Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Valeurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Valeurs Empty
Message(#) Sujet: Valeurs Valeurs Icon_minitimeJeu 09 Mai 2013, 05:17

Le MBTI met en avant le fait que les possesseurs de Fi ont un système de valeurs développé. A fortiori lorsque cette fonction fait partie du doublet Commande, donc pour les NFP.

Les NFJ n'ont pas de Fi mais le rôle de "conseiller" généralement attribué n'est pas problématique (voire impossible ?) s'ils ne défendent pas des valeurs humaines ?

Enfin, de manière plus réflective, je pense avoir un fort système de valeur, que je m'entiche à respecter du mieux que je peux, y compris et surtout quand je n'ai rien à y gagner (oui, hein, parce que les "valeurs" abandonnées aux premières difficultés... c'est plein de vide !).

Je sais que beaucoup de ces choses ont issues de l'environnement d'éducation, et surtout le versant parental (parce que l'école républicaine fait bien piètre figure sur ce tableau, et comme c'est une sujet éminemment subjectif, y a de quoi déclarer une guerre de tranchées parents-profs-parents).
Mais les choses inculquées à l'enfance sont remises en cause à l'adolescence, et dans ce grand rejet massif et violent, le tri a été fait entre ce qui n'est pour moi que des foutaises et les choses que je souhaitais garder et continuer à valoriser/défendre.

Ça n'est pas une tendance mineure pour moi, j'accorde une grande importance à l'éthique, et c'est d'ailleurs sur le sujet que les figures intellectuelles (vis-à-vis desquelles j'ai la chance d'être outillé) sont les plus dangereuses, dans le grand flou entre faits et opinion qui est fait.
Je pense que la place prépondérante ne peut s'expliquer par un Fi (même si le MBTI qu'il fait partie de ma personnalité), puisque sa place est proportionnellement beaucoup trop grande.

Je sais aussi que pour d'autres personnes de mon groupe, les valeurs ne sont perçues que comme des freins à une "liberté infinie" de pensée, et qu'il "faut s'en défaire" ou similaire.
Et il y a pas mal de NT qui pensent que la science et la réflexion les mettent à l'abri de toute déviation néfaste. Ça semble un peu puéril pour moi comme raisonnement à première vue, mais du coup je m'interroge : Suis-je un cas isolé ?

Quid des autres types ? Le MBTI permet-il d'aider à résoudre cette question de leur provenance ?

Merci d'avance pour votre lumière (et n'oubliez pas de l'éteindre en sortant).
Revenir en haut Aller en bas
Doc House
Aucun rang assigné
Doc House

Type : INFP
Age : 59
Lieu : Lausanne
Emploi : formatrice d'adultes
Inscription : 28/04/2013
Messages : 64

Valeurs Empty
Message(#) Sujet: Re: Valeurs Valeurs Icon_minitimeJeu 09 Mai 2013, 12:00

Salut LCDF (comme tu vois, toujours de la peine avec ton pseudo…) Smile



Le rôle de conseiller et le profil dit « conseiller » sont pour moi deux choses différentes, même pour quelqu'un de profil "conseiller".

Mon profil est celui du « guérisseur » ; et j’expérimente le rôle de conseiller dans mon quotidien professionnel comme une gymnastique mentale assez ardue.

J’ai un pouvoir délégué qui m’amène, en partenariat avec mes collègues, à évaluer si les personnes que nous formons cadrent avec le profil recherché pour un métier donné. Bien que les personnes n’entrent pas dans la formation sans avoir été vues en entretien de candidature, nous avons parfois des surprises de taille lors de la formation elle-même, en nous rendant compte que certaines ne captent pas qu’elles vont devoir prendre en charge des personnes vulnérables, donc sur lesquelles elles ont un pouvoir délégué, qui peut s’avérer coercitif sous couvert de bienveillance.

