Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

  Bipolarité et émergeance de l'ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 33
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Bipolarité et émergeance de l'ombre Mer 20 Nov 2013, 03:55

Alors voila la situation :

ma compagne (ISFP) est bipolaire, plus précisément elle est affectée de psychose maniaco-dépressive.

depuis que nous sommes ensembles elle n'a pas eu d'épisode dépressif (ce qui est plutôt flatteur)

en revanche, ces dernières semaines elle à fait une crise maniaque (provoqué par un excès de joie, sisi c'est possible), et j'ai pu la découvrir sous un angle radicalement différent.

D.Jekkyl et mr Hyde.

progressivement (en une poignée de jours) elle est devenue l'opposée de ce qu'elle est d'habitude.

son discours à changé et en 2 jours elle est devenu très instable, allumée, illuminée et agressive.


j'avais de plus en plus de mal à la contenir et mon sommeil en pâtissait vraiment. heureusement cette bouffée délirante aigue n'a duré que trois semaines, j'ai pu l'apaiser sans avoir à l'hospitaliser.

Je me demandais comment une fille aussi douce, introvertie, positive, inhibée, sentimentale et romantique, pouvais devenir aussi violente, autoritaire, mentale et ténébreuse.


en découvrant ainsi de façon pratique et intime la bipolarité j'ai entrevu/supposé des corrélations, notamment :

- La BDA des bipolaires est-elle une émergence brutale et débridée de "l'ombre" ?
- La BDA des bipolaires est-elle une forme désintégrée de l'opposée MBTI ?
par exemple cette femme ISFP qui revet brutalement une forme ENTJ débridée et dangereuse, un peu comme une fonction "Ombre Extravertie" ?

- a vous.

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran


Dernière édition par Lauterwasser le Ven 29 Nov 2013, 12:10, édité 1 fois (Raison : vie privée)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarbuk
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 24
Lieu : Là où il faut
Inscription : 24/10/2013
Messages : 146

Message(#) Sujet: Re: Bipolarité et émergeance de l'ombre Mer 20 Nov 2013, 09:24

Demande toi surtout combien de temps tu vas supporter ça x) Plus ça change moins ça évolue et puis imagine devoir des variations pareilles ... impossible.

Faut la maitriser un peu oO C'est bien beau quand ça change mais elle m'aurait déjà mis un coup qu'elle serait à la porte (ça calme bien ça j'pense :o)

Bon j'y connais rien mais dans l'absolu maniaque ou pas si quelqu'un est pas capable de respecter quelqu'un a certain moments moi j'donne pas chers de sa vie. Faut matter le problème dans l'oeuf et montrer que maniaque ou pas elle va prendre chers si elle respecte rien huhu.

Et sinon on peut parler d'émergeance de l'ombre parce que maniaque peut avoir un rapport avec la névrose, toutes ses frustrations sortent et elle devient la femme qu'elle n'est pas (et donc qu'elle aimerait être) de manière incontrôlée.
C'est se libérer de sa condition et s'enfermer dans une autre.

Mais dans la pratique le plus important c'est d'lui faire comprendre qu'il faut pas te manquer de respect xD

_______________________________________
Les remords sur l'âme, comme la rouille sur le fer; tous deux les dégradent et les consument, les rongent et s'y infiltrent, jusqu'à dévorer enfin le coeur et la substance même du métal. Si le monde entier vous déteste, et vous croit mauvais, tant que votre conscience vous absout du remords, vous ne serez pas sans amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 33
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: Bipolarité et émergeance de l'ombre Mer 20 Nov 2013, 09:46

Citation :
Mais dans la pratique le plus important c'est d'lui faire comprendre qu'il faut pas te manquer de respect xD
Merci pour le conseil.
Citation :

Et sinon on peut parler d'émergeance de l'ombre parce que maniaque peut avoir un rapport avec la névrose, toutes ses frustrations sortent et elle devient la femme qu'elle n'est pas (et donc qu'elle aimerait être) de manière incontrôlée.
ce n'est pas une névrose mais une psychose, ce qui fait qu'elle ne maitrise absolument pas son délire à ce moment la : je ne peux donc pas la raisonner et lui faire endosser la responsabilité de ses actes.

ensuite ces crises reviennent de manière cycliques et s'atténuent avec le temps, donc j'ose espérer qu'elle n'apparaitrons plus ou bien qu'elle soient moins trash que par le passé.
au moins maintenant je sais quand réagir car le connais les signaux précurseurs, je serais plus ferme et lui ferais prendre ses médicaments avant qu'elle devienne incontrôlable.

j'aime la femme douce et romantique qu'elle est normalement. une relation ça se rode avec l'expérience et je sais que de la foutre à la porte en pleine crise aggraverais son cas au point de la briser, donc niet.

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarbuk
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 24
Lieu : Là où il faut
Inscription : 24/10/2013
Messages : 146

Message(#) Sujet: Re: Bipolarité et émergeance de l'ombre Mer 20 Nov 2013, 10:05

Bon c'est vrai que c'est pas trop chercher de virer au moindre coup de travers, disons que j'ai eu une expérience comparable avec une fille qui avait peut être mais peu probablement une psychose quelque part et être gentil n'a toujours fait qu'agraver son comportement, la conforter.

