Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Ekkie Noxx
Aucun rang assigné


Type : HQWM
Age : 95
Lieu : IUDQF H
Emploi : LQYHV WLJDW LRQ
Inscription : 10/01/2013
Messages : 656

Message(#) Sujet: Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo Dim 03 Nov 2013, 13:27

Avertissement aux plus sensibles.

Lorsque l'on regarde les techniques militaires pour casser la personnalité existante et mettre tout le monde au même niveau à l'armée -déprogrammation mentale et manipulation, qu'il s'agisse des propres soldats d'une armée ou des adversaires- ou simplement l'impact de la guerre sur une personne, on voit qu'il est possible d'influencer la personnalité.

Question tout à fait théorique, pensez-vous qu'il soit possible, ALORS que la personnalité se constitue, de créer un type?

Imaginez un centre similaire à celui existant dans la série Le Caméléon mais qui au lieu de créer des surdoués, créerait des types. 20 enfants en bas âge dans un centre et on leur 'inocule' le Si, le Te, le Fe etc.

Pourquoi faire? Je vois bien certains états dictateurs qui auraient besoin d'une armada de ISTJ qui ne discuteraient pas leurs ordres par exemple.

J'étais à Rome la semaine dernière et tout est tellement ENTJ dans la philosophie, c'est intéressant de voir comment un homme a impacté toute une nation, un peuple, une idéologie. En fait, des générations entières.

Ca se trouve, il y a déjà des labos comme ça, tout orchestré  et scellé par les gouvernements.
Par ailleurs, je pense que quelque chose d'assez similaire existe dans de nombreuses sectes (je pense notamment que "l'injection" de la peur dans l'éducation peut favoriser le terrain du Si. En gros, on utilise les instincts pour impacter les fonctions cognitives).

Qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apocalypse
Déléguée aux smileys
avatar

Type : INFP 4w3
Age : 28
Lieu : -
Emploi : -
Inscription : 22/09/2012
Messages : 2295

Message(#) Sujet: Re: Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo Dim 03 Nov 2013, 13:51

C'est un sujet troublant. Il y avait déjà eu une discussion comme ça sur Databank, comme quoi les personnes atteintes de troubles post-traumatiques devenaient IxTx lors des test MBTI : leur personnalité est donc altérée. Ils deviennent comme ça parce que refouler leurs émotions serait le seul moyen de tenir le choc, en quelque sorte.

Créer un type avec certitude, je ne sais pas si c'est possible, mais infléchir des tendances, peut être. C'est comme si mon environnement m'avait poussé à davantage développer le Si (peut être même le Te, mais un certain Te) que la moyenne des INFP par exemple, parce qu'on m'en a fait sentir la déficience . Cela dit je reste Ne avant d'être Si, mais j'ai plus conscience de certaines choses relevant habituellement du S : apparence, nécessité de la vie, etc... Ce type de préoccupations reste guidé par mon Fi, parce que tout ça relève des valeurs, et même lorsque je prône un certain pragmatisme, c'est avec l'idée que c'est la seule chose à faire et que ce qui en découlera sera plus positif que si on adopte une optique plus "idéaliste".
En parallèle je perds en spontanéité. Mon Si (ne parlons pas de mon Te...) est souvent bancal et ne se place pas au niveau d'un Ne en secondaire qui serait probablement plus fonctionnel s'il était maîtrisé.

Dans tous les cas on ne peut pas changer de fonctions cognitives. L'ordre peut changer, et on peut en mimer certaines, mais si on peut influer sur les tendances, je ne pense pas qu'on puisse "contrôler", aiguiller vers un certain type de comportement. Ça reste quelque chose de très hasardeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo Dim 03 Nov 2013, 13:52

Je crois que c'est impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo Dim 03 Nov 2013, 13:52

Oui ce serait sans doute possible comme nous possédons toutes les fonctions en nous. Il suffirait de stimuler uniquement celles qui nous intéressent, après je ne pense pas que l'on puisse créer un nouveau type hybride qui utiliseraient toutes les fonctions. La personne en question en deviendrait surement folle.

Sinon oui, même à l'âge adulte il est encore possible d'influencer la personnalité, mais à ce stade là, la base de notre type est tellement ancré en nous, que les soldats transformés en ISTJ par exemple, le sont seulement d'apparence. Ils adoptent un comportement ISTJ sans pour autant l'être réellement. C'est une couche qui couvre leur réelle personnalité.

