les petites personnes du fait de leur plus grand prise au vent (oui, les courants d'air et tout ça).

D'un côté, nous avons la dépression.
De l'autre, le MBTI.

Dans les deux cas, nous avons des notions d'intensité et de préférence qui ne peuvent en aucun cas faire l'objet d'une systématisation pour un groupe d'individu.  Les paramètres à prendre en compte sont terriblement nombreux.

Je pense, par conviction, que la dépression ne change pas la personnalité d'une personne.

Je crois qu'un idéaliste peut être perçu comme quelqu'un à tendance dépressive.  Mais cela ne veut pas dire qu'il l'est.

Je voudrais ajouter aussi que la vie n'est pas simple, et parfois elle est très dure.  Et c'est probablement à ce niveau là que tu te poses des questions.  Comment tel ou tel type va pouvoir réagir face à ce genre d'événement qui modifie considérablement l'environnement (émotionnel, social).  Et là, je crois que c'est du cas par cas.  Un SJ qui subit un grave accident le laissant handicapé par exemple, peut très bien sombrer dans la dépression comme il peut relever le défit pour trouver de nouveau son autonomie d'action.  Pourquoi ?  Nul ne le sait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 34
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: Dépressions et MBTI Sam 28 Déc 2013, 11:29

mon toubib est ENTJ

en société il est hyper dynamique, décidé, entreprenant, très sur de lui.

personne ne sais que en privé, quand il est seul chez lui, il picolle comme un trou et ne dors presque pas.
ça ressemble à une dépression masquée par un role qu'il endosse, homme fort, fiable, responsable, etc...

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chat
Aucun rang assigné
avatar

Type : 7, INTJ
Age : 37
Lieu : Paris
Emploi : Psy
Inscription : 02/06/2013
Messages : 1122

Message(#) Sujet: Re: Dépressions et MBTI Sam 28 Déc 2013, 14:29

Quand je regarde mon experience clinique, l'idée meme de la dépression me semble saugrenue.
Citation d'un grand monsieur avec 50 ans de pratique de la psychothérapie :
En un demi siècle de pratique, je n'ai rencontré qu'un ou deux VRAI dépressifs.

Ce concept est totalement surévalué à mon sens.
La dépression est une aberration statistique.
Tous les "dépressifs" que j'ai vu n'avait juste pas eu la chance de tomber sur qqn capable d'etre en empathie avec eux.


_______________________________________
http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Barnum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherkkann
Intervenant polémique
avatar

Type : ENTP
Age : 23
Lieu : Belgique
Emploi : /
Inscription : 29/02/2012
Messages : 1455

Message(#) Sujet: Re: Dépressions et MBTI Sam 28 Déc 2013, 16:01

Selon une recherche que j'avais fait sur les neurotransmetteur dans le forum 'énnéagramme', il semble que les types 4, 5 et 6 sont nettement on the top (peu réceptifs à la sérotonine). Après, y a-t-il réellement un lien entre sérotonine et dépression ? : le débat reste ouvert... Wink

http://mbti.forumactif.fr/t1025-neurotransmetteurs-enneagramme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase El Pacificator
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
avatar

Type : INFP
Age : 24
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3246

Message(#) Sujet: Re: Dépressions et MBTI Sam 28 Déc 2013, 16:12

Un peu d'accord avec Le Chat, il y a quand même un "degré" de dépression.. disons que ça le devient qu'à partir d'un certain stade. Quand par exemple l'idée de te lever de ton lit après 20h de sommeil (ou d'insomnie) te semble comme gravir l'Everest parce que tu n'as plus aucune énergie à dépenser, que la vie devient juste impossible à vivre, que tu n'arrive plus à rien faire (concrètement), que tu ne pense qu'au suicide.. c'est différent que de se sentir déprimé après la mort de son chien.

La dépression c'est quand toute l'énergie qui devait se trouver dans le Moi conscient est mise en arrière dans l'inconscient, du coup le Moi devient très pauvre, il a très peu de vie, d'envies, de désirs, de champ d'action.. Et là, aucun lien avec un type ou un autre.