J'te l'ai dis par expérience ^^ mais un truc con, tu peux lui demander de raconter ses rêves.

_______________________________________
Les remords sur l'âme, comme la rouille sur le fer; tous deux les dégradent et les consument, les rongent et s'y infiltrent, jusqu'à dévorer enfin le coeur et la substance même du métal. Si le monde entier vous déteste, et vous croit mauvais, tant que votre conscience vous absout du remords, vous ne serez pas sans amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
avatar

Type : INFP
Age : 24
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3246

Message(#) Sujet: Re: Bipolarité et émergeance de l'ombre Mer 20 Nov 2013, 16:13

Elle suit un psychologue/psychiatre ? C'est pas rien du tout.. et si tu veux parler mbti, à mon avis dés qu'on tombe dans le pathologique ça devient complètement autre chose.. on ne peut plus théoriser aussi facilement.

Tarbuk, foutre une femme à la porte dans un contexte pareil... t'es taré. Franchement.

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
avatar

Type : INFP
Age : 24
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3246

Message(#) Sujet: Re: Bipolarité et émergeance de l'ombre Mer 20 Nov 2013, 16:21

@Lauterwasser a écrit:


Je me demandais comment une fille aussi douce, introvertie, positive, inhibée, sentimentale et romantique, pouvais devenir aussi violente, autoritaire, mentale et ténébreuse.


en découvrant ainsi de façon pratique et intime la bipolarité j'ai entrevu/supposé des corrélations, notamment :

- La BDA des bipolaires est-elle une émergence brutale et débridée de "l'ombre" ?
- La BDA des bipolaires est-elle une forme désintégrée de l'opposée MBTI ?
par exemple cette femme ISFP qui revet brutalement une forme ENTJ débridée et dangereuse, un peu comme une fonction "Ombre Extravertie" ?

- a vous.
Je sais pas si tu as vu le film black swan.. ça traite un peu du même problème, une ISFJ fantasme son ombre ENTP, la projette sur une autre, la devient.. mais à la fin c'est un drame.

Je ne m'attarderais pas sur le rapport BDA, bipolaires et ombre.. Mais nous avons tous en nous une partie inconsciente totalement opposée à ce que l'on est habituellement.. une personne candide et douce peut devenir un tyran cruel et sans éthique ; un mec très froid et analytique peut se transformer en attention whore. Quand l'ombre se manifeste de façon pathologique, eh bien c'est comme tous les mécanismes de défense, c'est qu'il y a quelque chose à protéger.. et si cette "nouveauté" t'as paru intéressante je te promets que ça ne l'est en rien pour elle.. Des fois le discours de certains T m'hérisse les poils.

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Bipolarité et émergeance de l'ombre Mer 20 Nov 2013, 17:06

@Lauterwasser a écrit:
ça aurait été une très chouette distraction d'en rester la mais tout à empiré :
elle est devenue de plus en plus agressive et sinistre, surtout la nuit, elle me frappait, criait, foulait le sol en faisant de grands gestes, annonçait l'apocalypse et faisait des rituels effrayants pour "guider les morts".
Filme-la quand elle est comme ça. Et ensuite, tu lui montres. Quand elle est calme et consciente. oups 

@Lauterwasser a écrit:
- La BDA des bipolaires est-elle une émergence brutale et débridée de "l'ombre" ?
Avec c'que tu racontes, on dirait que oui.
Revenir en haut Aller en bas
LightenUp
Aucun rang assigné
avatar

Type : INT
Age : 22
Lieu : France
Emploi : Etudiant
Inscription : 27/03/2013
Messages : 515

Message(#) Sujet: Re: Bipolarité et émergeance de l'ombre Mer 20 Nov 2013, 17:26

A première vue sans rien connaitre d'autre sur la maladie et par extension la situation que tu exposes, je pense probable que ce qui t'ait choqué ce soit plutôt le contraste entre l'ISFP que tu connais, et la harpie transfigurée.

Ce que je veux dire c'est qu'ISFP étant un type particulièrement doux de base, on pourrait penser que ce genre de crises entrainerait plus ou moins la même réaction chez tous les types de personnalité; seulement, c'est particulièrement visible sur ce genre de type car complètement contraire au comportement d'origine.
Je pense que tu devrais faire plus de recherches sur la pathologie, et sur les réactions des autres sujets pour pouvoir mieux asseoir ta théorie. Je serais intéressé de savoir si la bipolarité entraine nécessairement une opposition diamétrale entre la personnalité dominante et son alter-égo latente, ou si cela se caracterise tout simplement de brusques périodes de "changement" de la personnalité, dans une tendance qui se généralise entre les différentes victimes de la maladie ? Parce que cela signifierait qu'à l'inverse, les ENTJ en situation se transforment en loques exangues, ce qui me parait improbable Smile

@Chase a écrit:
Des fois le discours de certains T m'hérisse les poils.
Qu'est-ce qu'il y a, t'es bipolaire toi aussi ? Tu te transformes en ISFP comme un joli papillon qui sort de sa chrysalide ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Bipolarité et émergeance de l'ombre Mer 20 Nov 2013, 18:07

@Chase a écrit:


Tarbuk, foutre une femme à la porte dans un contexte pareil... t'es taré. Franchement.
Ouf je suis rassurée, je ne suis pas la seule limite choquée de cette réaction.