Notamment lorsqu’elles orientent leurs actions en activant leurs propres valeurs, alors qu’elles devraient suivre les valeurs des personnes qu’elles ont à charge. Elles confondent ainsi le fait d’avoir perdu son indépendance (pouvoir faire certaines choses) et l’autonomie de jugement quand celle-ci n’est pas atteinte. Un des derniers entretiens que j’ai mené a mis en évidence que la candidate à la formation comprenait son rôle professionnel comme celui d’une donneuse de conseils entre autres, et plus généralement confondait ce qu’elle voulait régler dans sa propre vie avec un devoir d’ingérence tout-à-fait malvenu (la personne DOIT accepter d'être aidée, si elle ne veut pas je suis en défaut, et si je n'arrive pas seule à le lui faire accepter, je vais chercher mon chef).
Elle mettait en avant comme motivation principale et qualité qu’elle s’attribuait, le fait d’être sociable, ce qui signifiait pour elle « aimer être entourée ». Clairement, elle devait, en préalable à un nouvel entretien, effectuer un stage de plusieurs mois pour comprendre que ses propres valeurs doivent s’effacer devant celles des gens sur lesquels elle a un certain pouvoir de persuasion, voire de contrainte. Là, je peux m'illusionner sur le fait que je fais du conseil, quelque part... mais je mesure la part de pouvoir que j'ai à mon tour sur son présent et même son avenir, tout comme elle pense son rôle auprès des personnes qu'elle veut "aider".

Justement, ses valeurs auxquelles elle tient tant l’empêchent d’être adéquate dans une recherche de formation à forte reliance avec la survie financière, dans un domaine où le contact avec les autres est crucial.

Son profil et le rôle qu’elle voudrait tenir entrent donc en contradiction l’un avec l’autre, la tenant à l’écart de son objectif.

Le combat pour se replacer dans la justesse professionnelle va donc être assez perturbant. Comme tu l’évoques, il s’agit de trier les valeurs culturelles, héritées en famille (elle veut redonner à des personnes du même âge que sa grand-mère ce que celle-ci lui a donné en l’élevant), et les fondements-mêmes des soins, en s’effaçant, soi et sa perception du monde. Elle confond, comme tu l’évoques aussi, les faits, les sentiments et les opinions – pas besoin d’être une figure intellectuelle pour avoir du pouvoir…


Concernant une autre personne, j’ai dû endosser assez loin le rôle de conseiller, en abordant franchement avec elle la remise en question de son choix pro (étroitement lié à un besoin de sortir du chômage), son attitude rebelle à l’autorité la mettant en difficulté dans l’immédiat, en formation, et risquant de la mettre sur la sellette plus tard, en stage puis dans son futur métier.

Et tout ce que j’avais pu apprendre jusque-là concernant ce rôle m’a permis de trouver une issue – on était mal parties toutes les deux pour éclaircir tout ça, elle avec ce qu’elle projetait sur moi en tant que représentante de l’autorité, et moi mal à l’aise avec un rôle de décisionnaire/sanctionneuse. Conseiller, là, se superposait dangereusement à l'éventualité de la faire stopper la formation pour inadéquation de comportement. En y réfléchissant ensemble, nous avons vu que ce papier n'était qu'une porte d'entrée vers une autre formation qui pourrait la sortir de ce dilemme. J'avais, moi, des données actualisées pour la pousser vers ce qu'elle voulait réellement faire et pensait impossible - elle a pu s'en détromper, du coup. J'ai donc rempli mon rôle de conseillère en passant par-dessus mon pressentiment qu'elle allait se casser la gueule dans la vie quotidienne de ce job. Donc ne pas me superposer à son projet, ne pas l'écraser en lui coupant la voie, mais lui montrer la voie rapide pour y passer le moins de temps possible. Donc, certaines de mes valeurs se sont effacées, tandis que d'autres m'ont aidée à aller dans son sens (pas du tout celui que je percevais au départ).


Pour revenir à ta question en fin de post...

Je suis INFP, ce qui peut expliquer que si quelqu’un tente de me fourguer ses valeurs, je « quinte » particulièrement fort. Plus encore si je vois quelqu'un dont j'ai la responsabilité formative s'imaginer qu'il va devoir/pouvoir le faire avec les gens dont il aura à son tour responsabilité. Faut pas que ça me masque le reste...


Je peux aussi dire que ce n’est pas le MBTI qui m’aide à résoudre la question de ma provenance, il m’a juste aidée à comprendre pourquoi je tenais tant à mes valeurs, tout en défendant avec fougue un positionnement qui, à travers mon chemin professionnel, se trouve « contaminer » mon chemin personnel ; c’est ainsi que quand dans ma vie privée, je peux faire la différence à présent entre une demande de type « conseil », et une demande de type « aide-moi à trier ». Si c’est un conseil qui est demandé, je donne, avec prudence toutefois – et en tablant sur le fait que ce conseil, s’il ne convient pas, sera écarté consciemment ou pas.