Sinon je ne pense pas qu'il existe des labos travaillant sur la modification de la personnalité d'un individu pour en faire ce qu'ils souhaitent. Enfin, des chercheurs ont bien trouvé le moyen de rendre une personne criminelle en bisounours, en stimulant certaines zones du cerveau par un courant électrique. (si si je l'ai lu dans un magazine digne de confiance Razz)
Revenir en haut Aller en bas
Exterkate
Hôte 5 étoiles
avatar

Type : INTP 6
Age : 21
Lieu : Grand Est
Emploi : Apprenti (Al)Chimiste
Inscription : 18/12/2011
Messages : 836

Message(#) Sujet: Re: Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo Dim 03 Nov 2013, 13:58

J'en pense que c'est possible, mais pas toujours. Constructif n'est-ce pas ?


On est principalement fait de conditionnement, et ce que tu dis en est un. Donc je pense qu'il est effectivement possible de faire un conditionnement extrême d'un type de personnalité pour une masse de gens, au problème près que tu te heurte à la résistance mentale, et la personnalité profonde des gens derrière.
Si on admet qu'un type est inoculé à la naissance, le changer pourrait bien détruire la personne elle même et la rendre absolument inutile.
Si on admet qu'on peut finalement les faire changer, même si je pense sincèrement que les nuances de types originels resteront dans le nouveau profil, le fait de le changer radicalement reviendrai en fait à de nouveau dégâts psychologiques très importants.
Dans les deux cas, ça serai assez peut rentable, et il serait plus efficace de créer une armée d'arme biologique ressemblant à des guerriers, avec programmation psy incorporée (pour 19€50 chez votre....).

Si tu pense seulement faire un changement superficiel, en enfermant la personnalité dans une autre (appuyer sur les boutons pour qu'au final un ESTP agisse en ISTJ, mais reste ESTP), ben c'est le principe qu'utilise les dictateurs depuis toujours en fait. scratch
Cela dit, y'aura toujours une résistance finale.

Au final, y'aurai toujours un p'tit truc irrésistible au fond des personnes qui fait que ça pourrait foirer. Peut être qu'il y a des techniques de lavages de cerveau hyper évolué qui pourraient réécrire les gens, et là, j'évite de m'y aventurer en admettant que c'est possible, mais sinon ça me paraît dur et peut rentable.

Et on pourrait aussi admettre l'hypothèse de la conscience collective, contre qui il est impossible de luter... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speed Gavroche
Destructureur d'Intemporalité
avatar

Type : esTP 6w7(sw7w8)-8w7(sw9w8)- 3w4(sw4w5) Sx/Sp
Age : 27
Lieu : Dublin (Irlande)
Emploi : Conqueror Of The World
Inscription : 29/06/2008
Messages : 1581

Message(#) Sujet: Re: Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo Dim 03 Nov 2013, 15:08

Je pense que ce genre de procédé entrainerait une dissociation ou un dédoublement de la personnalité. En gros la personne aurait deux personnalités. L'une active, celle "fabriquée" par les scientifiques et les militaires, et l'autre, qui serait toujours là mais inactive la plupart du temps.

J'ai l'impression que le type MBTI est inné et tombe un peu au hasard, avec éventuellement une influence de la génétique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
avatar

Type : INFP
Age : 24
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3246

Message(#) Sujet: Re: Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo Dim 03 Nov 2013, 15:10

@Speed Gavroche a écrit:


J'ai l'impression que le type MBTI est inné et tombe un peu au hasard, avec éventuellement une influence de la génétique...
Si ça serait par hasard, pourquoi tant de disproportions dans la répartition des types ? (majorité de SJ, minorité de NJ..)

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speed Gavroche
Destructureur d'Intemporalité
avatar

Type : esTP 6w7(sw7w8)-8w7(sw9w8)- 3w4(sw4w5) Sx/Sp
Age : 27
Lieu : Dublin (Irlande)
Emploi : Conqueror Of The World
Inscription : 29/06/2008
Messages : 1581

Message(#) Sujet: Re: Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo Dim 03 Nov 2013, 15:18

@Chase a écrit:
@Speed Gavroche a écrit:


J'ai l'impression que le type MBTI est inné et tombe un peu au hasard, avec éventuellement une influence de la génétique...
Si ça serait par hasard, pourquoi tant de disproportions dans la répartition des types ? (majorité de SJ, minorité de NJ..)
Le hasard n'implique pas une inégalité des probabilités. Si je cherche des trèfles, j'ai plus de chance de tomber sur des trèfles à 3 feuilles qu'à quatre feuilles. N'empêche que ça reste du hasard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SmoothJohn
Aucun rang assigné
avatar

Type : ESTP 10w11
Age : 23
Lieu : Partout
Inscription : 05/04/2013
Messages : 726

Message(#) Sujet: Re: Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo Dim 03 Nov 2013, 15:19

@Chase a écrit:
@Speed Gavroche a écrit:
J'ai l'impression que le type MBTI est inné et tombe un peu au hasard, avec éventuellement une influence de la génétique...
Si ça serait par hasard, pourquoi tant de disproportions dans la répartition des types ? (majorité de SJ, minorité de NJ..)
 
Le hasard n'exclut pas les disproportions.
 
La couleur des cheveux n'est pas fonction de l'environnement social; pourtant, les roux sont - heureusement - rares Wink

_______________________________________
Myers-Briggs ESTP
Enneagram 8 wing 7
Tritype 8w7 - 7w8 - 3w?
Stacking Sx/So/Sp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
avatar

Type : INFP
Age : 24
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3246

Message(#) Sujet: Re: Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo Dim 03 Nov 2013, 15:20

Dans quel cas ça serait intéressant de savoir pourquoi certains types seraient plus rares que d'autres.

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ekkie Noxx
Aucun rang assigné


Type : HQWM
Age : 95
Lieu : IUDQF H
Emploi : LQYHV WLJDW LRQ
Inscription : 10/01/2013
Messages : 656

Message(#) Sujet: Re: Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo Dim 03 Nov 2013, 15:24

@Speed Gavroche a écrit:
Je pense que ce genre de procédé entrainerait une dissociation ou un dédoublement de la personnalité. En gros la personne aurait deux personnalités. L'une active, celle "fabriquée" par les scientifiques et les militaires, et l'autre, qui serait toujours là mais inactive la plupart du temps.

Ouais un dédoublement de la personnalité me paraît être une hypothèse hautement probable. Si l'on part du postulat que l'enfant développe une autre personnalité que celle qui lui est pré-fabriquée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
avatar

Type : INFP
Age : 24
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3246

Message(#) Sujet: Re: Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo Dim 03 Nov 2013, 15:33

La question ça serait aussi de savoir comment ils feraient : par conditionnement, par modification génétique ? Pour les conséquences de la double personnalité situées plus haut je vois bien être le conditionnement à l'origine de tels troubles, dans quel cas il faut prendre l'enfant dés la naissance et conditionner sa personnalité à un environnement choisi afin d'obtenir le type de personnalité voulue, mais ça, ça cause plus de névroses qu'autres choses. Pour la modification génétique, est ce qu'on sait au moins quels gènes sont à l'origine de la personnalité ?

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ekkie Noxx
Aucun rang assigné


Type : HQWM
Age : 95
Lieu : IUDQF H
Emploi : LQYHV WLJDW LRQ
Inscription : 10/01/2013
Messages : 656

Message(#) Sujet: Re: Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo Dim 03 Nov 2013, 15:33

@Chase a écrit:
Dans quel cas ça serait intéressant de savoir pourquoi certains types seraient plus rares que d'autres.
Je pense que la "nature est bien faite" si on peut parler ainsi.

Dans nos sociétés (humaines ou animales), il y a toujours des rôles. Il y a toujours une masse et les minorités. Il a toujours ceux qui suivent les règles et ceux qui les bousculent pour que celles-ci évoluent. Certains sont plus manuels, d'autres plus intelligents, d'autres plus ci ou ça.

Dans cette disproportion, il y a un équilibre qui assure l'adaptation et l'évolution constante du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speed Gavroche
Destructureur d'Intemporalité
avatar

Type : esTP 6w7(sw7w8)-8w7(sw9w8)- 3w4(sw4w5) Sx/Sp
Age : 27
Lieu : Dublin (Irlande)
Emploi : Conqueror Of The World
Inscription : 29/06/2008
Messages : 1581

Message(#) Sujet: Re: Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo Dim 03 Nov 2013, 15:33

@Chase a écrit:
Dans quel cas ça serait intéressant de savoir pourquoi certains types seraient plus rares que d'autres.
Peut-être par sélection naturelle. Vu qu'à la préhistoire les S arrivaient plus facilement à survivre par la maitrise de leur environnement matérialiste tandis que les N étaient souvent tellement à coté de leurs pompes qu'ils n'arrivaient pas à planter une patate ni même à allumer un feu. Ils n'ont donc pas pu survivre ou ont été abandonné car considérés comme un poid mort par la tribu et n'ont donc pas pu procréer. Et comme il y a une influence de la génétique, la majorité de S survivant a pu procréer et transmettre leurs gènes de S à une majorité de bambins jusqu'à notre époque ou les S sont toujours majoritaires.