Sinon @Tarbuk, qui te dis que ce n'est pas elle qui est propriétaire de la maison ou s'ils ne le sont pas tout les deux ?

Pour répondre à l'auteur du topic, je ne m'y connais pas dans le trouble bipolaire, mais je me demande si d'être inhibé n'accentue pas sa psychose ?
Il faudrait peut être lorsqu'elle va mieux, qu'elle est elle même, qu'elle se lâche d'avantage, arrête de refouler sans arrêt.
Revenir en haut Aller en bas
Ekkie Noxx
Aucun rang assigné


Type : HQWM
Age : 95
Lieu : IUDQF H
Emploi : LQYHV WLJDW LRQ
Inscription : 10/01/2013
Messages : 656

Message(#) Sujet: Re: Bipolarité et émergeance de l'ombre Mer 20 Nov 2013, 18:40

Lauter, à mon sens, il faut de l'expertise dans le domaine de la psychiatrie pour pouvoir te répondre.

Je comprends également que tu te poses des questions. Quelle est ta motivation : comprendre les mécanismes psychologiques pour mieux aider ta compagne?

J'ai lu pas mal de psychologues-psychiatres qui font les ponts entre les deux spécialités, en fonction de ce tu recherches je pourrais peut-être t'aiguiller sur des ouvrages.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OdonDeSaintAmand
Traducteur
avatar

Inscription : 29/10/2012
Messages : 854

Message(#) Sujet: Re: Bipolarité et émergeance de l'ombre Mer 20 Nov 2013, 21:29


Jusqu'où est-elle consciente, elle, de son problème, et comment le vit-elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 33
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: Bipolarité et émergeance de l'ombre Jeu 21 Nov 2013, 14:28

@LightenUp a écrit:
A première vue sans rien connaitre d'autre sur la maladie et par extension la situation que tu exposes, je pense probable que ce qui t'ait choqué ce soit plutôt le contraste entre l'ISFP que tu connais, et la harpie transfigurée.

Ce que je veux dire c'est qu'ISFP étant un type particulièrement doux de base, on pourrait penser que ce genre de crises entrainerait plus ou moins la même réaction chez tous les types de personnalité; seulement, c'est particulièrement visible sur ce genre de type car complètement contraire au comportement d'origine.
Je pense que tu devrais faire plus de recherches sur la pathologie, et sur les réactions des autres sujets pour pouvoir mieux asseoir ta théorie. Je serais intéressé de savoir si la bipolarité entraine nécessairement une opposition diamétrale entre la personnalité dominante et son alter-égo latente, ou si cela se caracterise tout simplement de brusques périodes de "changement" de la personnalité, dans une tendance qui se généralise entre les différentes victimes de la maladie ? Parce que cela signifierait qu'à l'inverse, les ENTJ en situation se transforment en loques exangues, ce qui me parait improbable Smile
très interessant.

OUI !
le contraste entre un état maniaque et une état normal est d'autant plus fort sur une personne douce que sur une personnalité déja agressive.
effectivement.

donc l'état manique n'est pas l'ombre de la personne.

en revanche dans le cas de la bipolarité, il y à :
- l'état dépressif
- l'état normal
- l'état maniaque

l'état dépressif est toujours diamétralement opposé à l'état maniaque, d'ou mon idée de parler "d'ombre"

en tout cas merci d'amener de l'eau au moulin, c'était justement pour aérer mon point de vue que j'ai exposé cette idée.

-------------------------------------

Arkansas a écrit:
Lauter, à mon sens, il faut de l'expertise dans le domaine de la psychiatrie pour pouvoir te répondre.

-> elle est suivie par un psychiatre et à une traitement aux neuroleptiques

Je comprends également que tu te poses des questions. Quelle est ta motivation : comprendre les mécanismes psychologiques pour mieux aider ta compagne?
-> oui, voila c'est tout à fait cela.

J'ai lu pas mal de psychologues-psychiatres qui font les ponts entre les deux spécialités, en fonction de ce tu recherches je pourrais peut-être t'aiguiller sur des ouvrages.
c'est très charitable de ta part.
premièrement j'aimerais connaitre quels sont les éléments qui peuvent être générateurs de psychoses.
au sens large.
les situations, les musiques, les attitudes, toutes ces choses à éviter qui peuvent l'inciter à une attitude délirante.

j'ai remarque cela pour :
- les excès émotionnels prolongés, (trop de joie, trop de colere)
- les excès de stimulis (burn out au travail, trop sollicitée) etc
- certaines musiques un peu "surréalistes"
- trop de dépaysement (on à envie de voyager mais j'ai peur qu'elle se tape un syndrome de Stendal ou un syndrome du voyageur)

si tu as d'autres idées de choses à proscrire dis-moi

ensuite j'aimerais trouver un moyen de lui signaler quand elle commence à virer de l'autre bord :
l’adhésion au délire étant très forte, c'est difficile de lui faire entendre qu'elle est en train de "débloquer" .
puisque le language verbal ne marche pas, j'imaginais utiliser le principe Pavlovien, un signe qui déclencherais chez elle l'information "oula, stop ! je suis entrain de dérailler"
qu'en penses-tu ? comment procéder ?