Mais si la demande est « Aide-moi à accoucher des conseils que je peux me donner à moi-même et suivre », alors l’attitude est différente ; elle sera de l’ordre de la maïeutique, je servirai de miroir pour aider le demandeur à clarifier ses propres positions et choix.

Et ce faisant, il est clair que je dois, éthiquement parlant, me retirer dans un coin avec mes valeurs ; pour aider la personne à se sortir de ce qui n’est très souvent qu’un débat pénible, quand ses propres valeurs tentent d’émerger face à une morale parentale, sociétale, etc.

Mais ceci, je ne peux le faire avec authenticité que si je suis très au clair avec mes propres valeurs en face de cette même morale ; histoire de m’empêcher de mêler un combat intérieur qui m’est propre, au combat intérieur de la personne qui me sollicite en tant que conseiller.


Je ne sais pas si mon propos alimente le débat que tu poses, mais je suis juste une intuition, tu me rediras…


Revenir en haut Aller en bas
http://une.histoire.d.agrumes.over-blog.com/
Khendrin
Aucun rang assigné
Khendrin

Type : INTP-T - 5w6 a - So/Sp/Sx - 5w6/9w1/4w5 - Neutre Strict
Age : 33
Lieu : Sud-Est
Emploi : Assistant de Gestion / Chercheur de voie professionnel
Inscription : 08/05/2012
Messages : 784

Valeurs Empty
Message(#) Sujet: Re: Valeurs Valeurs Icon_minitimeJeu 09 Mai 2013, 12:48

Sujet très intéressant s'il en est, je vais tâcher d'apporter mon allumette...


LeConnardDuFond a écrit:
Le MBTI met en avant le fait que les possesseurs de Fi ont un système de valeurs développé. A fortiori lorsque cette fonction fait partie du doublet Commande, donc pour les NFP.

Les NFJ n'ont pas de Fi mais le rôle de "conseiller" généralement attribué n'est pas problématique (voire impossible ?) s'ils ne défendent pas des valeurs humaines ?

Tout juste. Après les NFJ vont souvent avoir des valeurs universelles "for the greater good" qu'ils vont afficher et utiliser comme élément d'argumentation et de décision. Les NFP auront parfois les mêmes valeurs mais elles leur seront personnelles, mais difficile à expliquer / exprimer. D'ailleurs je pense qu'on ne découvrira les valeurs du Fi que lors d'un débat, une fois que l'argumentation et la rhétorique aura toucher "ce qui anime la personne".
Ça peut se voir dans des débats avec des NFP, souvent une fois passé le Ne des idées, ils deviennent plus réactifs et assertifs dans leur conviction. Ce que les autres peuvent voir comme de la susceptibilité et en réalité une expression de leur valeurs intérieures.

Bon je sais je me répète, ça fait pas forcément très construit...


LeConnardDuFond a écrit:
Enfin, de manière plus réflective, je pense avoir un fort système de valeur, que je m'entiche à respecter du mieux que je peux, y compris et surtout quand je n'ai rien à y gagner (oui, hein, parce que les "valeurs" abandonnées aux premières difficultés... c'est plein de vide !).

On est d'accord, abandonner dès les premières difficultés peut amener à se demander si ce sont de vraies valeurs pour soi (ou bien alors on a peu confiance en soi...)

Ce que j'avais cru lire à une époque (et je ne sais plus où) c'est que le MBTI fait une distinction entre F = valeurs et T = principes. Si on regarde la définition dans le larousse.fr:
Valeur:
- "Mesure conventionnelle attachée à quelque chose, à un symbole, à un signe"
- "Importance, prix attaché subjectivement à quelque chose "
- "Ce qui est posé comme vrai, beau, bien, d'un point de vue personnel ou selon les critères d'une société et qui est donné comme un idéal à atteindre, comme quelque chose à défendre"

Principe:
- "Proposition fondamentale, loi, règle définissant un phénomène dans un domaine d'études"
- "Base sur laquelle repose l'organisation de quelque chose, ou qui en régit le fonctionnement"
- "Règle définissant une manière type d'agir et correspondant le plus souvent à une prise de position morale"

Au final, on peut se demander où se trouve la différence entre un Te dom qui va défendre son principe et le Fi dom qui va défendre sa valeur, sachant que fondamentalement on peut arriver à la même chose...
A moins que la nuance se trouve dans un rapport de sub/objéctivité ou encore dans un sens d'acceptation (la valeur s'approprie / le principe s'accepte comme base de réflexion).