Bien sûr, la génétique ne détermine pas tout et laisse sa place au hasard. C'est comme ça que tu peux avoir des parents qui ne font qu'1m 55/1 m 75 tout en dépassant toi-même le 1m90. De même que beaucoup de N sont nés dans une famille de de S en se demandant ce qu'il viennent foutre dans cette galère, ou que je peux être ESTP en ayant deux parents NF. Le hasard est farceur.


Dernière édition par Speed Gavroche le Dim 03 Nov 2013, 15:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
avatar

Type : INFP
Age : 24
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3246

Message(#) Sujet: Re: Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo Dim 03 Nov 2013, 15:34

Arkansas a écrit:
@Chase a écrit:
Dans quel cas ça serait intéressant de savoir pourquoi certains types seraient plus rares que d'autres.
Je pense que la "nature est bien faite" si on peut parler ainsi.

Dans nos sociétés (humaines ou animales), il y a toujours des rôles. Il y a toujours une masse et les minorités. Il a toujours ceux qui suivent les règles et ceux qui les bousculent pour que celles-ci évoluent. Certains sont plus manuels, d'autres plus intelligents, d'autres plus ci ou ça.

Dans cette disproportion, il y a un équilibre qui assure l'adaptation et l'évolution constante du monde.
Je pense la même chose Smile 

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ekkie Noxx
Aucun rang assigné


Type : HQWM
Age : 95
Lieu : IUDQF H
Emploi : LQYHV WLJDW LRQ
Inscription : 10/01/2013
Messages : 656

Message(#) Sujet: Re: Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo Dim 03 Nov 2013, 15:44

@Chase a écrit:
La question ça serait aussi de savoir comment ils feraient : par conditionnement, par modification génétique ? Pour les conséquences de la double personnalité situées plus haut je vois bien être le conditionnement à l'origine de tels troubles, dans quel cas il faut prendre l'enfant dés la naissance et conditionner sa personnalité à un environnement choisi afin d'obtenir le type de personnalité voulue, mais ça, ça cause plus de névroses qu'autres choses. Pour la modification génétique, est ce qu'on sait au moins quels gènes sont à l'origine de la personnalité ?
Je voyais un conditionnement psychologique et oui, en très bas âge.
Pour l'environnement, l'isolement au début est requis pour assurer qu'aucune variable externe ne perturbera le conditionnement.

Mais effectivement, ça étouffe complètement la nature et j'imagine que ça provoquerait un phénomène similaire au rejet de greffe. Je me demande quels mécanismes causeraient cela, sachant qu'on parle d'êtres humains dont la personnalité n'est pas encore formée. Quoique même les petits développent des névroses aussi, en réfléchissant à voix haute...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
avatar

Type : INFP
Age : 24
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3246

Message(#) Sujet: Re: Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo Dim 03 Nov 2013, 15:50

Ca a certainement déjà du être testé, pendant la seconde guerre mondiale, la guerre froide.. jusqu'à aujourd'hui, ils ont déjà crée des bébés génétiquement modifiés aux états unis (qui n'ont donc pas de parents géniteurs). Et puis l'idée est déjà dans la conscience collective, y'a qu'à voir la série Caméléon et autres films du genre.

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zogarok
Co-administrateur
avatar

Type : INxJ 1μ, 1w9_6w5_4w3, Melancholic/Choleric
Age : 25
Lieu : L'automne
Emploi : Troll repenti
Inscription : 01/11/2012
Messages : 1461

Message(#) Sujet: Re: Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo Dim 03 Nov 2013, 17:09

Il y a aussi l'adaptation... Par exemple, un INFJ naissant au milieu des SJ et finissant par cultiver des attitudes de SP, les arborer naturellement.. tout en étant manifestement opposé aux SP naturels – et restant un Ni-dom fondamentalement détaché.
Oui, je suis frustré.