--------------------------------------


@OdonDeSaintAmand a écrit:

Jusqu'où est-elle consciente, elle, de son problème, et comment le vit-elle ?
elle est completement consciente, cela fait des années qu'elle à ces troubles et elle en est à sa cinquième crise en 8 ans, chaque crise est de moins en moins forte, et elle à chaque fois été suffisamment bien été entourée pour ne pas être hospitalisée.
c'est difficile à vivre mais elle à déja fait bcp de chemin dans le bon sens Smile

-----------------------------


@Chase a écrit:
Elle suit un psychologue/psychiatre ? C'est pas rien du tout..
oui, elle est suivie par un psy, depuis une dizaine d'année.


Citation :
et si tu veux parler mbti, à mon avis dés qu'on tombe dans le pathologique ça devient complètement autre chose.. on ne peut plus théoriser aussi facilement.
oui, ce n'est pas simple, et donc, d'autant plus interessant.


Citation :
Tarbuk, foutre une femme à la porte dans un contexte pareil... t'es taré. Franchement.
oui, c'est sacrément égoiste.

Citation :
Quand l'ombre se manifeste de façon pathologique, eh bien c'est comme tous les mécanismes de défense, c'est qu'il y a quelque chose à protéger.. et si cette "nouveauté" t'as paru intéressante je te promets que ça ne l'est en rien pour elle.. Des fois le discours de certains T m'hérisse les poils.
oui son nouveau discours était intéressant, fascinant même, sauf que je ne savais pas qu'il s'agissait de signes annonciateurs d'une crise difficile.
par exemple même si un grand feu brule et détruit, une petite bougie éclaire un pièce d'un angle nouveau, pourtant dans les deux cas il s'agit de feu.

un peu de pondération ne fait pas de mal

et au passage, un état maniaque est extrêmement euphorique, ce qui complique quelque peu la tache de la personne chargée de la raisonner, ne juge pas trop vite s'il te plait.

ensuite dans le cas présent, l'état psychotique, c'est l'inverse de la névrose, il n'y a plus aucun mécanisme de défense, la personne est très vulnérable et en même temps très agressive, du fait que la séparation entre l'inconscient et le conscient ait sauté, elle est "attaquée" massivement par ce qu'elle à pu refouler, d’où les hallucinations diverses.


il n'y à pas que les choses douces et simples à vivre qui sont intéressantes.
intéressant ne veut pas dire "bon", mais intéressant, tout simplement.
bon, j'espere que ma démarche ne te hérisse plus le poil maintenant ?

-----------------------------

@Luna a écrit:


Sinon @Tarbuk, qui te dis que ce n'est pas elle qui est propriétaire de la maison ou s'ils ne le sont pas tout les deux ?
-> on vis dans des maisons séparés mais nous dormons tantôt chez l'un tantot chez l'autre, tantôt seuls

Pour répondre à l'auteur du topic, je ne m'y connais pas dans le trouble bipolaire, mais je me demande si d'être inhibé n'accentue pas sa psychose ?
Il faudrait peut être lorsqu'elle va mieux, qu'elle est elle même, qu'elle se lâche d'avantage, arrête de refouler sans arrêt.
je ne saurais répondre avec certitude mais je vois plus ou moins ou tu veux en venir et je trouve cet angle de vue interessant.

considérant que le matériel refoulé fout le camps dans l'inconscient et que une BDA est une irruption brutale de l'inconscient dans le conscient :
plus les choses refoulées sont lourdes et nombreuses plus la teneur du délire peut être difficille.

bien vu Luna ! Wink 

en tout cas, ça fait plusieurs années qu'elle fait un travail de résilience, et ça semble porter ses fruits, progressivement.

-------------------------


@Tarbuk a écrit:
disons que j'ai eu une expérience comparable avec une fille qui avait peut être mais peu probablement une psychose quelque part  et être gentil n'a toujours fait qu'agraver son comportement, la conforter.  
???
que veux-tu dire par la ?

Citation :
tu peux lui demander de raconter ses rêves.
yep, on fait ça régulierement Wink

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran


Dernière édition par Lauterwasser le Ven 29 Nov 2013, 12:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarbuk
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 24
Lieu : Là où il faut
Inscription : 24/10/2013
Messages : 146

Message(#) Sujet: Re: Bipolarité et émergeance de l'ombre Jeu 21 Nov 2013, 16:00

Heuuu la normalité, je m'en fous et puis la névrose ce sont les refoulements qui sont déchargés de façon violente aussi. Et je parlais de foutre à la porte temporairement Very Happy. Essaye de prendre en compte l'âge de chacun pour cerner le contexte de leurs réponses. (à 20 ans, un cas aussi gros ça peut bouffer durant toutes les études.)