LeConnardDuFond a écrit:
Je sais que beaucoup de ces choses ont issues de l'environnement d'éducation, et surtout le versant parental (parce que l'école républicaine fait bien piètre figure sur ce tableau, et comme c'est une sujet éminemment subjectif, y a de quoi déclarer une guerre de tranchées parents-profs-parents).
Mais les choses inculquées à l'enfance sont remises en cause à l'adolescence, et dans ce grand rejet massif et violent, le tri a été fait entre ce qui n'est pour moi que des foutaises et les choses que je souhaitais garder et continuer à valoriser/défendre.

Ça n'est pas une tendance mineure pour moi, j'accorde une grande importance à l'éthique, et c'est d'ailleurs sur le sujet que les figures intellectuelles (vis-à-vis desquelles j'ai la chance d'être outillé) sont les plus dangereuses, dans le grand flou entre faits et opinion qui est fait.
Je pense que la place prépondérante ne peut s'expliquer par un Fi (même si le MBTI qu'il fait partie de ma personnalité), puisque sa place est proportionnellement beaucoup trop grande.

Tout à fait d'accord dans l'ensemble de ce que tu dis. Après j'en reviens à la question que je pose plus haut: est-ce qu'on peut dire que les Ti dom sont aussi tranchant parce qu'ils se sont forgés une grille de principes qu'ils peuvent défendre envers et contre tout ?
J'ai une autre idée en tête mais je la garde pour le prochain paragraphe.

LeConnardDuFond a écrit:
Je sais aussi que pour d'autres personnes de mon groupe, les valeurs ne sont perçues que comme des freins à une "liberté infinie" de pensée, et qu'il "faut s'en défaire" ou similaire.
Et il y a pas mal de NT qui pensent que la science et la réflexion les mettent à l'abri de toute déviation néfaste. Ça semble un peu puéril pour moi comme raisonnement à première vue, mais du coup je m'interroge : Suis-je un cas isolé ?

Quid des autres types ? Le MBTI permet-il d'aider à résoudre cette question de leur provenance ?

Je pense que là on peut ptet avoir un élément qui ne me semble pas dépourvu de logique. Tu exposes ton principe: "la science et la réflexion ne doit pas s'affranchir des valeurs humaines".
Du coup j'aurais tendance à analyser (maladroitement) en disant: "Donc pour être dans la cohérence de ton principe, tu as développé ton fond de valeurs, fait le tri, tes choix, et elles t'aident à éclairer le fruit de tes réflexions."
Ça c'est l'éclairage selon mon analyse de la question Principe (T) / Valeurs (F). Maintenant, on peut aussi avoir d'autres pistes possibles:
- Un équilibre entre ton Ti et ton Fe
- Au contraire ton Fe inf t'amène peut-être à utiliser ses valeurs de façon excessive.
- Peut-être es-tu finalement d'un autre type ? (INTJ => Fi en Tertiaire)

Ces pistes sont lancés sans véritable attente de réponse, j'émets des hypothèses (qui seront surement déjà écarté car présentées sans une réelle connaissance de ta personnalité "complète").

LeConnardDuFond a écrit:
Merci d'avance pour votre lumière (et n'oubliez pas de l'éteindre en sortant).

*Khendrin souffle son allumette* Ce fut court, intense, mais en espérant avoir pu apporter un peu d'éclairage à ta réflexion.

_______________________________________
Khendrin - INTP-T - 5w6 a - So/Sp/Sx - 5w6/9w1/4w5
Revenir en haut Aller en bas
Sherkkann
Intervenant polémique
Sherkkann

Type : ENTP
Age : 25
Lieu : Belgique
Emploi : /
Inscription : 29/02/2012
Messages : 1454

Valeurs Empty
Message(#) Sujet: Re: Valeurs Valeurs Icon_minitimeJeu 09 Mai 2013, 14:26

Perso j'ai plein de valeurs mais elles sont sûrement très différentes de celles des Fi-dom.
Pour avoir durant ma vie intégré des dizaines de groupes différents : sports, mouvements de jeunesse, stages,... j'ai au fil de mes expériences commencé à mettre en avant certaines qualités, certaines valeurs qui me semblaient juste et de là j'ai voulu les défendre.