Donc je crois que beaucoup de traits peuvent être négligés ; on reste un membre de son type, mais la réalité nous contraint aussi à apparaître comme une toute autre chose.
Il y a des ''intellos IN'' qui doivent rejoindre le rang des manuels. Les tendances naturelles d'un individu sont souvent contrariées – probablement, ça concernera aussi davantage les S à l'avenir (et puis, ça les a toujours concernés, selon le milieu, le moment, l'exigence). Juste retour de bâton ?

Nous sommes toujours trop faibles. Le risque d'être dissout et nié est permanent.

Et lorsque vous évoquez les ISTJ dévoués pour une dictature efficace, vous omettez que s'il y a une orientation instinctive permettant de résister au conditionnement extérieur... c'est la Perception Introvertie. Là où le Jugement Introverti ne fait que repousser, la Perception elle, est dissociée des certitudes extraverties, donc de ce que pourrait inculquer l'environnement. Les Si et Ni ingurgitent ou cogitent et sont fixés, lorsqu'il s'agit de regarder au-dehors ; on peut induire les Si, mais passé un certain délai, il faudra être particulièrement armé et motivé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zogarok.wordpress.com
Le chat
Aucun rang assigné
avatar

Type : 7, INTJ
Age : 36
Lieu : Paris
Emploi : Psy
Inscription : 02/06/2013
Messages : 1084

Message(#) Sujet: Re: Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo Lun 04 Nov 2013, 00:54

De ce que j'en comprend le type MBTI n'est pas structurel mais eminament systémique.

Creer analytiquement une chose relevant de la systémie me semble une drole d'idée.


_______________________________________
http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Barnum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 33
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo Lun 04 Nov 2013, 01:34

@Chase a écrit:
@Speed Gavroche a écrit:


J'ai l'impression que le type MBTI est inné et tombe un peu au hasard, avec éventuellement une influence de la génétique...
Si ça serait par hasard, pourquoi tant de disproportions dans la répartition des types ? (majorité de SJ, minorité de NJ..)
probablement parceque la fourmilière à besoin d'un plus grand nombre de bras qui travaillent et appliquent (exécutants) que de théoriciens organisés qui innovent.

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxin
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 27
Lieu : Picardie
Emploi : étudiant
Inscription : 13/04/2013
Messages : 45

Message(#) Sujet: Re: Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo Lun 04 Nov 2013, 03:36

@Chase a écrit:

Arkansas a écrit:

@Chase a écrit:

Dans quel cas ça serait intéressant de savoir pourquoi certains types seraient plus rares que d'autres.
Je pense que la "nature est bien faite" si on peut parler ainsi.
Dans nos sociétés (humaines ou animales), il y a toujours des rôles. Il y a toujours une masse et les minorités. Il a toujours ceux qui suivent les règles et ceux qui les bousculent pour que celles-ci évoluent. Certains sont plus manuels, d'autres plus intelligents, d'autres plus ci ou ça.

Dans cette disproportion, il y a un équilibre qui assure l'adaptation et l'évolution constante du monde.
Je pense la même chose Smile
idem pour moi

@Chase a écrit:
Pour la modification génétique, est ce qu'on sait au moins quels gènes sont à l'origine de la personnalité ?
Pour le type de personnalité selon moi c'est probablement comme pour le coefficient intellectuel, c'est principalement génétique mais il y a probablement des centaines de gènes qui interviennent, en fait dans cette optique tout gène qui intervient directement ou indirectement sur notre cerveau va avoir une influence plus ou moins élevée sur le type de personnalité, alors la transgenèse au niveau des gènes influençant le cerveau ça va heureusement pas être possible avant longtemps...car il faudrait connaitre l'effet induit de chaque gène sur les effets des autres gènes le tout de manière co-génétique, hors déjà vouloir bien comprendre les effets de deux gènes distincts sur le cerveau c'est déjà un peu comme vouloir séparer les œufs d'une omelette une fois celle ci battue. Cependant certains gènes ont des effets très importants facilement détectables et pourraient être utilisés par des apprentis sorciers.


