Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 ENTP ou INTP ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Karmit
Aucun rang assigné


Type : INTP
Age : 27
Lieu : Paris
Emploi : Etudiant
Inscription : 23/03/2013
Messages : 29

Message(#) Sujet: ENTP ou INTP ? Mar 08 Oct 2013, 00:11

Je suis tout heureux !

J'ai toujours été cru que mon type était INTP. Et aujourd'hui j'ai eu comme un doute j'ai repassé le test, toujours INTP mais avec un I bien moins marqué.
J'ai réfléchi, et je me suis rendu compte d'une chose :
-D'abord j'ai tendance à croire que je sors de la cuisse de Jupiter.
-J'aime les gens, les observer, les écouter.
-Quand je suis avec des amis proches débattre est un plaisir. J'ai toujours idée que la personne a tort de toute manière et je veux lui montrer. Ou au pire, je défends ce qu'au fond de moi même je réfute catégoriquement...
-J'ai plus d'émotion que de nostalgie. Quand je suis dans un lieu, je ressens plus de la joie ou de la tristesse que la remémoration d'un souvenir lointain.
-J'ai pas de conversation ex nihilo. J'attends naïvement que la personne me parle d'un sujet, et là d'un coup ça fuse.... Bon les gens parlent plus de concret que d'idée...
-Je capte l'idée du concept, mais j'ai réellement du mal avec une analyse conceptuelle de a à z. Si il n'y a pas du concret quelque part... je perds pied. D'ailleurs, quand j'explique quelque chose, je prends souvent un exemple, j'utilise pas mal les métaphores.
-Quand j'ai une nouvelle théorie, un nouveau concept en tête, il faut que je le dise à quelqu'un... (dans l'espoirs qu'elle dise que je suis génial).
-Petit j'étais réellement extravertie, je faisais le foufou, je démontais des trucs, j'aimais bien faire le clown et tartiner à la gueule des gens mon savoir.

Résumé : Il y a moyen de conclure que mon Ne>Ti, et que j'atteint plus facilement mon Fe que mon Si. Mais ce dernier point j'en suis pas super certain... Samedi dernier je voyais des gamins jouaient au foot, et ça m'a rappelé mon enfance, des noms me sont venus spontanément... Mais j'étais joie (aussi parce que je lisais un bon bouquin).

Mais à coté de ça.. J'ai peu d'ami (2 ? ). Je crois que je le compense par les forum, le téléphone et sms où je parle à une nana à qui je dis tout ce qui me passe par la tête (alors que de son coté, non pas trop), je parle peu devant un extravertie, je suis mal à l'aise en groupe,
si j'ai pas une source extérieur je peux tourner en boucle sur un même sujet (mais ça...c'est juste mon coté xNTP ? ), j'aime pas les soirées festives, j'ai dû mal à me bouger pour voir les gens....

Bon, dans le fond j'ai envie que vous me disiez "mais oui t'es ENTP" ça changerait la vision de moi même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karmit
Aucun rang assigné


Type : INTP
Age : 27
Lieu : Paris
Emploi : Etudiant
Inscription : 23/03/2013
Messages : 29

Message(#) Sujet: Re: ENTP ou INTP ? Mar 08 Oct 2013, 00:29

La réelle raison qui me fait dire que je suis E, c'est que... J'ai besoin d'une source extérieur pour m'alimenter. Bouquins, internet, personne et que c'est après que je canalise tout ceci par un gros Ti bien baveux.

Après, c'est difficile à dire, Ti et Ne vont de pair. Excepté par le fait, que je change toujours d'avis... Mais j'ai cette angoisse de ne pas avoir cette supplément d'âme qui caractérise les introvertis qui ont ingurgité une info. Certaines choses dont je suis fier, n'ont pas de caractère sacré si j'ose dire.

Je sais pas, un INTP si on insulte star trek il va bondir, dire que t'es con et blabla. Moi, je me dirais peut être, je me poserais des questions, et au mieux je vais rentrer dans un débat. Non pas que je ne puisse m'énerver, mais je m'énerverais plutôt par la médiocrité de mon interlocuteur (par exemple tout ce qui a trait au racisme) que par ... son insulte d'une catégorie.

Vous voyez ce que je veux dire ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ekkie Noxx
Aucun rang assigné


Type : HQWM
Age : 95
Lieu : IUDQF H
Emploi : LQYHV WLJDW LRQ
Inscription : 10/01/2013
Messages : 656

Message(#) Sujet: Re: ENTP ou INTP ? Mar 08 Oct 2013, 01:50

Moi ça me semble plutôt INTP s'il faut choisir entre les deux (mais es-tu au moins sûr de NTP?)
Même si les ENTP sont parmi les plus introvertis des E, ils démarrent beaucoup les sujets (à l'inverse des intp qui rebondissent une fois le sujet posé), ils attroupent souvent les gens autour avec leur conversations.

Tu étudies quoi? quels sont tes passions?