Après la tendance à la déprime, à la mélancolie ("artistique" j'ose le dire) de certains IxFP, c'est un problème que eux ont à régler. C'est facile de s'identifier au premier affect négatif qui surgit, c'est même confortable. Seulement nous ne sommes pas nos conditionnements psycho somatiques.

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elenculador
Aucun rang assigné
avatar

Type : ESTP
Age : 32
Lieu : En la capital
Emploi : Enculador de competición
Inscription : 02/12/2013
Messages : 35

Message(#) Sujet: Re: Dépressions et MBTI Sam 28 Déc 2013, 22:11




Sherkkann a écrit:
Selon une recherche que j'avais fait sur les neurotransmetteur dans le forum 'énnéagramme', il semble que les types 4, 5 et 6 sont nettement on the top (peu réceptifs à la sérotonine). Après, y a-t-il réellement un lien entre sérotonine et dépression ? : le débat reste ouvert... Wink

http://mbti.forumactif.fr/t1025-neurotransmetteurs-enneagramme


Merci.
c'est 4 6 et 8 qui sont pas serototo.

_______________________________________


http://atil.ovh.org/noosphere/talmud2.php le pragmatisme pur je kiffe
http://www.topchretien.com/topmessages/view/2158/jesus-vous-aime.html haha jésus la tapette


Dernière édition par elenculador le Sam 28 Déc 2013, 22:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 34
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: Dépressions et MBTI Sam 28 Déc 2013, 22:59

je suis 5, j'ai bouffée pleins d'AD à la serototo en vain sans effet si ce n'est nausée et baisse de libido.

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherkkann
Intervenant polémique
avatar

Type : ENTP
Age : 23
Lieu : Belgique
Emploi : /
Inscription : 29/02/2012
Messages : 1455

Message(#) Sujet: Re: Dépressions et MBTI Sam 28 Déc 2013, 23:37

Lauterwasser a écrit:
je suis 5, j'ai bouffée pleins d'AD à la serototo en vain sans effet si ce n'est nausée et baisse de libido.

Et bien justement, les 5 ne semblent pas réceptifs à la Sérotonine. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aléaphile
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP 9w1 so/sx
Age : 22
Lieu : Derrière toi.
Emploi : Etudiant en prépa lettre
Inscription : 28/06/2013
Messages : 266

Message(#) Sujet: Re: Dépressions et MBTI Dim 29 Déc 2013, 17:34

Oui, comme l'a rappelé tout le monde, la dépression, stricto sensu, c'est très spécifique et pas si courant ; après le mot est entré dans le langage courant et devenu synonyme de morosité, tristesse, abattement, etc... La déprime quoi. Mais celle-ci faut pas aller chercher dans les maladies, elle est juste humaine ôo 

Si on s'en tient au sens médical, euh, difficile de conjecturer, comme l'a dit Lunaire il y a la dépression d'un côté et le MBTI de l'autre, éclairer l'une grâce à l'autre me semble aventureux... 

Mais si on s'en tient à la "dépression" qu'on ressort à toute les sauces et qui se manifeste au moindre chagrin d'amour ou découragement, là en revanche je pense que les fonctions peuvent aider.

Ca a déjà été dit plus haut, le Fi doit être champion de la déprime, c'est un magma d'interrogations métaphysiques et le gouffre sans fond de la quête de soi. Lorgner dessus, c'est déjà vertigineux, alors mieux vaut ne pas trop y mettre les pieds sous peine d'entamer une chute sans fin... 
Les INFP sont bien connus pour se casser la tête dessus, leur Ne les aidant à conjecturer à n'en plus finir ; les ISFP je les soupçonne de moins se mettre martel en tête, mais d'être beaucoup plus sujets à de subites désillusions, leur Se révélant soudainement la vacuité d'un monde féerique qu'ils auraient pu élaborer avec leur Ni+Fi ; ENFP leur Ne en principale leur assure une bonne humeur au quotidien, mais le Fi rôde et provoque, j'ai l'impression, une certaine cyclothymie (au sens vulgaire hein), où ils peuvent subitement sombrer dans des phases de tourment très romantiques, alimentées par leur Ne fantasmant... Un ENFP en déprime, ça se prend volontiers pour un héros tragique ; les ESFP euuuh... ça déprime les ESFP ? o.o'