@Speed Gavroche a écrit:
@Chase a écrit:
Dans quel cas ça serait intéressant de savoir pourquoi certains types seraient plus rares que d'autres.
Peut-être par sélection naturelle.
Oui, tout à fait en grande partie probablement, sélection naturelle dont le résultat inévitable est une grande variation dans la répartition des types, autant en pourcentage dans une population que entre diverses populations, qui sauf formidable effet du hasard n'auront pas les même pourcentages des différents types. Ça fonctionne comme pour les traits physiques eux aussi génétiquement codés, quoi que de façon moins complexe le plus souvent, et dont les pourcentages sont très différents dans une population et cela varie fortement d'une population à l'autre.

@Speed Gavroche a écrit:

Vu qu'à la préhistoire les S arrivaient plus facilement à survivre par la maitrise de leur environnement matérialiste tandis que les N étaient souvent tellement à coté de leurs pompes qu'ils n'arrivaient pas à planter une patate ni même à allumer un feu. Ils n'ont donc pas pu survivre ou ont été abandonné car considérés comme un poid mort par la tribu et n'ont donc pas pu procréer. Et comme il y a une influence de la génétique, la majorité de S survivant a pu procréer et transmettre leurs gènes de S à une majorité de bambins jusqu'à notre époque ou les S sont toujours majoritaires.
Ça par contre je n'en suis pas sûr du tout, les NP (Ne) s'en sortent à merveille pour ce genre de chose, mais pas de façon routinière, je pense même qu'un NP (même un infp) s'en sort souvent plutôt mieux abandonné sur une ile déserte qu'un SP et beaucoup mieux par rapport à un SJ, car ils sont les plus adaptables, ingénieux, astucieux, capables d'étudier et comprendre globalement le fonctionnement de leur environnement pour s'y adapter, les plus capables de changer d’environnement au besoin, et capables de découvrir les meilleurs endroits et techniques de chasse, les meilleurs techniques agricoles etc, et ils ont dont probablement subis une sélection fortement positive lors de la dernière période glaciaire en Europe. Mais ils sont moins combatifs et reproductifs dans la compétition avec les S d'une même tribu et leur nombre est donc resté limité même s'il a fortement augmenté.

Quant au NJ (Ni), qui sont des types plutôt rares, c'est un peu vraie, ils ont souvent du mal dans leur environnement et ont besoin du groupe pour les nourrir ou pour les guider plus longtemps dans leurs taches routinières vitales. les NTJ sont extrêmement ingénieux et "visionnaires" et sont des gens actifs, jouant sans doute un rôle déterminant pour faire gagner la tribu préhistorique dans la compétition avec les autres tribus, et les NFJ avaient sans aucun doute un rôle de cohésion sociale à jouer (religion, solidarité active) et n'ont donc pas besoin d'être très nombreux, mais on peut imaginer que leur sur-présence en Eurasie est le fuit des périodes de forte compétition mortelle entre tribus lors des périodes de changement d’environnement (et donc diminution des ressources) lors de la dernière période glaciaire, les tribus qui avaient les meilleurs NJ ont écrasées les autres dans cette compétition pour la survie, leur nombre a donc pu augmenter mais pas trop.

@Speed Gavroche a écrit:
Bien sûr, la génétique ne détermine pas tout et laisse sa place au hasard. C'est comme ça que tu peux avoir des parents qui ne font qu'1m 55/1 m 75 tout en dépassant toi-même le 1m90. De même que beaucoup de N sont nés dans une famille de de S en se demandant ce qu'il viennent foutre dans cette galère, ou que je peux être ESTP en ayant deux parents NF. Le hasard est farceur.
Pas faux, l’environnement joue sans doute pour une part, mais probablement bien moins que la génétique dans cette affaire là. Cependant il est tout à fait normal que les individus ne sont pas du même type dans une même famille, car le type de chaque individu est probablement le fruit d'une combinaison complexe de gènes dont bon nombre sont récessifs (exemple d'un trait physique : on peut naitre avec les yeux bleus dans une famille qui a entièrement les yeux marrons, mais c'est bien génétique dans ce cas là aussi, car c'est dû à un allèle récessif qui saute les générations de manière invisible, dans ce cas on devrait trouver des ancêtres plus lointains aux yeux bleus). Ensuite il est plus que probable que chaque type mbti est le fruit de plusieurs combinaisons complexes possibles d’allèles sur de nombreux gènes influençant le cerveau, donnant des capacité quantitativement et qualitativement différentes pour chaque fonction et déterminant par conséquent les préférences mbti par exclusion des fonctions les plus faibles par les plus fortes sur le "jugement" et la "perception", tout cela rend le traçage génétique extrêmement difficile voir impossible car brouillé par les mélanges d’influence génétique et tout les allèles récessifs, cependant cela n’exclue pas qu'il existe quelques allèles qui peuvent être déterminants, j'ai pu remarquer par exemple que les INxJ sont très souvent à plusieurs dans une même famille, souvent frères et sœurs ou parents et enfants alors que ce sont les types les plus rares, il existe donc peut être un allèle déterminant mais rare qui favorise ces types (mais d'autres combinaisons génétiques plus complexes et aléatoires pourraient aussi favoriser les mêmes types).