Et la vraie question: pourquoi as-tu envie qu'on te dise que tu es ENTP? qu'est-ce qui te fait envie dans ce type exactement?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karmit
Aucun rang assigné


Type : INTP
Age : 27
Lieu : Paris
Emploi : Etudiant
Inscription : 23/03/2013
Messages : 29

Message(#) Sujet: Re: ENTP ou INTP ? Mar 08 Oct 2013, 10:56

Je suis certain d'être xNTP, ça, je l'ai toujours été.
Par contre, enfant et jeune ado j'étais bel et bien ENTP, ça ne fait que depuis le milieu du lycée jusqu'à maintenant que j'étais bien plus INTP...

Ce n'est pas une question d'envie, c'est une question de ressenti en fait. Je me sens joyeux en me disant ENTP, alors qu'INTP, je le ressens comme un fardeau, comme un lourd manteau porté qui m'étoufferait.

Si tu veux... En tant qu'INTP j'ai l'impression qu'il est juste réactif au monde, en tant qu'ENTP il est actif... Le monde serait pour lui un terrain de jeu.

En fait, c'est partie de Samedi dernier. Je lisais Jung comme un vrai intellectuel devant des gamins jouant en foot. Alors des souvenirs me sont remontés ect... Mais surtout... Je termine mon chapitre, je lève la tête, et ... Le monde m'est tombé dessus. J'avais pour une fois conscience du monde devant moi (avec un champs visuel élargit, conscience du ciel, des personnes à coté de moi ) et grâce à ma lecture, conscience d'un monde derrière moi. Du coup, je me suis retrouvé à ma place... Avec cette joie d'être soi même, de ne plus être confondu comme un objet extérieur ou un mystère intérieur. Juste moi entre ces deux mondes. Et ça dure depuis...

Et au final quand je me décortique bien, je me rends compte que j'ai besoin du monde pour avoir de l'énergie. Par exemple pour te répondre, je n'ai pas eu d'idée objective, comme indépendant de toute chose, non, je me suis d'abord imaginé que tu étais là devant moi, et j'ai déblatérer un discours comme si je te parlais réellement, une sorte de faux dialogue puisque tu n'as pas le don de télékinésie... Je me demande même si ce n'est pas une béquille faute de t'avoir réellement en face de moi...
C'est à dire que quand j'ai une théorie, j'ai pas besoin de l'admirer, je la sais intuitivement, et la seule chose que je peux et que j'ai envie de faire c'est la partager, et au pire avec un personnage imaginaire. D'ailleurs quand j'arrête de fantasmer, je n'ai plus rien à me dire, et je me contente d’observer le monde. Jusqu'à qu'une nouvelle idée me vienne à l'esprit.
La partager, c'est devoir l'expliquer, et un peu mettre mes idées en place, trouver les failles, ce que je n'ai peut être pas capté...


Autre exemple, je fais quand même pas mal dans la posture uniquement pour faire réagir... Ma bibliothèque si je suis honnête, n'est pas juste un temple du savoir, c'est aussi montrer que j'en ai une grosse...de bibliothèque, même si personne ne la voit.


Maintenant pour les études et passions, je ne suis pas sûr que ça soit probant :
J'fais des études de pharmacie, qui ne sont plus réellement des études de pharma puisque je me suis orienté vers une filière recherche science molle (mais top cool !). D'ailleurs c'est à cause de cette orientation que depuis 6 mois je travaille et je m'analyse rigoureusement... Histoire de savoir si je voulais une Porsche ou un prix Nobel. (<= vraie fausse dérision, j'fais passer ça pour de l'ironie mais en fait je le pense à demi...).

Passion ? Je n'ai pas réellement de passion en fait... Comme beaucoup de NxP j'imagine... C'est à dire que tous les trois mois ça change.. Là, c'est la psycho et le kendo.. En Janvier par contre, je te promets rien.

Le truc, c'est que je comprends l'extraversion et l'introversion comme une certaine relation au monde et non pas comme un comportement sociale qui découlerait (si tout va bien) de cette relation au monde...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SmoothJohn
Aucun rang assigné
avatar

Type : ESTP 10w11
Age : 24
Lieu : Partout
Inscription : 05/04/2013
Messages : 726

Message(#) Sujet: Re: ENTP ou INTP ? Mer 09 Oct 2013, 22:23

Karmit a écrit:
Par contre, enfant et jeune ado j'étais bel et bien ENTP, ça ne fait que depuis le milieu du lycée jusqu'à maintenant que j'étais bien plus INTP...

Ce n'est pas une question d'envie, c'est une question de ressenti en fait. Je me sens joyeux en me disant ENTP, alors qu'INTP, je le ressens comme un fardeau, comme un lourd  manteau porté qui m'étoufferait.
 
Hello Karmit ! Smile

Tu es possiblement ENTP.

Te reconnais-tu dans ce que je décris ici ?

_______________________________________
Myers-Briggs ESTP
Enneagram 8 wing 7
Tritype 8w7 - 7w8 - 3w?
Stacking Sx/So/Sp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: ENTP ou INTP ?

Revenir en haut Aller en bas
 

ENTP ou INTP ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» vrais Intp ou Entp
» INTP ou ENTP
» INTP ... et ENTP ?
» ENTP ou INTP ?
» Quels métiers à EVITER pour un ENTP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Rechercher son type-