Après, pour les autres fonctions... Comme ça à l'arrache, je dirais que toutes les fonctions extraverties sont anti-morosité, les fonctions Pe ouvrant des champs d'explorations et les fonctions Je des champs d'actions. Nous reste donc les fonctions introverties.
Le Si je m'interroge, comme ça on peut le voir comme une fonction un peu "craintive", qu'on associe à l'ISFJ apeuré, mais elle assure tout de même une remarquable stabilité et cohérence (le Si est la fonction propre aux Gardiens après tout), un Si convenablement maturé c'est très solide, c'est un bloc de convictions qui doit protéger efficacement de l'abattement. 
Le Ni euh... ça peut se créer son enfer de réflexion ? S'égarer en complexité ? En tant que Ne : ça vous fait pas mal à la tête le Ni ? >.< 
Et le Ti bah... Les Ti je les vois plus volontiers sombrer dans l'amertume et le cynisme que la déprime ("C'est pas moi qui vais pas bien, c'est eux qui sont tous cons. Monde de merde."). 

Bon, encore une fois tout ceci en me référant à la définition galvaudée de "dépression" ôo

_______________________________________
« Quand je me sais photographié, je me transforme en image » Roland Barthes


Dernière édition par Aléaphile le Lun 30 Déc 2013, 12:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chat
Aucun rang assigné
avatar

Type : 7, INTJ
Age : 37
Lieu : Paris
Emploi : Psy
Inscription : 02/06/2013
Messages : 1122

Message(#) Sujet: Re: Dépressions et MBTI Lun 30 Déc 2013, 02:48

Je vais préciser mon propos : la dépression même au sens médical relève, dans 95% des cas au bas mot, de la supercherie.
Des lors, étudier les corrélations dépression MBTI me semble être une velléité bien étrange.

Le chat, qui passe son temps à croiser des "dépressifs" qui repartent en chantant des qu'on s'est occupé d'eux correctement... :sweatdrop: 

_______________________________________
http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Barnum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
axolotl
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP - So/S? - Chaotique Bon - Rebelle niv1
Age : 32
Lieu : Alsace
Emploi : larve en CDI
Inscription : 25/02/2013
Messages : 94

Message(#) Sujet: Re: Dépressions et MBTI Lun 30 Déc 2013, 18:37

Citation :
ENFP leur Ne en principale leur assure une bonne humeur au quotidien,
Je suis la seule chez qui cette fonction est souvent source de découragement et d'angoisse ? Quand je vois tout ce que je loupe en permanence... Tout ce que je vais louper à l'avenir... Tout ce que je pourrais jamais lire voir ou connaitre, parfois ça me désespère totalement et ça me pousse à explorer de façon obsessionelle un sujet, comme si j'essayais de manger mon éléphant en commencant par un bout... Mais souvent je suis plutôt résignée et atristée de mourrir bientôt et de ne pas avoir le don d'ubiquité.

Enfin bon. Peut être que ce que je décrit n'a rien à voir avec le Ne en fait.
Nevermind.

_______________________________________
“Think of the rivers of blood spilled by all those generals and emperors, so that in glorious triumph they could be momentary masters of a fraction of a dot.” - Carl Sagan
 
[00:59:44 03/07/13] Ayahuasca: Je suis le plus irrationnel et le plus malade ici
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mistpsy
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 39
Lieu : vernon
Emploi : Assistante d'éducation pédagogique
Inscription : 28/12/2013
Messages : 53