Et "aaaah cool, une remarque pertinente" on jette ou on prend les avis des gens une hierarchisation bien égoïste à mon goût, mais passons ... ça dépend de ton système tout ça.

Le traitement type psychanalyse, névrose, c'est arriver aux sources des refoulements et les rendre conscient pour s'en libérer, y'a que les symptomes qui sont différents mais la méthode semble la même.

Et d'ailleurs tu affirmes (en le montrant) que t'aime avoir ton mot à tout, conceptualiser, juger. Mais en quoi ça va servir tes actions ? Ton plan d'action ? Tu ressens que tu dois faire quoi ?

Je te prends pas la tête mais y'a de la suranalyse dans l'air alors que ton sujet vis à vis d'elle doit tout autant être traité aussi au lieu d'alimenter uniquement ton Ti Razz

Et elle en dit quoi elle quand elle est "clean" ?

_______________________________________
Les remords sur l'âme, comme la rouille sur le fer; tous deux les dégradent et les consument, les rongent et s'y infiltrent, jusqu'à dévorer enfin le coeur et la substance même du métal. Si le monde entier vous déteste, et vous croit mauvais, tant que votre conscience vous absout du remords, vous ne serez pas sans amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 33
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: Bipolarité et émergeance de l'ombre Jeu 21 Nov 2013, 16:23

Elle me dit qu'elle à énormément de chance d'être aimée de quelqu'un qui est compréhensif, qui l'écoute et qui essaie de l'aider plutot que de la bourrer de médocs et de la rembarrer froidement.

je sur-analyse parceque je fonctionne comme ça : parceque j'ai besoin de comprendre pour pouvoir mieux aider.
c'est quoi le problème ?


Citation :
Et "aaaah cool, une remarque pertinente" on jette ou on prend les avis des gens
je me suis donné la pein de répondre à tout le monde.
en plus je devrais justifier le fait d'avoir manifesté une appréciation positive à quelqu'un qui s'est donné la peine de développer un peu et de faire avancer le shmilblick ?
je n'ai pas été désagréable à ton égard il me semble (ou alors involontairement et je m'en excuse)
tu es bien susceptible, ça va pas nous aider tout ça.

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarbuk
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 24
Lieu : Là où il faut
Inscription : 24/10/2013
Messages : 146

Message(#) Sujet: Re: Bipolarité et émergeance de l'ombre Jeu 21 Nov 2013, 16:43

Ahah disons les mots utilisés montrent souvent le principe général, du contexte dans lequel il a été utilisé et de l'esprit par extension. Je comprends ce fonctionnement et je l'ai aussi, mais je veux juste que tu évites de te perdre et de poursuivre ta propre queue. J'suis curieux de savoir ce que tu tirera de tout ce shmilblick.

Tu réponds à tout le monde mais j'parle de l'importance que tu y apportes. Extrapoler sur ce que dit chacun permet d'extrapoler sur plein de points de vue possibles et d'aller loin plus dans ses horizons de pensée.

C'est pas de la susceptibilité mais de la recherche :o Ce qu'il y a derrière les mots est plus important que les mots utilisés. Là j'ai pas la méthode de pensée que toi car je sais qu'on peut très très difficilement changer quelqu'un, on peut même dire que seul le temps le fait.

Quand je suis énervé ou si quelque chose m'a irrité je le dis, le reste n'étant qu'une conclusion temporaire, sinon je suis tout à fait sérieux et les mots que je portent reflètent une émotion quand je le précise.

_______________________________________
Les remords sur l'âme, comme la rouille sur le fer; tous deux les dégradent et les consument, les rongent et s'y infiltrent, jusqu'à dévorer enfin le coeur et la substance même du métal. Si le monde entier vous déteste, et vous croit mauvais, tant que votre conscience vous absout du remords, vous ne serez pas sans amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
avatar

Type : INFP
Age : 24
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3246

Message(#) Sujet: Re: Bipolarité et émergeance de l'ombre Jeu 21 Nov 2013, 17:04

@Lauterwasser a écrit:
@LightenUp a écrit:
A première vue sans rien connaitre d'autre sur la maladie et par extension la situation que tu exposes, je pense probable que ce qui t'ait choqué ce soit plutôt le contraste entre l'ISFP que tu connais, et la harpie transfigurée.

Ce que je veux dire c'est qu'ISFP étant un type particulièrement doux de base, on pourrait penser que ce genre de crises entrainerait plus ou moins la même réaction chez tous les types de personnalité; seulement, c'est particulièrement visible sur ce genre de type car complètement contraire au comportement d'origine.
Je pense que tu devrais faire plus de recherches sur la pathologie, et sur les réactions des autres sujets pour pouvoir mieux asseoir ta théorie. Je serais intéressé de savoir si la bipolarité entraine nécessairement une opposition diamétrale entre la personnalité dominante et son alter-égo latente, ou si cela se caracterise tout simplement de brusques périodes de "changement" de la personnalité, dans une tendance qui se généralise entre les différentes victimes de la maladie ? Parce que cela signifierait qu'à l'inverse, les ENTJ en situation se transforment en loques exangues, ce qui me parait improbable Smile
aaah cool, une remarque pertinente.