De toute façon je crois que les idées politiques, les choix de vie, les cercles sociaux... Tout dans la vie d'un Homme est directement ou indirectement lié à ses valeurs, qu'elles soient conscientes ou pas. D'ailleurs je vois mal comment on pourrait s'affranchir de cela et par ailleurs, si les Fi-dom semblent s'y investir plus que d'autres, il est évident qu'ils n'en ont pas forcément plus que les Te-dom où tout autre type, c'est juste une question d'implication.

EDIT : par exemple, sans être F, j'accorde énormément de valeur aux rites de passages, à la camaraderie aux traditions ( dans le sens rituels entre amis ),...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Valeurs Empty
Message(#) Sujet: Re: Valeurs Valeurs Icon_minitimeVen 10 Mai 2013, 00:20

@Khendrin a écrit:
Après les NFJ vont souvent avoir des valeurs universelles "for the greater good" qu'ils vont afficher et utiliser comme élément d'argumentation et de décision. Les NFP auront parfois les mêmes valeurs mais elles leur seront personnelles, mais difficile à expliquer / exprimer. D'ailleurs je pense qu'on ne découvrira les valeurs du Fi que lors d'un débat, une fois que l'argumentation et la rhétorique aura toucher "ce qui anime la personne".
Ça peut se voir dans des débats avec des NFP, souvent une fois passé le Ne des idées, ils deviennent plus réactifs et assertifs dans leur conviction. Ce que les autres peuvent voir comme de la susceptibilité et en réalité une expression de leur valeurs intérieures.

Bon je sais je me répète, ça fait pas forcément très construit...
Merci pour ces lumières NFJ/NFP, je pense comprendre et croit reconnaître des choses vécues, oui.
Pour le côté assertif/réactif, oui... surtout quand tu sors un truc qui blesse (même sans intention de le faire) le NFP . La sentence pour "atteinte à ses valeurs" est alors très lourde, et tu peux faire face à un feu nourri. C'est donc ça être "réactif" ! Je viens de percuter (réaction, tout ça).

Justement, je ne me reconnaît pas dans le Fi. Déjà parce que j'ai clairement du Fe, et ce que je cherche une sorte d'harmonie interpersonnelle (à la fois moi-autres et autres-autres), et non pas une cohérence uniquement personnelle.
Ce qui m'importe, c'est que le groupe "aille bien". C'est pour ça que je peux me faire l'avocat du groupe et même réagir personnellement à quelque chose qui "attaque" le groupe auquel j'appartiens (certains en ont fait les frais ici quand ils sortent des caisses de plomb au sujet des INTP Razz ).

Mais ma vision des valeurs est paradoxalement personnelle : chacun croit et s'appuie sur ce qu'il veut et est libre de le faire à partir du moment où il est cohérent avec lui-même (le Ti est jamais bien loin, c'est quand même mon étendard laughing ).
Je respecte les croyances de chacun et les valeurs de chacun, et je ne porte pas de jugement en propageant et projetant mes croyances chez les autres : ça ne déborde pas. Je ne vais pas élever mes valeurs personnelles au rang de "valeurs universelles" que "tout le monde devrait avoir".
Cependant, de fait, je vais en combattre, puisque certaines valeurs différentes, potentiellement frontalement opposées aux miennes, vont me donner l'intuition (Ne) mettre en danger le groupe (à l'externe par stigmatisation ou à l'interne par division, par exemple), ce qui est intolérable pour mon Fe.
Donc je tolère les autres valeurs (parce que je n'ai pas d'intérêt à imposer les miennes, au fond je m'en fous : chacun croit bien ce qu'il veut), mais je protège ce que je vois comme une menace, pouvant amener un paradoxe respect/défiance.

@Khendrin a écrit:
Ce que j'avais cru lire à une époque (et je ne sais plus où) c'est que le MBTI fait une distinction entre F = valeurs et T = principes.
Ah ça c'est un sous-point intéressant. Non pas que j'aime pinailler sur les mots (j'ai ça en horreur), mais le sens que l'on donne aux mots valeur vs principe impliquent tout plein de choses et de points de vues différents.