Message(#) Sujet: Re: Dépressions et MBTI Lun 30 Déc 2013, 19:04

Bonsoir,
j'ai pense pas être depressive au sens strict du terme. Lorsque je suis blessé par la vie, en générale, je fly .... au lieu d'être raisonnée et sereine, je me perd dans des délires métaphysique, admet que l'univers tourne rond dans le sens d'une spirale tout en étant dans un chaos statique ... !!! En gros, j'ai plutot tendance à surinvestir les théories "spirituelles", me redéfinir comme animal religieux, de religare n'est ce pas Wink et ne plus avoir de substence ou d'espace entre l'animal qui ressent et hurle à la lune ( dans ces moments la, je suis dans l'excés physique de toute sorte) et l'intellectuel qui donne du sens, je redevient binaire et exclu totalement mes émotions. C'est la colére qui revient qui m'indique que je retrouve une dimension humaine un peu normale. Lors de ma derniere grande période de "deuil", je me suis senti reliée à l'univers, baignant dans une sorte de béatitude sacré ou chaque chose me semblait signe ... l'univers me parlait et je lui répondait amoureusement .... moi aussi je t'aime, je sais qu'un jour tout ceci prendra sens .... lol.
Aprés, engénéral, je me réveille dans une nouvelle dimension du réel. La, j'ai juste changé de région, de profession et me suis posé en hermitage dans la normandie de mon enfance ... pfff, quel idée !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Awander
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9w1 (6w5 ou 5w6-3w...?) sp/so
Age : 24
Lieu : Terre
Emploi : Etudiant
Inscription : 13/10/2013
Messages : 638

Message(#) Sujet: Re: Dépressions et MBTI Mar 31 Déc 2013, 01:09

Nous les Fi on est les meilleurs dans la dépression.  Speed 

Par contre j'ai du mal à me visualiser un INTJ dépressif: ils sont tellement froid. C'est surement possible, comme pour tout le monde, mais ça doit pas être facilement observable d'un point extérieur, contrairement à nous les Fi ou les gens peuvent croire qu'on va mal trop facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khendrin
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP-T - 5w6 a - So/Sp/Sx - 5w6/9w1/4w5 - Neutre Strict
Age : 31
Lieu : Sud-Est
Emploi : Assistant de Gestion / Chercheur de voie professionnel
Inscription : 08/05/2012
Messages : 786

Message(#) Sujet: Re: Dépressions et MBTI Mar 31 Déc 2013, 09:32

Bon ça surement déjà été dit, mais si on cherche à corréler dépressions et MBTI, c'est qu'il serait peut-être temps de lever le nez et faire un tour dehors (vous savez, la vie, la vraie, Auch...)

Chaque type est susceptible d'être amené à la dépression. Mettez un E dans une pièce seul, mettez un SJ sans ses repères, un NT dans un chantier de travaux public, etc.
Bon c'est de la caricature, mais sincèrement chaque type et chaque fonction peut-être amené à la déprime et à la dépression. Et comme dit, je connais aussi des Ne doms déprimés, angoissés, potentiellement dépressifs.

Awander a écrit:
Par contre j'ai du mal à me visualiser un INTJ dépressif: ils sont tellement froid. C'est surement possible, comme pour tout le monde, mais ça doit pas être facilement observable d'un point extérieur, contrairement à nous les Fi ou les gens peuvent croire qu'on va mal trop facilement.

A défaut de généraliser pour tout le monde, j'imagine assez bien une dépression léthargique. Incapable de faire autre chose que de rester allonger subissant les idées noires suggérer par un enchaînement Ni - Se. Ou au contraire un lâcher prise total dans le Se - Fi, faisant partir dans l'action permanente, la recherche de sensations fortes afin de stimuler désespérément ce qui n'a plus de sens avant de voir que ce qui lui reste après ses périodes bacchanales n'est que le néant.
Après il prendra une arme pointera 10 cm au dessus de sa tête et fera sauter son ego. bam.

EDIT:  silly (je reprécise, il se tirera dans l'ego hein, pas dans sa vrai tête.)

_______________________________________
Khendrin - INTP-T - 5w6 a - So/Sp/Sx - 5w6/9w1/4w5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Dépressions et MBTI Mar 31 Déc 2013, 12:47

Khendrin a écrit:
Awander a écrit:
Par contre j'ai du mal à me visualiser un INTJ dépressif: ils sont tellement froid. C'est surement possible, comme pour tout le monde, mais ça doit pas être facilement observable d'un point extérieur, contrairement à nous les Fi ou les gens peuvent croire qu'on va mal trop facilement.