OUI !
le contraste entre un état maniaque et une état normal est d'autant plus fort sur une personne douce que sur une personnalité déja agressive.
effectivement.

donc l'état manique n'est pas l'ombre de la personne.

en revanche dans le cas de la bipolarité, il y à :
- l'état dépressif
- l'état normal
- l'état maniaque

l'état dépressif est toujours diamétralement opposé à l'état maniaque, d'ou mon idée de parler "d'ombre"

en tout cas merci d'amener de l'eau au moulin, c'était justement pour aérer mon point de vue que j'ai exposé cette idée.

-------------------------------------

Arkansas a écrit:
Lauter, à mon sens, il faut de l'expertise dans le domaine de la psychiatrie pour pouvoir te répondre.

-> elle est suivie par un psychiatre et à une traitement aux neuroleptiques

Je comprends également que tu te poses des questions. Quelle est ta motivation : comprendre les mécanismes psychologiques pour mieux aider ta compagne?
-> oui, voila c'est tout à fait cela.

J'ai lu pas mal de psychologues-psychiatres qui font les ponts entre les deux spécialités, en fonction de ce tu recherches je pourrais peut-être t'aiguiller sur des ouvrages.
c'est très charitable de ta part.
premièrement j'aimerais connaitre quels sont les éléments qui peuvent être générateurs de psychoses.
au sens large.
les situations, les musiques, les attitudes, toutes ces choses à éviter qui peuvent l'inciter à une attitude délirante.

j'ai remarque cela pour :
- les excès émotionnels prolongés, (trop de joie, trop de colere)
- les excès de stimulis (burn out au travail, trop sollicitée) etc
- certaines musiques un peu "surréalistes"
- trop de dépaysement (on à envie de voyager mais j'ai peur qu'elle se tape un syndrome de Stendal ou un syndrome du voyageur)

si tu as d'autres idées de choses à proscrire dis-moi

ensuite j'aimerais trouver un moyen de lui signaler quand elle commence à virer de l'autre bord :
l’adhésion au délire étant très forte, c'est difficile de lui faire entendre qu'elle est en train de "débloquer" .
puisque le language verbal ne marche pas, j'imaginais utiliser le principe Pavlovien, un signe qui déclencherais chez elle l'information "oula, stop ! je suis entrain de dérailler"
qu'en penses-tu ? comment procéder ?


--------------------------------------


@OdonDeSaintAmand a écrit:

Jusqu'où est-elle consciente, elle, de son problème, et comment le vit-elle ?
elle est completement consciente, cela fait des années qu'elle à ces troubles et elle en est à sa cinquième crise en 8 ans, chaque crise est de moins en moins forte, et elle à chaque fois été suffisamment bien été entourée pour ne pas être hospitalisée.
c'est difficile à vivre mais elle à déja fait bcp de chemin dans le bon sens Smile

-----------------------------


@Chase a écrit:
Elle suit un psychologue/psychiatre ? C'est pas rien du tout..
oui, elle est suivie par un psy, depuis une dizaine d'année.


Citation :
et si tu veux parler mbti, à mon avis dés qu'on tombe dans le pathologique ça devient complètement autre chose.. on ne peut plus théoriser aussi facilement.
oui, ce n'est pas simple, et donc, d'autant plus interessant.


Citation :
Tarbuk, foutre une femme à la porte dans un contexte pareil... t'es taré. Franchement.
ouais moi aussi ça me choque, ça fait un peu "vous êtes recalée au test de normalité : veuillez vous résoudre à disparaitre".
je ne cautionne pas du tout.

Citation :
Quand l'ombre se manifeste de façon pathologique, eh bien c'est comme tous les mécanismes de défense, c'est qu'il y a quelque chose à protéger.. et si cette "nouveauté" t'as paru intéressante je te promets que ça ne l'est en rien pour elle.. Des fois le discours de certains T m'hérisse les poils.
oui son nouveau discours était intéressant, fascinant même, sauf que je ne savais pas qu'il s'agissait de signes annonciateurs d'une crise difficile.
par exemple même si un grand feu brule et détruit, une petite bougie éclaire un pièce d'un angle nouveau, pourtant dans les deux cas il s'agit de feu.

je pourrais dire "des fois le discours de certains F manquent de pondération". mais ça n'apporterais rien de constructif, mieux vaut s'abstenir, non ?

et au passage, un état maniaque est extrêmement euphorique, ce qui complique quelque peu la tache de la personne chargée de la raisonner, ne juge pas trop vite s'il te plait.

ensuite dans le cas présent, l'état psychotique, c'est l'inverse de la névrose, il n'y a plus aucun mécanisme de défense, la personne est très vulnérable et en même temps très agressive, du fait que la séparation entre l'inconscient et le conscient ait sauté, elle est "attaquée" massivement par ce qu'elle à pu refouler, d’où les hallucinations diverses.


il n'y à pas que les choses douces et simples à vivre qui sont intéressantes.
intéressant ne veut pas dire "bon", mais intéressant, tout simplement.
bon, j'espere que ma démarche ne te hérisse plus le poil maintenant ?



Merci de la précision, au départ j'ai cru comprendre que tu la prenais pour un sujet d'étude..