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec la définition du dico (même si... un peu... partiellement), mais en même temps les définitions de dico, c'est surtout l’œuvre de quelques auteurs qui ont défini la normalité pour tous les autres. Fin de digression.

Pour moi :
  • "Valeur" est connoté positivement, car perçu comme un pilier sur lequel la construction d'une cohérence interne s'effectue. Les valeurs sont un ensemble de croyances qui, par définition, ne peuvent être infirmées ou confirmées : de grandes idées (intuition ?) sur les objectifs auxquels on aimerait arriver sans que personne ne puisse affirmer avoir le monopole de la réponse.
  • "Principe" est connoté péjorative, car perçu comme une règle aussi inébranlable que discutable. Les principes sont des règlements/traditions dont l'origine n'est pas une croyance personnelle, mais peut-être plus externes ou inculquées sans que l'on sache trop pourquoi. Pour moi, le défenseur d'un principe ne sait pas d'où il vient ni pourquoi il le défend (pire : potentiellement, il s'en fout, d'ailleurs).


@Khendrin a écrit:
Au final, on peut se demander où se trouve la différence entre un Te dom qui va défendre son principe et le Fi dom qui va défendre sa valeur, sachant que fondamentalement on peut arriver à la même chose...
A moins que la nuance se trouve dans un rapport de sub/objéctivité ou encore dans un sens d'acceptation (la valeur s'approprie / le principe s'accepte comme base de réflexion).
Tiens, c'est marrant d'associer Te et principes. A la lumière de ma définition, je trouve ça encore plus amusant ! silly

Je tiens d'ailleurs à faire remarquer (je pense que tu le sous-entendais, mais au cas où, je l'explicite) que Te et Fi fonctionnent de pair.
Jugement perso (attention, je préviens) : je pense qu'il y aurait peut-être une certaine recherche d'universalité et de globalité absolue dans les "bonnes" valeurs, et peut-être une tendance à les marteler pour les faire accepter (voire intégrer) aux personnes qui les dévalorisent ou s'y opposent.

@Khendrin a écrit:
Après j'en reviens à la question que je pose plus haut: est-ce qu'on peut dire que les Ti dom sont aussi tranchant parce qu'ils se sont forgés une grille de principes qu'ils peuvent défendre envers et contre tout ?
Beh le Ti cherche la cohérence personnelle. Donc si valeurs il y a, il est logique pour lui que ces valeurs influent sur le comportement perso.
C'est loin d'être parfait, puisque les valeurs sont potentiellement exigeantes et que nous sommes de faibles humains, mais c'est de là que vient une certaine exigences vis-à-vis de soi-même... qui peut transpirer sur les autres quand on fait pas attention. Et je peux devenir un excellent Père-la-morale quand j'embraye ! silly J'essaie d'éviter ça depuis que j'ai commencé à comprendre et respecter les fonctionnements tiers.
Par contre, et ça c'est viscéral, même si un comportement est différent, s'il est incohérent, il sera fui ou mis face à ses contradictions. Ti dominant, on vous dit ! laughing

@Khendrin a écrit:
Je pense que là on peut ptet avoir un élément qui ne me semble pas dépourvu de logique. Tu exposes ton principe: "la science et la réflexion ne doit pas s'affranchir des valeurs humaines".
Du coup j'aurais tendance à analyser (maladroitement) en disant: "Donc pour être dans la cohérence de ton principe, tu as développé ton fond de valeurs, fait le tri, tes choix, et elles t'aident à éclairer le fruit de tes réflexions."
Là, on est en symbiose. J'aurais pas formulé ça mieux ! Concis, efficace, pertinent.