A défaut de généraliser pour tout le monde, j'imagine assez bien une dépression léthargique. Incapable de faire autre chose que de rester allonger subissant les idées noires suggérer par un enchaînement Ni - Se. Ou au contraire un lâcher prise total dans le Se - Fi, faisant partir dans l'action permanente, la recherche de sensations fortes afin de stimuler désespérément ce qui n'a plus de sens avant de voir que ce qui lui reste après ses périodes bacchanales n'est que le néant.
Après il prendra une arme pointera 10 cm au dessus de sa tête et fera sauter son ego. bam.

EDIT:  silly (je reprécise, il se tirera dans l'ego hein, pas dans sa vrai tête.)
+1

D'ailleurs, je vois mal un INTJ se suicider. Parce que se suicider = renoncer, et ce n'est pas trop dans sa nature...
Revenir en haut Aller en bas
Awander
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9w1 (6w5 ou 5w6-3w...?) sp/so
Age : 24
Lieu : Terre
Emploi : Etudiant
Inscription : 13/10/2013
Messages : 638

Message(#) Sujet: Re: Dépressions et MBTI Mar 31 Déc 2013, 14:04

Khendrin a écrit:
Après il prendra une arme pointera 10 cm au dessus de sa tête et fera sauter son ego. bam.

EDIT:  silly  (je reprécise, il se tirera dans l'ego hein, pas dans sa vrai tête.)

Tu m'a fait peur pendant un petit moment heureusement t'a édité.  Lol

Ca existe un INTJ qui se suicide? (surtout qu'une balle dans la tête alors que sa tête c'est son bien le plus précieux).

C'est comme un ESTP 6 sx qui se couperait les couilles volontairement. Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khendrin
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP-T - 5w6 a - So/Sp/Sx - 5w6/9w1/4w5 - Neutre Strict
Age : 31
Lieu : Sud-Est
Emploi : Assistant de Gestion / Chercheur de voie professionnel
Inscription : 08/05/2012
Messages : 786

Message(#) Sujet: Re: Dépressions et MBTI Mar 31 Déc 2013, 15:17

Awander a écrit:
Khendrin a écrit:
Après il prendra une arme pointera 10 cm au dessus de sa tête et fera sauter son ego. bam.

EDIT:  silly  (je reprécise, il se tirera dans l'ego hein, pas dans sa vrai tête.)

Tu m'a fait peur pendant un petit moment heureusement t'a édité.  Lol

Ca existe un INTJ qui se suicide? (surtout qu'une balle dans la tête alors que sa tête c'est son bien le plus précieux).

C'est comme un ESTP 6 sx qui se couperait les couilles volontairement. Shocked

oui effectivement ça serait probablement gênant ! Lol Je pense que ça pourrait exister, et je pense que ça existe des INTJ qui passe l'arme à gauche. Maintenant, ça me semble peu probable (et encore moins d'une balle dans la tête Razz)

_______________________________________
Khendrin - INTP-T - 5w6 a - So/Sp/Sx - 5w6/9w1/4w5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mistpsy
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 39
Lieu : vernon
Emploi : Assistante d'éducation pédagogique
Inscription : 28/12/2013
Messages : 53

Message(#) Sujet: Re: Dépressions et MBTI Mar 31 Déc 2013, 16:09

lool,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kda
Aucun rang assigné
avatar

Type : ISTJ
Age : 38
Lieu : Paris
Emploi : dessinateur de petits miquets
Inscription : 17/12/2013
Messages : 153

Message(#) Sujet: Re: Dépressions et MBTI Sam 04 Jan 2014, 22:27

.

_______________________________________
Zogarok, alias Micheline, alias ElEnculador, est un troll.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grigou.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Dépressions et MBTI

Revenir en haut Aller en bas
 

Dépressions et MBTI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dépressions et MBTI
» Les pressions que vous avez subies
» quelles sont les lettres du MBTI qui vous plaisent ?!
» Au-delà du MBTI...L'IJTI-Process???
» MBTI The Dark Knight

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-