Je sais ce qu'est une psychose, j'ai déjà vu des psychotiques (dans le cadre d'un stage) et je suis d'accord que c'est très difficile à "gérer" (c'est triste qu'on ait pratiquement que les neuroleptiques pour apaiser ça...), mais à côté la personne souffre aussi énormément et j'ai dû mal comprendre le fond de tes propos. Même si j'avoue que j'ai peut être toujours du mal et que je n'écrirais jamais les choses ainsi. Mais bon, fonctionnement différent, etc.. Enfin sinon c'est rassurant de voir que ça va mieux avec le temps !

Et sinon tu connais bien toute son histoire ? Enfin je sais pas quel est l'avis général sur la psychose mais elle a bien une source..


_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 33
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: Bipolarité et émergeance de l'ombre Ven 22 Nov 2013, 22:32

Citation :
mais à côté la personne souffre aussi énormément et j'ai dû mal comprendre le fond de tes propos.
oui... et ?
c'est justement parcequ'elle souffre et que je l'aime que je prends la peine de "l'étudier" comme tu dis, de l'écouter, de comprendre son fonctionnement et d'essayer de trouver de solution pour l'aider.

je ne comprends pas ou est le probleme.


sa psychose à une source que je n'ai pas osé dire de prime abord... disons que c'est une vieille agression un peu trop intime Sad couple à un contexte familial destructeur Sad

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran


Dernière édition par Lauterwasser le Ven 22 Nov 2013, 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tagada
Aucun rang assigné
avatar

Type : ESTJ ou autre TJ sp/so
Age : 28
Lieu : Nantes
Emploi : Diplomatie dans le cirque
Inscription : 28/06/2013
Messages : 268

Message(#) Sujet: Re: Bipolarité et émergeance de l'ombre Ven 22 Nov 2013, 22:33

Toilettes Cachewc 

_______________________________________
La vérité http://choucrouteweb.net/Reportages/Ladder_theory1.html

[15:26:07 04/12/13] axolotl : là tu profite de tout les bons ferments et ton intestin il t'aime. et il te fait pas péter parce qu'il est heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Bipolarité et émergeance de l'ombre Ven 22 Nov 2013, 22:40

@Lauterwasser a écrit:
je ne comprends pas ou est le probleme.
Fallait pas dire que c'tait ta compagne.

Ça fait genre : regardez ma compagne est folle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Bipolarité et émergeance de l'ombre Ven 22 Nov 2013, 23:04

@Lauterwasser a écrit:

c'est justement parcequ'elle souffre et que je l'aime que je prends la peine de "l'étudier" comme tu dis, de l'écouter, de comprendre son fonctionnement et d'essayer de trouver de solution pour l'aider.

Oh c'est mignon, je ne comprend pas non plus pourquoi tout le monde te tombe dessus. Si tu as des questions sur les ISFP, n'hésite pas à m'en poser.
Revenir en haut Aller en bas
Arthas7
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 19
Lieu : France
Emploi : lycéen
Inscription : 25/12/2013
Messages : 56

Message(#) Sujet: Re: Bipolarité et émergeance de l'ombre Ven 27 Déc 2013, 21:22

j'ai connu de récent trouble bipolaire, plus précisément j'ai fait une cyclothymie.

la nature change, mais cela semble plutôt être commun à tous, tout les gens atteint de cela perdre leur estime, devient irritable, ect...

cela ne varie pas tellement entre les MTBS(le risque d'apparition et l’importance de la maladie par contre peuvent être soumit à ce facteur )

c'est l'état émotionnelle qui se trouve changer, pas le caractère, il est masquer sous des émotions incontrôlé du à des problèmes psychologique ou cérébrale.

Apres une part de la nature reste distincte, les gens perdre leur émotions, mais ne s'en trouve pas toujours plus rationnelle.

_______________________________________
Arthas7,dessinateur,écrivain, graphiste novice, randonneur ,codeur en C++  En Visual basique HTLM/CSS ,apprenti guitariste, lecteur assidu de biologie, de sociologie, psychologie, philosophie, physique, et de beaucoup d'autre science et Roi d'un serveur minecraft.
Spoiler:
 

ps:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mo'
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFJ
Age : 20
Lieu : France
Emploi : Etudiante
Inscription : 12/04/2014
Messages : 113

Message(#) Sujet: Re: Bipolarité et émergeance de l'ombre Sam 12 Avr 2014, 10:48

@Lauterwasser a écrit:
Alors voila la situation :

ma compagne (ISFP) est bipolaire, plus précisément elle est affectée de psychose maniaco-dépressive.

depuis que nous sommes ensembles elle n'a pas eu d'épisode dépressif (ce qui est plutôt flatteur)

en revanche, ces dernières semaines elle à fait une crise maniaque (provoqué par un excès de joie, sisi c'est possible), et j'ai pu la découvrir sous un angle radicalement différent.