Dernière édition par fraxinus le Lun 04 Nov 2013, 05:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chat
Aucun rang assigné
avatar

Type : 7, INTJ
Age : 36
Lieu : Paris
Emploi : Psy
Inscription : 02/06/2013
Messages : 1084

Message(#) Sujet: Re: Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo Lun 04 Nov 2013, 04:49

Citation :
Pour le type de personnalité c'est probablement comme pour le coefficient intellectuel, c'est principalement génétique
Une source?
Je veut dire, qu'il y ai des facteurs génétiques, c'est clair, qu'ils soient préponderants...Je veut bien que tu nous dises ou tu as vu cela.

_______________________________________
http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Barnum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxin
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 27
Lieu : Picardie
Emploi : étudiant
Inscription : 13/04/2013
Messages : 45

Message(#) Sujet: Re: Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo Lun 04 Nov 2013, 05:25

Bonsoir.
J'ai pas mal appuyé (edit: je viens d'un peu mieux l'appuyer) le fait que ce sont en grande partie mes hypothèses, car je réfléchi profondément à la chose et à d'autres.
L’environnement a certes son rôle à jouer (le manque de nourriture peut par exemple probablement empêcher le bon développement d'une ou plusieurs fonctions), l'éducation ça donne de la matière intellectuelle et sentimentale mais ça ne fabrique pas le cerveau ni ses capacités au niveau structurel, ça apprend seulement à l'utiliser et à le remplir ce qui est déjà indispensable pour le développement d'une personne. Mais ce sont les gènes qui nous construisent principalement en premier lieu, physiquement et donc aussi cérébralement, nous sommes tous différents physiquement du fait de nos gènes principalement et dans une moindre mesure par l'effet de notre environnement lors de notre développement, l’hypothèse qu'il en soit autrement au niveau du cerveau ne tient pas bien la route. La faveur de l'hypothèse exclusivement environnementale dans l'opinion commune est bien plus lié à des considérations morales dominantes qu'à l'exercice de la raison, car bien peu d'indices ne vont dans ce sens, et surtout c'est très peu cohérent avec tout ce qu'on connait déjà.
Mais je pourrais développer et argumenter des heures sur ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chat
Aucun rang assigné
avatar

Type : 7, INTJ
Age : 36
Lieu : Paris
Emploi : Psy
Inscription : 02/06/2013
Messages : 1084

Message(#) Sujet: Re: Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo Lun 04 Nov 2013, 06:03

Citation :
Mais ce sont les gènes qui nous construisent principalement en premier lieu, physiquement et donc aussi cérébralement, nous sommes tous différents physiquement du fait de nos gènes principalement et dans une moindre mesure par l'effet de notre environnement lors de notre développement,
Oui

Citation :
l’hypothèse qu'il en soit autrement au niveau du cerveau ne tient pas bien la route.
Pourtant l'on connait aussi l'impact des premieres années de vie (et des suivantes) sur l'organisation de se dernier...
Citation :

La faveur de l'hypothèse exclusivement environnementale dans l'opinion commune est bien plus lié à des considérations morales dominantes qu'à l'exercice de la raison,
Il n'est pas question du tout acquis mais d'une juste proportion entre les deux.