@Khendrin a écrit:
Ça c'est l'éclairage selon mon analyse de la question Principe (T) / Valeurs (F). Maintenant, on peut aussi avoir d'autres pistes possibles:
- Un équilibre entre ton Ti et ton Fe
- Au contraire ton Fe inf t'amène peut-être à utiliser ses valeurs de façon excessive.
- Peut-être es-tu finalement d'un autre type ? (INTJ => Fi en Tertiaire)

Ces pistes sont lancés sans véritable attente de réponse, j'émets des hypothèses (qui seront surement déjà écarté car présentées sans une réelle connaissance de ta personnalité "complète").
J'ai beaucoup apprécié les 5 paires de gants à la fin. Tu essaies d'éviter des jet de cocktail Molotov ? silly
En plus, t'as sûrement raison, parce que j'ai eu un choc en lisant que tu me collais l'étiquette INTJ. laughing

Ton idée d'équilibre T/F est très intéressante. Peut-être as-tu raison pour l'excès. J'avais intellectualisé ça en disant que c'était une sorte de balancement de la sensation que les valeurs sont facilement étalées de manière ostentatoire pour se valoriser mais ne sont pas vécues autant qu'il le faudrait de manière personnelle.
Peut-être que la blessure est Fe et la réaction Ti, en somme.

Mais je n'ai pas la sensation d'être en excès de valeurs. Elles sont très présentes, mais je m'impose de les suivre plutôt de souffrir de leur omniprésence. Le Ti a tout de même l'amont sur le Fe. C'est un processus conscient et volontaire.
C'est ce que je pense en tous cas.

@Sherkkann a écrit:
Perso j'ai plein de valeurs mais elles sont sûrement très différentes de celles des Fi-dom.
Pour avoir durant ma vie intégré des dizaines de groupes différents : sports, mouvements de jeunesse, stages,... j'ai au fil de mes expériences commencé à mettre en avant certaines qualités, certaines valeurs qui me semblaient juste et de là j'ai voulu les défendre.
Tout à fait d'accord dans la sensation d'être très différent du Fi (d'ailleurs ça a motivé mon message initial Razz ).
Tout à fait en osmose sur la sélection personnelle de valeurs découvertes dans des cadres divers au cours de ma vie. Ça c'est tout Ti : faire le tri personnel des valeurs qui semblent justes (là c'est un bout de Fe) et les incorporer pour des raisons logiques.

@Sherkkann a écrit:
De toute façon je crois que les idées politiques, les choix de vie, les cercles sociaux... Tout dans la vie d'un Homme est directement ou indirectement lié à ses valeurs, qu'elles soient conscientes ou pas. D'ailleurs je vois mal comment on pourrait s'affranchir de cela et par ailleurs, si les Fi-dom semblent s'y investir plus que d'autres, il est évident qu'ils n'en ont pas forcément plus que les Te-dom où tout autre type, c'est juste une question d'implication.
Les Fi dominants ou les Te dominants utilisent tous 2 Fi & Te.
D'un côté, le système de valeurs est plus prédominant avec celles-ci plus développées/fouillées/vécues.
De l'autre, le système de valeurs est assujetti au monde réel et est plus appliqué/validé/soutenu sur/dans celui-ci.

[EDIT] : Merci pour ton éclairage !

Sherkkan a écrit:
EDIT : par exemple, sans être F, j'accorde énormément de valeur aux rites de passages, à la camaraderie aux traditions ( dans le sens rituels entre amis ),...
Ça c'est du Fe : recherche de groupe "familial", d'intimité, de sentiment d'appartenance, d'entente de toutes les parties, d'ambiance chaleureuse/conviviale. Si j'ai bien compris...


Dernière édition par LeConnardDuFond le Ven 10 Mai 2013, 06:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sherkkann
Intervenant polémique
Sherkkann

Type : ENTP
Age : 25
Lieu : Belgique
Emploi : /
Inscription : 29/02/2012
Messages : 1454

Valeurs Empty
Message(#) Sujet: Re: Valeurs Valeurs Icon_minitimeVen 10 Mai 2013, 00:49

Intéressant ce que tu dis, je n'avais pas pensé une seule seconde que ça pouvait découler de mon Fe. Après tout c'est ma fonction tertiaire, elle joue sans doute quand même un certain rôle dans tout ce qui touche de près ou de loin à ma vie sociale.

Je suis tout de même surpris, je ne pensais pas avoir des attitudes Fe... D'ailleurs jusque maintenant, je n'avais pas vraiment réussi à identifier sa présence. C'est chose faite, merci pour tes lumières. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Valeurs Empty
Message(#) Sujet: Re: Valeurs Valeurs Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Valeurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Valeurs inactives
» prédiction en régression
» Mise en service - Equipotentielle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-