D.Jekkyl et mr Hyde.

progressivement (en une poignée de jours) elle est devenue l'opposée de ce qu'elle est d'habitude.

son discours à changé et en 2 jours elle est devenu très instable, allumée, illuminée et agressive.


j'avais de plus en plus de mal à la contenir et mon sommeil en pâtissait vraiment. heureusement cette bouffée délirante aigue n'a duré que trois semaines, j'ai pu l'apaiser sans avoir à l'hospitaliser.

Je me demandais comment une fille aussi douce, introvertie, positive, inhibée, sentimentale et romantique, pouvais devenir aussi violente, autoritaire, mentale et ténébreuse.


en découvrant ainsi de façon pratique et intime la bipolarité j'ai entrevu/supposé des corrélations, notamment :

- La BDA des bipolaires est-elle une émergence brutale et débridée de "l'ombre" ?
- La BDA des bipolaires est-elle une forme désintégrée de l'opposée MBTI ?
par exemple cette femme ISFP qui revet brutalement une forme ENTJ débridée et dangereuse, un peu comme une fonction "Ombre Extravertie" ?

- a vous.

Mon amie d'enfance était atteinte de troubles bipolaires, tendance maniaco-dépressive

Lorsqu'ils se sont véritablement déclarés (nous avions 12 ans) j'ai tout fait pour essayer de la calmer, d'éviter qu'elle "plonge" toujours plus profond dans cette espèce de trou noir. C'était quelqu'un de très timide mais empathique, de doux et calme. Mais elle devenait colérique et violente pendant ses crises. Ce qui était des sautes d'humeurs passagères a dégénéré en des actes d'auto-destruction.
Je n'ai jamais rien pu faire, quand il y avait une "embellie" elle n'était toujours que de courte durée.
Une fois au lycée ses troubles (malgré plusieurs thérapies) se sont encore agravés.
Aujourd'hui, elle est internée dans un "centre". Elle est devenue schizophrène, n'arrive à lire que des messages courts, et ne sait plus compter... Et j'en passe

Bref, tout ça pour dire que leurs cas semblent similaires, du moins pour le début de mon explication. Je pense que ces "pathologies" revêtent plus d'une forme désintégrée opposée plutôt que d'une émergence de "l'ombre"
Bon après, j'ai pas d'expérience, je suis jeune et j'ai pas du tout fait d'études de psychologie, donc voilà mon humble avis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 33
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: Bipolarité et émergeance de l'ombre Sam 12 Avr 2014, 10:59

merci pour ta réponse.
cette histoire d'ombre n'est que théorie hypothétique, je ne saurais en affirmer quoi que ce soit.

depuis elle n'a pas eu d'autre épisode et se porte bien.

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mo'
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFJ
Age : 20
Lieu : France
Emploi : Etudiante
Inscription : 12/04/2014
Messages : 113

Message(#) Sujet: Re: Bipolarité et émergeance de l'ombre Sam 12 Avr 2014, 11:04

@Lauterwasser a écrit:
merci pour ta réponse.
cette histoire d'ombre n'est que théorie hypothétique, je ne saurais en affirmer quoi que ce soit.

depuis elle n'a pas eu d'autre épisode et se porte bien.


Bien sûr je comprends

De même, l'histoire que j'ai pu prendre comme exemple est très pessimiste, je ne pense pas qu'on puisse en faire un cas d'école.

Je suis heureuse qu'elle se porte mieux, pour elle et pour toi bien sûr Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maze
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 4w5
Age : 30
Lieu : Montpellier
Emploi :
Inscription : 31/03/2014
Messages : 225

Message(#) Sujet: Re: Bipolarité et émergeance de l'ombre Sam 12 Avr 2014, 14:20

J'ai une ex bipolaire. Au début de notre relation, qui a duré plusieurs années, ça ne s'était pas déclaré, bien que, et je ne le saurais que plus tard, elle avait déjà quelques idées délirantes mais qu'elle gardait pour elle. Ça a commencé par une phase dépressive de 3 mois, puis une phase maniaque et à partir de là ça a été enchaînements rapides des cycles jusqu'à hospitalisation.

Elle semblait ENFJ, cependant, je me demande si elle n'était pas introvertie au final, elle gardait tellement de choses pour elle-même. Aujourd'hui elle est stabilisée grâce à des médicaments (neuroleptique, antidépresseur, régulateur d'humeur), et ce comportement introverti ressort encore plus. Bref, ces médicaments peuvent tellement changer le comportement qu'il peut-être difficile de faire un typage précis à la base.
Quoiqu'il en soit, en période de crise, elle ressemblait à une ESTP, et ça renvoie je crois à cette théorie sur les boucles primaires/tertiaires
http://personalitycafe.com/articles/25205-dominant-tertiary-loops-common-personality-disorders.html
Et en même temps, elle changeait du tout au tout en très peu de temps, même à l'intérieur d'une phase maniaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Bipolarité et émergeance de l'ombre

Revenir en haut Aller en bas
 

Bipolarité et émergeance de l'ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Souffle d'ombre
» Bipolarité
» J'ai vu une ombre, j'en suis sûre ...
» Le soleil de midi ne fait pas d'ombre...
» Sainte Geneviève, Le Saint Nom de Jésus, commentaire du jour "Sur ceux qui habitaient dans le pays de l'ombre et de la mort, une lumière s'est levée"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-