Citation :
car bien peu d'indices ne vont dans ce sens, et surtout c'est très peu cohérent avec tout ce qu'on connait déjà.
Heu...Cad? je veut dire, depuis les 20 dernières années c'est plutôt les thèses analytiques/innéistes qui ont morflés globalement...non?
Citation :

Mais je pourrais développer et argumenter des heures sur ce sujet.
Je t'en prie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fraxin
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 27
Lieu : Picardie
Emploi : étudiant
Inscription : 13/04/2013
Messages : 45

Message(#) Sujet: Re: Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo Lun 04 Nov 2013, 07:32

Citation :
Pourtant l'on connait aussi l'impact des premieres années de vie (et des suivantes) sur l'organisation de se dernier...
Oui... parce que notre développement physique tout comme cérébrale est codé par nos gènes tout au long de notre croissance et jusqu'à la fin de notre vie, pas seulement pendant la phase embryonnaire qui n'est que la première étape de l'expression génétique (avec aussi déjà les premiers impacts éventuels de l’environnement)

Citation :
Il n'est pas question du tout acquis mais d'une juste proportion entre les deux.
Je conçois
Mais la nature des effets génétiques et ceux des effets environnementaux sont très différents, ça agit surtout en des lieux différents si je puis dire. Le problème c'est de savoir ce qui est structurel ou pas dans la psychologie, et ensuite de savoir la part de la génétique et celle de l’acquis dans le développement de ce qui est structurel.

Ce que j’accorde à l’environnement, l’acquis, c'est :
- des différences structurelles: nourriture pendant la croissance, accidents divers de développement pour causes diverses, etc, ces causes là pour moi jouent assez peu globalement dans une société où on a à peut prés tout ce qu'il nous faut comme besoins primaires, mais ça peut jouer fortement pour un nombre minoritaire de cas.
- des différences de "contenue": notre psychologie c'est une structure cérébrale remplie par notre éducation et notre vécue sentimentale, ce "remplissage" est une partie extrêmement importante de notre psychologie, imaginons deux INTP vraies jumeaux qui ont les mêmes capacités structurelles (mêmes ordres dans les préférences des fonctions mbti, même qi, et autres particularités fort probablement structurelles) mais ayant eux des enfances très différentes, et n'ayant pas du tout eux les mêmes parcours : ils n'auront pas les mêmes maitrises de leurs fonctions, les mêmes états intellectuelles ou émotionnelles, les mêmes névroses, les mêmes contenues, les mêmes capacités de réussite, etc, cela forme une part extrêmement importante de la psychologie même s'il ne s'agit pas de la structure qui est génétiquement codée, et peut donner une grande partie du boulot aux psys.

il me semble, selon moi, que le mbti, contrairement à beaucoup d'autres donnés psychologiques plus floues et changeantes, est un indicateur indirect de certaines particularités structurelles de notre cerveau, classés selon leurs effets sur la personnalité (ainsi un seul type peut avoir plusieurs causes structurelles par exemple, ce qui veut dire qu'on pourrait faire encore des subdivisions dans les types si un jour on parvient à identifier ces causes, et une cause structurelle pourrait éventuellement pouvoir donner plusieurs types proches), et donc si c'est structurel c'est pour moi plus probablement en grande partie génétique.

Donc dans un certain sens j'accorde une immense importance à l’environnement et l'acquis sur la psychologie de l'individu, mais beaucoup moins au niveau des différences pointés par le mbti, ou le qi, et un certain nombre de "maladies" psychologiques (problèmes en "dys", autisme asperger, etc), qui donnent indirectement des indications structurelles .

Le seul moyen de savoir serait de faire des études statistiques de typage mbti sur un assez grand nombre de vraies jumeaux adoptés et élevés séparément. Si des chercheurs nous lisent...


Citation :
car bien peu d'indices ne vont dans ce sens, et surtout c'est très peu cohérent avec tout ce qu'on connait déjà.
Citation :
Heu...Cad? je veut dire, depuis les 20 dernières années c'est plutôt les thèses analytiques/innéistes qui ont morflés globalement...non?
En fait je veut dire comme "indices" tout ce qu'on connait déjà de la génétique des traits physiques et de la part de l’environnement dans leur expression, car le cerveau répond aux même lois primordialement, car c'est une partie du physique, le parallèle est très pertinent pour faire des hypothèses même si pas suffisant pour conclure.
En ce qui concerne le mbti il n'y a encore rien de bien développé scientifiquement pour savoir si c'est principalement acquis ou inné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo

Revenir en haut Aller en bas
 

Influencer un enfant - Création d'un type In Vivo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Vendée : Blouse et prières pour la nouvelle école Sainte-Thérèse de l'enfant Jésus (privé hors contrat).
» L'alimentation type d'un enfant dans une journée
» menu type pour un enfant de 2 ans
» Type d'intégration de l'ennéagramme et "âme-enfant"
» IL EST NE LE DIVIN ENFANT quelque part dans le Monde....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-